ABSTRAIT ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Église à Murnau, W. Kandinsky

Église à Murnau, W. Kandinsky
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Composition avec jaune, rouge, noir, bleu et gris, P. Mondrian

Composition avec jaune, rouge, noir, bleu et gris, P. Mondrian
Crédits : Stedelijk Museum, Amsterdam, Pays-Bas. © Holzman Trust

photographie


Abstraction, monochromie et fin de l'art

La réduction moderniste conduit la peinture à la stricte monochromie, et on s'est demandé s'il s'agissait encore là d'art abstrait. Dans son journal, Yves Klein répond par la négative : il s'avoue « heureux de ne pas être un peintre abstrait ». Le premier tableau qu'il soumit à l'approbation du monde de l'art ne fut pas acceptée au Salon des réalités nouvelles de 1955. Les membres du comité d'organisation de ce salon exclusivement dévolu à l'art abstrait répugnaient en effet à considérer l'œuvre comme un tableau, ou du moins comme un tableau achevé, complet. Si Klein avait consenti à ajouter au « fond » orange une forme – un point, une ligne ou encore une tache d'une autre couleur, peu importait –, le comité aurait accepté cette Expression de l'univers de la couleur mine orange, qui restait cependant datée en noiret signée par les initiales Y. K. disposées en monogramme. Par la suite, Yves Klein supprimera date et signature de la surface tout unie du tableau.

Le refus opposé au jeune artiste n'était nullement immotivé. En 1955, la peinture abstraite jouissait d'une tradition et d'une légitimité. Inscrite dans le droit fil du long procès d'autonomisation de l'art, elle ne contrevenait pas à la définition de toute peinture donnée naguère par Maurice Denis, et qui fut longtemps une référence majeure pour les défenseurs de l'abstraction : « Se rappeler qu'un tableau – avant d'être un cheval de bataille, une femme nue, ou une quelconque anecdote – est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées. » L'importance du sujet avait pu être remise en cause, mais la nécessaire diversité des couleurs, leur indispensable pluralité, restait constamment affirmée.

Lors de l'exposition dite du Vide (galerie Iris Clert, Paris, 1958), Klein prétend manifester directement, sans recourir à l'artifice du tableau, la « sensibilité picturale [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  ABSTRAIT ART  » est également traité dans :

AUX ORIGINES DE L'ABSTRACTION. 1800-1914 (exposition)

  • Écrit par 
  • Isabelle EWIG
  •  • 1 094 mots

En France, une exposition sur l'abstraction se faisait attendre. Elle a enfin eu lieu, du 5 novembre 2003 au 22 février 2004, au musée d'Orsay, dont le président, Serge Lemoine, associé à Pascal Rousseau, maître de conférences à l'université de Tours, proposait aux visiteurs de remonter « aux origines de l'abstraction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aux-origines-de-l-abstraction-1800-1914/#i_226

ABSTRACTION LYRIQUE, peinture

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 195 mots

Expression d'origine discutée, l'abstraction lyrique apparut en France vers 1947 et sert à désigner toutes les formes d'abstraction qui ne relèvent pas de l'abstraction dite géométrique. C'est ainsi qu'on l'a appliquée à l' action painting de Pollock, de même qu'aux premiers travaux de peinture gestuelle de Mathieu, lui-même tributaire de l'œuvre de Wols. Par la suite, le te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstraction-lyrique-peinture/#i_226

ABSTRAITS DE HANOVRE

  • Écrit par 
  • Isabelle EWIG
  •  • 2 599 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diversité des conceptions de l'art abstrait »  : […] L'absence de programme s'explique sans doute parce que, à la fondation du groupe, les artistes n'en étaient pas à leurs premiers essais, mais en pleine possession de leurs moyens, plastiques et théoriques. À l'exception de Jahns, tous se connaissaient depuis plusieurs années et partageaient certaines valeurs, si bien que 1927 ne produisit pas de véritable rupture dans leur évolution personnelle. A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstraits-de-hanovre/#i_226

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Sculpture

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 2 366 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Débats sur l'abstraction : Henry Moore, Barbara Hepworth »  : […] C'est à Henry Moore, Barbara Hepworth et Ben Nicholson qu'il revient d'avoir été les pionniers de la sculpture abstraite en Angleterre, dans les années 1930, sous la houlette du théoricien et critique Herbert Read. Henry Moore (1898-1986) et Barbara Hepworth (1903-1975), qui se sont connus à l'École des beaux-arts de Leeds en 1920, travaillent d'abord chacun dans un style personnel en proposant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-sculpture/#i_226

ARP HANS (1887-1966)

  • Écrit par 
  • Anne BOÉDEC
  •  • 1 967 mots

Poète, peintre et sculpteur, Hans Arp fut successivement dadaïste, surréaliste, abstrait. Mais la diversité n'est pas la dissipation, ni l'adhésion la servitude : par le caractère naturel et spontané de sa veine créatrice, Arp s'est gardé de l'emprise des mouvements auxquels il a participé. Originaire de Strasbourg, région où se mêlent deux cultures, fils d'un père allemand et d'une mère alsacienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-arp/#i_226

ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 281 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'objet de civilisation contemporain. Delaunay »  : […] L'art moderne, une fois encore, fera comprendre de quoi il s'agit exactement. Lorsque, dans les premières années du xx e  siècle, le public et la critique reprochent aux peintres cubistes de « déformer » et que M. Jules-Louis Breton va même jusqu'à alerter le Parlement, les cubistes rétorquent que tous leurs efforts visent, au contraire, à « form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-l-objet-culturel/#i_226

ART SACRÉ

  • Écrit par 
  • Françoise PERROT
  •  • 5 348 mots

Dans le chapitre « Le tournant de 1945 et la « querelle de l'art sacré » »  : […] Le père dominicain Marie-Alain Couturier (1877-1954), ancien collaborateur des Ateliers d'art sacré, était une personnalité très écoutée en matière d'art religieux dans les années 1930, d'autant plus qu'il publiait régulièrement ses réflexions dans de nombreux ouvrages et articles, en particulier pour la revue L'Art sacré . Sur le vitrail, par exemple, dont il rappelait le rô […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-sacre/#i_226

BARANOFF-ROSSINÉ VLADIMIR (1888-1944)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 779 mots

Figure importante de l’histoire de l’art du xx e  siècle, Vladimir Baranoff-Rossiné est né à Kherson en 1888, dans une famille juive ukrainienne. Musicien, peintre et sculpteur, l’artiste est également connu pour ses inventions synesthésiques consacrées à l’union du son, de la forme et de la couleur. Après des études de peinture à Odessa, il suit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-baranoff-rossine/#i_226

BARRÉ MARTIN (1924-1993)

  • Écrit par 
  • Ann HINDRY
  • , Universalis
  •  • 1 232 mots

Peintre abstrait ayant réduit le geste de l'artiste à une forme minimale, Martin Barré fait partie de cette génération de peintres, qui, dans les années 1950, ont orienté toutes leurs recherches vers l'abstraction. Si, par sa rigueur et sa radicalité, on l'a parfois placé dans la lignée de Mondrian ou de Malevitch, il n'a cependant jamais adhéré aux mouvements du néo-plasticisme et du suprématis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-barre/#i_226

BAUHAUS

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 4 454 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La pensée diffusée »  : […] Dès sa création, le Bauhaus provoqua de nombreuses réactions : une affiche placardée sur les murs de Weimar, « la ville de Goethe », demandait aux habitants de participer, le 22 janvier 1919, à une manifestation pour la défense de la Hochschule für bildende Kunst, « menacée de ruine par la prédominance exclusive d'une certaine tendance ». D'un autre côté, l'initiative de Gropius exerça un attrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauhaus/#i_226

BAUMEISTER WILLI (1889-1955)

  • Écrit par 
  • Liliane MEFFRE
  • , Universalis
  •  • 1 183 mots

Né en 1889 à Stuttgart, formé à l'Académie royale de cette ville, Willi Baumeister est mort dans sa ville de naissance, en 1955, devant son chevalet. Ce bref portrait semble évoquer un peintre provincial, confiné dans l'étroitesse d'une vie sédentaire sans apports ni échanges extérieurs. Rien de tel. W. Baumeister a certes de solides racines dans la culture classique allemande mais il fut aussi pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willi-baumeister/#i_226

BLAUE REITER DER

  • Écrit par 
  • Étiennette GASSER
  •  • 2 892 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Doctrine »  : […] Le Blaue Reiter n'a ni programme, ni adhérents. Un accord tacite sur les problèmes de l'esprit et de l'art fonde l'union des intéressés. Un homme est en mesure de les formuler : Kandinsky. En 1910, il écrit Du spirituel dans l'art (édité à Munich en 1911) où il part d'une critique de la structure matérialiste du monde contemporain. Il voit la science transmuter la matière en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/der-blaue-reiter/#i_226

BUCHHEISTER CARL (1890-1964)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 048 mots

Carl Buchheister est né le 17 octobre 1890 à Hanovre, où ses parents avaient une boutique d'artisans. Après avoir obtenu son baccalauréat en 1910, il trouve un travail temporaire dans une maison de commerce de Brême. Voulant alors apprendre à dessiner, il suit dans cette ville des cours municipaux qui sont proposés, le soir, à l'École d'arts appliqués. En 1911-1912, après un nouveau travail tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-buchheister/#i_226

BUREN DANIEL (1938- )

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 1 410 mots

Dans le chapitre « L’émergence du motif industriel »  : […] Né en 1938 à Boulogne-Billancourt, Daniel Buren s'est tout d'abord intéressé au cinéma, avant de concentrer sa réflexion sur le statut de la pratique picturale, un statut jugé de plus en plus obsolescent face aux mutations économiques et culturelles des années 1960. De 1957 à 1960, il commence sa formation dans l'atelier de « peinture et décoration générale » de l'École des métiers d'arts de Paris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-buren/#i_226

BURRI ALBERTO (1915-1995)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 255 mots

Peintre abstrait, Alberto Burri fit une entrée tumultueuse sur la scène artistique des années 1950 en intégrant à sa pratique picturale des objets aussi dérisoires que des sacs de jute ou de vieux chiffons déchirés. En faisant de leur trame usée le tableau lui-même, « l'artiste, écrit Jean Leymarie, contraint la matière brute à devenir directement forme pure, sans perdre sa consistance réelle et s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-burri/#i_226

CALDER ALEXANDER (1898-1976)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 3 582 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle forme de sculpture »  : […] L'idée que Calder se fait du mouvement subit une première inflexion à la suite de sa rencontre avec Mondrian, en 1930, et de sa conversion immédiate à l'art abstrait. Dans l'atelier du maître du néoplasticisme, il dit avoir eu la révélation d'une peinture abstraite en mouvement, et il se demande : « Pourquoi pas des formes plastiques en mouvement ? Non pas un simple mouvement de translation ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-calder/#i_226

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Peinture »  : […] Depuis la fin du xix e  siècle, la peinture a pris au Canada le pas sur les autres arts. C'est elle qui franchit, la première, le seuil de la modernité à l'aube du xx e  siècle. Maurice Cullen fréquente Pont-Aven et Giverny, et James Wilson Morrice fait la connaissance de Whistler et de Matisse. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_226

CHAUVIN JEAN (1889-1976)

  • Écrit par 
  • Nicole BARBIER
  •  • 947 mots

Le sculpteur Jean Chauvin, un des précurseurs de l'art abstrait, n'a jamais atteint la notoriété. Cela s'explique par l'existence retirée qu'il a toujours menée, car il fut à la fois solitaire et secret, ne se livrant guère aux confidences. Depuis 1908, il a partagé son temps entre sa Charente natale et la région parisienne, toujours volontairement coupé du monde, mais ne l'ignorant pas. Cette mis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-chauvin/#i_226

CHILLIDA EDUARDO (1924-2002)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 865 mots

L'Espagne a donné à la sculpture les maîtres du travail du fer : Julio González, Picasso, Angel Ferrant et Chillida. Fils d'un militaire et d'une musicienne, Eduardo Chillida est né à San Sebastián en 1924, dans la baie de La Concha, lieu idéal pour donner à un sculpteur le sens de l'espace. Chillida donnait d'ailleurs à ses œuvres des titres en basque. Après des études d'architecture (1943-1946), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduardo-chillida/#i_226

CLOSON HENRI-JEAN (1888-1975)

  • Écrit par 
  • Françoise BORGNIET
  •  • 882 mots

Le peintre Henri-Jean Closon est né à Liège. En 1898, son père l'envoie aux Pays-Bas chez le professeur Charles Salden, qui lui fait découvrir les maîtres de la peinture, notamment Rembrandt, et lui apprend à dessiner. Quelques événements importants jalonnent son adolescence : en 1903, il lit l'ouvrage du grand chimiste Chevreul, De la loi du contraste simultané des couleurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-jean-closon/#i_226

COLLAGE

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 227 mots

Dans le chapitre « De l'autonomie à la dissémination »  : […] Véritable laboratoire de l'imaginaire moderne durant la première moitié du xx e  siècle, le collage s'impose ensuite comme un ressort essentiel du renouveau esthétique. Il est au cœur des tentatives de redéfinition des concepts et des enjeux de l'art, nécessitées non seulement par l'éclatement des formes, mais par celle du champ artistique proprem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collage/#i_226

CONCRET ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 2 729 mots
  •  • 1 média

« Peinture concrète et non abstraite parce que rien n'est plus concret, plus réel qu'une ligne, qu'une couleur, qu'une surface. » C'est dans ces termes que les membres du groupe Art concret, formé en 1930 à Paris par Theo Van Doesburg (1883-1931), revendiquent une forme d'art non figuratif ayant délibérément rompu avec tout processus d'abstraction p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-concret/#i_226

CUBISME

  • Écrit par 
  • Georges T. NOSZLOPY, 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 445 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cubisme et le vide : Lipchitz, González, Gargallo »  : […] Il revint à Jacques Lipchitz (1891-1973) dont les premières sculptures cubistes datent de 1913, tel L'Écuyère à l'éventail (plâtre, 1913, Musée national d'art moderne, Paris), de concrétiser ce lien entre le cubisme et l'abstraction. Fragmentant les formes et décomposant les corps, Lipchitz en arrive avec sa Figure assise de 1915 (plâtre, Musée nation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cubisme/#i_226

DE KOONING WILLEM (1904-1997)

  • Écrit par 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Universalis
  •  • 1 213 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le geste de peindre »  : […] Né le 24 avril 1904 à Rotterdam (Pays-Bas), Willem De Kooning travaille comme apprenti dans une entreprise de peinture d'enseigne et parallèlement, entame une formation du soir à l'école des Arts et Techniques, qu'il poursuit à Bruxelles. C'est en arrivant à New York, en 1927, qu'il découvre le modernisme européen : pendant quelques années, il imite Picasso et Matisse. Comme beaucoup de ses contem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willem-de-kooning/#i_226

DELAUNAY ROBERT (1885-1941) & SONIA (1885-1979)

  • Écrit par 
  • Étiennette GASSER
  •  • 1 526 mots

Dans le chapitre « Un révolutionnaire de l'avant-garde européenne »  : […] Robert Delaunay est né à Paris en 1885. En 1902, il entre dans un atelier de décors de théâtre et s'adonne à la peinture dès 1904. Il a lu les travaux de Chevreul sur la loi du contraste simultané des couleurs, écouté la leçon du néo-impressionnisme puis celle de Cézanne. Dans le Douanier Rousseau, il voit « le grand-père de la révolution artistique moderne ». Il connaît Picasso, Braque, mais c'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delaunay-robert-et-sonia/#i_226

DOMELA CÉSAR (1900-1992)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 681 mots

Véritable militant de la cause abstraite, César Domela est né avec le siècle à Amsterdam. Si le terme de géométrique peut qualifier d'emblée les premiers travaux de paysages et de natures mortes qu'il exécute à l'âge de dix-neuf ans, il s'applique encore plus justement à toute la production d'images non figuratives qu'il réalise à partir des années 1920. En séjour à Paris en 1924, où il s'installe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-domela/#i_226

DOVE ARTHUR GARFIELD (1880-1946)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 419 mots

Peintre américain, né le 2 août 1880 à Canandaigua (État de New York), mort le 23 novembre 1946 à Huntingdon (État de New York). Diplômé à l'université Cornell en 1903, Arthur Garfield Dove commence sa carrière artistique en tant qu'illustrateur pour la presse, notamment pour Scribner's Magazine , Collier's Magazine et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-garfield-dove/#i_226

DU SPIRITUEL DANS L'ART ET DANS LA PEINTURE EN PARTICULIER, Wassily Kandinsky - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 1 185 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le contenu et la forme de l'art »  : […] Les huit chapitres de Du Spirituel dans l'art sont divisés en deux grandes parties, « Généralités » et « Peinture ». Cette répartition reflète la jonction établie après coup par l'artiste entre sa « théorie des couleurs » et un raisonnement général exprimant l'exigence d'un renouveau spirituel du contenu artistique. Dans la première partie, Kandinsky lance une polémique cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-spirituel-dans-l-art-et-dans-la-peinture-en-particulier/#i_226

ÉCRITS, Kasimir Malévitch - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 1 305 mots
  •  • 2 médias

Lorsque Kasimir Malévitch (1878-1935) présente au printemps 1915 un ensemble de toiles dites « alogistes » à l'exposition Tramway V (à Saint-Pétersbourg, alors Petrograd), il lance dans le catalogue cette boutade : « Le contenu de ces tableaux n'est pas connu de l'auteur. » Quelques mois plus tard la même année, alors qu'il dévoile sa nouvelle esthétique, le suprématisme, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrits/#i_226

LES ÉCRITS 1965-2012 (D. Buren) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 022 mots

Dans le chapitre « La question du décoratif »  : […] L’aventure des É crits a commencé en 1989, alors que Daniel Buren préparait son exposition pour le C.A.P.C. (Centre d’arts plastiques contemporains-musée d’Art contemporain) de Bordeaux. Son directeur, Jean-Louis Froment, fit alors le pari de retrouver et de publier l’ensemble des textes depuis 1965. Réédités en 2013 par Flammarion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ecrits-1965-2012/#i_226

ESTHÉTIQUE - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 348 mots

Dans le chapitre « Structure et sens »  : […] Mais il faut en venir à l'œuvre même ; elle sollicite moins l'intelligence que la sensibilité, le plaisir ; comment la rendre – presque malgré elle – intelligible, et comment en faire l'objet d'un discours rigoureux ? C'est ici que se propose la notion de structure qui, bien avant de connaître la fortune que l'on sait, a été pratiquée par de nombreux esthéticiens comme Viollet-le-Duc, Lalo, Étien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-esthetique-et-philosophie/#i_226

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Régionalisme ou deuxième modernisme : l'entre-deux-guerres »  : […] Alors que les États-Unis ont fini par intervenir dans la guerre en Europe, l'immédiat après-guerre est marqué par un accès de chauvinisme qui affecte évidemment les arts, alors même que la prospérité qui dure jusqu'à la crise de 1929 pourrait laisser penser que l'inverse se produirait. Le nom que Stieglitz donne à sa nouvelle galerie en 1929 en est un symbole : elle devient Un lieu américain ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_226

EXPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jérôme BINDÉ, 
  • Lotte H. EISNER, 
  • Lionel RICHARD
  •  • 12 593 mots
  •  • 8 médias

En France, l'expressionnisme a longtemps été rejeté, comme une calamité germanique et brumeuse. Soulignant l'attraction qu'exerçait le Paris brillant des années folles sur l'internationale cosmopolite des arts et des lettres, Paul Morand lui oppose le repoussoir allemand : « Londres, New York [...] avaient les yeux fixés sur nous [...] . Je ne parle pas de Berlin qui se tordait alors dans les aff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expressionnisme/#i_226

FIGURATIF ART

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 888 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une esthétique de l'ambiguïté »  : […] L'histoire de l'art nous montre la figuration plastique marquée assez tôt par l'empreinte du « musée imaginaire ». Toute la mémoire culturelle conspire à superposer les influences et à enchevêtrer les sens. La destruction, au début du xx e  siècle, de l'espace illusionniste a donné carrière à une herméneutique sans fin. La figuration ne se donne p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-figuratif/#i_226

FONTANA LUCIO (1899-1968)

  • Écrit par 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 1 523 mots

Dans le chapitre « Les manifestes spatialistes »  : […] Fontana rentre à Buenos Aires en 1940 et se met à enseigner la sculpture, plus précisément le modelé, à l'école des Beaux-Arts avant de mettre sur pied, avec ses collègues Jorge Romero Brest et Jorge Larco, une école privée, l'Académie d'Altamira. C'est là qu'en 1946 il élabore, en compagnie de quelques jeunes artistes et intellectuels, le Manifiesto Blanco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucio-fontana/#i_226

FRANCIS SAM (1923-1994)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 896 mots

Issue de la peinture abstraite de l'après-guerre, l'œuvre de Sam Francis est fortement caractérisée par ses enjeux spirituels mais aussi par une tendance à l'immatérialité physique. Les artistes qui influencèrent Francis à ses débuts, Clifford Still ou Mark Rothko, bien qu'engagés eux aussi dans une quête spirituelle, donnaient à leurs œuvres des qualités optiques – tracé, épaisseur, texture – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sam-francis/#i_226

GILIOLI ÉMILE (1911-1977)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 768 mots

Né à Paris, le sculpteur Émile Gilioli est d'origine italienne. Fasciné très jeune par le travail des matériaux, par le pouvoir du dessin, et parfaitement conscient de sa vocation, il a reçu une formation extrêmement complète. Artisanale d'abord, chez le forgeron de Reggiolo, dans la province d'Émilie, où il passe une partie de son enfance et son adolescence, puis plus tard à Nice, chez un sculpte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-gilioli/#i_226

GORIN JEAN (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 223 mots

Mondrian disait de Jean Gorin, de trente ans son cadet, qu'il était « le seul néo-plasticien français ». Mais si ce dernier ne manqua jamais une occasion d'affirmer sa dette à l'égard du maître hollandais, on peut aujourd'hui regretter que la reconnaissance de son œuvre ait quelque peu souffert de ce parrainage. Il faut en effet distinguer entre ses premières toiles néo-plastiques (1926), encore t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gorin/#i_226

GOTTLIEB ADOLPH (1903-1974)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 586 mots

Le peintre américain Adolph Gottlieb est né à New York en 1903 ; il interrompt très jeune ses études secondaires pour entrer à l'Art Student League, où il a pour professeur John Sloan et Robert Henri. À dix-sept ans, il s'embarque pour l'Europe, séjourne à Paris, où il peint et étudie à l'académie de la Grande Chaumière. Il découvre Paul Cézanne, Fernand Léger et surtout Henri Matisse qui marquera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolph-gottlieb/#i_226

GÖTZ KARL OTTO (1914-2017)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 445 mots

Peintre allemand né le 22 février 1914 à Aachen. Artiste romantique, c'est par le truchement de l'automatisme, du geste spontané et de l'informel que Karl Otto Götz tente de retrouver les échos et les rythmes profonds des grands bouleversements du monde et de la nature humaine. Il s'initie pendant son service militaire à la technique du radar, ce qui ne sera pas sans influer fortement sur sa conce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-otto-gotz/#i_226

GUSTON PHILIP (1913-1980)

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 836 mots

Peintre américain. Grand amateur de bandes dessinées, Philip Guston (né Philip Goldstein en 1913 à Montréal au Canada, il adopte son nom d'artiste en 1935) se voit, à l'âge de treize ans, offrir des cours de dessin par correspondance à la Cleveland School of Cartooning, avant de s'inscrire un an plus tard à la Manual Arts High School de Los Angeles, où il rencontre Jackson Pollock. Imprégné aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philip-guston/#i_226

GUTAÏ

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 1 396 mots

Le rôle du mouvement d'avant-garde japonais Gutaï (1954-1972) dans l'émergence de l'art contemporain demeure méconnu, malgré sa reconnaissance par le chantre français de l'art informel, Michel Tapié, dès 1957, puis par le promoteur américain du happening Allan Kaprow, en 1966. Par ailleurs, Gutaï a longtemps fait l'objet au Japon d'un remarquable dédain : ce groupe d'artistes, au sein duquel, dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gutai/#i_226

HARTUNG HANS (1904-1989)

  • Écrit par 
  • Jean-Clarence LAMBERT
  •  • 699 mots

Né à Leipzig en 1904, Allemand s'étant formé comme artiste sous la République de Weimar, Hans Hartung est venu vivre à Paris dès l'apparition du nazisme. « Je ne voulais pas céder. Je ne pouvais pas céder. J'aurais pu accepter les compromis, les compromissions. Essayer de faire une peinture plus à la mode et revenir en Allemagne, supporter Hitler, Si j'avais cédé, j'aurais cédé sur tout. » À Paris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-hartung/#i_226

HÉLION JEAN (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 012 mots

Peintre français, né à Couterne (Orne). Rien ne prédisposait Jean Hélion, élève à l'Institut industriel d'Amiens, où il a étudié la chimie, à devenir peintre. Pourtant, on peut le considérer, avec Fernand Léger, comme l'un des plus grands peintres français du xx e siècle ; le plus dérangeant, aussi. Apprenti dans un bureau d'architecte en 1921, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-helion/#i_226

HEPWORTH BARBARA (1903-1975)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 625 mots
  •  • 1 média

Considérée, avec son compatriote Henry Moore, comme l'un des sculpteurs les plus importants de sa génération, Barbara Hepworth a inscrit son œuvre dans le langage de la non-figuration. Non-figuration que marquent à la fois une perfection technique absolue et un sens magistral de la matière, que domine une inspiration féconde. Élève au Royal College of Art de Londres, Barbara Hepworth tente de se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-hepworth/#i_226

HERBIN AUGUSTE (1882-1960)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 317 mots

Peintre français, Herbin représente l'un des rares cas manifestes de passage du cubisme à la stricte « géométrie ». Il n'a jamais été cubiste au sens historique du terme, car il travailla longtemps en isolé. Ayant débuté, sous l'influence des fauves, par des natures mortes et des paysages aux structures affirmées sous leurs teintes ardentes, il évolue vers l'interprétation du sujet par l'emploi d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-herbin/#i_226

IMITATION, esthétique

  • Écrit par 
  • Danièle COHN, 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 3 911 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Imitation, abstraction, fiction »  : […] L'association du signe avec la signification, l'idée de la ressemblance du signifiant et du signifié ont plombé l'imitation en la vouant au figuratif. Inventer des figures n'est pourtant pas produire l'équivalent des réalités existantes. À qui ressemble un portrait ? C'est le passage à l'abstraction, et la crise que cette dernière a révélée, qui ont permis de prendre la mesure de la nature figura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imitation-esthetique/#i_226

INFORMEL ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 3 500 mots

Dans le chapitre « « Le Chef-d'œuvre inconnu » »  : […] C'est ainsi que, pour Jean Paulhan, « la peinture informelle apparaît un certain jour de l'année 1910 : c'est lorsque Braque et Picasso se mettent à composer des portraits, où pas un homme de bon sens ne saurait distinguer des yeux, un nez ni une tête. Elle se poursuit, suivant des sens et des succès divers, avec Klee et l'école de l'art abstrait (que ses fondateurs, Kandinsky, Arps, Van Doesbu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-informel/#i_226

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « La peinture de style occidental ou Yōga »  : […] La fermeture du Japon pendant l'époque Edo (1603-1868) ne fut pas totale. Le commerce avec les Hollandais, à Nagasaki, favorisa l'introduction d'œuvres d'art, de livres illustrés, de gravures, de traités divers. De sorte qu'il existait au Japon, avant son ouverture complète aux relations extérieures (1854-1867), un stock d'images et de connaissances venues d'Occident. L'anatomie, la perspective, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_226

KANDINSKY (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 1 170 mots

Depuis la mort de l'artiste en 1944, l'œuvre de Wassily Kandinsky n'a cessé d'être exposée dans le monde entier. La dernière grande rétrospective parisienne avait accompagné, en 1984, la donation de sa succession au Musée national d'art moderne. Du 8 avril au 10 août 2009, le Centre Georges-Pompidou a présenté de nouveau un large panorama, qui ne fut possible que grâce à la collaboration des troi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kandinsky/#i_226

KANDINSKY WASSILY (1866-1944)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 3 932 mots
  •  • 5 médias

Depuis longtemps considéré, à côté de Mondrian, comme l'« inventeur » de la peinture abstraite dans le courant des années 1910 et comme l'un de ses principaux théoriciens, Kandinsky a vu, après la Seconde Guerre mondiale, sa position remise en cause par l'apparition de nouvelles formes d'art abstrait, et le renouveau même de la peinture figurative. Mais, depuis le début des années 1970, l'ensembl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wassily-kandinsky/#i_226

KELLY ELLSWORTH (1923-2015)

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 1 884 mots

L'œuvre d'Ellsworth Kelly occupe une place de choix dans l'histoire de l'art abstrait de la seconde moitié du xx e  siècle. Un art abstrait, aux couleurs épurées et aux lignes tranchantes qui ne saurait plus se reconnaître dans les débordements de l' action painting . Mais aussi abstraite soit-elle, son œuvre n'en demeure pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ellsworth-kelly/#i_226

KUPKA FRANTIŠEK (1871-1957)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 2 789 mots

L'histoire de l'art a été longue à prendre la mesure de l'apport de František Kupka à l'invention de l'abstraction. Il n'est pas sûr, du reste, que la position du peintre soit bien ferme et définitivement acquise : son œuvre n'a pas encore reçu l'attention que l'on a accordée à celle des autres pionniers de l'art abstrait, et son nom n'est pas spontanément associé à ceux des Kandinsky, Mondrian, D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantisek-kupka/#i_226

MACDONALD-WRIGHT STANTON (1890-1973)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 299 mots

Peintre américain, né le 8 juillet 1890 à Charlottesville, en Virginie, mort le 22 août 1973 à Pacific Palisades, quartier de Los Angeles. Après s'être formé pendant deux ans à la Los Angeles Art Students League, Stanton Macdonald-Wright part pour Paris, en 1907, où il étudie les théories des couleurs développées par les scientifiques Michel Eugène Chevreul, Hermann von Helmholtz et Ogden Rood. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanton-macdonald-wright/#i_226

MAGNELLI ALBERTO (1888-1971)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 569 mots

« Riche », selon Achille Bonito Oliva, « d'une géométrie interne et silencieuse qui lui est propre », l'œuvre d'Alberto Magnelli s'inscrit dès 1915 dans le courant abstrait européen. Après un retour passager aux éléments figuratifs, l'artiste s'adonne à partir de 1935 à une expression résolument abstraite qui fait de lui l'une des personnalités les plus influentes de l'école de Paris. Autodidacte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-magnelli/#i_226

MALÉVITCH DANS LES COLLECTIONS DU STEDELIJK MUSEUM D'AMSTERDAM (exposition)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 891 mots

« Nous devons méditer le fait que Malévitch a manqué de n'être qu'une trace mythologique dans l'histoire de l'art. » Comme le rappelle Jean-Claude Marcadé, spécialiste de son œuvre, dans le catalogue de cette exposition, sans d'heureux concours de circonstances et sans la clairvoyance de quelques acteurs du monde de l'art, l'œuvre de Kasimir Malévitch (1878-1935), maillon essentiel de l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malevitch-dans-les-collections-du-stedelijk-museum-d-amsterdam/#i_226

MANDIARGUES BONA DE (1926-2000)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 750 mots

Bona Tibertelli de Pisis (dite Bona), artiste peintre, est née le 12 septembre 1926 à Rome. Se déclarant volontiers « autodidacte et ignorante », elle eut très tôt la révélation de la peinture : en 1932, son oncle Filippo de Pisis, peintre de la tendance métaphysique, séjourne dans la résidence familiale près de Modène, installe un atelier et produit sur la petite fille une forte impression qui dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bona-de-mandiargues/#i_226

MANZONI PIERO (1933-1963)

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  • , Universalis
  •  • 1 684 mots

Dans le chapitre « Désacralisation de l'art »  : […] L'œuvre protéiforme de Manzoni fut souvent mise en parallèle avec celle d'Yves Klein, son contemporain. On a parfois voulu réduire leurs rapports à l'influence de l'aîné (Klein était né en 1928) sur son cadet. Il serait plus judicieux de les examiner sous l'angle de la différence. Au monochrome de Klein, Manzoni opposa certes ses Achromes – dont la matérialité importe plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-manzoni/#i_226

MARK ROTHKO (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 784 mots

« C'est notre fonction en tant qu'artiste de faire voir le monde au spectateur de notre façon – pas de la sienne », écrivait Mark Rothko en 1943, affirmant que la portée de son art reposait sur une force de persuasion brutale. Cette capacité de l'art à convertir le spectateur dépend en premier lieu de la faculté qu'a l'artiste de se transformer lui-même. En 1921, ce jeune émigré russe du nom de M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-rothko-exposition/#i_226

MARTIN AGNES (1912-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc HUITOREL
  •  • 1 089 mots

En annonçant sa mort, survenue le 16 décembre 2004, à l'âge de quatre-vingt-douze ans, la presse rappelait qu'en 1999, le magazine américain ARTnews avait placé la discrète Agnes Martin dans sa liste des dix meilleurs artistes vivants, et qu'elle avait reçu le lion d'or de la biennale de Venise en 1997. Elle s'est éteinte à Taos, au Nouveau-Mexique, là où elle avait vécu le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agnes-martin/#i_226

MINIMAL ET CONCEPTUEL ART

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Catherine MILLET, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 6 311 mots

S'inscrivant dans la continuité de l'esthétique édifiée par le critique d'art américain Clement Greenberg (1909-1994), l'art minimal et son alter ego l'art conceptuel peuvent être considérés comme les enfants illégitimes du modernisme. Antérieur à l'avènement du phénomène conceptuel, l'art minimal voit le jour dans la première moitié des années 1960. Il fait suite aux différentes expériences esse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-minimal-et-conceptuel/#i_226

MOHOLY-NAGY LÁSZLÓ (1895-1946)

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 2 380 mots

Dans le chapitre « Berlin, capitale des avant-gardes »  : […] C'est dans le domaine graphique que s'oriente d'emblée la création de Moholy-Nagy. En 1919, il commence à Budapest une série de portraits au crayon qui semblent vouloir assimiler expressionnisme, cubisme et futurisme pour former à partir de ces styles un vocabulaire nouveau et personnel. Dans le Portrait du Dr Schairer (crayon sur papier, 61 cm × 48 cm, coll. Hattula Moholy- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laszlo-moholy-nagy/#i_226

MOLINARI GUIDO (1933-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 208 mots

Peintre canadien. Formé à l'école des Beaux-Arts, puis à l'école des Arts et du design du musée des Beaux-Arts de Montréal, il s'intéresse à l'œuvre de Mondrian et de Malévitch et fait tôt le choix de l'abstraction, favorisant « les phénomènes optiques et les notions de rythme et de permutation ». Ses tableaux sériels aux couleurs vives sont exposés au Museum of Modern Art de New York dans le ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guido-molinari/#i_226

MONDRIAN PIET (1872-1944)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 4 065 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Vers l'abstraction »  : […] Étant retourné en Hollande pour l'été de 1914, Mondrian y est a son grand déplaisir bloqué par la guerre. Loin des façades parisiennes, il se retrouve à Domburg devant les deux motifs qui l'y avaient autrefois tant séduit, la petite église et la mer. Mais il est cette fois dans un tout autre état d'esprit : il a fait l'expérience du cubisme, et les carnets de croquis de cette époque, remplis d'ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piet-mondrian/#i_226

MONOCHROME, peinture

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 3 837 mots
  •  • 1 média

Depuis l'Antiquité, l'adjectif « monochrome » – d'une seule couleur – indiquait, lorsqu'il qualifiait une peinture, qu'il s'agissait d'un camaïeu : l'infinie variété des nuances de valeurs ou de tons permettait à l'artiste de réaliser une image parfaitement compréhensible. Les grisailles , souvent présentes sur les panneaux des polyptyques et fort répandues dans les décorat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monochrome-peinture/#i_226

MORELLET FRANÇOIS (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 866 mots

De l'œuvre de François Morellet, que l'on associe toujours et uniquement à l'art cinétique ou à l'op art, on pourrait dire qu'elle relève d'une abstraction géométrique . Ironie mise à part (un trait marquant de Morellet), cela est déjà beaucoup. Car se pose immédiatement le bien-fondé de cette double appellation à propos d'une production où l'« abstrait » est sans cesse remis en cause, et où la «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-morellet/#i_226

MORTENSEN RICHARD (1910-1993)

  • Écrit par 
  • Inge Vibecke RAASCHOU-NIELSEN
  •  • 383 mots

Peintre danois, Richard Mortensen est un des pionniers de l'art abstrait au Danemark. Au début des années trente, un intérêt tout particulier pour les œuvres de Kandinsky et de Miró le porte vers le Bauhaus, le constructivisme et le surréalisme. Mais son but est d'unifier les idées surréalistes en une peinture construite et rythmique. Il fonde la Ligne, groupe de peintres qui s'efforcent en ces an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-mortensen/#i_226

MOSSET OLIVIER (1944- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 972 mots

Né à Berne (Suisse) à la fin de la guerre, l’artiste Olivier Mosset incarne sans doute les contradictions des avant-gardes artistiques, telles qu'elles se sont manifestées en Europe et aux États-Unis depuis les années 1960. Ayant vécu et travaillé à Paris de 1965 à 1977, il s'est installé ensuite aux États-Unis, où il joue, non sans un certain détachement, un rôle de pivot entre les deux continent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-mosset/#i_226

MOTHERWELL ROBERT (1915-1991)

  • Écrit par 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 1 069 mots

Le nom du peintre américain Robert Motherwell est associé aux débuts de l'expressionnisme abstrait, c'est-à-dire au premier grand mouvement artistique, aux États-Unis, qui soit émancipé de l'influence du Vieux Continent. Pourtant, Motherwell est sans doute le plus européen des membres de l'École de New York, ainsi nommée pour la distinguer de (et l'opposer à) celle de Paris. Dès 1938, le jeune h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-motherwell/#i_226

NEMOURS AURÉLIE (1910-2005)

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 772 mots

Lors de l'importante rétrospective que le Centre Georges-Pompidou consacra, en 2004, à l'artiste Aurélie Nemours, quelques mois avant sa disparition, fut célébrée unanimement la radicalité d'une œuvre conciliant au plus haut point le pouvoir de la vision et celui de la révélation. Plus d'un demi-siècle après sa première exposition personnelle, en 1953, à la galerie Colette Allendy à Paris, se fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aurelie-nemours/#i_226

NEVELSON LOUISE (1900-1988)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 998 mots

Avec Alexandre Calder et David Smith, Louise Nevelson est considérée comme l'une des instigatrices majeures de la sculpture moderne aux États-Unis. Partant des données du cubisme et de celles des ready-made de Marcel Duchamp, très fortement marquée par l'apport des cultures primitives, Louise Nevelson devait en effet jeter les bases d'un art singulier, où ses grands murs con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-nevelson/#i_226

NICHOLSON BEN (1894-1982)

  • Écrit par 
  • Hélène LASSALLE
  •  • 1 120 mots

L'œuvre du peintre anglais Ben Nicholson, synthèse de réalisme et d'abstraction, alliance entre la géométrie et l'observation sensible, s'écarte des tendances continentales autant qu'elle s'y réfère. Sa maturation a été lente. Rien ne semblait prédisposer Ben Nicholson au style qui allait faire son originalité et lui conférer une place très particulière dans l'art du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ben-nicholson/#i_226

NOËL GEORGES (1924-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 445 mots

Peintre informel, Georges Noël recourt à une calligraphie abstraite favorisant l'improvisation libre, voire une gestualité proche de l'automatisme. Né à Béziers en 1924, il s'initie aux techniques de la peinture et du travail sur bois auprès de son père. Il conduit des études d'ingénieur et consacre son temps libre à l'apprentissage du dessin et de la peinture. Après la Seconde Guerre mondiale, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-noel/#i_226

ORPHISME, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Marc LE BOT
  •  • 693 mots

Le terme d'orphisme a été proposé par Guillaume Apollinaire, lors de la publication de ses Méditations esthétiques en 1912, pour caractériser certains aspects de la peinture d'avant-garde. À cette date, cinq ans après Les Demoiselles d'Avignon , le cubisme apparaît à Apollinaire comme « écartelé » en quatre tendances divergentes. Le cubisme scientifique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphisme-mouvement-artistique/#i_226

OTEIZA JORGE (1908-2003)

  • Écrit par 
  • Valérie VERGEZ
  •  • 759 mots

La vie et l'œuvre du sculpteur Jorge Oteiza sont un modèle d'engagement artistique. Né le 21 octobre 1908 à Orio, au Pays basque espagnol, Jorge Oteiza Embil (mort le 9 avril 2003 à Saint-Sébastien) commence à sculpter en autodidacte à la fin des années 1920. Ses premières œuvres s'apparentent à celles de Constantin Brancusi et de Jacob Epstein par leur aspect primitif ; cependant, le sculpteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-oteiza/#i_226

PAN MARTA (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 1 121 mots

Artiste de renommée internationale, Marta Pan incarne une ligne exigeante au sein de la sculpture moderne dans son lien à la nature comme à la cité, dans son ambition monumentale et architecturale. À partir de recherches techniques poussées, elle a su inventer une poétique personnelle dans un dépouillement formel qui confine à l'austérité. Présentes dans de nombreux sites publics en Europe comme a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marta-pan/#i_226

PAPE LYGIA (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 918 mots

Dans le chapitre « De l'abstraction géométrique au néo-concrétisme »  : […] L'art abstrait a été introduit en Amérique du Sud par Joaquín Torrès-García, qui revint à Montevideo après avoir côtoyé les avant-gardes européennes, de Mondrian au mouvement Abstraction-Création. Buenos Aires, Rio de Janeiro et São Paulo sont touchées à leur tour ; de grands artistes apparaissent, tels les Argentins Rhod Rothfuss ou Gyule Kosice, et des groupes se forment, comme en 1945 Arte Con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lygia-pape/#i_226

PARIS ÉCOLES DE

  • Écrit par 
  • Claire MAINGON
  •  • 2 615 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La seconde école de Paris »  : […] L'expression « seconde, ou nouvelle, école de Paris » renvoie, quant à elle, à un ensemble d'artistes bien différents. Comprise dans sa définition la plus large, elle se réfère à tout ce que la capitale compta d'artistes indépendants dans les années entourant la Seconde Guerre mondiale, et intègre aussi bien les tendances figuratives réalistes que les expressions picturales abstraites. Dans un so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecoles-de-paris/#i_226

PARMENTIER MICHEL (1938-2000)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 844 mots

Le peintre Michel Parmentier est né à Paris en 1938. Son œuvre reste historiquement liée aux quatre manifestations auxquelles il participa en 1967, en compagnie de Daniel Buren, Olivier Mosset et Niele Toroni. Cette œuvre, qu'il interrompit volontairement en 1968 et qu'il reprit en 1983, est marquée par son radicalisme, son absence de parti pris expressif et son refus de tout compromis formel et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-parmentier/#i_226

LA PEINTURE EFFICACE. UNE HISTOIRE DE L'ABSTRACTION AUX ÉTATS-UNIS (É. de Chassey)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 1 019 mots

Les études proposées par Éric de Chassey découlent d'un double constat : d'une part, la relative méconnaissance en France de l'art américain d'avant la Seconde Guerre mondiale, avant donc Jackson Pollock et le « triomphe » de l'expressionnisme abstrait ; de l'autre, un déficit d'analyses récentes et approfondies – y compris aux États-Unis – concernant l'histoire de l'art abstrait américain. Dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-peinture-efficace-une-histoire-de-l-abstraction-aux-etats-unis/#i_226

PIAUBERT JEAN (1900-2002)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 647 mots

Né le 27 janvier 1900 à Feydieu, en Gironde, dans une famille de viticulteurs, Jean Piaubert passe sa jeunesse dans le vignoble bordelais. En 1918, après des études classiques, il s'inscrit à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux tout en travaillant dans un atelier de décors de théâtre. Au retour du service militaire, en 1922, il s'installe à Paris et fréquente l'académie de la Grande Chaumière et pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-piaubert/#i_226

PICABIA FRANCIS (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 4 881 mots

Dans le chapitre « La peinture de l'âme »  : […] La rupture qui intervient dans l'art de Picabia au cours de l'hiver 1908-1909 (rupture avec son impressionnisme de convention, rupture avec ses marchands) a toutes les apparences d'un sursaut, d'une réaction instinctive de survie : il ne s'agit ni plus ni moins que de sauver la peinture, de se convaincre qu'elle peut être autre chose qu'un exercice de virtuosité pratiqué à des fins commerciales et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-picabia/#i_226

POLIAKOFF SERGE (1900-1969)

  • Écrit par 
  • Michèle GRANDIN
  •  • 143 mots

Originaire de Russie, le peintre Serge Poliakoff quitte son pays en 1918 et voyage en Europe avant de s'établir à Paris en 1923. Il joue de la guitare pour assurer sa subsistance et fait de la peinture figurative à la Grande Chaumière. En 1937, il se convertit à la peinture abstraite sous l'influence de Robert et de Sonia Delaunay, de Wassili Kandinsky, et il participe au Salon des réalités nouvel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-poliakoff/#i_226

POSTMODERNISME

  • Écrit par 
  • Carla CANULLO, 
  • Romain JOBEZ, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 5 158 mots

Dans le chapitre « La question de l'authenticité »  : […] C'est l'abstraction et plus précisément sa déclinaison américaine qui répondrait, aux dires de Greenberg, à cet objectif. Or pour que celui-ci soit satisfaisant l'œuvre d'art doit s'appuyer sur un discours autotélique et afficher une résistance à toutes formes de « distractions », d'emprunts et de citations qui la détournerait de son essence. Elle doit enfin témoigner corollairement d'une forme d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/postmodernisme/#i_226

PURISME, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 3 262 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'influence du purisme »  : […] Ozenfant et Jeanneret ont su donner au purisme une tribune dont peu de mouvements artistiques ont bénéficié au cours de leur histoire, en créant une revue, L'Esprit nouveau , qui eut vingt-huit numéros entre octobre 1920 et janvier 1925 – longévité et régularité assez exceptionnelles pour une revue d'avant-garde à cette époque, comme la cohérence et la qualité de ses contenus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/purisme-mouvement-artistique/#i_226

RAYONNISME

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 294 mots

Mouvement qui fut fondé vers 1910 par Mikhaïl Larionov et Natalia Gontcharova, dont les recherches « primitivistes » s'enlisaient. Prônant un retour à l'Orient, il est en fait assez proche, dans ses idées, mais non dans ses réalisations, de la notion, théorisée par Boccioni, d'intersection fictive des plans dans l'espace. Le rayonnisme qui est l'un des multiples aspects de la peinture « abstraite  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnisme/#i_226

REINHARDT AD (1913-1966)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 353 mots

Les œuvres et les écrits du peintre Ad Reinhardt témoignent d'une démarche rigoureuse et courageuse, visant à éliminer de la peinture toute anecdote figurative ou même abstraite. « Il n'y a rien à voir, que la peinture », déclarait Reinhardt à propos de son travail, où la réduction du nombre des couleurs et des rapports de forme aboutissent, selon Alfred Pacquement (qui organisa la première rétros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ad-reinhardt/#i_226

ROTHKO MARK (1903-1970)

  • Écrit par 
  • Éric de CHASSEY
  •  • 2 614 mots

Dans le chapitre « Une figuration expressionniste »  : […] Marcus Rothkowitz, né en Russie, est arrivé aux États-Unis à l'âge de dix ans. Après des études inachevées à la prestigieuse université Yale, où il suit une formation littéraire, il s'installe en 1923 à New York et y reçoit son premier enseignement artistique. Ses œuvres de jeunesse manifestent l'influence d'un de ses enseignants, le peintre Max Weber, ex-moderniste pratiquant désormais une figur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-rothko/#i_226

SANDBACK FRED (1943-2003)

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 790 mots

Fred Sandback est l'un des sculpteurs les plus originaux du courant minimaliste américain. Alors que Carl Andre, Donald Judd, Robert Morris, avec les formes élémentaires qu'ils ont utilisées et le rapport de celles-ci à l'espace, ont mis l'accent sur la présence, Sandback a joué de la dématérialisation, en ayant recours à du fil tendu dont la disposition engendre des volumes ou des plans virtuels. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-sandback/#i_226

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La statuaire retrouvée »  : […] À l’opposé de cette échelle colossale, la représentation en ronde-bosse du corps, dans un esprit très figuratif, suscite à nouveau l’intérêt du public et peut créer le scandale par la crudité de son langage. La Nona Ora ou Le Pape terrassé par un météorite (1999) a ainsi pu choquer, tout comme la représentat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_226

SEUPHOR MICHEL (1901-1999)

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 956 mots

Né à Anvers en 1901, Michel Seuphor, de son vrai nom Fernand Berckelaers, s'est d'abord fait connaître dans son pays, où les Wallons étaient alors majoritaires, comme militant de la cause flamande, puis comme poète et éditeur de la revue Het Overzicht ( Le Panorama ), qu'il a fondée en 1921 avec Geert Pijnenburg. Cette revue politique et culturelle, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-seuphor/#i_226

SINGIER GUSTAVE (1909-1984)

  • Écrit par 
  • Pierre ENCREVÉ
  •  • 749 mots

La mort de Gustave Singier, le 5 mai 1984, est venue rappeler la vitalité et l'éclat qu'ont eus, de la Libération aux années 1960, les diverses tendances de la peinture abstraite s'épanouissant à Paris. Occultées aujourd'hui, non seulement par les divers néo-réalismes, néo-dadaïsmes, ou néo-fauvismes qui leur ont succédé tour à tour en position « d'avant-garde », mais plus encore par l'attitude de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-singier/#i_226

SOULAGES (exposition)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 056 mots

L'exposition consacrée en 2009 à Pierre Soulages, au Centre Georges-Pompidou, n'est pas la première du genre. En effet, l'artiste a été l'objet de très nombreuses manifestations un peu partout dans le monde. À Paris, on se souvient de l'exposition organisée dans ce même lieu en 1979, et de celle qui eut lieu en 1996 au musée d'Art moderne de la ville de Paris. La rétrospective proposée par Alfred […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soulages/#i_226

SOULAGES PIERRE (1919- )

  • Écrit par 
  • Pierre ENCREVÉ
  •  • 1 508 mots

Surgie dans l'après-guerre, radicalement abstraite mais éloignée de l'art géométrique, reçue favorablement aux États-Unis, la peinture de Pierre Soulages a pu être un temps rapprochée de l' action painting , quand on ne la rangeait pas du côté d'un art gestuel à la française. Mais, travaillant hors de tout groupe, n'obéissant qu'à son impératif intérieur, ce peintre a toujour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-soulages/#i_226

STAËL NICOLAS DE (1914-1955)

  • Écrit par 
  • Anne MALHERBE
  •  • 1 731 mots

Nicolas de Staël est considéré comme l'un des maîtres de l'art abstrait en France après la Seconde Guerre mondiale. Ses origines russes et sa mort précoce ont entretenu autour de lui la légende de l'artiste maudit. En réalité, sa peinture, d'apparence abstraite mais toujours fondée sur la perception du monde réel – peinture en quête d'harmonie colorée et de sensualité de la pâte –, a connu le su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-stael/#i_226

STAẒEWSKI HENRYK (1894-1988)

  • Écrit par 
  • Andrzej TUROWSKI
  •  • 640 mots

La mort du peintre Henryk Stażewski clôt une époque de l'art polonais : avec lui disparaît le dernier créateur de l'avant-garde artistique. À quatre-vingt-dix ans passés, il continuait à symboliser l'intransigeance d'un peintre moderniste. Lors de ses études qu'il termina en 1920, à l'École des beaux-arts de Varsovie, Stażewski était déjà très proche des jeunes artistes à la recherche des nouvea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henryk-stazewski/#i_226

STEINERT OTTO (1915-1978)

  • Écrit par 
  • Axelle FARIAT
  • , Universalis
  •  • 428 mots

Photographe allemand, Otto Steinert est né le 12 juillet 1915 à Sarrebruck. De 1934 à 1939, il fait des études de médecine dans plusieurs universités et exerce cette profession en tant qu'officier pendant la guerre. Il revient à Sarrebruck, grandement dévastée par les bombardements ; sa famille survie, mais sa demeure est détruite. Vers 1947, il abandonne la médecine et ouvre un atelier de photo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-steinert/#i_226

STELLA FRANK (1936- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 1 708 mots

Peintre contemporain américain, Frank Stella s'est orienté à ses débuts vers une abstraction géométrique qui tend à supprimer toute trace de facture picturale ou d'intervention de la main du peintre, et toute suggestion d'un rapport sensible existant entre l'artiste et son tableau. Cette œuvre radicale amorcée en 1958 correspond à la période la plus connue de l'artiste et est généralement, consi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-stella/#i_226

STIJL DE

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 4 857 mots

Dans le chapitre « La peinture »  : […] De Stijl fut initialement une congrégation de peintres, auxquels se sont joints ensuite des architectes ; ce sont les peintres qui ont posé les premières pierres de ce principe général. Et si, parmi eux, Mondrian fut le seul à l'avoir radicalement actualisé (lorsqu'il parvint au néo-plasticisme, en 1920), Van der Leck et Huszár travaillèrent eux aussi à son élaboration (le cas de Van Doesburg est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-stijl/#i_226

SUPPORTS / SURFACES

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 2 479 mots

Une des dernières avant-gardes abstraites en France – si l'on considère que le temps des regroupements militants d'artistes, autour d'un corps de doctrine et d'une stratégie de conquête, est désormais révolu – s'est dotée d'un nom qui évoque plutôt, à l’oreille inaccoutumée, la rénovation dans le B.T.P. : Supports/Surfaces. Le peintre Vincent Bioulès (né en 1938 à Montpellier) se trouve avoir été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supports-surfaces/#i_226

SUPRÉMATISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 2 715 mots
  •  • 4 médias

Première théorie de la peinture pure (non objective), le suprématisme apparaît en Russie en 1915. Lié dès sa première manifestation à la personnalité de Malevitch, le suprématisme aura une grande influence sur la génération de peintres cubo-futuristes, qu'il va guider durant les années 1916 et 1917. Malgré ses efforts pour répondre aux exigences matérialistes de la nouvelle société communiste, M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suprematisme/#i_226

TACHISME

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 1 158 mots
  •  • 1 média

Bien que le terme de tachisme ne s'emploie pas encore couramment avec une valeur générale, il peut désigner l'ensemble des techniques artistiques qui utilisent des taches. En fait, ces techniques se divisent en deux catégories, correspondant aux deux acceptions principales du mot tache. Dans le premier cas, tache signifie à peu près touche : la couleur déposée par un coup de pinceau et formant une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tachisme/#i_226

TAPISSERIE

  • Écrit par 
  • Pascal-François BERTRAND
  •  • 7 989 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le xxe siècle : « renouveau » et « rupture » »  : […] Dès le début du xx e  siècle, la tapisserie fut associée au renouveau des arts décoratifs : elle trouva une place honorable dans les décors intérieurs conçus par la Compagnie des arts français et le groupe Jansen. Par ailleurs, des tentatives dignes d'intérêt pour renouveler l'art de la tapisserie prolongèrent les heureuses expériences menées à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tapisserie/#i_226

TECHNIQUE ET ART

  • Écrit par 
  • Marc LE BOT
  •  • 5 565 mots

Dans le chapitre « Abstraction, fonction, production »  : […] Parce qu'il intervient après la révolution formelle de l'impressionnisme, l'art dit d' avant-garde des années 1910-1925 reprend ces questions dans des termes tout contraires. La base idéologique commune aux jeunes peintres de l'avant-garde est l'acceptation, comme fait de culture, de la modernité technique : celle de la production industrielle et celle aussi de la vie quotidienne dans le milieu ur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technique-et-art/#i_226

THE NEW ART - THE NEW LIFE, THE COLLECTED WRITINGS, Piet Mondrian - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 1 220 mots
  •  • 1 média

L'œuvre picturale de Piet Mondrian (1872-1944) est l'une des plus radicales du xx e  siècle . L'une des plus résistantes aussi. Son rejet de toute forme de représentation, la réduction de son vocabulaire esthétique à l'horizontale, à la verticale, et aux trois couleurs primaires apparaissent encore aujourd'hui comme une proposition à la fois incon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-new-art-the-new-life-the-collected-writings/#i_226

TOBEY MARK (1890-1976)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 104 mots

Né à Centerville dans le Wisconsin, le peintre américain Mark Tobey appartient à une famille d'origine anglaise qui émigre dans différentes villes des États-Unis avant de se fixer à Chicago. Élève studieux, passionné par l'histoire naturelle, la littérature et le dessin, Mark Tobey doit cependant abandonner très jeune ses études pour travailler. Sa première formation artistique se réduit à quelque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-tobey/#i_226

TORRES GARCÍA JOAQUIN (1874-1949)

  • Écrit par 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 1 049 mots

Peintre uruguayen né à Montevideo, en 1874, d'une mère uruguayenne et d'un père catalan Joaquín Torres García a dix-sept ans lorsqu'il débarque à Barcelone, où il s'initie à la peinture murale. Il se rend en 1910 en Belgique et en France, avant de revenir à Barcelone, où il exécute deux ans plus tard plusieurs fresques au palais de la Diputacíon et à l'église San Augustin. Jusqu'au début des anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joaquin-torres-garcia/#i_226

TURCATO GIULIO (1912-1995)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 703 mots

Giulio Turcato a été l'un des créateurs de l'art abstrait italien de l'après-guerre. Il contribua de manière décisive aux développements purement plastiques de son temps, ainsi qu'à la redéfinition des finalités d'un art qui se devait alors de rendre des comptes à une société éprouvée par la guerre et le fascisme. Attaqué par les tenants du « réalisme socialiste », mais défendu par des historiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giulio-turcato/#i_226

TWOMBLY CY (1928-2011)

  • Écrit par 
  • Lucile ENCREVÉ
  •  • 1 409 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Après l'expressionnisme abstrait »  : […] Né le 25 avril 1928 à Lexington (Virginie), dans le sud des États-Unis, Cy Twombly, après des études à la Boston Museum School où il découvre les œuvres de Chaïm Soutine, Kurt Schwitters et Alberto Giacometti, arrive à New York en septembre 1950 en plein âge d'or de la peinture américaine. Il rencontre à l'Art Students League Robert Rauschenberg, qui va devenir son complice pour de nombreuses ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cy-twombly/#i_226

VAN VELDE BRAM (1895-1981)

  • Écrit par 
  • Maxime PRODROMIDÈS
  •  • 1 052 mots

Le 19 octobre 1895 naissait à Zoeterwoude (Pays-Bas), le plus fragile et le plus secret des peintres non figuratifs, celui dont l'éthique de vie, l'esthétique indomptable, marqua de son empreinte la seconde génération des abstraits après 1945 (De Kooning, Alechinsky, Messagier). Le chemin fut pourtant long jusqu'à cette consécration. Bram Van Velde a pour ainsi dire toujours connu la misère. Aband […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bram-van-velde/#i_226

VASARELY VICTOR (1908-1997)

  • Écrit par 
  • Christophe DOMINO
  •  • 602 mots

Victor Vasarely est né en Hongrie, à Pécs. Les professeurs du Bauhaus, Albers, Moholy-Nagy, ont fortement marqué l'enseignement qu'il suit à Budapest. Quand il s'installe à Paris, en 1931, il travaille comme graphiste. Il est dessinateur dans l'agence de publicité qu'il dirige jusqu'en 1956, un an après le lancement de son Manifeste Jaune (1955) et la célèbre exposition que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-vasarely/#i_226

VOSS JAN (1936- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 889 mots

Peintre né en 1936 à Hambourg, étudiant à l'École des beaux-arts de Munich de 1955 à 1960, Jan Voss vit et travaille à Paris depuis 1960. Il occupe en France une place à part, et la première rétrospective de son œuvre, au musée d'Art moderne de la Ville de Paris ( À portée de vue , 1978), a permis de mesurer la liberté, l'indépendance par rapport à toutes les modes auxquelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-voss/#i_226

ZACK LÉON (1892-1980)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 476 mots

Né à Nijni Novgorod, Léon Zack décide très jeune de se consacrer à la peinture, et, s'il fait des études universitaires de lettres à Moscou, il suit également des cours de dessin et de peinture. En 1907, il expose pour la première fois au Salon de la Fédération des peintres moscovites, mais la guerre et la révolution ralentissent son activité. Il entreprend alors à travers l'Europe un voyage qui l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-zack/#i_226

Voir aussi

Pour citer l’article

Denys RIOUT, « ABSTRAIT ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-abstrait/