IMAGINAL MONDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cette notion est une création conceptuelle due au philosophe français Henry Corbin, dont les travaux sont essentiels pour l'herméneutique comparée. Face à la défiance que la philosophie occidentale moderne a manifestée par rapport à l'imagination, le néologisme « imaginal » porte, au contraire, une exaltation philosophique de l'image. Cette exaltation ouvre à la connaissance symbolique de la réalité des archétypes.

En effet, pour la psychologie (ou, mieux, pour la psychosophie) islamique, l'imagination créatrice constitue la faculté centrale de l'âme. Pour cette tradition philosophique, l'imagination possède « sa fonction noétique et cognitive propre, c'est-à-dire qu'elle nous donne accès à une région et réalité de l'être qui sans elle nous reste fermée et interdite » (H. Corbin, Corps spirituel et Terre céleste). Cette puissance de l'âme ouvre l'être et le connaître à un monde suprasensible : ni le monde connu par les sens, ni celui connu par l'intellect, mais un troisième monde, un intermonde entre le sensible et l'intelligible. C'est ce que certains auteurs nomment le « monde de l'âme », et que la théosophie orientale nomme malakūt. La tradition platonicienne en islam distingue trois réalités : 'ālam 'aqlī ou monde intelligible ; 'ālam mithālī ou monde imaginal ; 'ālam hissī ou monde sensible. Cette distinction repose sur la reconnaissance de « formes » propres à chacune d'elles, hiérarchisées selon trois régions de l'être et du connaître : formes intelligibles, formes imaginales, formes sensibles. Entre l'apparence des formes sensibles et le transparaître des formes intelligibles, l'apparaître en tant qu'apparaître (ou « réalité apparitionnelle ») définit l'ontologie propre aux formes imaginales.

L'imagination créatrice est donc irréductible à l'« imaginaire », terme qui connote fabulation, irréalité, fiction, quand ce n'est pas délire. « Il nous fallait absolument trouver un terme qui différenciât radicalement de l'imaginaire l'intermonde de l'imagination. [...] La langue latine est venue à notre secours, et l'expression mundus imaginalis est l'équivalent littéral de l'arabe 'alām al-mithāl, al-'alām al-mithālī, en français le « monde imaginal ». Par là est désigné non un monde d'images comme réalité dégradée, affaiblie, s'originant dans les données sensibles, ou bien encore réalité purement fabulée, mais une authentique source de connaissance. L'âme « rencontre » cette réalité imaginale par une perception imaginale, par une connaissance imaginale, par une conscience imaginale. « Faculté cognitive de plein droit », elle immatérialise les formes sensibles (elle les reconduit à la source de leur apparaître), et elle « imaginalise » les formes intelligibles ou archétypes (elle leur donne figure, dimension, rythme et visage). Bref, l'imaginal assure le passage réversible entre le sensible et l'intelligible. Il les réunit et les comprend dans une unité créationnelle. Sans ces formes imaginales, ni les formes intelligibles ni même les formes sensibles ne seraient connaissables.

Ce sont, pour reprendre une expression d'Henry Corbin, des « images métaphysiques ». Elles fondent la métaphysique. Ces images (épiphanies, angélophanies, théophanies) ne peuvent être reçues et perçues que par un organe spirituel. Accéder à cet intermonde exige de l'être humain une « attitude réceptive spirituelle ». Le recueillement et l'écoute de l'âme montrent que la réception imaginale est un acte. Cet organe spirituel nécessite en effet une discipline pour s'éveiller. Il ouvre l'âme à un nouveau monde de formes. Cette ouverture est à la fois bouleversement de l'ordre antérieur qui composait le connaissable et conversion à un monde de « vision imaginale » : « le premier et suprême miracle est l'irruption d'un autre monde dans notre connaissance, irruption qui déchire le réseau de nos catégories et de leurs nécessités, de nos évidences et de leurs normes ». Cet éveil des sens propres au « corps subtil » échappe à la connaissance commune. Le sensible est transmué, transfiguré. Toute chose apparaît dans une présence qui lui donne un «  [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  IMAGINAL MONDE  » est également traité dans :

ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis
  •  • 13 656 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'univers symbolique du Grand Œuvre »  : […] La littérature alchimique et son langage, tels que le corpus traditionnel occidental en présente les témoignages, ont eu pour but principal de transmettre, sous le voile de leurs structures particulières et grâce à elles, une révélation et une illumination qui dépendaient d'un seuil d'éveil intérieur. En le franchissant, le néophyte pénétrait dans cet « autre monde » qu'est l'univers du Grand Œuv […] Lire la suite

SOHRAWARDĪ ou SUHRAWARDĪ SHIHĀBODDĪN YAHYĀ (1155-1191)

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET
  •  • 5 029 mots

Dans le chapitre « Les œuvres »  : […] Sohrawardī est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages qui se répartissent en trois ensembles : tout d'abord, ce que l'on pourrait appeler les Sommes, ou grands traités dogmatiques : Le Livre des élucidations inspirées de la table et du trône , Le Livre des carrefours et entretiens , Le Livre des résistances . La partie métaphysique de chacun d'entre eux a été publiée par Henry Corbin, et ils cont […] Lire la suite

VISION, symbolique

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 064 mots

Il semble que les phénomènes liés à la vision soient toujours apparus à l'être humain comme recelant une valeur symbolique d'une extrême importance. Au point que l'on peut affirmer que la vision est comme le centre et l'axe de la connaissance symbolique. Tous les savoirs qui procèdent de cette connaissance privilégient l'image de l'œil. Cependant, ce symbole de l'œil est censé introduire à ce que, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain DELAUNAY, « IMAGINAL MONDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/monde-imaginal/