CHINEHistoire jusqu'en 1949

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Qin (221-206 av. J.-C.)

Le prince qui était venu au pouvoir dans le royaume de Qin en 238 devait faire la conquête de tous les pays chinois et fonder le premier Empire. Après une dizaine d'années de campagnes au cours desquelles il détruit et annexe successivement les royaumes de Han (230), de Zhao (228), de Wei (225) et enfin de Qi, adversaire encore redoutable (221), le roi de Qin prend le titre d'Auguste souverain (Huangdi), et est connu dans l'histoire sous le nom de Premier Auguste souverain ou Premier empereur (Shi Huangdi). La conquête des pays chinois une fois achevée, il mènera la double et immense tâche de l'unification politique et administrative de ce vaste Empire et des offensives à l'extérieur du domaine chinois. Les institutions en usage dans le royaume de Qin s'étendent au fur et à mesure des annexions. Elles consistent dans le découpage des territoires en circonscriptions administratives dépendant directement du gouvernement central, dans l'élimination de la noblesse, l'organisation paramilitaire des familles paysannes, l'imposition d'un système pénal très rigoureux, etc. Les unités de mesure, la monnaie de bronze dont les débuts datent du ve siècle, l'écriture, l'écartement des essieux de voitures sont unifiés dans tous les pays. Des mesures sont prises contre tous ceux que l'État considère comme des oisifs ou des parasites : vagabonds, chefs d'école, lettrés – le célèbre incendie des livres a lieu en 213 – marchands et artisans. Un réseau de routes et un système de relais de poste assurent les communications nécessaires à l'administration de l'Empire. De grands travaux de défense sont poursuivis dans le Nord : on prolonge les murailles construites par les royaumes de Yan, Zhao et Qin, car les cavaliers nomades Xiongnu, sur le point de créer une grande fédération de tribus dans la zone des steppes, se font plus menaçants. La capitale Xianyang, située près de l'emplacement du Chang'an des Han et des Tang (l'actuel Xi'an) au Shǎnx [...]

Shi Huangdi

Shi Huangdi

Photographie

L'empereur de Chine Shi Huangdi (259-210 av. J.-C.), fondateur de la première dynastie impériale, celle des Qin, fait détruire les livres en 213 av. J.-C. et jeter les lettrés dans un précipice. Peinture sur soie, dynastie Qing (1644-1911), Bibliothèque nationale, Paris. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 66 pages



Médias de l’article

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Royaumes, 500-221 av. J.-C.

Royaumes, 500-221 av. J.-C.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 50 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris, directeur d'études à l'École pratique des hautes études
  • : professeur honoraire au Collège de France, membre de l'Institut

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CHESNEAUX, Jacques GERNET, « CHINE - Histoire jusqu'en 1949 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/