PORTER COLE (1891-1964)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur et parolier américain, Cole Porter a apporté un élan international à la comédie musicale américaine, incarnant dans sa vie la sophistication de ses chansons.

Né le 9 juin 1891 à Peru, dans l'Indiana, Porter est le petit-fils d'un spéculateur millionnaire et l'aisance dans laquelle il a vécu a probablement joué un rôle dans l'assurance et l'urbanité de son style musical. Il commence à étudier le violon à l'âge de six ans et le piano à huit ; à dix ans il écrit une opérette dans le style de Gilbert et Sullivan et voit sa première composition, une valse, publiée un an plus tard. Pendant ses études à Yale, il compose environ trois cents chansons, notamment Eli, Bulldog et Bingo Eli Yale, ainsi que des spectacles pour la faculté ; il poursuit ses études à la Law School de Harvard (1914) et à la Harvard Graduate School of Arts and Sciences in Music (1915-1916). Il fait ses débuts à Broadway avec la comédie musicale See America First (1916), qui quitte cependant l'affiche après quinze représentations.

En 1917, après l'entrée en guerre des États-Unis, Porter se rend en France (sans rejoindre les troupes alliées, comme il sera dit plus tard). Il devient un play-boy itinérant en Europe et, bien qu'il soit assez ouvertement homosexuel, épouse une riche Américaine divorcée plus âgée que lui, Linda Lee Thomas, le 18 décembre 1919 ; ils passent les vingt années suivantes à courir les soirées mondaines et à faire des voyages de groupe, parfois ensemble, parfois séparément.

En 1928, Porter compose plusieurs chansons pour une pièce qui triomphe à Broadway, Paris. Suivent une série de comédies musicales à succès, notamment Fifty Million Frenchmen (1929), Gay Divorcée (1932), Anything Goes (1934), Red, Hot and Blue (1934), Jubilee (1935), Dubarry Was a Lady (1939), Panama Hattie (1940), Kiss me, Kate (1948, d'après La Mégère apprivoisée de Shakespeare), Can-Can (1953) et Silk Stockings (1955). Il travaille en même temps à la musique de plusieurs films. Au fil des ans, il écrit des chansons et des lyrics aussi brillants que Night and Day, I Get a Kick out of you, Begin the Beguine, I've Got you Under my Skin, In The Still of The Night, Just One of Those Things, Love for Sale, My Heart Belongs to Daddy, Too Darn Hot, It's Delovely, I Concentrate on you, Always True to You in My Fashion, et I Love Paris. Il a l'art de faire des chansons qui sont entrées au répertoire, comme Let's Do It et You're the Top, les plus connues.

Porter est l'un des paroliers les plus spirituels au monde, avec une expression subtile et une grande maîtrise du rythme intérieur. Son œuvre demeure un modèle d'élégance et de raffinement dans le genre de la chanson populaire. Il aurait pu écrire encore davantage si un accident de cheval ne l'avait pas laissé à moitié infirme en 1937, nécessitant trente opérations et, en fin de compte, l'amputation d'une jambe.

Cole Porter est mort le 15 octobre 1964 à Santa Monica (Californie).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« PORTER COLE - (1891-1964) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cole-porter/