e-XVe s.)" />

GÊNES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Gênes

Gênes
Crédits : De Agostini/ Getty

photographie


L'âge d'or (XIIe-XIIIe s.)

Avec la première croisade s'ouvre l'époque la plus glorieuse de l'histoire de Gênes, célébrée par Caffaro et ses continuateurs dans leurs annales. Dès 1097, et jusqu'en 1110, Gênes arme plusieurs flottes qui aident les croisés à s'emparer des principales places de Syrie. En échange, les barons francs attribuent aux Génois une part de butin, un quartier ou fondouk, l'exemption des taxes dans les villes conquises. Mais la conquête territoriale n'est pas pour les Génois un but en elle-même. Les comptoirs servent de support aux opérations commerciales : importation en Occident des produits de luxe de l'Orient – les célèbres épices –, exportation en Orient de draps de laine, d'armes, de bois et de fer, transport des croisés et des pèlerins, ravitaillement des chrétiens de Palestine, telles sont les causes d'un enrichissement rapide auquel peuvent participer toutes les couches de la société génoise.

La sauvegarde de ce réseau d'affaires dicte à Gênes sa politique extérieure. Le plus proche concurrent était Pise, et l'enjeu, la domination de la mer Tyrrhénienne, de la Corse et de la Sardaigne. De longues guerres opposent les deux rivales, jusqu'au moment où Gênes anéantit la puissance navale de Pise à Méloria, en 1284. Vis-à-vis des empereurs germaniques, la ville revendique son autonomie, l'obtient en 1162, la défend jalousement face aux prétentions de Frédéric Ier et de Frédéric II. La Sicile, elle, commande les routes de l'Orient et fournit à Gênes une grande part de son ravitaillement ; il faut donc éviter que des maîtres trop puissants, Frédéric II puis Charles d'Anjou, ne lèsent les intérêts génois.

L'Orient est le champ des longues rivalités entre Gênes et Venise. Exclue des terres byzantines après la croisade de 1204 à laquelle elle ne participe pas, Gênes promet l'appui de sa flotte à Michel VIII Paléologue qui, redevenu maître de Constantinople, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GÊNES  » est également traité dans :

AJACCIO

  • Écrit par 
  • Bernard RAFFALLI
  •  • 894 mots
  •  • 1 média

Chef-lieu de la collectivité territoriale de Corse et du département de la Corse-du-Sud, « cité impériale » ainsi que la nomment ses habitants, Ajaccio (67 007 hab. en 2012) occupe dans la partie sud-ouest de l'île les bords d'un des plus beaux golfes de la Méditerranée . La légende prétendait que la ville avait été fondée par Ajax. En fait, parmi les diverses étymologies proposées pour Ajaccio, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ajaccio/#i_1578

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Dans le chapitre « L'exemple néerlandais »  : […] L'absence d'institutionnalisation complète, selon les trois critères indiqués, de la banque dans l'Empire romain pourrait expliquer la rareté des sources écrites et des traces archéologiques. Il n'en demeure pas moins que les opérations de banque ne disparaissent pas après 476, ne serait-ce que dans le cadre des activités marchandes ou des transferts effectués par l'Église ou les organisations aff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-histoire-de-l-institution-bancaire/#i_1578

BASTIA

  • Écrit par 
  • Bernard RAFFALLI
  •  • 1 038 mots
  •  • 2 médias

Préfecture du département de la Haute-Corse, Bastia (44 121 hab. dans la commune et 66 717 dans l'agglomération en 2012) jouit au nord-est de l'île, à 55 kilomètres de l'île d'Elbe et à 110 kilomètres de Livourne, d'une position très avantageuse : au nord, le cap Corse avec ses vignobles fameux (Patrimonio), région traditionnellement fertile, en net recul cependant ; au sud, la vaste plaine orient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bastia/#i_1578

BYZANCE - L'Empire byzantin

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 13 290 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'Occident utile et détesté »  : […] Désormais il ne reste à jouer qu'une seule carte à l'État byzantin, et elle sera jouée, toujours avec les mêmes déceptions, sous Jean V, sous Jean VIII, sous Constantin XI : la carte de l'Occident. Au pape seul Byzance a encore quelque chose à offrir : la fin du schisme et l'union avec Rome, en échange d'un secours sous la forme d'une croisade contre les Turcs organisée par Rome. Malgré des effort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-l-empire-byzantin/#i_1578

CORSE

  • Écrit par 
  • Christian AMBROSI, 
  • Gilbert GIANNONI, 
  • Janine RENUCCI, 
  • André RONDEAU
  •  • 8 396 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La papauté, Gênes et l'Aragon »  : […] Avec l'effondrement du monde romain s'efface aussi ce temps de prospérité. La Corse, comme le reste de l'Europe, voit déferler les Barbares (Vandales). Au début du vi e siècle après J.-C., l'Empire romain centré à Byzance tente de reprendre ses anciennes provinces ; la Corse est conquise sous Justinien, mais la domination byzantine, avec les exac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corse/#i_1578

DORIA ANDREA (1466-1560)

  • Écrit par 
  • Michel BALARD
  •  • 331 mots

Né à Oneglia, Andrea Doria mène longtemps une vie de condottiere, au service d'Innocent VIII, du duc d'Urbino, de Ferdinand I er de Naples, de Giovanni della Rovere, avant de passer en Corse pour y mater une insurrection. À partir de 1512, il lutte aux côtés des Fregoso contre les Français, maîtres de Gênes, puis, après la bataille de Marignan, il change de camp et devien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-doria/#i_1578

DYSLEXIE

  • Écrit par 
  • Franck RAMUS
  •  • 1 725 mots

Dans le chapitre « Origines génétiques »  : […] En effet, il a été remarqué depuis plus d’un siècle qu’on retrouve souvent plusieurs personnes dyslexiques dans la même famille. Les études de jumeaux et d’adoption, en dissociant la transmission génétique et la transmission environnementale, ont permis d’étayer l’hypothèse selon laquelle des facteurs génétiques seraient impliqués, à hauteur d’environ 50 p. 100, dans les facteurs de risque de la d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyslexie/#i_1578

ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE L'OCCIDENT ET BYZANCE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 324 mots

992 En échange du prêt de sa flotte pour transporter des troupes byzantines vers l'Italie, Venise reçoit, par un chrysobulle, un privilège : Basile II abaisse à 2 sous d'or les droits de passage payés par les Vénitiens à la douane d'Abydos. 1054 Schisme de Michel Cérulaire. Premier symptôme de l'incompréhension entre Rome et Byzance, cette cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echanges-commerciaux-entre-l-occident-et-byzance-reperes-chronologiques/#i_1578

FREGOSO LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 287 mots

Famille de marchands génois. Au début du xiv e  siècle, un certain Rolando Fregoso est châtelain de Voltaggio, de Gavi et de Portovenere. En 1370, son fils Domenico (1325-1390) fait déposer le doge Gabriel Adorno et se fait proclamer à sa place, au terme d'un coup d'État. Pendant un siècle et demi, d'inexplicables luttes familiales entre les Frego […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fregoso/#i_1578

GAGINI ou GAGGINI LES (XVe-XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 315 mots

Famille de sculpteurs originaires de Bissone (Tessin), actifs à Gênes, à Naples et en Sicile dans la seconde moitié du xv e siècle (Giovanni d'Andrea est signalé de 1460 à 1491 à Gênes, notamment pour ses travaux au palais Doria en 1468). Domenico Gagini est la figure la plus intéressante. Né vers 1425, il travaille, entre 1448 et 1456, avec son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gagini-gaggini/#i_1578

GRIMALDI LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 598 mots

Importante famille génoise remontant à Othon Canella, consul à Gênes (1133) et dont le fils Grimaldo donna le nom à une descendance prolifique. Parmi ces Grimaldi, François, dit la Malice, s'empara en 1297, par surprise et pour peu de temps, du rocher de Monaco, terre provençale donnée en fief par l'empereur des Romains à Gênes (1191), avec l'accord du comte de Provence (1241). Essaimant à Cagnes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-grimaldi/#i_1578

LIGURIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX, 
  • Giovanna TERMINIELLO ROTONDI
  •  • 2 787 mots
  •  • 3 médias

La Ligurie est la région de l'Italie qui s'étend le long du golfe de Gênes et sur le versant méridional des Alpes et de l'Apennin ligure . C'est un adret littoral aux hivers doux qui s'est précocement spécialisé à la fois dans les cultures délicates et de haute productivité (fleurs, vignes, oliviers) et dans le tourisme, d'abord aristocratique au xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligurie/#i_1578

LOTERIES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 4 550 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les lotos et autres loteries à numéros »  : […] Les loteries à numéros permettent aux joueurs de choisir les numéros sur lesquels ils veulent parier. Pour ce faire, ils indiquent sur une grille prénumérotée, en les cochant, les numéros joués. L'exploitant peut annoncer des lots d'autant plus alléchants que leur montant n'est généralement pas connu à l'avance. Le jeu prend alors un tour plus excitant et plus « ludique » qui le rapproche des jeux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loteries/#i_1578

LOTO

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 316 mots

Dans le chapitre « Gênes et la naissance du loto »  : […] Le goût du pari poussait depuis longtemps les Italiens à jouer sur les résultats des changements politiques ou ecclésiastiques. Les Génois s'en étaient fait une spécialité. Si Gênes était, comme Venise, une république souveraine, la stabilité politique n'y était pas de mise et, après bien des troubles, il avait fallu, en 1576, imposer une réforme politique : la république était désormais dirigée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loto/#i_1578

MAGNASCO ALESSANDRO, dit IL LISSANDRINO (1667-1749)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 373 mots

Né en Ligurie, Alessandro Magnasco reçoit sa première formation à Milan, d'un peintre vénitien, Filippo Abbiatti. À Gênes, durant son enfance, il a connu les batailles, les processions, les scènes de cabaret et les rixes de Bohémiens que peignaient les Flamands Cornelis et Luc van Wael. À Milan, dans le climat de terreur et de misère que fait régner la tyrannie espagnole, il trouve ses modèles da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-magnasco/#i_1578

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Permanences et mutations »  : […] Du fait de la raréfaction des échanges à long rayon, les tendances « cantonalistes » se sont renforcées, avec l'association plaine-montagne et les étroites navigations côtières. Les grands courants sont lents à reprendre, gênés par la conjoncture économique, les troubles politiques, les épidémies, les exploits des corsaires grecs. Dans les années 1835-1845, entre ces mondes en grande partie isolés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_1578

PUGET PIERRE (1620-1694)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 2 776 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le statuaire, de Toulon à Gênes »  : […] En 1655, dans un climat d'émulation assez vive, la municipalité de Toulon décida d'ériger un portail et un balcon neuf à l'hôtel de ville, comme plusieurs des villes voisines. Puget soumit un projet le 4 janvier 1656, où il proposait de soutenir le balcon, non par des consoles, comme à Tarascon en 1648 ou à Salon en 1654, ou encore par des colonnes, comme à Aix en 1655, mais par deux atlantes eng […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-puget/#i_1578

SPINOLA LES

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 488 mots

Une des quatre lignées patriciennes les plus puissantes de la république de Gênes. Elle est attestée dès 1102 avec Guido, premier du nom, souche de très nombreuses branches qui, jusqu'à sa disparition, en 1798, fournissent à la « Superbe » des hommes d'État (onze doges), des gens de guerre, des diplomates, des dignitaires ecclésiastiques (treize cardinaux) et des lettrés. Enrichis dans le commerce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-spinola/#i_1578

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 657 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le xviie siècle »  : […] Issue de la mode, la dentelle en reste l'alliée intelligente et se conforme à ses exigences. À l'époque Louis XIII, la silhouette se transforme ; on rejette la fraise trop encombrante et on lui préfère les grands cols plats largement étalés, parfois superposés. Dans les toilettes féminines, ils se portent légèrement dressés en éventail, puis en forme de fichu. Trop graciles, les passements tressé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-d-art/#i_1578

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques GUILLERME, Michel BALARD, Michel ROUX, « GÊNES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes/