Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ABSTRACTION LYRIQUE, peinture

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Expression d'origine discutée, l'abstraction lyrique apparut en France vers 1947 et sert à désigner toutes les formes d'abstraction qui ne relèvent pas de l'abstraction dite géométrique. C'est ainsi qu'on l'a appliquée à l'action painting de Pollock, de même qu'aux premiers travaux de peinture gestuelle de Mathieu, lui-même tributaire de l'œuvre de Wols. Par la suite, le terme s'est étendu à l'expressionnisme abstrait américain (dont l'histoire propre est assez différente), puis au tachisme. Ces appellations ne sont pas synonymes en fait. Tout au plus pourrait-on dire que les diverses formes d'abstraction lyrique ont en commun une référence (pas toujours avouée) à la peinture de Kandinsky pendant les années 1913 et 1914. L'automatisme pratiqué par certains peintres surréalistes (Masson, plus tard Domínguez, Paalen et Matta, voire parfois Ernst) a influencé quelque peu l'abstraction lyrique. Étendue vers 1960, de manière excessive, à la peinture informelle, la notion d'abstraction lyrique s'est diluée en même temps que la mode passait au nouveau réalisme.

— Gérard LEGRAND

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Gérard LEGRAND. ABSTRACTION LYRIQUE, peinture [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • ATLAN JEAN-MICHEL (1913-1960)

    • Écrit par
    • 239 mots

    Né à Constantine, Jean-Michel Atlan vient à Paris en 1930 pour y étudier la philosophie et obtient sa licence en 1933. C'est pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que ses origines juives et son activité dans la Résistance lui valent de grandes difficultés, que s'affirme sa vocation de peintre autodidacte...

  • AUTOMATISME, art et littérature

    • Écrit par
    • 974 mots

    « Dans le monde organique, dans la mesure où se fait plus obscure ou plus faible la réflexion consciente, plus rayonnante et triomphante s'avance la grâce. » Cette affirmation de Kleist (Sur le théâtre de marionnettes, 1810) pourrait être tenue pour la charte originelle de l'automatisme....

  • BAZAINE JEAN (1904-2001)

    • Écrit par
    • 847 mots

    Jean Bazaine est né à Paris le 21 décembre 1904, il est mort à Clamart le 4 mars 2001. D'abord intéressé par la sculpture, il suit les cours de Paul Landowski. Dès 1924, il se consacre à la peinture en même temps qu'il suit des cours de lettres et d'histoire de l'art. Son double talent de peintre et...

  • BRYEN CAMILLE (1907-1977)

    • Écrit par
    • 1 124 mots

    Peintre, poète et créateur d'objets, qui se plaçait dans la ligne de Dada. Il a persisté à travers une œuvre dont l'évolution, au cours des années, fut pourtant considérable. Des premiers poèmes d'Opopanax (1927) aux grandes toiles discrètes et impressionnistes d'après la guerre,...

  • Afficher les 18 références