KOWEÏT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom officielÉtat du Koweït (KW)
Chef de l'État et du gouvernementCheikh Sabah al-Ahmed al-Sabah (depuis le 29 janvier 2006). Premier ministre : Cheikh Jaber Moubarak al-Ahmad al-Sabah (depuis le 4 décembre 2011)
CapitaleKoweït
Langue officiellearabe
Unité monétairedinar koweïtien (KWD)
Population4 540 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)17 818

D'une configuration territoriale quasi triangulaire, le Koweït est enserré entre l'Irak, l'Arabie Saoudite et le golfe Arabo-Persique, regroupant, au milieu des années 2010, plus de 3,5 millions d'habitants sur ses 17 800 kilomètres carrés. C'est la position géographique de Koweït qui a dû attirer ses premiers habitants, plus que ses ressources en eau ou en pâturage, presque nulles. Le pays a un climat désertique marqué par une chaleur étouffante entre avril et novembre et souvent par de violentes tempêtes de sable.

Koweït : carte physique

Koweït : carte physique

Carte

Carte physique du Koweït. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Koweït : drapeau

Koweït : drapeau

Dessin

Koweït (1961). On reconnaît ici les couleurs panarabes sur les trois bandes horizontales et sur le trapèze au guindant, forme rare qui rappelle l'influence de l'ancien drapeau du tout proche voisin irakien. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Histoire

La ville de Koweït a été fondée au début du xviiie siècle. L'histoire de l'émirat commence avec l'expulsion en 1670, par les tribus de Bani Khalid, des Ottomans installés en Arabie orientale. Trente ans plus tard, des segments de la tribu 'Utub, dont la famille Sabah, émigrent de l'Arabie centrale vers la côte du Golfe. Ils s'installent à Koweït. Vers 1750, Koweït devient autonome et un mur d'enceinte est construit. La ville s'enrichit grâce à son rôle de station sur le chemin des caravanes voyageant entre l'Arabie et le Croissant fertile et à une flottille de bateaux pour la pêche aux perles.

L'autonomie de Koweït est renforcée sous le long gouvernorat d'Abdallah ibn Sabah (de 1764 à 1815). Jouant de la rivalité entre acteurs plus forts (les Bani Khalid et les Wahhabites se disputaient l'Arabie orientale, les Perses et les Ottomans la région de Bassorah), il bénéficie de l'intérêt porté à sa cité par la Grande-Bretagne, dont les comptoirs établis à Bassorah ou sur la côte iranienne du Golfe étaient alors menacés par des troubles politiques et par la peste qui frappa Bassorah en 1773. Le courrier impérial transitait dorénavant par Koweït, ainsi qu'une partie du commerce venant des Indes et empruntant à Koweït la voie terrestre.

Grâce à leur nouvelle prospérité, les Koweïtiens dotaient de canons l'enceinte de leur ville et leurs bateaux. Koweït réussit à repousser en 1789 une attaque de tribus irakiennes soutenues par les Ottomans, p [...]


Médias de l’article

Koweït : carte physique

Koweït : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Koweït : drapeau

Koweït : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Guerre du Golfe : libération du Koweït

Guerre du Golfe : libération du Koweït
Crédits : PA Photos

photographie

Guerre du Golfe

Guerre du Golfe
Crédits : W. Bibikow/ The Image Bank/ Getty

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités en science politique, Institut d'études politiques, Grenoble
  • : directeur de recherche au C.N.R.S., professeur à l'Institut d'études politiques de Paris

Classification


Autres références

«  KOWEÏT  » est également traité dans :

KOWEÏT, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/koweit/#i_31346

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « La pénétration anglaise et les indépendances »  : […] De leur côté, les Anglais établissaient leur protectorat de fait sur les émirats du golfe Persique : ‘Omān, Mascate, Côte des Pirates, Bahreïn et Koweït à partir de 1838, tandis que le territoire d'Aden devenait une colonie britannique en 1839. Seul à ce moment le Hedjaz demeurait province ottomane ; toutefois, profitant de dissensions au sein de la dynastie saoudite (dont la capitale était alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_31346

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 450 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La recherche de compromis régionaux »  : […] Ce rôle de « grand frère sage » que l'Arabie entend assumer dans le monde arabe (et qui a fait écrire à Muhammad Hassanein Heïkal que les Arabes étaient entrés dans une « phase saoudienne » de leur histoire) était bien sûr renforcé par l' aide substantielle que Riyad a accordée aux pays moins bien pourvus de la région. L'aide saoudienne, surtout après 1973, a suivi plusieurs voies, allant de l'aid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_31346

ARAFAT YASSER (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU
  •  • 1 389 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les années de formation »  : […] Mohamed Abdel Raouf Arafat al-Qudwa al-Husseini est né le 4 août 1929 au Caire où son père, originaire de Jérusalem, s'est installé deux ans plus tôt pour faire le commerce des épices. À la mort de sa mère, il est envoyé chez son oncle maternel, à Jérusalem, où il assistera enfant à la révolte palestinienne de 1936. C'est sans doute en référence à cet épisode que la biographie officielle du chef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yasser-arafat/#i_31346

AZIZ TAREK (1936-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 653 mots

Homme d’État irakien, Tarek Aziz fut vice-Premier ministre (1979-2003) et ministre des Affaires étrangères (1983-1991) dans le gouvernement baasiste de Saddam Hussein. Né le 28 avril 1936 dans le nord de l’Irak, près de Mossoul, au sein d’une famille de confession catholique chaldéenne, Tarek Aziz, de son vrai nom Tarek Hanna Mikhaïl Issa, étudie l’anglais au futur collège des beaux-arts de l’uni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarek-aziz/#i_31346

C.C.G. (Conseil de coopération du Golfe)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 291 mots
  •  • 1 média

Créé le 26 mai 1981, à l'initiative de Riyad, pour contrer les débordements possibles de la révolution islamique iranienne et limiter les retombées de la guerre Irak-Iran sur les monarchies pétrolières du golfe Persique, le C.C.G. regroupe les Émirats arabes unis, le Koweït, Bahreïn, l'Arabie Saoudite, Oman et le Qatar, avec leurs 35 millions d'habitants en 2006. La structure de cette organisatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-de-cooperation-du-golfe/#i_31346

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 086 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Un environnement instable »  : […] Tandis que se poursuit, dans la vallée du Nil, la construction socialiste, la crise bat son plein dans l'Orient arabe. La R.A.U. a envoyé, en juin 1961, un contingent de troupes pour protéger, avec la Grande-Bretagne, l'Arabie Saoudite et la Jordanie, l'indépendance toute nouvelle du Koweit, territoire revendiqué par l' Irak. L'admission de l'émirat à la Ligue arabe, le 20 juillet 1961, entraîne l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-republicaine/#i_31346

GUERRE DU GOLFE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 238 mots
  •  • 2 médias

Dans la nuit du 1 er au 2 août 1990, deux ans après la fin d'une guerre très coûteuse contre l'Iran, le dirigeant irakien Saddam Hussein donne l'ordre à son armée d'envahir le Koweït, petit pays riche en pétrole et jouissant d'une position stratégique dans le golfe Persique. Il argue de droits hérités de l'époque ottomane et de la complaisance de l'émirat vis-à-vis des États-Unis et d'Israël. Da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-du-golfe-en-bref/#i_31346

GUERRE DU GOLFE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots
  •  • 4 médias

Opération militaire menée en janvier et février 1991 par les États-Unis et leurs alliés, agissant sous l'égide de l'O.N.U. contre l'Irak, pour mettre fin à l'occupation du Koweït envahi par les troupes de Saddam Hussein le 2 août 1990 . Le Conseil de sécurité des Nations unies avait exigé dès le 2 août le retrait des forces irakiennes, puis instauré un embargo commercial, financier et militaire (o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-du-golfe/#i_31346

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 305 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Bouclier et Tempête du désert »  : […] En fait, l'objectif de Saddam Hussein est moins Israël que l'instauration de l'hégémonie irakienne : la restauration de la grandeur abbasside est devenue le leitmotiv de ses discours officiels sur le Golfe et dans le monde arabe. Une première cible est désignée : le Koweït. À l'occasion de la célébration, les 17 et 18 juillet 1990, du vingt-deuxième anniversaire de l'arrivée du Baas au pouvoir, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak/#i_31346

IRAK-IRAN (GUERRE)

  • Écrit par 
  • Philippe RONDOT
  •  • 3 777 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les contre-offensives »  : […] À partir de juillet 1982, c'est l'Iran, et non plus l'Irak, qui fait désormais figure d'agresseur. La guerre prend une dimension nouvelle, économique. Le blocus de l'île de Kharg, dans le Golfe, où se trouve le principal terminal pétrolier iranien, est décrété par Bagdad tandis que Téhéran menace de fermer le détroit d'Ormuz. En octobre 1982, le président Saddam Hussein dit renoncer, contre un ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak-iran-guerre/#i_31346

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 640 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La crise du Golfe »  : […] Ayant pratiqué, depuis 1982, une politique à hauts risques, le roi Hussein peut espérer, au début de 1989, quelque répit. La création d'un Conseil de coopération arabe, à Bagdad, le 16 février ouvre d'heureuses perspectives de coopération économique pour la Jordanie avec l'Irak, l'Égypte et le Yémen du Nord, qui en sont membres. Mais, entre le 18 avril et le 1 er mai, des manifestations contre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordanie/#i_31346

KOWEÏT, ville

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 378 mots
  •  • 1 média

Située dans l'est du Koweït, la ville de Koweït, capitale nationale, se dresse sur la rive sud de la baie de Koweït dans le golfe Persique. Son nom arabe, Al-Kuwayt, vient du mot kut (« fort »). La ville fut fondée au début du xviii e  siècle par un groupe de la tribu 'Utub (dont la famille Sabah) originaire du centre de la péninsule arabique ayant migré sur la côte du Golfe. D'une superficie de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/koweit-ville/#i_31346

NATIONS UNIES (O.N.U.)

  • Écrit par 
  • Jacques FOMERAND, 
  • Cecelia M. LYNCH, 
  • Karen MINGST
  •  • 16 654 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sanctions et opérations militaires »  : […] En souscrivant à la Charte, tous les membres s'engagent à mettre à la disposition du Conseil de sécurité des troupes et des infrastructures permettant d'appliquer des sanctions militaires contre les pays agresseurs ou les pays menaçant la paix. Pendant la guerre froide cependant, aucun accord ne permit de mettre en œuvre cette disposition. L'après-guerre froide permit de relancer la possibilité d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nations-unies/#i_31346

PALESTINIENNE AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Aude SIGNOLES
  • , Universalis
  •  • 28 716 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les Palestiniens dans la crise du Golfe et dans les négociations israélo-arabes de paix (1990-1994) »  : […] Comme le reconnaissent quelques intellectuels palestiniens, tel Walid Khalidi, et quelques acteurs politiques de premier plan, tel Abou Iyad qui paya de sa vie le 15 janvier 1991 à Tunis son point de vue, l'implication de l'O.L.P. aux côtés de l' Irak dans la crise du Golfe d'août 1990 à février 1991 représente l'un des plus cuisants revers palestiniens. Mais il en résulte aussi le vaste réseau d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite-palestinienne/#i_31346

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 326 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  États consolidés, régimes contestés »  : […] Par-delà les jeux compliqués de la géopolitique, des mutations profondes sont à l'œuvre durant la décennie de 1990 dans les sociétés de la région, des mutations occultées par l'attention excessive que les analystes ont traditionnellement portée à l'idéologique. La plus significative est peut-être la consolidation des États et l'emprise nouvelle qu'ils exercent partout sur l'espace social. Non que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_31346

SOMALIE

  • Écrit par 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Francis SIMONIS
  •  • 10 584 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Situation après l’intervention éthiopienne »  : […] Depuis le conflit qui les a opposés dans l’Ogaden en 1977-1978, l’Éthiopie considère son voisin somalien comme un ennemi potentiel dont il importe de diminuer la puissance. Soutenue par les États-Unis, elle intervient donc militairement à la fin de 2006, convaincue que les islamistes radicaux sont sur le point de prendre le pouvoir à Mogadiscio. La violence aveugle de son intervention qui cible i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/somalie/#i_31346

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe DROZ-VINCENT, Ghassan SALAMÉ, « KOWEÏT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/koweit/