HOLLYWOOD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis le milieu des années 1910, le nom de Hollywood est quasi synonyme de « cinéma américain ». Moins le cinéma des « auteurs » (à l'européenne) que celui de « l'usine à rêves », qui fournit à la planète entière ses divertissements les plus spectaculaires, les plus populaires et les plus rentables. Investie dès l'époque du muet par des artistes accourus du monde entier et des stars dont la vie fastueuse et parfois scandaleuse défraye la presse des potins, la « Mecque du cinéma » (Cendrars) est gérée en oligopole par ses « nababs », pour la plupart immigrants juifs d'Europe centrale. Le studio system qu'ils mettent progressivement en place après la Première Guerre mondiale fonctionne à plein régime dans les années 1930 et 1940, lorsque huit grandes compagnies (les « majors ») se partagent la production, la distribution et l'exploitation de quelque cinq cents films par an. Il périclite ensuite, victime des actions antitrust de l'après-guerre et de la concurrence de la télévision. Mais, depuis les années 1970, malgré l'inflation des coûts de production et la contestation idéologique de la génération du baby-boom, Hollywood est redevenu la capitale du cinéma mondial, où sont conçus, financés et le plus souvent réalisés les films à gros budget (La Guerre des étoiles, 1977 ; Titanic, 1998 ; Avatar, 2009…) ainsi que la majorité des fictions télévisuelles à vocation internationale. Dans les premières années du xxie siècle, l'environnement industriel et technologique de la côte du Pacifique semble plus que jamais propice aux grandes synergies qui conditionnent la réalisation et l'exploitation des images de demain.

Les origines

Le nom de Hollywood (« bois de houx ») est donné en 1886 par Daeida Wilcox au ranch acheté par son mari dans la vallée de Cahuenga, en Californie. Agent immobilier, Harvey Henderson Wilcox découpe sa vaste propriété en vingt-cinq blocs comprenant chacun de dix à vingt-quatre parcelles, et les revend avec profit. Le lotissement, délimité au nord par Franklin Avenue, au [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Médias de l’article

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch
Crédits : John Kobal Foundation/Hulton Getty

photographie

Le Fils du cheik

Le Fils du cheik
Crédits : Hulton Getty

photographie

Harold Lloyd

Harold Lloyd
Crédits : Evening Standard/ Getty Images

photographie

Frank Borzage

Frank Borzage
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 9 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur en études cinématographiques, université de Bordeaux-Montaigne
  • : professeur de civilisation américaine à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  HOLLYWOOD  » est également traité dans :

HOLLYWOOD CLASSIQUE. LE TEMPS DES GÉANTS (P. Berthomieu)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 868 mots

Hollywood n'est pas une entité localisée à Los Angeles et qui imposerait sa façon de voir au reste de l'univers ; Hollywood est un processus qui intègre en un équilibre toujours mouvant les œuvres et les arts, le populaire et le sophistiqué, l'Amérique et le reste de l'univers... Si l'on veut comprendre l'alpha et l'omega de cette distinction et saisir le […] Lire la suite

PREMIERS STUDIOS DE CINÉMA À HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

À quelques kilomètres de Los Angeles, ancien pueblo mexicain devenu américain en 1850, Hollywood est d'abord un ranch, « le bois de houx », bientôt vendu en lotissements. En 1903, avec 700 habitants, Hollywood devient une ville. Dès 1909, D. W. Griffith (1875-1948) y tourne pour la Biograph. D […] Lire la suite

AFRO-AMÉRICAIN CINÉMA

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 6 963 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle génération »  : […] Les Noirs participent activement aux transformations sociales et culturelles qui secouent les États-Unis dans les années 1960 : le mouvement pour les droits civiques conduit par Martin Luther King, l’apparition d’un radicalisme politique avec Malcolm X puis le mouvement des Black Panthers et la doctrine du « retour en Afrique » sont partie prenante de la contre-culture ; l’« agit-prop » mis en pla […] Lire la suite

ALTMAN ROBERT (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 240 mots

Dans le chapitre « Retour à l'écriture chorale »  : […] On croit alors Robert Altman marginalisé par Hollywood. Mais il revient en force en 1992, avec The Player , un film sur Hollywood, justement, qui remporte un grand succès. À travers le conflit entre un scénariste, bientôt entraîné dans une affaire de meurtre, et son producteur, Altman règle ses comptes joyeusement. The Player , même si le scénario, d'une prodigieuse habileté, s'avère plus passionn […] Lire la suite

ANGER KENNETH (1927- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 164 mots

Kenneth Anger est, avec Andy Warhol, la personnalité la plus connue de l'underground cinématographique américain. Mais contrairement à Warhol, l'auteur de Scorpio Rising ne doit sa notoriété qu'à ses films et à la manière dont il a su articuler des formes de culture populaire (pop music, bande dessinée, fétichisme du cuir...) avec les grandes questions suscitées et débattues par la contre-culture […] Lire la suite

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 3 484 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le complexe américain »  : […] L'un des problèmes séculaires du cinéma britannique est sa rivalité complice, sa relation d'amour-haine avec Hollywood. Dès les années 1910, le cinéma américain impressionne le public anglais, phénomène qui s'accentuera avec le parlant, grâce à la langue qui leur est commune, et malgré les efforts des autorités pour favoriser la production nationale par un système de quotas. Durant les années 193 […] Lire la suite

ARBUCKLE ROSCOE (1887-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 598 mots

Comédien et réalisateur américain, Roscoe Arbuckle vit sa brillante carrière interrompue par le premier des grands scandales hollywoodiens. Né le 24 mars 1887 à Smith Center, au Kansas, Roscoe Conkling Arbuckle se produit dès l'âge de dix-douze ans dans des spectacles amateurs, dont l'entrée est fixée à cinq dollars. À vingt ans, ce jeune homme est déjà un vieil habitué des spectacles de variété […] Lire la suite

ARZNER DOROTHY (1897?- 1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 721 mots

La cinéaste américaine Dorothy Arzner fut la seule femme à diriger des longs-métrages dans les studios d'Hollywood dans les années 1930. De 1927 à 1943, elle réalisa ainsi dix-sept films, dont Christopher Strong (1933, La Phalène d'argent ) et Dance, Girl, Dance (1940), deux œuvres qui ont marqué le cinéma féministe. Née à San Francisco, Dorothy Arzner grandit à Los Angeles, dans le quartier d […] Lire la suite

AUTANT EN EMPORTE LE VENT, film de Victor Fleming

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 951 mots
  •  • 1 média

Publié en 1936, le gros roman de Margaret Mitchell, qui évoque la Georgie du Nord au temps de la guerre de Sécession, fut un succès mondial et intéressa vite le cinéma. Nous savons que ce film fut l'enfant chéri de son producteur David O. Selznick, qui contrôla tout, le choix des acteurs, le scénario, le style de l'image, et remplaça les deux réalisateurs initialement prévus, Sam Wood, puis Georg […] Lire la suite

BACALL LAUREN (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 672 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Naissance d'un couple »  : […] Betty Bacal n'a que dix-huit ans lorsque Hawks l'engage et la forme durant de nombreux mois, changeant jusqu'à son nom en Lauren Bacall, avant de la faire jouer dans Le Port de l'angoisse ( To Have and Have Not , 1944). Hawks avait beaucoup transformé, avec la collaboration de William Faulkner et de Jules Furthman, le roman d'Ernest Hemingway, conservant ce qui correspond au premier quart du fi […] Lire la suite

BARRYMORE LIONEL (1878-1954)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

Acteur américain né le 28 avril 1878 à Philadelphie, mort le 15 novembre 1954 à Van Nuys (Californie). Lionel Barrymore (né Blythe) est le fils des comédiens Maurice Barrymore (Herbert Blythe de son vrai nom) et Georgiana Drew, fondateurs de la célèbre dynastie d'acteurs. Il se destine d'abord à une carrière de peintre et fait des études d'art à Paris pendant trois ans. Cependant, de retour à New […] Lire la suite

BAXTER ANNE (1923-1985)

  • Écrit par 
  • Colette MILON
  •  • 660 mots

Actrice d'une beauté discrète, d'un charme tranquille, et d'un métier éprouvé, Anne Baxter n'a jamais vraiment appartenu à la constellation des grandes stars. Pas de sex-appeal ravageur, pas de vie tapageuse, pas de légende – mais une solide carrière cinématographique de quelque quarante-cinq ans, jalonnée par la rencontre des plus grands metteurs en scène (Renoir, Welles, Hitchcock, Lang, Mankie […] Lire la suite

BEATON CECIL (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Michel NURIDSANY
  •  • 714 mots
  •  • 3 médias

Comme Lartigue, le Britannique Cecil Beaton, issu d'une riche famille, a découvert la photographie très tôt. En 1916 exactement : il avait douze ans. Avec une pointe de forfanterie, il prétendait même s'y être intéressé dès l'âge de trois ans. Ce qui est certain, c'est que toute son enfance fut marquée par le théâtre et les images victoriennes qu'il collectionnait avec passion. Et qu'à douze ans o […] Lire la suite

BERGMAN INGRID (1915-1982)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 990 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un mélange de romantisme et de puritanisme »  : […] En 1937, Ingrid Bergman épouse Petter Lindström, jeune médecin, qui épaule ses projets, favorise ses débuts à l'étranger – notamment en Allemagne d'où elle s'échappe tôt, glacée par la peur qui régnait dans les studios nazis –, puis son envol vers Hollywood (en 1939). Plus tard, elle va découvrir en Roberto Rossellini l'inspirateur. En fait, la période italienne (1949-1956), qui s'avéra pour elle […] Lire la suite

BERKELEY BUSBY (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 634 mots
  •  • 1 média

Né à Los Angeles, William Berkeley Enos, dit Busby, n'a jamais été, sauf une exception déconcertante, un cinéaste au sens strict du terme. Il s'était cantonné dans un rôle de directeur de production numbers , c'est-à-dire d'organisateur de séquences dansées à grand spectacle, et s'il lui est arrivé de signer la réalisation entière d'un film, c'est que, souvent, celui-ci était composé exclusivement […] Lire la suite

BERNSTEIN ELMER (1922-2004)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 847 mots

Il est l'auteur d'une des plus célèbres musiques de film, celle des Sept Mercenaires . Mais le compositeur et chef d'orchestre américain Elmer Bernstein est aussi – aux côtés de ses compatriotes Alex North et Bernard Herrmann – un des protagonistes du renouveau du langage musical cinématographique qui s'opère dans les années 1950 : jusqu'à cette époque, en effet, les compositeurs d'Hollywood, qui […] Lire la suite

BOGART HUMPHREY (1899-1957)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 493 mots
  •  • 3 médias

Smoking blanc, œillet à la boutonnière et verre de whisky à la main, dans le cabaret de Casablanca (1942), il égrène des souvenirs douloureux : le film, un des plus populaires au monde, a fait de Humphrey Bogart l'incarnation du romanesque hollywoodien dans ce qu'il a de meilleur. Borsalino sur l'œil, trench-coat serré, Bogart se passe dubitativement le pouce sur la lèvre. Un genre (le film noir) […] Lire la suite

BORZAGE FRANK (1893-1962)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 285 mots
  •  • 2 médias

Représentant le plus caractéristique du mélodrame cinématographique américain né avec Griffith et De Mille, illustré par de nombreux films de Vidor, de Wellman, de King, de Stahl et, après la guerre, de Sirk et de Daves. Dans les années trente, le prestige de Borzage fut immense ; il reste grand aujourd'hui auprès des historiens du cinéma, bien que la plupart de ses films soient perdus, semble-t-i […] Lire la suite

BOW CLARA (1905-1965)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 372 mots

L'actrice américaine Clara Bow incarnait à la perfection les flappers – jeunes filles aux allures de garçonnes revendiquant leur liberté – des années 1920, que personnifient les héroïnes des œuvres de Francis Scott Fitzgerald. De 1927 à 1930, elle fut l'une des cinq étoiles du cinéma hollywoodien. Née le 29 juillet 1905, dans une famille pauvre du quartier new-yorkais de Brooklyn, Clara Bow subit […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

10 février 2008 • États-Unis • Accord entre les scénaristes et les producteurs de Hollywood.

La Writers Guild of America, qui représente les scénaristes, en grève depuis novembre 2007, et l'Alliance of Motion Picture et Television Producers, qui réunit les producteurs, parviennent à un accord sur la rémunération des droits d'auteur pour les œuvres exploitées sur les médias numériques. [...] Lire la suite

1er-26 novembre 1990 • États-Unis • Hollywood aux enchères.

Le Ier, Giancarlo Parretti rachète, pour 1,3 milliard de dollars, la célèbre compagnie cinématographique américaine Metro-Goldwyn-Mayer. Fusionné avec les autres sociétés de l'homme d'affaires italien, le studio hollywoodien s'appellera désormais M.G.M.-Pathé Communications.Le 26, un autre fleuron de l'histoire du cinéma, la société M.C.A. (Music Corporation of America), qui [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Joël AUGROS, Francis BORDAT, « HOLLYWOOD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/