LISBONNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Port d'escale dans l'Antiquité, sur la route de l'étain des îles Cassitérides, Lisbonne devint la capitale du Portugal en 1255 au moment où s'achevait la Reconquête. Au xve siècle, elle devint le centre de redistribution des épices en Europe et le point de départ des grandes découvertes. Elle était alors une des plus grandes villes du monde. De nos jours, elle n'est plus que la capitale d'un petit État européen dont elle rassemble, toutefois, le quart de la population (2,8 millions d'habitants en 2007). Une telle macrocéphalie accroît le déséquilibre entre les littoraux, densément peuplés, et les arrière-pays qui ne le sont guère. Par ailleurs, l'agglomération de Lisbonne doit gérer à la fois de redoutables problèmes d'urbanisme et un patrimoine monumental exceptionnel.

Portugal : carte administrative

Carte : Portugal : carte administrative

Carte

Carte administrative du Portugal. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Vue d'ensemble

Le site est celui d'un port d'estuaire où le Tage s'étale en une mer intérieure de près de 200 kilomètre carrés et qu'un large goulet d'une douzaine de kilomètres de long relie ensuite à l'Atlantique. Née sur la rive droite convexe du fleuve, l'agglomération s'étend désormais sur les deux rives que relient deux gigantesques ponts suspendus et de nombreuses vedettes. Le site originel combinait un oppidum et une sorte de calanque comblée dès le début du Moyen Âge. La courbe harmonieuse du rivage déploie, sur près de quarante kilomètres, un paysage urbain d'une grande beauté où des grappes de maisons se mêlent, parmi les collines, aux palais, églises et jardins verdoyants. Un ravin à fond plat et aux versants raides aboutit à une place monumentale qui fut le centre du commerce et du pouvoir. Derrière cette grandiose façade s'étend un des plus beaux exemples de ville inspirée par l'esprit des Lumières, fruit de la reconstruction qui suivit le tremblement de terre du 1er novembre 1755 qui détruisit la plus grande partie de la ville basse, n'épargnant que l'Alfama et le Bairro Alto, et que menèrent les ingénieurs militaires [...]

Ruines de l'église do Carmo à Lisbonne (Portugal)

Photographie : Ruines de l'église do Carmo à Lisbonne (Portugal)

Photographie

L'église gothique do Carmo (fin du XIVe siècle) fut détruite lors du tremblement de terre de 1755. La nef à ciel ouvert permet d'accéder au Musée archéologique abrité dans l'abside, seule partie intacte de l'édifice. 

Crédits : Insight Guides

Afficher

Lisbonne : l'Alfama

Photographie : Lisbonne : l'Alfama

Photographie

Les toits du quartier historique de l'Alfama sur le flanc de la colline de Graça, l'une des sept collines sur lesquelles est construite Lisbonne. Surplombant le Tage se dresse le monastère São Vicente de Fora (en arrière plan). 

Crédits : M. Borgese/ Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Portugal : carte administrative

Portugal : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Ruines de l'église do Carmo à Lisbonne (Portugal)

Ruines de l'église do Carmo à Lisbonne (Portugal)
Crédits : Insight Guides

photographie

Lisbonne : l'Alfama

Lisbonne : l'Alfama
Crédits : M. Borgese/ Getty

photographie

Junot

Junot
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : maître assistant à la faculté des lettres et sciences humaines d'Aix-en-Provence
  • : agrégé de géographie, docteur d'État, directeur de recherche émérite au C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  LISBONNE  » est également traité dans :

JUDAÏSME - L'art juif

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 6 855 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge : les manuscrits à peinture »  : […] Le livre manuscrit avait un rôle fondamental dans la survie et l'épanouissement de la tradition juive . Assurant la sauvegarde de la langue sacrée, véhicule unique de tout l'héritage religieux, scientifique et littéraire, le livre fabriqué à la main, libre des contraintes sociales qui souvent entravèrent le développement des arts majeurs, devint aussi le support privilégié des aspirations esthétiq […] Lire la suite

PONTS

  • Écrit par 
  • Michel VIRLOGEUX
  •  • 12 253 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les ponts en poutre »  : […] Les poutres en treillis métallique ont été pratiquement abandonnées en Europe au profit des poutres à âmes pleines sous chaussée. C'est une conséquence de l'évolution historique des coûts relatifs de la main-d'œuvre et de la matière. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, le coût de la main-d'œuvre était assez faible tandis que le prix des matériaux – et tout particulièrement de l'acier – était très […] Lire la suite

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « De l'esthétique des Lumières à l'art contemporain »  : […] Le 1 er  novembre 1755, Lisbonne, ville d'un quart de million d'habitants, fut détruite par un tremblement de terre d'une ampleur jamais enregistrée et dévorée par un incendie monstrueux. Dix mille morts, des pertes incalculables, la terreur, la misère, mais aussi une réaction étonnante qui conduisit à la reconstruction, voire à la « re-création » de la capitale disparue. Jean V était mort depuis […] Lire la suite

SANTOS DE CARVALHO EUGENIO DOS (1711-1760)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 91 mots

Après le tremblement de terre de Lisbonne en 1755, Dos Santos fut chargé par le marquis de Pombal de la reconstruction de la capitale, sous la responsabilité de l'ingénieur Manuel de Maia. La régularité de son plan quadrillé, aux rues à angle droit, inspiré d'une base navale anglaise de Minorque, l'austérité de ses immeubles d'habitation uniformes, avec locaux commerciaux au rez-de-chaussée, l'ont […] Lire la suite

SIZA ALVARO (1933- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 103 mots

Alvaro Siza Vieira est né en 1933 au Portugal à Matosinhos ; il est l'une des grandes figures de l'architecture contemporaine. De 1949 à 1955, il étudie à l'École supérieure des beaux-arts de Porto. Alors sous la direction de Carlos Ramos et de Fernando Távora, l'établissement connaît une profonde rénovation qui amorce ce courant appelé par l'historien de l'architecture Kenneth Frampton le « régio […] Lire la suite

TAGE

  • Écrit par 
  • Suzanne DAVEAU
  •  • 297 mots

Des quatre grands fleuves du versant atlantique de la péninsule Ibérique, le Tage est le plus long (1 007 km). Son bassin, limité au nord par la cordillère centrale, au sud par les monts de Tolède, est relativement peu étendu (81 600 km 2 ). Né à 150 kilomètres de la Méditerranée, le fleuve coule vers l'ouest à travers le bassin tertiaire de la Nouvelle-Castille, le socle hercynien de la Meseta, p […] Lire la suite

TERZI FILIPPO (1529-1597)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 133 mots

Après avoir travaillé comme ingénieur sur les fortifications de Pesaro, Senigalia et Urbin, ce Bolonais se mit au service du roi du Portugal (1576). Devenu architecte de Philippe II d'Espagne (1580), Filippo Terzi participa aux décorations de l'entrée du roi à Lisbonne (1581). Dans cette ville il entreprit, en 1582, son œuvre majeure, l'église São Vicente de Fora (achevée en 1605), mélange origina […] Lire la suite

TSUNAMIS

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Hélène HÉBERT, 
  • Philippe HEINRICH
  •  • 3 598 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'alerte et la prévention »  : […] Le premier système d'alerte pour les côtes du Pacifique a été installé en 1968 à Hawaii. Il est fondé sur l'analyse des ondes sismiques et sur l'observation des hauteurs d'eau. Les ondes sismiques se propageant beaucoup plus vite que les ondes hydrauliques, la détection rapide des premières peut servir à alerter de l'arrivée du tsunami. Sur ce principe, les données des réseaux sismiques sont util […] Lire la suite

VICENTE DE OLIVEIRA MATEUS (1710-1786)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 84 mots

Élève de Federico Ludovici, Vicente de Oliveira, l'un des meilleurs représentants du style rococo portugais, commença la reconstruction de l'église du Carmel à Lisbonne (détruite par le tremblement de terre de 1755), et, en collaboration avec R. Manuel dos Santos, édifia la basilique d'Estrela, inspirée de Saint-Pierre de Rome (1779-1780). Son chef-d'œuvre demeure le palais de Queluz (1747-1752), […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Venezuela. Blocage aux frontières de l’aide humanitaire. 4-28 février 2019

Le 4, après Washington, Ottawa et de nombreuses capitales latino-américaines en janvier, Madrid, Londres, Paris, Berlin, La Haye et Lisbonne reconnaissent Juan Guaidó comme président par intérim du pays, au terme d’un ultimatum lancé huit jours plus tôt, qui exigeait du président Nicolás Maduro […] Lire la suite

Royaume-Uni – Union européenne. Mise en œuvre du « Brexit ». 1er-31 mars 2017

de Lisbonne. Ce dernier accorde un délai de deux ans à la négociation d’un accord sur les modalités du retrait à défaut duquel les traités européens cessent d’être applicables au pays sortant. Le 31, Donald Tusk soumet aux vingt-sept dirigeants de l’UE un document qui énonce les principes des futures négociations avec Londres. Celui-ci établit que les conditions du retrait devront être discutées avant les termes du futur accord de libre-échange. […] Lire la suite

Royaume-Uni – Union européenne. Référendum britannique en faveur de la sortie de l’UE. 16-30 juin 2016

annonce son départ à l’issue du congrès des tories en octobre. Il indique qu’il laissera à son successeur le soin d’activer la procédure de sortie du pays de l’UE inscrite dans l’article 50 du traité de Lisbonne – qui prévoit une durée de deux ans pour négocier les modalités du retrait. En Irlande […] Lire la suite

France. Attentats terroristes à Paris et Saint-Denis. 13-27 novembre 2015

 », n’excluant plus de s’allier pour cela avec la Russie. Il appelle à l’adoption d’une résolution par le Conseil de sécurité de l’O.N.U. et à la mise en œuvre de la solidarité européenne prévue par le traité de Lisbonne. Le 18, la police lance un assaut contre un appartement du centre de Saint-Denis. Trois […] Lire la suite

Portugal. Sauvetage public de la banque Banco Espirito Santo. 1er-7 août 2014

Le 1er, le titre de Banco Espirito Santo (B.E.S.), après avoir perdu 73 p. 100 de sa valeur en une semaine, est suspendu à la Bourse de Lisbonne. Le 3, le gouvernement et la Banque du Portugal, en accord avec Bruxelles, présentent un plan de sauvetage de l'ancienne première […] Lire la suite

Pour citer l’article

Albert-Alain BOURDON, Michel DRAIN, « LISBONNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lisbonne/