MÉTALLURGES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Modifier les substances, tel est, dans les diverses traditions folkloriques et mythologiques, le pouvoir des métallurges, mineurs et forgerons. Une telle science, qui s'apparente à l'alchimie, possède ses méthodes, ses techniques, son rituel, ses secrets. La Terre est femme ; comparable au ventre maternel, elle porte dans ses entrailles les métaux ; ceux-ci croissent dans son sein et les mineurs procèdent à leur accouchement ; les forgerons à leur tour éduquent et structurent les enfants de la Terre-Mère, participant, par leur œuvre, à la plénitude de sa sacralité. Mais, fondée sur le mythe de la Terra genetrix qui forme en elle les hommes et les métaux, la tâche des « maîtres du feu » évoque aussi la transmutation alchimiste, l'initiation du néophyte, les rites de fécondité et l'ascèse de celui qui, par la sagesse, prend sa place au sein de l'harmonie cosmique.

La Terre et le Ciel

Selon le principe d'Hermès Trismégiste, « tout ce qui est en bas est comparable à ce qui est en haut ». De même que les eaux supérieures et les eaux inférieures se font face, Ciel et Terre se superposent avec des contenus identiques. La Terre engendre des métaux qu'elle porte dans l'obscurité, le Ciel a ses « pierres de lumière » qui descendent sur terre ; montée des métaux, descente des météorites de la voûte céleste, ces deux actions s'imbriquent et se jumellent. Mircéa Eliade a montré comment les météorites et les pierres de foudre se rattachaient primitivement, pour les Indo-Européens, à l'idée des cieux métalliques. Une parenté s'accuse entre météorites et divinités. Les fragments minéraux proviennent des espaces interplanétaires ; la chute des aérolithes est accompagnée de phénomènes lumineux : c'est le divin qui se présente dans la lumière de sa sacralité. La Ka'ba de La Mecque avec sa pierre noire est céleste ; et c'est en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  MÉTALLURGES  » est également traité dans :

ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis
  •  • 13 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'alchimie chinoise »  : […] La Chine n'a pas connu de solution de continuité entre le stade technico-magique de la métallurgie et l'apparition de l'alchimie. Les confréries de forgerons chinois, détenteurs du plus prestigieux des arts magiques, ont exercé, comme l'a montré Granet, une influence directe et profonde sur les premières conceptions alchimiques taoïstes. Par leurs principaux aspects, ces théories et ces pratiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alchimie/#i_11104

TERRE SYMBOLISME DE LA

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 3 895 mots

Dans le chapitre « La terre diurne »  : […] La terre diurne, cultivée, est symbolisée dans la théogonie par Déméter-Cérès qui appartient à la deuxième, sinon à la troisième génération divine ; elle est essentiellement la déesse du blé ; et l'odyssée de la déesse à la recherche de sa fille Perséphone-Proserpine ne fait qu'indiquer le rythme cyclique qui fait passer du diurne au nocturne, et vice versa, aussi bien les graines des céréales qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-de-la-terre/#i_11104

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean DELUZAN, « MÉTALLURGES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurges/