MARCKS GERHARD (1889-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sculpteur et graveur allemand. Formé à la sculpture auprès de Gaul et de Kolbe, Gerhard Marcks devient professeur à l'école des arts décoratifs de Berlin en 1918 et, de 1919 à 1925, professeur au Bauhaus où il dirige l'atelier de céramique. Directeur de l'école des arts décoratifs de Burg Giebichenstein près de Halle en 1933, il perd sa place au moment où s'instaure le régime national-socialiste. Marcks vit depuis 1950 à Cologne. Il est l'auteur de nombreux monuments, comme celui des Musiciens de la ville de Brême et les monuments aux morts de Cologne, de Hambourg et de Mannheim. Attaché comme sculpteur à la représentation du corps humain, Marcks manifeste dans son style une tendance au dépouillement fortement teintée d'archaïsme (ainsi dans la statue d'un éphèbe intitulée Ver sacrum). L'aspect traditionnel de son art, qui va s'accentuant après le voyage en Grèce (1928), devait l'éloigner des recherches du Bauhaus auquel il avait collaboré ; jusqu'à sa mort, il a poursuivi inlassablement dans ses bronzes l'étude synthétique de la figure humaine ou animale. À partir de 1921, il a également pratiqué la gravure sur bois dans un style très différent de celui de ses sculptures et fortement marqué par l'imagerie populaire.

—  Pierre VAISSE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Genève

Classification

Pour citer l’article

Pierre VAISSE, « MARCKS GERHARD - (1889-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gerhard-marcks/