Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

‘ABBĀSIDES ou ABBASSIDES

Articles

  • ‘ABBĀSIDES

    • Écrit par
    • 2 088 mots
    • 4 médias

    Dynastie de califes arabes, fondée par al-‘Abbās, oncle de Mahomet, les ‘Abbāsides régnèrent de 750 à 1258 à Bagdad. À l'origine, ils étendaient leur pouvoir sur la quasi-totalité du monde musulman. Puis des régions de plus en plus nombreuses leur échappèrent, même si elles leur reconnaissaient...

  • ABBASSIDES - (repères chronologiques)

    • Écrit par
    • 420 mots

    750 Une révolution soutenue par les clients persans de l'empire et par les Alides renverse la dynastie omeyyade de Damas et donne le pouvoir à al-Saffāh, descendant d'al-‘Abbās, oncle de Mahomet : début de la dynastie abbasside.

    762 Création d'une nouvelle capitale, la ville Ronde...

  • CALIFAT ABBASSIDE DE BAGDAD

    • Écrit par
    • 218 mots
    • 1 média

    Au milieu du viiie siècle, une révolution s'appuyant sur la province du Khorasān met fin au règne des Omeyyades de Damas, au profit d'un descendant d'al-‘Abbās, oncle du prophète Mahomet. Deuxième souverain de la nouvelle dynastie « abbasside », Al-Mansūr (754-775) choisit...

  • ABŪ MUSLIM (mort en 755)

    • Écrit par
    • 303 mots

    Chef du mouvement révolutionnaire ‘abbāside qui éclata dans le Khurāsān en 747, Abū Muslim joue un rôle important dans la chute de la dynastie umayyade. Abū Muslim serait un esclave d'origine persane. Il entre au service des Banū ‘Idjl à Kūfa, où il aura son premier contact avec le shī‘isme. Emprisonné...

  • ARABIE

    • Écrit par , et
    • 7 614 mots
    Cette situation se prolongea sous les premiers califes ‘abbāsides, qui avaient succédé en 750 aux Omeyyades ; le déplacement de la capitale musulmane de Damas à Bagdad donna une impulsion nouvelle au commerce dans le golfe Persique, ce dont profita partiellement la côte orientale de l'Arabie....
  • BAGDAD

    • Écrit par et
    • 2 621 mots
    • 2 médias

    Au viiie  siècle, après avoir destitué les Omeyyades de Damas, les Abbassides transfèrent la capitale du califat en Irak et fondent une ville qui deviendra Bagdad. Métropole d'un vaste empire, Bagdad fut pendant plusieurs siècles un foyer de rayonnement intellectuel et artistique majeur. À partir...

  • BARMAKIDES ou BARMÉCIDES LES

    • Écrit par
    • 832 mots
    • 1 média

    Famille de hauts fonctionnaires dont plusieurs membres occupèrent des postes importants sous les premiers califes ‘abbāsides de Baghdād, puis en devinrent les vizirs et les « maires du palais ».

    Leur nom, al-Barāmika, ne vient pas de celui d'un ancêtre éponyme, Barmak, mais de celui d'un titre...

  • BOUYIDES ou BUYIDES LES (935-1055)

    • Écrit par
    • 655 mots

    La plus puissante des dynasties qui aient gouverné l'Irān islamisé avant la conquête des Turcs saldjūqides au xie siècle. Elle tient son nom de Buwayh (ou Būyeh), le père des trois frères fondateurs, ‘Alī, al-Ḥasan et Aḥmad. Ces chefs de guerre, d'origine modeste, sont des montagnards...

  • CALIFAT ou KHALIFAT

    • Écrit par
    • 2 032 mots
    • 1 média
    ...anti-omeyyade, hostile aux Arabes. Un descendant d'un oncle paternel de Mahomet sut profiter de cette conjuration, et ce fut l'avènement de la dynastie abbasside, qui, abandonnant la Syrie, se fixa en Mésopotamie, où elle fonda une capitale, Bagdad (765). Cet établissement sur les rives du Tigre vouait...
  • DJĀḤIẒ ou ĞĀḤIẒ (776-868)

    • Écrit par
    • 2 770 mots
    ...idéologiques et socio-politiques, dont les influences sont difficiles sinon à déterminer du moins à démêler dans leur importance relative. La dynastie ‘abbāside (750-1258) encourage une élaboration dogmatique vigoureuse et voit, de ce fait, se développer des doctrines fermement antagonistes. On ne saurait...
  • ÉMIR

    • Écrit par
    • 431 mots

    Du mot arabe amīr : celui qui est investi d'un commandement, commandant, chef. Le titre est porté, sous les premiers califes, par les chefs d'armée qui le gardent en devenant gouverneurs des provinces conquises. Sous les Umayyades, l'émir a dans sa province une autorité semblable à celle du calife,...

  • ÉVOLUTION DE LA VILLE ISLAMIQUE

    • Écrit par
    • 3 970 mots
    • 1 média
    ...monuments principaux, le palais et la grande mosquée contiguë. L'exemple le plus illustre en est sans doute la ville Ronde du deuxième calife abbasside al-Mansur, dans la mesure où cette cité royale, au moment de sa fondation en 762, avait été ouverte à des activités commerciales et artisanales...
  • GHAZNÉVIDES LES (977-1186)

    • Écrit par
    • 821 mots

    Répandue depuis le milieu du ixe siècle surtout à Bagdad, siège du califat, la coutume d'utiliser des régiments d'esclaves turcs (gholām) fut adoptée par les Samanides qui espéraient ainsi contrebalancer la puissance militaire de leurs seigneurs ruraux (dehqān) iraniens....

  • HĀRŪN AL-RASHĪD (766-809) calife ‘abbāside (786-809)

    • Écrit par
    • 829 mots
    • 1 média

    Le règne du cinquième calife ‘abbāside marque un tournant crucial dans l'histoire du califat : il amorce la longue décadence de l'empire islamique. Troisième fils d'al-Mahdī, Hārūn al-Rashīd restera longtemps sous l'influence de sa mère, al-Khayzurān, une esclave yéménite affranchie. Son enfance...

  • IBN AL-MUQAFFA‘ (714-759)

    • Écrit par
    • 769 mots

    Célèbre prosateur arabe, traducteur d'un recueil de fables indiennes, Kalīla wa-Dimna, traduites par la suite dans presque toutes les langues, Abū ‘Amr, et plus tard Abū Muḥammad, ‘Abd Allāh Ibn Rōzbih Ibn Dāduway dit al-Muqaffa‘, est surtout l'auteur d'essais sur le réformisme politique...

  • IBN KHURRADĀDHBEH (IXe s.)

    • Écrit par
    • 489 mots

    Polygraphe arabe, Ibn Khurradādhbeh fut le véritable initiateur de la géographie en cette langue. Sa vie est mal connue, mais sa personnalité, grâce à quelques renseignements biographiques et surtout à ses œuvres, se laisse assez facilement cerner. Un penchant très net pour l'histoire et la géographie...

  • IBN ṬŪLŪN AḤMAD (835-884)

    • Écrit par
    • 362 mots

    Fils d'un esclave turc, Ibn Ṭūlūn parvient, alors qu'il est général dans la garde califale, à s'attribuer le pouvoir en Égypte et en Syrie. Un rapide examen de la situation du califat ‘abbāside à cette époque permet d'expliquer ce succès. L'assassinat d'al-Mutawakkil en 861...

  • ISLAM (La religion musulmane) - Les sciences religieuses traditionnelles

    • Écrit par , , , et
    • 12 170 mots
    ...Omeyyades créa un royaume arabe ayant pour capitale Damas, mais le centre de gravité de l'État musulman passa ensuite à Bagdad où les Abbassides fondèrent l'empire qui devait donner à la civilisation musulmane son plein essor. C'est alors seulement que l'on constate l'existence d'un droit musulman...
  • ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

    • Écrit par
    • 10 424 mots
    • 10 médias
    Le renversement des Omeyyades par les Abbassides, en 750, a des causes multiples ; on l'a autrefois expliqué trop simplement par la victoire des éléments iraqo-iraniens sur les Syro-Égyptiens. Il faut, en fait, y discerner une opposition religieuse, des haines familiales, le mécontentement social, particulièrement...
  • ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

    • Écrit par et
    • 11 501 mots
    • 2 médias
    ...Aḥkām al-sulṭāniyya inspireront bien des juristes et bien des « réformateurs » musulmans. Écho du iiie siècle de l'hégire où les souverains ‘abbāsides (sunnites) étaient non seulement de la tribu de Quraysh, mais encore de la descendance de ‘Abbās, oncle du Prophète, et s'entouraient de ministres...
  • ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

    • Écrit par
    • 16 014 mots
    • 18 médias
    ...dans ces cours seigneuriales arabes, mais encore donne une idée des structures sociales – patriarcales et claniques – qui dominaient alors. Avec l'époque abbasside et l'installation du centre du pouvoir en Mésopotamie émerge un phénomène qui va connaître une diffusion et une longévité considérables : la...
  • ISLAM (La civilisation islamique) - La philosophie

    • Écrit par et
    • 8 975 mots
    ...théologique en islam et aussi à la théorie juridique. Si l'on prend comme point de repère commode la date du remplacement de la dynastie omeyyade par celle des Abbassides (132/749), on constate qu'elle coïncide à peu près avec celle de la mort des plus importants parmi les premiers théologiens : Ǧahm b. Ṣafwān...
  • KAIROUAN

    • Écrit par
    • 1 168 mots
    • 3 médias

    Après la victoire des Arabes sur les Byzantins en 647, Sīdī ‘Uqba ibn Nāfi‘ fonda en 670, à 60 kilomètres de Sousse, Kairouan ou Qayrawān (terme qui signifie place d'armes). C'était un campement permanent, à l'abri des attaques de la flotte byzantine, qui devait servir de base...

Médias

Harun al-Rashid - crédits : Edward Gooch/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Harun al-Rashid

Islam, expansion du VII<sup>e</sup> au X<sup>e</sup> siècle - crédits : Encyclopædia Universalis France

Islam, expansion du VIIe au Xe siècle

Islam, le monde musulman aux XIII<sup>e</sup> et XIV<sup>e</sup> siècles - crédits : Encyclopædia Universalis France

Islam, le monde musulman aux XIIIe et XIVe siècles

Islam, VIII<sup>e</sup>-XIII<sup>e</sup> siècle, économie - crédits : Encyclopædia Universalis France

Islam, VIIIe-XIIIe siècle, économie

Prise de Bagdad par les Mongols - crédits : VISIOARS/ AKG-images

Prise de Bagdad par les Mongols