COMÉDIE MUSICALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

1920-1942 : « Show Boat » et l'âge du jazz

Dans les années 1920, opérettes à l'européenne signées Victor Herbert ou Sigmund Romberg et comédies musicales jazzy signées George Gershwin, Irving Berlin ou Jerome Kern se partagent les suffrages du public américain.

Ce sont des compositeurs blancs qui importent les rythmes syncopés, le blues et la joie de vivre de la musique noire dans la musique populaire américaine : de Jerome Kern à Georges Gershwin, les futurs maîtres du musical sont presque tous nés entre 1885 et 1902 à New York, au sein de familles d'immigrés juifs de Russie, d'Europe centrale ou de l'Est. Seul Cole Porter reconnaît avoir appris les caractéristiques de la mélodie et des harmonies juives. Ces compositeurs débutent souvent comme accompagnateurs de répétitions et song pluggers, musiciens qui interprètent des chansons chez des éditeurs de musique pour vendre des partitions. Ils absorbent rapidement le ragtime, le blues, l'opérette, intègrent le jazz des années 1920 et le swing dans les années 1930. Ils assistent notamment aux représentations de Shuffle Along, première comédie musicale écrite et interprétée par des artistes noirs à Broadway, créée le 23 mai 1921. Dans les années 1920, ils se mettent à écrire les partitions de spectacles entiers.

Les livrets des comédies musicales américaines des années 1920 sont minces, légers et souriants. On écrit sur mesure pour des vedettes comme Ethel Merman, Victor Moore, Marilyn Miller, Fred et Adele Astaire.

Show Boat de Jerome Kern et Oscar Hammerstein, II, créé le 27 décembre 1927 au Ziegfeld Theatre de New York, est la véritable première comédie musicale à l'américaine. Pour la première fois, le livret intègre complètement les chansons dans la narration : celles-ci font progresser l'histoire. Le compositeur Jerome Kern utilise une palette de styles pour s'adapter à la personnalité de chaque personnage, du folklore noir aux airs d'opérette, des negro spirituals aux valses en passant par des morceaux dignes d'Offenbach. Le spectacle, adapté du roman éponyme d'Edna Ferber, prouve que le genre du musical peut s'adapter à toute forme d'écrit et devenir sérieux.

Show Boat de Jerome Kern et Oscar Hammerstein, II

Photographie : Show Boat de Jerome Kern et Oscar Hammerstein, II

Show Boat de Jerome Kern et Oscar Hammerstein, II. Production de l'opéra sud-africain de Cape Town, en collaboration avec l'Orchestre Pasdeloup, donnée au Théâtre du Châtelet, à Paris, en octobre 2010. Créé le 27 décembre 1927 au Ziegfeld Theatre de Broadway, Show Boat sera, sous... 

Crédits : M. Arnesson/ Theâtre de la Ville/ D.R.

Afficher

Dans les années 1930, la comédie musicale à consonance jazz devient dominante : le swing l'emporte, la musique devient plus urbaine et emprunte au ragtime, au blues et au jazz. Si Vincent Youmans crée encore le léger No, No, Nanette (1925), Broadway est touché par la crise de 1929 et certains compositeurs s'exilent à Hollywood, où le cinéma devenu parlant adapte en rafale les spectacles de la côte est. À Broadway, les livrets sautillants et guillerets laissent place à la gravité et à l'esprit satirique. George Gershwin imagine dans un grinçant Of Thee I Sing (1931) un candidat à la présidence des États-Unis qui lance un concours de beauté pour être élu : une pièce de théâtre musical obtient pour la première fois un prix Pulitzer. Richard Rodgers et Lorenz Hart, le duo le plus mordant de la décennie, enchaînent vingt-neuf spectacles humoristiques, grinçants et toujours novateurs : un vrai ballet signé George Balanchine apparaît dans On Your Toes (1936) ; un antihéros est au centre de Pal Joey (1940).

Il faut attendre 1935 pour qu'apparaisse un deuxième ouvrage de comédie musicale complètement intégré, Porgy and Bess. Son compositeur, George Gershwin, auteur de la Rhapsody in Blue, est l'un des rares de Tin Pan Alley, 28e Rue de New York, fief des éditeurs de chansons, à rencontrer aussi l'estime du public des grandes salles de concerts. À son tour, il transforme en comédie musicale un roman de Edwin DuBose Heyward sur la vie des Afro-Américains dans le quartier fictif de Catfish Row, à Charleston, en Caroline du Sud, au début des années 1920. Gershwin part étudier la vie dans les ghettos noirs, transcrit les negro spirituals, le blues, le jazz, et utilise différents styles musicaux pour recréer l'atmosphère locale. Il compose des récitatifs et des leitmotivs fondés sur la note bleue, les rythmes utilisés dans cet ouvrage sont souvent syncopés. Porgy and Bess sera qualifié de « american folk opera ».

Hors [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Show Boat de Jerome Kern et Oscar Hammerstein, II

Show Boat de Jerome Kern et Oscar Hammerstein, II
Crédits : M. Arnesson/ Theâtre de la Ville/ D.R.

photographie

Julie Andrews et Rex Harrison dans My Fair Lady

Julie Andrews et Rex Harrison dans My Fair Lady
Crédits : Broadway Musical/ D.R.

photographie

West Side Story à l'Orpheum Theatre de San Francisco en 2010

West Side Story à l'Orpheum Theatre de San Francisco en 2010
Crédits : SHNSF

photographie

Hair, musical rock de Galt MacDermot, Gerome Ragni et James Rado

Hair, musical rock de Galt MacDermot, Gerome Ragni et James Rado
Crédits : J. Marcus

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  COMÉDIE MUSICALE  » est également traité dans :

ANDREWS JULIE (1935- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 807 mots
  •  • 1 média

Actrice anglaise, grande vedette des comédies musicales, née le 1 er  octobre 1935 à Walton on Thames, dans le Surrey. À 10 ans, Julia Elizabeth Wells, dite Julie Andrews, commence à accompagner à la voix son beau-père chanteur (dont elle a pris le patronyme) et sa mère pianiste. Pourvue d'une voix exceptionnellement juste et cristalline, qui couvre quatre octaves, elle entame une carrière solo d […] Lire la suite

ARLEN HAROLD (1905-1986)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 374 mots

Compositeur, arrangeur, pianiste et chanteur américain. Auteur de chansons aussi connues que Over the Rainbow , Blues in the Night , Come Rain or Come Shine , I Love a Parade ou Stormy Weather pour des films de Hollywood et des comédies musicales de Broadway, Arlen a été particulièrement prolifique de 1929 aux années 1950. Harold Arlen, de son véritable nom Hyman Arluck, est né le 15 février 19 […] Lire la suite

ASTAIRE FRED (1899-1987)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 131 mots
  •  • 4 médias

Fred Astaire , de son vrai nom Frederick Austerlitz, est né le 10 mai 1899 à Ohama (Nebraska, États-Unis). Il est surtout célèbre pour les grandes comédies musicales dont il partage la vedette avec Ginger Rogers. Beaucoup voient en lui le meilleur danseur de musique populaire de tous les temps. Né dans une famille aisée, Astaire apprend la danse dès l'âge de quatre ans. En 1906, il monte avec sa […] Lire la suite

BERLIN IRVING (1888-1989)

  • Écrit par 
  • Sylvie FÉVRIER
  •  • 587 mots
  •  • 2 médias

Irving Berlin a suivi le parcours « classique » de nombreux juifs russes de son époque. Il naît à Mogilev, en Russie (aujourd'hui Biélorussie) le 11 mai 1888 ; fils de Moses Baline, chantre de synagogue, il est prénommé Israel : « Izzy ». Il a cinq ans quand sa famille émigre aux États-Unis, à la suite d'un pogrom, et s'installe dans un quartier pauvre de New York. Le petit Israel grandit comme […] Lire la suite

BERNSTEIN LEONARD (1918-1990)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 786 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Éclectique et indépendant »  : […] Le compositeur est aussi éclectique que l'interprète : Bernstein refusera d'adhérer à la moindre école et s'illustrera dans des genres aussi différents que la musique de films, la comédie musicale, la mélodie ou les grandes formes classiques. Sa première œuvre importante, la Sonate pour clarinette et piano (1942), fait partie du répertoire de base de l'instrument. Ses trois symphonies révèlent se […] Lire la suite

BOCK JERRY (1928-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 254 mots

Le compositeur américain Jerrold Lewis Bock naît le 23 novembre 1928, à New Haven, dans le Connecticut. Après des études à l'université du Wisconsin, il collabore avec Larry Holofcener à l'écriture de chansons pour des émissions télévisées ; on leur doit la comédie musicale Mr. Wonderful (1956). Mais c'est avec le parolier Sheldon Harnick qu'il va connaître ses plus grands succès à Broadway, ave […] Lire la suite

BROOKS MEL (1926- )

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Harold L. ERICKSON
  •  • 1 535 mots

Dans le chapitre « Débuts professionnels »  : […] Melvin Kaminsky, qui adoptera plus tard le pseudonyme de Mel Brooks, naît le 28 juin 1926 à Brooklyn (État de New York), dans une famille juive d’origine germano-russe. Quand il achève ses études universitaires et s’enrôle dans l’armée américaine (1944), il est déjà un imitateur, un musicien et un batteur accomplis. Son affectation au programme de formation spécialisée de l’armée ( army speciali […] Lire la suite

COMDEN BETTY (1917-2006)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 245 mots

Parolière, librettiste, comédienne et chanteuse américaine. Elle a, durant six décennies, collaboré avec Adolph Green, constituant le célèbre tandem Comden and Green. En 1939, Green, Betty Comden, Judy Holliday et deux amis forment un groupe satirique, les Revuers, qui se produit au Village Vanguard, à Manhattan. Un jeune pianiste, le jeune Leonard Bernstein, les rejoint. Le succès de son balle […] Lire la suite

DE MILLE AGNES (1905-1993)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 651 mots
  •  • 1 média

Décédée dans la nuit du 6 au 7 octobre 1993, à New York, Agnes De Mille représentait avec éclat le ballet américain qui, au tournant des années 1940, puisa ses sujets dans l'histoire, les légendes et la musique nationales. Agnes De Mille voit le jour le 18 septembre 1905, à New York. Elle est la fille de William De Mille, personnage influent dans le milieu du cinéma. Elle est aussi la nièce de Cec […] Lire la suite

FOSSE BOB (1927-1987)

  • Écrit par 
  • Noël SIMSOLO
  •  • 1 533 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modernisation de la comédie musicale »  : […] Le cinéma n'éloigne pourtant pas Bob Fosse de Broadway. Il y compose la chorégraphie de The Pajama Game , qui débute à Broadway le 13 mai 1954. Le livret est signé par George Abbott. Cet auteur a placé l'intrigue de la pièce dans le milieu syndical ouvrier. Le tragique et le burlesque s'y côtoient sans cesse. La musique et les chansons de Richard Adler et Jerry Ross y possèdent un ton nouveau. Ce […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent VALIÈRE, « COMÉDIE MUSICALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale/