GÊNES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'âge d'or (XIIe-XIIIe s.)

Avec la première croisade s'ouvre l'époque la plus glorieuse de l'histoire de Gênes, célébrée par Caffaro et ses continuateurs dans leurs annales. Dès 1097, et jusqu'en 1110, Gênes arme plusieurs flottes qui aident les croisés à s'emparer des principales places de Syrie. En échange, les barons francs attribuent aux Génois une part de butin, un quartier ou fondouk, l'exemption des taxes dans les villes conquises. Mais la conquête territoriale n'est pas pour les Génois un but en elle-même. Les comptoirs servent de support aux opérations commerciales : importation en Occident des produits de luxe de l'Orient – les célèbres épices –, exportation en Orient de draps de laine, d'armes, de bois et de fer, transport des croisés et des pèlerins, ravitaillement des chrétiens de Palestine, telles sont les causes d'un enrichissement rapide auquel peuvent participer toutes les couches de la société génoise.

La sauvegarde de ce réseau d'affaires dicte à Gênes sa politique extérieure. Le plus proche concurrent était Pise, et l'enjeu, la domination de la mer Tyrrhénienne, de la Corse et de la Sardaigne. De longues guerres opposent les deux rivales, jusqu'au moment où Gênes anéantit la puissance navale de Pise à Méloria, en 1284. Vis-à-vis des empereurs germaniques, la ville revendique son autonomie, l'obtient en 1162, la défend jalousement face aux prétentions de Frédéric Ier et de Frédéric II. La Sicile, elle, commande les routes de l'Orient et fournit à Gênes une grande part de son ravitaillement ; il faut donc éviter que des maîtres trop puissants, Frédéric II puis Charles d'Anjou, ne lèsent les intérêts génois.

L'Orient est le champ des longues rivalités entre Gênes et Venise. Exclue des terres byzantines après la croisade de 1204 à laquelle elle ne participe pas, Gênes promet l'appui de sa flotte à Michel VIII Paléologue qui, redevenu maître de Constantinople, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Gênes

Gênes
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  GÊNES  » est également traité dans :

AJACCIO

  • Écrit par 
  • Bernard RAFFALLI
  •  • 894 mots
  •  • 1 média

Chef-lieu de la collectivité territoriale de Corse et du département de la Corse-du-Sud, « cité impériale » ainsi que la nomment ses habitants, Ajaccio (67 007 hab. en 2012) occupe dans la partie sud-ouest de l'île les bords d'un des plus beaux golfes de la Méditerranée . La légende prétendait que la ville avait été fondée par Ajax. En fait, parmi les diverses étymologies proposées pour Ajaccio, l […] Lire la suite

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Dans le chapitre « L'exemple néerlandais »  : […] L'absence d'institutionnalisation complète, selon les trois critères indiqués, de la banque dans l'Empire romain pourrait expliquer la rareté des sources écrites et des traces archéologiques. Il n'en demeure pas moins que les opérations de banque ne disparaissent pas après 476, ne serait-ce que dans le cadre des activités marchandes ou des transferts effectués par l'Église ou les organisations aff […] Lire la suite

BASTIA

  • Écrit par 
  • Bernard RAFFALLI
  •  • 1 038 mots
  •  • 2 médias

Préfecture du département de la Haute-Corse, Bastia (44 121 hab. dans la commune et 66 717 dans l'agglomération en 2012) jouit au nord-est de l'île, à 55 kilomètres de l'île d'Elbe et à 110 kilomètres de Livourne, d'une position très avantageuse : au nord, le cap Corse avec ses vignobles fameux (Patrimonio), région traditionnellement fertile, en net recul cependant ; au sud, la vaste plaine orient […] Lire la suite

BYZANCE - L'Empire byzantin

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 13 290 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'Occident utile et détesté »  : […] Désormais il ne reste à jouer qu'une seule carte à l'État byzantin, et elle sera jouée, toujours avec les mêmes déceptions, sous Jean V, sous Jean VIII, sous Constantin XI : la carte de l'Occident. Au pape seul Byzance a encore quelque chose à offrir : la fin du schisme et l'union avec Rome, en échange d'un secours sous la forme d'une croisade contre les Turcs organisée par Rome. Malgré des effort […] Lire la suite

CORSE

  • Écrit par 
  • Christian AMBROSI, 
  • Gilbert GIANNONI, 
  • Janine RENUCCI, 
  • André RONDEAU
  •  • 8 396 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La papauté, Gênes et l'Aragon »  : […] Avec l'effondrement du monde romain s'efface aussi ce temps de prospérité. La Corse, comme le reste de l'Europe, voit déferler les Barbares (Vandales). Au début du vi e siècle après J.-C., l'Empire romain centré à Byzance tente de reprendre ses anciennes provinces ; la Corse est conquise sous Justinien, mais la domination byzantine, avec les exactions des collecteurs d'impôts, n'apporte que la mi […] Lire la suite

DORIA ANDREA (1466-1560)

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 331 mots

Né à Oneglia, Andrea Doria mène longtemps une vie de condottiere, au service d'Innocent VIII, du duc d'Urbino, de Ferdinand I er de Naples, de Giovanni della Rovere, avant de passer en Corse pour y mater une insurrection. À partir de 1512, il lutte aux côtés des Fregoso contre les Français, maîtres de Gênes, puis, après la bataille de Marignan, il change de camp et devient amiral de la flotte gén […] Lire la suite

DYSLEXIE

  • Écrit par 
  • Franck RAMUS
  •  • 1 725 mots

Dans le chapitre « Origines génétiques »  : […] En effet, il a été remarqué depuis plus d’un siècle qu’on retrouve souvent plusieurs personnes dyslexiques dans la même famille. Les études de jumeaux et d’adoption, en dissociant la transmission génétique et la transmission environnementale, ont permis d’étayer l’hypothèse selon laquelle des facteurs génétiques seraient impliqués, à hauteur d’environ 50 p. 100, dans les facteurs de risque de la d […] Lire la suite

ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE L'OCCIDENT ET BYZANCE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 324 mots

992 En échange du prêt de sa flotte pour transporter des troupes byzantines vers l'Italie, Venise reçoit, par un chrysobulle, un privilège : Basile II abaisse à 2 sous d'or les droits de passage payés par les Vénitiens à la douane d'Abydos. 1054 Schisme de Michel Cérulaire. Premier symptôme de l'incompréhension entre Rome et Byzance, cette crise n'a pas été vécue alors comme une rupture définiti […] Lire la suite

FREGOSO LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 287 mots

Famille de marchands génois. Au début du xiv e  siècle, un certain Rolando Fregoso est châtelain de Voltaggio, de Gavi et de Portovenere. En 1370, son fils Domenico (1325-1390) fait déposer le doge Gabriel Adorno et se fait proclamer à sa place, au terme d'un coup d'État. Pendant un siècle et demi, d'inexplicables luttes familiales entre les Fregoso et les Adorno vont désoler Gênes, allant jusqu'à […] Lire la suite

GAGINI ou GAGGINI LES (XVe-XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 315 mots

Famille de sculpteurs originaires de Bissone (Tessin), actifs à Gênes, à Naples et en Sicile dans la seconde moitié du xv e siècle (Giovanni d'Andrea est signalé de 1460 à 1491 à Gênes, notamment pour ses travaux au palais Doria en 1468). Domenico Gagini est la figure la plus intéressante. Né vers 1425, il travaille, entre 1448 et 1456, avec son neveu Elia dans la cathédrale de Gênes, à la chapel […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France – Italie. Remise en liberté de Vincenzo Vecchi. 15 novembre 2019

violences qui avaient marqué la réunion du G8 à Gênes en 2001. En octobre, la cour avait déjà rejeté l’autre mandat d’arrêt relatif aux violences perpétrées lors d’une manifestation antifasciste à Milan en 2006, estimant purgée la peine à laquelle Vincenzo Vecchi avait été condamné dans cette affaire. […] Lire la suite

France. Arrestation de Vincent Vecchi. 8-23 août 2019

fois, en 2007, à quatre ans de prison pour des violences perpétrées lors d’une manifestation antifasciste à Milan en 2006, et une seconde fois en 2009, à douze ans de prison, pour des violences commises lors des manifestations contre la réunion du G8 à Gênes en 2001. De nombreux habitants de la région […] Lire la suite

Italie. Effondrement d’un viaduc autoroutier à Gênes. 14-18 août 2018

Le 14, le viaduc autoroutier Morandi, haut de quarante-cinq mètres, qui traverse le fleuve Polcevera à Gênes (Ligurie), s’effondre sur une longueur de plus de deux cents mètres. La catastrophe fait quarante-trois morts. Le gouvernement décrète l’état d’urgence dans la ville pour un an. Les défauts […] Lire la suite

Italie. Mort d'un policier lors d'affrontements avec des supporters de football. 2-8 février 2007

de tous les matches du week-end. La mort d'un supporter de Gênes, en janvier 1995, avait déjà entraîné une telle mesure, et celle d'un supporter de Naples, en septembre 2003, avait incité le gouvernement à renforcer les règles de sécurité lors des rencontres. Le 8, le gouvernement annonce que seuls six stades […] Lire la suite

France. Début de l'affaire Alègre. 18-30 mai 2003

été ouverte, le 15 avril, pour, notamment, proxénétisme en bande organisée, viols et actes de barbarie. Dominique Baudis dénonce une « machination » qu'il attribue aux « milieux liés à l'industrie pornographique » gênés, selon lui, par son action à la tête du C.S.A. Le 22, les deux témoins, qui se sont portés […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel BALARD, Jacques GUILLERME, Michel ROUX, « GÊNES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/genes/