ISPAHAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Iran : carte administrative

Iran : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Mosquée de Yazd

Mosquée de Yazd
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Coupole de la mosquée du Shah, Ispahan

Coupole de la mosquée du Shah, Ispahan
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Le nom d'Ispahan (ou Iṣfahān), rendu célèbre en Europe par une longue suite de relations de voyages, avait d'abord désigné un district de peuplement dense, fortement urbanisé, sis sur le cours inférieur du Zandè-Roud. La ville d'Ispahan, telle qu'elle subsiste aujourd'hui, est marquée par l'aspect architectural que lui ont imprimé deux périodes d'apogée politique, sous les Seldjoukides (xie-xiie s.) et sous les Séfévides (xvie-xviie s.). Redevenue depuis lors capitale provinciale, sa déchéance l'a préservée partiellement des excès de l'urbanisation aberrante de notre temps, et lui a valu de conserver, mieux qu'aucune autre ville d'Iran, le charme millénaire de la vieille Perse. Si elle ne mérite plus l'épithète de « moitié du monde » (Esfahān, nesf-e jahān), elle n'en demeure pas moins, au milieu d'une oasis intensément cultivée, une des plus importantes cités du plateau iranien.

Iran : carte administrative

Iran : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Iran. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le site

Comme toutes les grandes villes iraniennes, Ispahan s'est développée en bordure d'un massif montagneux, celui du Luristan, d'où descend le Zandè-Roud ou Zāyandèroud ; « le fleuve qui donne la vie » irrigue, grâce à un réseau complexe et très ancien de canalisations, un territoire fertile parsemé de gros villages. Située au carrefour des routes du Kurdistan (et, par-delà, de l'Irak), des provinces du Nord, du Khorassan et du Fars, la région réunissait donc toutes les conditions propices à l'apparition de la vie urbaine. Ainsi qu'il arrive communément, ce que l'on connaît de son passé se réduit à une série de mentions de toponymes, en partie hypothétiques, jusqu'à ce que les textes arabes révèlent, au temps de la conquête islamique, l'existence de deux noyaux urbains juxtaposés : Djay, la cité ancienne, ceinte d'un rempart percé de quatre portes, et, à une demi-lieue vers l'ouest, Yahoudiyè, « la [ville] juive », ville neuve à douze portes, construite sans doute au ve siècle de notre ère (et non, comme le veut la tradition, au temps de la captivité de Babylone). C [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  ISPAHAN  » est également traité dans :

MOSQUÉE DU SHĀH, Ispahan (Iran)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 293 mots
  •  • 1 média

Édifiée par Shāh 'Abbās le Grand entre 1611 et 1628, et achevée sous le règne de son successeur Shāh Safi vers 1630 (les lambris de marbre ayant été définitivement installés en 1638 seulement), cette mosquée constitue l'élément majeur du Maydān-i Shāh, la place monumentale (512 mètres × 159 mètres) de l'Isfah […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosquee-du-shah/#i_95012

ARCHITECTURE SÉFÉVIDE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 451 mots

1501 Shāh Isma'il prend le pouvoir en Azerbaïdjan et fonde la dynastie séfévide, qui prétend descendre de Shaykh Safī al-Dīn (1234-1252), fondateur d'un ordre de derviches à Ardabil. La nouvelle dynastie appartient au shī'isme duodécimain qui devient dès lors religion d'État et qui contribue à créer un sentiment national encore vivace aujourd'hui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-sefevide-reperes-chronologiques/#i_95012

BAZAR

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 3 365 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les caractéristiques du bazar »  : […] Sur le plan architectural le bazar juxtapose aujourd'hui, dans une mosaïque dense, des ruelles bordées d'échoppes pour le commerce de détail et l'artisanat, des khāns pour le commerce de gros, le commerce extérieur et la petite industrie, des halles pour le commerce de gros, le dépôt et la vente des marchandises de valeur, et enfin des places à ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bazar/#i_95012

ÉVOLUTION DE LA VILLE ISLAMIQUE

  • Écrit par 
  • Janine SOURDEL
  •  • 3 967 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Villes fortifiées du monde islamique morcelé »  : […] Mais bientôt, de la désagrégation de ces capitales d'empire et du morcellement du monde islamique lui-même, un autre type de ville naquit, sensiblement différent de la métropole abbasside et plus proche de la ville féodale de l'Europe occidentale. Son essor ne se limite pas aux régions syriennes, mais il est tentant d'aller en chercher les exemples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution-de-la-ville-islamique/#i_95012

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 015 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'art des empires des XVIe-XVIIe siècles »  : […] Au début de l'« ère moderne » (mais cette notion n'a guère de sens dans le contexte islamique), trois empires dominent la scène islamique. Les Ottomans, depuis leurs capitales successives, exportent leur art – un art de cour – jusque dans les provinces les plus lointaines ; les Séfévides érigent un premier État national iranien dont l'art est larg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_95012

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean AUBIN, « ISPAHAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ispahan/