Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DÉCOUVERTES GRANDES

L'expression désigne généralement les grandes découvertes maritimes effectuées au xve et au xvie siècle. Mais les grands découvreurs ont eu des précurseurs dès l'Antiquité, puis ils ont eu des émules, aux xviie, xviiie et xixe siècles : les explorateurs. Il ne faut négliger ni les uns ni les autres dans une étude d'ensemble. La grande question est de savoir pourquoi et comment, à la fin du Moyen Âge, le mouvement de reconnaissance des Européens à travers le monde s'est rapidement accéléré.

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertes - crédits : Encyclopædia Universalis France

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertes

Grandes découvertes, XV<sup>e</sup>-XVII<sup>e</sup> siècle - crédits : Encyclopædia Universalis France

Grandes découvertes, XVe-XVIIe siècle

Ici les différents facteurs de l'évolution historique doivent être pris en considération. Il n'est pas question de donner la priorité à l'un ou l'autre de ces facteurs selon une problématique simpliste et pourtant fréquente même chez des esprits avertis. Chaque facteur joue un rôle qui lui est propre. Sur le plan économique, c'est à la fois l'ambition d'une bourgeoisie arrivée à maturité, le besoin qu'elle a de débouchés pour ses capitaux et ses marchandises et le besoin de terres nouvelles pour une société aristocratique, maintenant à l'étroit en Europe. Sur le plan religieux, c'est, en même temps, l'idée de la croisade défensive, le souci de retrouver les frères chrétiens qui vivent au-delà de l'empire des infidèles, enfin le sens missionnaire de l'Église de nouveau en éveil. Sur le plan intellectuel, c'est la révolution technique et scientifique du xve siècle avec l'idée de la rotondité de la terre reprise de Ptolémée, avec l'usage de la boussole et le calcul de la latitude en pleine mer à toute époque de l'année grâce à l'astrolabe, ou à des instruments analogues, et aux tables de déclinaison ; c'est aussi le progrès de la construction navale, avec la caravelle, la nef améliorée, et bientôt le galion. Sur le plan politique enfin, c'est la fin de la Reconquista contre les Arabes dans la péninsule Ibérique, la fin de la guerre de Cent Ans, au nord des Pyrénées, et la naissance de la vocation maritime de l'Angleterre, expulsée du Continent. C'est en même temps la naissance d'un empire hispano-portugais en Europe, préparant celui qui va se créer hors d'Europe.

Les Portugais ont été les premiers à se lancer sur la route des Indes orientales. Le cap de Bonne-Espérance franchi, il a suffi de quelques années pour bâtir un immense empire maritime dans l'océan Indien. Sur la route des Indes orientales, dans sa partie atlantique où l'on doit utiliser les alizés, qui poussent les navires vers l'ouest, pour gagner le cap de Bonne-Espérance, les Portugais rencontrent le Brésil (1500), que leur a donné à l'avance le traité de Tordesillas (1494). Mais, déjà, les Espagnols explorent la mer des Antilles. Bientôt, ils créeront deux empires à partir de cette « Méditerranée américaine » : celui de Mexico, celui du Pérou, avec des centres de gravité assez proches l'un de l'autre, mais formant des zones d'expansion démesurée.

Le xviie siècle verra l'occupation progressive d'immenses territoires reconnus au xvie siècle. Le xviiie sera celui des explorations scientifiques confiées à des missions de géographes et de naturalistes. Le xixe verra la découverte et l'étude systématique des continents, préparant leur maîtrise par le chemin de fer, né en même temps que le bateau à vapeur et qui rend celui-ci relativement plus lent que le bateau à voile : les marchandises, à l'inverse de ce qui se passait dans les siècles précédents, vont maintenant plus vite sur terre que sur mer.

Et les conséquences des grandes découvertes ont été aussi immenses et complexes que les facteurs qui les ont déclenchées.

Les précurseurs

Dès l'Antiquité, des marins égyptiens ont parcouru la mer Rouge et le golfe d'Aden à la recherche de nouveaux débouchés[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire à l'université de Nanterre et à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine

Classification

Pour citer cet article

Frédéric MAURO. DÉCOUVERTES GRANDES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 27/08/2019

Médias

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertes - crédits : Encyclopædia Universalis France

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertes

Grandes découvertes, XV<sup>e</sup>-XVII<sup>e</sup> siècle - crédits : Encyclopædia Universalis France

Grandes découvertes, XVe-XVIIe siècle

Premier voyage des frères Polo - crédits : AKG-images

Premier voyage des frères Polo

Autres références

  • AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

    • Écrit par , et
    • 9 654 mots
    • 6 médias
    L'arrivée des Européens sur les côtes transforme profondément les conditions de vie du continent, jusque dans l'intérieur, même si les Européens se sont presque toujours bornés à installer des comptoirs sur une étroite bande côtière, leurs exigences commerciales, par le relais de souverains ou de commerçants...
  • AMÉRINDIENS - Amérique du Nord

    • Écrit par , et
    • 10 380 mots
    • 6 médias
    Les étrangers à la peau claire, au visage velu, qui débarquèrent au xvie siècle, furent reçus sans hostilité ni peur. Les Indiens allèrent vers eux, chargés de présents, les invitant dans leurs villages, dans l'esprit de partage et d'échanges culturels qui existaient entre les tribus. Ils ne les prirent...
  • AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

    • Écrit par
    • 4 807 mots
    • 6 médias

    Étymologiquement le mot « Amérique » vient d'Amerigo, prénom de Vespucci. Il a été inventé par Martin Waldseemüller qui, dans sa Cosmographie (1507), proposa d'appeler Amérique la « quatrième partie du monde », prétendument découverte par le Florentin.

    La « découverte de...

  • ANGO JEAN (1480-1551)

    • Écrit par
    • 391 mots

    Armateur dieppois. Issu d'une famille d'origine rouennaise, fils d'armateur — son père arme le premier navire français connu qui ait atteint Terre-Neuve (voyage de La Pensée, 1508) —, Jean Ango transforme l'entreprise paternelle, déjà importante, en une grande affaire capitaliste...

  • Afficher les 77 références