GROPIUS WALTER (1883-1969)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Préoccupé par le rôle de l'industrie, de la standardisation, des nouveaux matériaux et des techniques constructives, l'œuvre théorique et pratique de Walter Gropius s'inscrit d'emblée dans le projet de rationalisation de l'architecture qui inspira le mouvement moderne. Avec ses premières œuvres construites, qui renversent le rapport traditionnel entre la structure portante et l'enveloppe du bâtiment, Gropius inaugure une révolution esthétique qui marquera profondément l'imaginaire des architectes modernes. Fondateur de l'école du Bauhaus à Weimar, il joue un rôle déterminant dans l'enseignement du design et le renouveau de la conception architecturale. Porte-parole infatigable de la nouvelle architecture sur la scène internationale, Gropius est, avec Le Corbusier et Ludwig Mies van der Rohe, l'un des acteurs clés de l'avant-garde européenne qui donnera naissance au fonctionnalisme et au Style international. Ainsi, au-delà de ses réalisations architecturales, fruits d'une longue carrière qui traverse deux guerres mondiales et se poursuit sur deux continents, ce sont sans doute les idées et les actions de Gropius qui auront durablement marqué la révolution architecturale du xxe siècle.

Walter Gropius et Le Corbusier

Walter Gropius et Le Corbusier

Photographie

L'architecte Walter Gropius (1883-1969) et son épouse, en compagnie de Le Corbusier, au café des Deux-Magots, à Paris, en 1923. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Architecture et industrie

Gropius est né à Berlin en 1883, dans une famille de fonctionnaires et d'architectes. Il entreprend des études d'architecture à la Technische Hochschule de Charlottenburg à Berlin, mais ne les terminera pas. En 1907, il entre dans l'agence de Peter Behrens (1868-1940) où travailleront également nombre de jeunes architectes devenus célèbres par la suite, dont Ludwig Mies van der Rohe et Le Corbusier. Behrens est alors le designer en chef des bâtiments et des produits industriels de l'A.E.G. (Allgemeine Elektrizitäts-Gesellschaft). C'est à cette époque qu'est créé le Deutscher Werkbund (1907), associ [...]


Médias de l’article

Walter Gropius et Le Corbusier

Walter Gropius et Le Corbusier
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Bauhaus

Bauhaus
Crédits : General Photographic Agency/ Getty Images

photographie

École du Bauhaus, Dessau

École du Bauhaus, Dessau
Crédits : Hulton Getty

photographie

Logements de Weissenhof

Logements de Weissenhof
Crédits : Joan Woollcombe Collection/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : candidat au Ph.D. Massachussetts Institute of Technology, Cambridge, États-Unis

Classification


Autres références

«  GROPIUS WALTER (1883-1969)  » est également traité dans :

USINE FAGUS, Alfeld an der Leine (Allemagne), (W. Gropius)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 191 mots

Œuvre mythique et fondatrice de l'architecture moderne, l'usine Fagus, fabrique de formes pour souliers, est un ensemble de bâtiments dont l'implantation avait été conçue par l'architecte Eduard Werner. Walter Gropius (1883-1969) en reprend l'étude en 1911, en s'attachant essentiellement à la conception structurelle de l'usine. C'est dans le bâtiment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/usine-fagus-alfeld-an-der-leine-allemagne/#i_5053

BAUHAUS

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 4 454 mots
  •  • 6 médias

Fondé en 1919 par Walter Gropius à Weimar, le Bauhaus (littéralement : « maison du bâtiment ») étendit ses recherches à tous les arts majeurs et appliqués, en vue de les intégrer à l'architecture. Selon le dessein de son fondateur, tous ceux qui participaient à l'édification du bâtiment devaient être pénétrés des principes du maître d'œuvre et créer en harmonie avec lui, la partie complétant le t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauhaus/#i_5053

BREUER MARCEL (1902-1981)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 504 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un art sans style »  : […] Marcel Breuer, dit Lajkó, est né dans la famille d'un médecin de la ville hongroise de Pecs, près de la frontière yougoslave. En 1920, voulant devenir sculpteur, il fait un bref séjour à l'Académie de Vienne puis, déçu, se rend à Weimar où venait d'être créé le Bauhaus. Malgré son jeune âge, il en devient rapidement une figure marquante. D'abord simple étudiant, il est nommé professeur en 1924, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-breuer/#i_5053

CONSTRUCTIVISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 3 374 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le constructivisme en dehors de l'U.R.S.S. »  : […] Parallèlement aux nouvelles initiatives russes la notion de « structure » apparaît dès 1914 dans les projets de Le Corbusier (Maison Dom-Ino). Il définit clairement une nouvelle conception de l' architecture}. Libérée de la masse pesante du « bâtiment », elle devient une « construction », déterminée uniquement par une structure intérieure et des murs-rideaux. Comme chez Tatline et Gabo, ce n'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructivisme/#i_5053

DESIGN

  • Écrit par 
  • Christine COLIN
  •  • 8 019 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La standardisation, une typologie liée à l'industrialisation de la fabrication »  : […] « Nous voici dans la fabrication, dans l'industrie ; nous sommes à la recherche d'un standard, nous sommes loin du cas personnel, arbitraire, fantaisiste, loufoque ; nous sommes dans la norme et nous créons des objets-types », écrit Le Corbusier dans L'Art décoratif d'aujourd'hui. Le rationalisme, c'est-à-dire l'effort théorique opéré pour réintroduire des éléments de rationalité au sein de la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/design/#i_5053

DESIGN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Stéphane LAURENT
  •  • 647 mots

Avril 1751 Parution du premier volume de l' Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. L'ouvrage défend entre autres les vertus d'une beauté obtenue par une production rationnelle à haut degré de savoir-faire, parfois réalisée en série et existant depuis l'Antiquité (amphores grecques, lampes à huile romaines, châsses limousines, etc.). 1829 Les frères George et Robert Stephenson lancent la locomotiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/design-reperes-chronologiques/#i_5053

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le classicisme du style international d'après guerre »  : […] En 1938, Walter Gropius (1883-1969) devient directeur de l'école d'architecture de l'université Harvard. Il y enseigne jusqu'en 1952. L'ancien fondateur et directeur du Bauhaus importe les méthodes pédagogiques de l'avant-garde allemande. La maison qu'il construit en 1938 en collaboration avec Marcel Breuer à Lincoln, Massachusetts, est une des premières illustrations convaincantes du style inter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_5053

INDUSTRIALISATION DE L'ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Bernard HAMBURGER
  •  • 2 489 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La standardisation »  : […] Konrad Wachsmann peut être considéré comme le premier théoricien moderne de l'industrialisation du bâtiment. Dans son livre, The Turning Point of Building , publié en 1961, il définit la condition première de l'industrialisation, la série : « Le principe de l'industrialisation est identique à l'idée de production en masse. Pour élaborer un objet unique, une machine, une série de machines ou une us […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/industrialisation-de-l-architecture/#i_5053

INDUSTRIELLE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Françoise HAMON
  • , Universalis
  •  • 4 844 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le Werkbund et l'esthétique de l'usine »  : […] La plasticité nouvelle du béton a doté l'usine de formes nouvelles qui ne prétendent pas à la monumentalité ; l'apport du mouvement du Werkbund et de Peter Behrens, leader de l'architecture moderne en Allemagne, sera de considérer la construction industrielle comme un problème architectonique. En 1907, Behrens devient conseiller artistique du groupe A.E.G. et édifie en 1908 la halle de montage de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-industrielle/#i_5053

JARDINS - De la révolution industrielle à nos jours

  • Écrit par 
  • Hervé BRUNON, 
  • Monique MOSSER
  •  • 5 661 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les expérimentations modernistes »  : […] C'est paradoxalement l'attitude historiciste, dans la mesure où elle fonde un retour à la forme, qui débouche, dans l'entre-deux-guerres, sur les innovations du modernisme. Alors que l'architecture du Bauhaus ou de Le Corbusier prône la table rase, le jardin puise son dépouillement dans ses propres traditions retrouvées. Les frères André et Paul Vera, défenseurs du jardin « architectonique », sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-la-revolution-industrielle-a-nos-jours/#i_5053

MEYER HANNES (1889-1954)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 049 mots

Le travail et le nom de Hannes Meyer ont été longtemps proscrits des histoires de l'architecture moderne. Même Walter Gropius, qui l'avait pourtant désigné comme son successeur au Bauhaus, le traite d'opportuniste et d'épigone. Tant d'aversion et de dépit ne sont pas sans raisons. En Hannes Meyer « quelque chose », qui le singularise, gêne, a gêné, gênera : il est, en effet, pendant les années 193 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hannes-meyer/#i_5053

MUCHE GEORG (1895-1957)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 047 mots

Georg Muche est né le 8 mai 1895 à Querfurt, en Saxe, d'un père fonctionnaire, administrateur des territoires domaniaux et, par ailleurs, peintre amateur sous le pseudonyme de Ramholz (nom du village où la famille se fixe en 1901). Après ses études secondaires à Fulda, il s'oriente à son tour vers la peinture. En septembre 1913, il s'inscrit dans une école privée, à Munich, en vue d'intégrer l'Éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-muche/#i_5053

MUR-RIDEAU

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 545 mots

Il y a toujours eu des murs-rideaux, c'est-à-dire des séparations non porteuses, au moins depuis les maisons japonaises et la cathédrale de Chartres (avec ses vitraux). Cependant la notion de mur-rideau telle qu'elle est employée actuellement signifie exclusivement : mur extérieur non porteur (la plupart du temps fixé comme une plaque à des poutres qu'il cache), dont la seule fonction est de proté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mur-rideau/#i_5053

ORGANIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Bruno ZEVI
  •  • 3 077 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Signification historique »  : […] L'architecture dans laquelle l'espace socialement utilisé, dynamique, vécu détermine la configuration des pièces et de l'enveloppe qui les contient mérite la qualification d'organique ; sera dite non organique, au contraire, toute architecture vouée essentiellement à l'élaboration de la boîte de construction, du contenant, et peu soucieuse de faire porter ses efforts créateurs sur les creux, les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-organique/#i_5053

PONTI GIÒ (1891-1979)

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne GRISLAIN
  •  • 678 mots
  •  • 1 média

L'activité d'architecte de Giò Ponti est liée au caractère de capitale industrielle de Milan, la grande métropole du nord de l'Italie, dont il est originaire. Sa carrière englobe les deux périodes cruciales de l'histoire de l'Italie contemporaine : la dictature de Mussolini et le renouveau économique de l'après-guerre. Ponti se signale d'abord par sa participation au groupe Novecento en 1922. Lié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gio-ponti/#i_5053

RATIONALISTE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis AVRIL
  •  • 4 313 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Principes rationalistes du « mouvement moderne » »  : […] La doctrine rationaliste, solidement édifiée par deux siècles d'efforts théoriques, se cristallisera dans les formes au xx e  siècle, alors qu'elle ne connaîtra d'apports nouveaux que dans deux directions : le rapport de l'architecture à l'industrie et ses liens avec le développement des villes. Paradoxalement, c'est d'un esthète solitaire, le Viennois Adolf Loos (1870-1933), que viendront les ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-rationaliste/#i_5053

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 522 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Max Reinhardt et Erwin Piscator »  : […] Si, à cette époque, l'U.R.S.S. est le foyer du constructivisme, l'Allemagne est celui de l'expressionnisme. Au théâtre, les principales innovations scéniques trouvent leur source chez Max Reinhardt (1873-1943), et Erwin Piscator (1893-1966). Acteur et régisseur d'origine autrichienne, Max Reinhardt tend à réinsuffler une part de magie et d'illusion dans les théories d'Appia et de Craig. Mais il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie/#i_5053

STYLE INTERNATIONAL, architecture

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 669 mots

La notion de style international qui couvre une aire fort large de l'architecture du xx e  siècle, est contenue dans Internationale Architektur , panorama de l'architecture établi en 1924 par Gropius. Elle a été explicitée en 1932, sinon effectivement fondée à la suite d'une suggestion d'Alfred Barr, alors directeur du Museum of Modern Art de New York dans l'ouvrage de Henry Russel Hitchcock et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-international-architecture/#i_5053

THÉÂTRE EN ROND

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 330 mots

Préoccupés de donner au théâtre contemporain des possibilités nouvelles, théoriciens, animateurs et architectes de scène ont repris du théâtre antique l'idée d'un dispositif circulaire pour faire éclater le cadre frontal du théâtre à l'italienne. Au cours de la première moitié du xx e siècle, en Allemagne en particulier, des rénovateurs du théâtre comme Max Reinhardt renoncent aux lieux théâtraux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-en-rond/#i_5053

USINES, architecture

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne GRISLAIN
  •  • 1 074 mots

La conception de l'usine comme type architectural au même titre que le palais ou le temple est contemporaine de l'apparition des programmes « fonctionnels » (prison ou hôpital) dans le champ des préoccupations des architectes. L'émergence de cette nouvelle typologie à la fin du xviii e siècle répondait à la volonté des architectes de participer à la transformation sociale dont la philosophie des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/usines-architecture/#i_5053

USINES DU MOUVEMENT MODERNE (PROJETS ET RÉALISATIONS) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 651 mots

1901-1904 Cité industrielle, Tony Garnier (projet théorique). L'usine principale de la Cité industrielle, qui est aussi sa raison d'être, est une usine métallurgique, formée essentiellement de hauts-fourneaux. Elle est desservie par une gare ferroviaire et une gare d'eau, et les différents bâtiments sont séparés par des avenues plantées d'arbres en quinconce. 1909 Usine de turbines de l'Allgemei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/usines-du-mouvement-moderne-projets-et-realisations-reperes-chronologiques/#i_5053

WACHSMANN KONRAD (1901-1980)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 365 mots

Architecte américain d'origine allemande, né le 16 mai 1901 à Francfort-sur-l'Oder, mort le 25 novembre 1980 à Los Angeles. Konrad Wachsmann poursuit ses études dans les écoles d'artisanat d'art de Berlin et de Dresde après avoir été formé à l'ébénisterie. Il entre ensuite à l'académie des arts de Berlin où il suit l'enseignement de l'architecte expressionniste Hans Poelzig. À la fin des années 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-wachsmann/#i_5053

Voir aussi

Pour citer l’article

Réjean LEGAULT, « GROPIUS WALTER - (1883-1969) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-gropius/