MUCHE GEORG (1895-1957)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Georg Muche est né le 8 mai 1895 à Querfurt, en Saxe, d'un père fonctionnaire, administrateur des territoires domaniaux et, par ailleurs, peintre amateur sous le pseudonyme de Ramholz (nom du village où la famille se fixe en 1901). Après ses études secondaires à Fulda, il s'oriente à son tour vers la peinture. En septembre 1913, il s'inscrit dans une école privée, à Munich, en vue d'intégrer l'École des beaux-arts. Ayant échoué à l'examen, il envisage alors de continuer ses études à Paris, mais la guerre éclate. À défaut de se former dans les académies parisiennes, il loue un atelier à Berlin.

Peu à peu, tout en suivant quelques cours et en travaillant obstinément, il devient l'un des familiers de la revue d'avant-garde Der Sturm et de son directeur, Herwarth Walden. C'est celui-ci qui lui met le pied à l'étrier en mai 1915. Muche lui sert d'assistant pour ses expositions. Puis à trois reprises, entre 1916 à 1918, il présente ses propres tableaux : des toiles abstraites, composées de formes géométriques aux couleurs pures et lumineuses. En outre, il enseigne à l'école de peinture que Walden a greffée sur sa galerie en septembre 1916.

Le 25 février 1917, Georg Muche est appelé à ses obligations militaires. Incorporé dans l'infanterie, il est envoyé sur le front de l'Ouest, dans la Somme. Officier-aspirant, il est décoré de la Croix de Fer dix mois plus tard. Il est démobilisé en décembre 1918. Entre-temps, ses tableaux et dessins n'ont cessé, grâce à Walden, d'être montrés dans différentes expositions – notamment à Zurich en 1918, à la galerie Dada.

Émotionnellement ébranlé par la guerre, le peintre traverse une crise. Il ne reprend vraiment une activité, après avoir retrouvé son atelier de Berlin, qu'en août 1919. Dans ses toiles et gravures, il abandonne l'abstraction pour un art figuratif aux compositions plus classiques. Au début de 1920, il effectue brièvement un voyage aux Pays-Bas, puis renonce à l'enseignement qu'il donne sous l'égide de la revue Der Sturm. L'architecte [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Lionel RICHARD, « MUCHE GEORG - (1895-1957) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-muche/