Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ISLAMIQUES THÉOLOGIE ET PHILOSOPHIE

Articles

  • GHAZĀLĪ AL- (1058-1111)

    • Écrit par Roger ARNALDEZ
    • 3 434 mots

    Grand théologien de l'islam, mais aussi conseiller du calife de Bagdad puis théoricien du droit, al-Ghazālī apparaît surtout, par son énigmatique abandon de l'enseignement et à travers l'orientation critique de ses écrits, comme le défenseur d'une doctrine mystique, qui...

  • ḤAQĪQA

    • Écrit par Roger ARNALDEZ
    • 165 mots

    Terme arabe qui signifie « réalité » ; il est à rapprocher du mot Ḥaqq, par lequel les mystiques musulmans désignent la Vérité de l'essence divine créatrice et qui forme un couple avec le mot Khalq, l'Univers de la création dans lequel le Ḥaqq s'épiphanise. Dans la terminologie...

  • HERMÉTISME

    • Écrit par Sylvain MATTON
    • 4 971 mots
    • 1 média
    L'Islam fit passer Hermès du rang de dieu à celui de prophète. Selon le Kitāb al-Ulūf d'Abū Ma‘shar, il y eut, en fait, trois Hermès : le premier, assimilé à Idris et Enoch, vivait en Égypte avant le déluge, édifia les pyramides et consigna par écrit ses enseignements afin...
  • IBN ‘ARABĪ (1165-1241)

    • Écrit par Osman YAHIA
    • 4 422 mots
    ...pérégrinations dans le Proche-Orient, vers la fin de l'an 1204. Il y développe son idée maîtresse concernant le monisme ( tawḥīd), problème à la fois théologique et philosophique. Pour exposer sa pensée, il choisit la forme d'un dialogue imaginaire avec les grands maîtres spirituels de l'Orient qui l'ont...
  • IBN BĀDJDJA ABŪ BAKR IBN AL-SĀ'IGH, dit AVEMPACE (fin XIe s.-1138)

    • Écrit par Abdelkader BEN CHEHIDA
    • 1 183 mots

    Auteur dont l'œuvre constitue un grand moment dans l'histoire de la philosophie arabe d'Espagne et une source importante pour les théologies médiévales. Le nom d'Ibn Bādjdja, qu'on donne communément à Abū Bakr Ibn al-Sā'igh (fils de l'orfèvre), a été latinisé en Avempace par les scolastiques...

  • IBN ḤAZM (994-1064)

    • Écrit par Roger ARNALDEZ
    • 2 204 mots

    De souche andalouse convertie à l'islam, Ibn Ḥazm fut autant homme d'action qu'homme d'étude.

    Le Collier de la colombe est l'œuvre d'un poète d'une psychologie raffinée qui n'est pas sans affinités avec l'amour courtois ; cependant, ses ouvrages doctrinaux semblent l'emporter....

  • IBN ṬUFAYL ABŪ BAKR MUḤAMMAD (déb. XIIe s.-1185/86)

    • Écrit par Abdelkader BEN CHEHIDA
    • 1 377 mots

    Né à Wādi Ash (Guadix) et mort à Marrakech, Abū Bakr Muḥammad Ibn Ṭufayl, contemporain et disciple indirect d'Ibn Bādjdja (Avempace), appartient, selon les historiens, à la génération qui précède celle d'Ibn Rushd (Averroès). Descendant de la célèbre famille arabe de Kays, il s'est illustré par...

  • IHWĀN AL-ṢAFĀ' (Frères de la pureté)

    • Écrit par Yves MARQUET
    • 1 385 mots

    Les épîtres des Iẖwān al-ṣafā’, souvent intitulées en français Encyclopédie des Frères de la pureté, sont en fait le premier exposé d'ensemble (xe s.) de la doctrine ismaïlienne. Les Iẖwān visent à donner un fondement rationnel et universel à la légitimité exclusive de leurs ...

  • IMAGINAL MONDE

    • Écrit par Alain DELAUNAY
    • 1 035 mots

    Cette notion est une création conceptuelle due au philosophe français Henry Corbin, dont les travaux sont essentiels pour l'herméneutique comparée. Face à la défiance que la philosophie occidentale moderne a manifestée par rapport à l'imagination, le néologisme « imaginal » porte,...

  • IMAMITES ou DUODÉCIMAINS

    • Écrit par Roger ARNALDEZ
    • 566 mots

    Tenants d'une secte shī‘ite, également appelés duodécimains. Cette branche est essentiellement représentée par l'islam iranien. Le shī‘isme s'est morcelé, au cours de son histoire, à l'occasion de la succession des imāms. Ainsi, à la mort de Dja‘far al-Sādiq, sixième imām des duodécimains, les...

  • IQBĀL MOHAMMAD (1873-1938)

    • Écrit par Eva de VITRAY-MEYEROVITCH
    • 1 053 mots

    Philosophe et poète qui contribua à la fondation du Pakistan, Iqbāl (Ikbāl) est né au Pandjāb, dans une famille de brahmanes du Cachemire convertis à l'islam depuis trois siècles. Il se rend en Europe en 1905, où il rencontre notamment Mac Taggart et Bergson ; il étudie à Cambridge, soutient...

  • ISLAM (La religion musulmane) - Les sciences religieuses traditionnelles

    • Écrit par Chafik CHEHATA, Roger DELADRIÈRE, Daniel GIMARET, Guy MONNOT, Gérard TROUPEAU
    • 12 170 mots
    En islam, la théologie a été appelée curieusement « science de la parole » (‘ilm al-kalām), et ceux qui la pratiquent « ceux qui parlent » (al-mutakallimūn). On a proposé de cela plusieurs explications ; celle qui prévaut aujourd'hui est que ladite science aurait été ainsi caractérisée...
  • ISLAM (La religion musulmane) - L'étude de l'islam et ses enjeux

    • Écrit par Mohammed ARKOUN, Universalis
    • 6 975 mots
    • 1 média
    ...compléter l'approche sociologique par une analyse sémiotique, qui implique, elle aussi, une méthode liée à une épistémologie. Toutes les constructions théologiques qui se développent en climat monothéiste sont fondées sur une herméneutique des Écritures. Or qui dit Écritures dit expression, et...
  • ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

    • Écrit par Louis GARDET, Olivier ROY
    • 11 501 mots
    • 2 médias

    L'islam, on l'a dit souvent, est tout ensemble religion et communauté. Tel il s'éprouve et se veut lui-même. Communauté de foi et de témoignage de foi, à coup sûr, centrée sur ces « piliers de l'islam » que sont les actes cultuels impérés au croyant, mais en même temps communauté de...

  • ISMAÉLISME

    • Écrit par Michel BOIVIN, Osman YAHIA
    • 6 924 mots
    • 1 média
    Compte tenu de l'histoire de l'ismaélisme, il est préférable de parler des doctrines ismaéliennes plutôt que de la doctrine ismaélienne. On peut néanmoins les répartir en deux grands ensembles : la doctrine ṭayyibite ou bohra, qui est issue de la doctrine fatimide, et la doctrine nizārite, qui présente...
  • KALĀM

    • Écrit par Mostafa Ibrahim MORGAN
    • 718 mots

    L'expression arabe kalām (‘ilm al-kalām), dans l'islam, signifie la science de la parole, notion désignée aussi par ‘ilm uṣūl ad-dīn, science des bases de la religion (ou par al-fiḳh al-akbar, qui s'oppose à al-fiḳh al-aṣghār, la jurisprudence musulmane mineure)....

  • KARMĀNĪ AL- (mort apr. 1021)

    • Écrit par Mostafa Ibrahim MORGAN
    • 175 mots

    Écrivain, philosophe et propagandiste ismaélien, Aḥmad ibn ‘Abd Allāh al-Karmānī, Hamīd al-dīn, surnommé Ḥuǧǧat al-‘Ārifīn, écrivit de nombreux essais de controverse contre les adversaires de l'ismaélisme, et particulièrement les Druzes : il est aussi l'auteur d'un livre...

  • KHĀRIDJISME

    • Écrit par Roger ARNALDEZ
    • 1 856 mots
    ...à ‘Alī était d'avoir accepté l'arbitrage. Si la désignation régulière d'un calife et l'hommage qu'il reçoit ne sont que la manifestation extérieure du choix de Dieu, celui qui est investi d'une telle charge n'a pas le droit de la laisser remettre en question en la soumettant à des arbitres humains (ce...
  • KINDĪ AL- (IXe s.)

    • Écrit par Jean JOLIVET
    • 1 446 mots
    Kindī se veut philosophe : faylasūf, c'est-à-dire qu'il s'inspire, consciemment et fermement, des penseurs grecs. Il se réclame particulièrement de Platon et d'Aristote, qui selon lui avaient au fond la même doctrine (on reconnaît là un élément de la pensée grecque tardive,...
  • LIVRE DE LA GUÉRISON, Avicenne - Fiche de lecture

    • Écrit par François TRÉMOLIÈRES
    • 615 mots
    • 1 média

    L'œuvre considérable du savant, philosophe et mystique persan Avicenne (Ibn Sīnā, 980-1037), comme celle de son maître Aristote, nous est parvenue incomplète. Ainsi, on ne connaît qu'un fragment de sa Philosophie orientale, qui en fut considérée un temps comme l'expression « ésotérique...