ABBASSIDES(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 750 Une révolution soutenue par les clients persans de l'empire et par les Alides renverse la dynastie omeyyade de Damas et donne le pouvoir à al-Saffāh, descendant d'al-‘Abbās, oncle de Mahomet : début de la dynastie abbasside.

  • 762 Création d'une nouvelle capitale, la ville Ronde de Madīnat al-Salām (« ville du salut »), aussi appelée Bagdad.

  • 786-809 Règne du célèbre Hārūn al-Rashīd, héros légendaire des contes des Mille et Une Nuits. Développement du mu‘tazilisme, mouvement théologique utilisant la raison dans l'interprétation de la doctrine.

  • 800 Autonomie des gouverneurs d'Ifrīqya (Tunisie actuelle) qui fondent la dynastie aghlabide.

  • 813 Al-Ma’mūn, fils d'Hārūn al-Rashīd, élimine son frère al-Amīn au terme d'un conflit sanglant de quatre années. Il installe sa résidence à Merv (Khorasān).

  • 833 Juste avant sa mort, al-Ma’mūn fait adopter le mu‘tazilisme comme doctrine officielle.

  • 836 Al-Mu‘tasim, frère et successeur d'al-Ma’mūn, transfère sa capitale de Bagdad à Samarra, où les troupes turques du régime eurent leur quartier propre.

  • 869-883 Révolte des Zanj, des esclaves noirs dirigés par un prétendant alide, dans le bas Irak.

  • 892 Le calife al-Mu‘tamid rétablit Bagdad comme capitale califale.

  • 945 Un gouverneur iranien de la famille chiite des Bouyides s'empare de la fonction de « grand émir » et contrôle l'Iran, mais aussi l'Irak, cantonnant le calife dans un rôle honorifique.

  • 1055 Fin de la tutelle bouyide sur le calife abbasside. Toghroul Beg, chef des Turcs seldjoukides sunnites, entre à Bagdad où il se fait décerner le titre de « sultan ».

  • 1171 Le Kurde Salāh al-Dīn (Saladin) au nom du Turc Nūr al-Dīn, maître de la Syrie, met fin au califat fatimide du Caire, en reconnaissant comme suzerain le calife abbasside de Bagdad.

  • 1193 Mort de Saladin, fondateur de la dynastie des Ayyoubides qui contrôle le Proche-Orient au nom du calife abbasside de Bagdad et mène avec succès la contre-croisade.

  • 1258 Les Mongols de Hūlāgū dévastent Bagdad. Fin du califat abbasside de Bagdad.

  • 1260 Les Mamelouks arrêtent les Mongols à la bataille de ‘Ayn Djālūt.

  • 1261 Le souverain mamelouk Baybars fait reconnaître au Caire un membre de la famille abbasside comme calife, dont l'unique fonction est de légitimer le pouvoir des sultans mamelouks. Ce système dure jusqu'au début de la période ottomane, en 1517.

—  Pascal BURESI

Écrit par :

Classification

Autres références

«  'ABBASIDES ou ABBASSIDES  » est également traité dans :

‘ABBĀSIDES

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 2 078 mots
  •  • 4 médias

Dynastie de califes arabes, fondée par al-‘Abbās, oncle de Mahomet, les ‘Abbāsides régnèrent de 750 à 1258 à Bagdad. À l'origine, ils étendaient leur pouvoir sur la quasi-totalité du monde musulman. Puis des régions de plus en plus nombreuses leur échappèrent, même si elles leur reconnaissaient dans beaucoup de cas une autorité théorique. À l'intérieur même […] Lire la suite

CALIFAT ABBASSIDE DE BAGDAD

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

Au milieu du viiie siècle, une révolution s'appuyant sur la province du Khorasān met fin au règne des Omeyyades de Damas, au profit d'un descendant d'al-‘Abbās, oncle du prophète Mahomet. Deuxième souverain de la nouvelle dynastie «  […] Lire la suite

ABŪ MUSLIM (mort en 755)

  • Écrit par 
  • Michèle ÉPINETTE
  •  • 302 mots

Chef du mouvement révolutionnaire ‘abbāside qui éclata dans le Khurāsān en 747, Abū Muslim joue un rôle important dans la chute de la dynastie umayyade. Abū Muslim serait un esclave d'origine persane. Il entre au service des Banū ‘Idjl à Kūfa, où il aura son premier contact avec le shī‘isme. Emprisonné quelque temps, il sera libéré par les membres du mouvement ‘abbāside qui utiliseront ses convict […] Lire la suite

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « Les ‘Abbāsides »  : […] Cette situation se prolongea sous les premiers califes ‘abbāsides, qui avaient succédé en 750 aux Omeyyades ; le déplacement de la capitale musulmane de Damas à Bagdad donna une impulsion nouvelle au commerce dans le golfe Persique, ce dont profita partiellement la côte orientale de l'Arabie. Mais des difficultés d'origine religieuse et politique troublèrent la paix du pays : ce furent d'abord de […] Lire la suite

BAGDAD

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Gaston WIET
  •  • 2 616 mots
  •  • 2 médias

Au viii e  siècle, après avoir destitué les Omeyyades de Damas, les Abbassides transfèrent la capitale du califat en Irak et fondent une ville qui deviendra Bagdad. Métropole d'un vaste empire, Bagdad fut pendant plusieurs siècles un foyer de rayonnement intellectuel et artistique majeur. À partir du xiii e  siècle, envahie par les Mongols, un temps dominée par les Perses, reléguée au rang de ch […] Lire la suite

BARMAKIDES ou BARMÉCIDES LES

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 828 mots
  •  • 1 média

Famille de hauts fonctionnaires dont plusieurs membres occupèrent des postes importants sous les premiers califes ‘abbāsides de Baghdād, puis en devinrent les vizirs et les « maires du palais ». Leur nom, al-Barāmika, ne vient pas de celui d'un ancêtre éponyme, Barmak, mais de celui d'un titre héréditaire : grand prêtre du temple de Nawbahār, près de Balkh, en Iran. La gloire de cette famille atte […] Lire la suite

BOUYIDES ou BUYIDES LES (935-1055)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 654 mots

La plus puissante des dynasties qui aient gouverné l'Irān islamisé avant la conquête des Turcs saldjūqides au xi e siècle. Elle tient son nom de Buwayh (ou Būyeh), le père des trois frères fondateurs, ‘Alī, al-Ḥasan et Aḥmad. Ces chefs de guerre, d'origine modeste, sont des montagnards du Daylam (au sud-ouest de la mer Caspienne), qui s'engagent alors massivement dans les armées musulmanes. Ils f […] Lire la suite

CALIFAT ou KHALIFAT

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 2 031 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le califat abbasside (750-847) »  : […] C'est en Iran, dans la province du Khorassan, que naquit un complot anti-omeyyade, hostile aux Arabes. Un descendant d'un oncle paternel de Mahomet sut profiter de cette conjuration, et ce fut l'avènement de la dynastie abbasside, qui, abandonnant la Syrie, se fixa en Mésopotamie, où elle fonda une capitale, Bagdad (765). Cet établissement sur les rives du Tigre vouait la centralisation de l'empi […] Lire la suite

DJĀḤIẒ ou ĞĀḤIẒ (776-868)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 2 772 mots

Dans le chapitre « Théologie et polémique »  : […] La littérature arabe médiévale ne se saisit pas sans la connaissance d'un réseau de facteurs idéologiques et socio-politiques, dont les influences sont difficiles sinon à déterminer du moins à démêler dans leur importance relative. La dynastie ‘abbāside (750-1258) encourage une élaboration dogmatique vigoureuse et voit, de ce fait, se développer des doctrines fermement antagonistes. On ne saurait […] Lire la suite

ÉMIR

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 437 mots

Du mot arabe amīr  : celui qui est investi d'un commandement, commandant, chef. Le titre est porté, sous les premiers califes, par les chefs d'armée qui le gardent en devenant gouverneurs des provinces conquises. Sous les Umayyades, l'émir a dans sa province une autorité semblable à celle du calife, directeur de la prière, chef de l'armée, de l'administration, de la justice. Son pouvoir est peu à […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « ABBASSIDES - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/abbasides-abbassides-reperes-chronologiques/