CHINE Histoire jusqu'en 1949

Les Royaumes combattants (Ve-IIIe s. av. J.-C.)

Réorganisation politique et militaire

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants

Éveil philosophique en Méditerranée. Les Achéménides au Moyen-Orient. Monte Albán en Amérique…

Les deux siècles et demi qui précèdent l'unification des pays chinois par le royaume de Qin, en 221 avant J.-C., sont connus dans l'histoire sous le nom de « période des Royaumes combattants » (Zhanguo). Pour l'historiographie traditionnelle, cette période commence avec la division, en 453, du royaume de Jin, au Shānxi et dans le nord du Henan, en trois plus petits royaumes : Zhao au nord, bientôt en contact avec les cavaliers tireurs d'arc de la zone des steppes ; Wei au centre, le plus riche et le plus puissant des trois ; Han au sud, dont le nom ne doit pas être confondu avec celui de la grande dynastie qui devait régner sur la Chine du début du iie siècle avant notre ère au début du iiie siècle après J.-C. Cette date de l'histoire politique est sans doute arbitraire, mais elle marque le début d'une période de guerres acharnées entre les royaumes chinois (les sept Grands : Qin dans le Nord-Ouest, Zhao, Han et Wei, Yan dans la région de l'actuel Pékin, Qi au Shandong et Chu dans la moyenne vallée du Yangzi), période au cours de laquelle le monde chinois subit des transformations profondes dans la plupart des domaines : société, formes politiques, économie, démographie, techniques, conceptions et mentalités. Les défrichements progressent, les villes se développement et la population s'accroît rapidement. Plus de 57 millions d'habitants imposables – plus que la population totale de l'Empire romain à la même époque – seront recensés sous les Han, en l'an 2 après J.-C. Cette donnée permet de conclure à un net essor démographique entre le début du ve siècle, où les défrichements étaient encore très limités, et la fin du iiie siècle. La vaste entreprise d'aménagement de l'espace, poursuivie au cours des ve-iiie siècles, sera continuée sous les Han antérieurs et se traduit par de grands travaux d'irrigation (canaux, réservoirs, digues et barrages), la mise en valeur de nouvelles terres, la construction de murailles de défense entre royaumes et de remparts urbains beaucoup plus vastes qu'aux époques antérieures. Elle est liée à tout un contexte historique dans lequel le développement de structures étatiques semble avoir joué un rôle déterminant.

Royaumes, 500-221 av. J.-C.

Royaumes, 500-221 av. J.-C.

Royaumes, 500-221 av. J.-C.

Principaux royaumes chinois de la période 500-221 av. J.-C. et dates de leurs annexions.

Chine, époque des «Royaumes combattants»

Chine, époque des «Royaumes combattants»

Chine, époque des «Royaumes combattants»

Les guerres entre les royaumes chinois à la veille de l'Empire Quin, Ve-IIIe siècle avant J.C.

La lutte qui, à partir des environs de 600, avait opposé l'ancienne noblesse héritière de privilèges politiques et religieux aux chefs de royaumes avait abouti à des divisions du pouvoir, à des usurpations et des changements de lignées princières. Mais elle avait conduit aussi, dans la plupart des royaumes, à un renforcement du pouvoir central et au développement d'institutions monarchiques. Au conseil des grands dignitaires, les chefs de royaumes (qui sont parfois des usurpateurs) ont substitué un conseil privé, formé de spécialistes de la guerre, de la diplomatie ou de la politique. Ils s'appuient sur cette classe de clients en quête de protecteurs que constitue la petite noblesse. L'ébauche d'un corps de fonctionnaires payés et révocables apparaît dans certains royaumes. Le pouvoir central cherche à faire passer sous son contrôle une paysannerie qui était jusqu'alors sous la dépendance des grandes familles nobles ; il cherche également à accroître ses ressources en se réservant et en exploitant ces zones encore non appropriées que sont les régions de montagnes et de marais. Les besoins militaires et économiques de ces nouveaux chefs d'État les amènent à faire appel au concours et aux conseils d'une petite classe de marchands et grands entrepreneurs qui s'occupent d'extraction minière, de production du sel, de commerce des grains, et développent la nouvelle industrie du fer. La technique de la fonte de fer apparaît, en effet, en Chine du Nord, aux environs de 500 avant[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Jean CHESNEAUX : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris, directeur d'études à l'École pratique des hautes études
  • Jacques GERNET : professeur honoraire au Collège de France, membre de l'Institut

Classification

Pour citer cet article

Jean CHESNEAUX, Jacques GERNET, « CHINE - Histoire jusqu'en 1949 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

Médias

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

Âge du bronze. Expansion de l'architecture collective. Apogée de l'Égypte.


Au IIe millénaire…

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

Métallurgie du fer. Assyrie. Renaissance grecque. Expansion scythe. Les Olmèques en Amérique…

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants

Éveil philosophique en Méditerranée. Les Achéménides au Moyen-Orient. Monte Albán en Amérique…

Voir aussi