WAHHĀBISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1810 paraissait à Paris un livre intitulé Histoire des Wahabis, depuis leur origine jusqu'à la fin de 1809. Son auteur, Louis-Alexandre de Corancez, consul général de France, avait suivi les routes caravanières de Bagdad à Alep. Le « wahhabisme » tire son nom du prédicateur musulman Mụhammad ibn ‘Abd al-Wahhāb (1703-1792). Mais ses disciples ont récusé cette appellation, ils se sont eux-mêmes désignés comme les Ahl al-Tawhīd, « les gens de l'Unicité » (de Dieu). À l'orientaliste Henri Laoust, nous devons cette définition du wahhabisme : « Mouvement à la fois religieux et politique, arabe et musulman, le wahhābisme s'est assigné essentiellement pour but [...] de construire un État sunnite qui se fût étendu non seulement au Nadjd mais à l'ensemble des pays arabes, de restaurer l'Islam dans sa pureté première, en luttant contre toutes les innovations suspectes ou les superstitions populaires et en se laissant de larges possibilités d'expansion comme au temps des Compagnons [du Prophète]. »

Issu d'une famille de religieux de Uyaïna, oasis du Nadjd, région centrale désertique de la péninsule arabique, Mụhammad ibn ‘Abd al-Wahhāb acquit sa science musulmane dans de célèbres mosquées-universités à Médine, à Bassora, à Bagdad, peut-être à Hamadan, à Ispahan, à Qom, puis à Damas et au Caire. Dans ces contrées de l'Empire ottoman et de la Perse safavide, il jugea que l'islam s'était avili parmi des populations sédentaires et superstitieuses, parmi des aristocraties raffinées et laxistes. Il leur opposa une prédication fondée sur la pureté doctrinale telle que l'avait énoncée Ạhmad ibn ̣Hanbal (mort en 855), le dernier et le plus rigoriste de quatre grands imams fondateurs des écoles juridiques sunnites de l'islam.

Revenu au Nadjd vers 1739, il commença à prêcher et à composer le Kitāb al-Tawhīd [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne, vice-président des Amis de l'université française d'Égypte

Classification


Autres références

«  WAHHABISME  » est également traité dans :

IBN ‘ABD AL-WAHHĀB

  • Écrit par 
  • Jacqueline CHABBI
  •  • 196 mots

Muḥammad ben ‘Abd al-Wahhāb donne son nom à la doctrine du wahhabisme. Réformateur sunnite issu d'une famille de juristes du Nadjd, en Arabie centrale, il s'inscrit dans le courant rigoriste musulman du hanbalisme (Ibn Ḥanbal mort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-abd-al-wahhab/#i_30851

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « Les Ottomans »  : […] Après la conquête de l'Égypte (1517), les Ottomans étendirent leur domination sur l'Arabie (les sultans portèrent le titre de « serviteur des deux villes saintes ») et, pour éliminer le danger portugais, Soliman le Magnifique mit sous son contrôle les petits États du golfe Persique, notamment Qatif et Bahreïn, Mascate et Aden où un gouverneur otto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_30851

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 450 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Le rôle religieux »  : […] L' islam est l'un des outils principaux de légitimation du pouvoir en Arabie Saoudite. Grâce au wahhabisme, le pouvoir s'est associé dès ses origines à un mouvement de prédication et à une réinterprétation rigoriste du texte islamique. Mais en annexant la province du Hijaz, où se trouvent La Mecque et Médine, les Saoud se sont dotés d'un rôle autr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_30851

ḤANBALITE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Yves THORAVAL
  •  • 180 mots

La plus dogmatique et la plus puriste des mādhhābs (écoles d'interprétation) de jurisprudence de l'islām sunnite, le ḥanbalisme ( ḥanābila ) est fondé sur les enseignements de l'imām Aḥmad b. Ḥanbal ; ce dernier, partisan de l'origine divine du droit, rejetait par là même l'opinion personnelle ( ra'y ), le raisonnement par analogie ( qiyās ) et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-hanbalite/#i_30851

IBN SA‘ŪD ‘ABD AL-‘AZĪZ III (1880-1953) roi d'Arabie Saoudite (1932-1953)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 679 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un descendant du grand Muḥammad ibn Sa‘ūd, unificateur de l'Arabie au xviii e siècle, ‘Abd al-‘Azīz n'avait pour lui, à vingt ans, que sa prestance (il mesurait près de deux mètres), sa vitalité et le prestige attaché au nom de sa famille. Son père, chassé de sa capitale, Riyād, par l'émir Ibn Rashīd allié aux Turcs, avait dû se réfugier à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abd-al-aziz-iii-ibn-sa-ud/#i_30851

IBN TAYMIYYA (1263-1328)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 372 mots

L'un des plus grands, sinon le plus grand, des jurisconsultes de l'école ḥanbalite. À l'arrivée des Mongols, Taqī al-dīn Aḥmad ibn Taymiyya quitte Ḥarrān, sa ville natale, et se réfugie à Damas, où il enseigne à la mosquée des Umayyades l'exégèse coranique. Il dénonce tout ce qu'il juge innovation ( bid‘a ) en islām ; en particulier, il attaque les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-taymiyya/#i_30851

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le refuge identitaire »  : […] Conscients de ce « désamour », les jeunes – surtout ceux de la troisième génération – cherchent leurs marques, et de plus en plus dans la mouvance islamique. Leurs revendications sont connues et répertoriées ; nombre d'études et de recherches les envisagent en détail. Il s'agit en premier lieu d'une quête de visibilité : de l'« islam des catacombe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_30851

ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

  • Écrit par 
  • Louis GARDET, 
  • Olivier ROY
  •  • 11 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un sort politique très contrasté »  : […] Face à la contestation islamique, un certain nombre d'États ont pratiqué une répression visant à éradiquer les mouvements islamistes : la Syrie (massacre des Frères musulmans à Hama en 1983), l'Irak (exécution de l'ayatollah Baqer al Sadr en 1980), la Tunisie (interdiction du parti Nahda). En Libye le conflit est également violent entre Kadhafi et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-islam-et-politique/#i_30851

MECQUE LA

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 1 085 mots
  •  • 4 médias

Ville sainte de l'islam vers laquelle se tournent tous les musulmans pour prier et en laquelle ils doivent, s'ils en ont les moyens, se rendre en pèlerinage au moins une fois dans leur vie. Avant l'établissement de l'islam, La Mecque (de l'arabe Makka ) est essentiellement une cité commerçante. Bien que son existence soit plus ancienne, ce n'est qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mecque/#i_30851

MUSULMAN DROIT

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 4 410 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'influence du courant hanbalite wahhabite »  : […] Parallèlement à la disparition de l'Union soviétique, soutien traditionnel des mouvements révolutionnaires laïques ou athées, la compétition irano-saoudienne a favorisé l'islamisation de mouvements, le plus souvent nationalistes (Afghanistan, Liban, Palestine), mais pour certains favorables à une démocratisation des régimes autoritaires en place (F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-musulman/#i_30851

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 326 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  Percées saoudiennes »  : […] Le coup fatal porté à l'Égypte par la défaite de juin 1967 ouvre la voie à l'accession de l' Arabie Saoudite au rang de puissance régionale. Au nationalisme arabe prôné par Nasser les souverains saoudiens opposent un islam conservateur qui s'organise à partir de 1969 dans une Ligue des États islamiques. Le royaume saoudien est le fruit d'une histoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_30851

QATAR

  • Écrit par 
  • André BOURGEY, 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 5 844 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les conséquences sociétales de la modernisation  »  : […] La société qatarie (de souche), très minoritaire (qui ne dépasserait pas 15 p. 100 de la population totale, soit 250 000 nationaux pour 1,7 million d'habitants), a été transformée par « la modernisation » mais elle est bien plutôt portée par les changements qu'elle ne les impulse. Si la volonté de progrès est réelle parmi les dirigeants qataris, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qatar/#i_30851

ROUGE MER

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 9 695 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Des liens culturels resserrés »  : […] Dans cette zone de contacts, les communautés juives, musulmanes, chrétiennes, animistes, voire hindouistes, avaient appris à vivre en harmonie jusqu'au moment où la montée du sionisme et du panarabisme a exacerbé les rapports. L' islam, religion officielle adoptée par huit États riverains, ne joue pas pleinement son rôle de ciment de cohésion, car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-rouge/#i_30851

SALAFISME

  • Écrit par 
  • Cyrille AILLET
  •  • 4 367 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La genèse des salafismes contemporains »  : […] L’ histoire de l’islam a été ponctuée de mouvements qui entendaient réformer et réunifier l’islam en luttant contre les « innovations blâmables » ( bid‘a ) et en revenant aux fondements scripturaires de la religion. Certains auteurs rattachent ainsi le salafisme au hanbalisme, école juridique musulmane apparue au ix e  siècle. Toutefois, les salaf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salafisme/#i_30851

Pour citer l’article

Dominique CHEVALLIER, « WAHHĀBISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wahhabisme/