TYPOGRAPHIE

L'ère industrielle et l'Art nouveau

À partir de 1840, la révolution industrielle suscite l'expansion de la presse écrite et la profusion des travaux de ville. La conception du Clarendon par Robert Besley (1794-1876), vers 1845, ouvre la voie à la création de types spécialement destinés à la lecture des quotidiens dans des conditions d'impression moins rigoureuses que celles du livre. Toutefois, de nombreux éditeurs et imprimeurs, lassés des Didot et décontenancés par l'envahissement de la typographie à bon marché, font un triomphe aux « romains anciens » qui apparaissent à la fin des années 1850 sous l'intitulé d'Elzévir.

Préoccupé également de la perte de qualité des productions industrielles, le mouvement des Arts and Crafts en Angleterre, dans les années 1880, s'attache au renouveau de la tradition artisanale dans les métiers du livre et la typographie. William Morris (1834-1896) fonde l'imprimerie Kelmscott Press qui réalise des ouvrages de haute tenue, composés avec des caractères qu'il dessine : le Golden, inspiré du Jenson, et les types gothiques Troy et Chaucer. Le Private Press Movement suscite la renaissance de plusieurs caractères elzéviriens. À Paris, le peintre et décorateur Eugène Grasset (1845-1917) dessine dans cet esprit de nombreux ornements et vignettes, et un alphabet, le Grasset, édité en 1897 par la fonderie Peignot alors que triomphe l'Art nouveau. Ce mouvement artistique, qui se développe en Europe et aux États-Unis à la fin du xixe siècle, prétend intervenir dans tous les domaines des arts majeurs et appliqués. Ses principaux représentants, Otto Eckmann (1865-1902), Alfons Mucha (1860-1939), Henry van de Velde (1863-1957) ou Charles Rennie Mackintosh (1868-1928) accordent une attention soutenue à la lettre, l'intégrant étroitement à leurs compositions. Mais l'essor de l'Art nouveau s'accompagne d'une profusion de types fantaisie aux dessins contorsionnés d'où peu de créations émergent, hormis l'Eckmann, publié par la fonderie Klingspor en 1900, ou la série des Auriol par la fonderie Peignot de 1901 à 1911.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : historien du graphisme et de la typographie, diplômé en histoire de l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification


Autres références

«  TYPOGRAPHIE  » est également traité dans :

ABSTRAITS DE HANOVRE

  • Écrit par 
  • Isabelle EWIG
  •  • 2 599 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Art abstrait et vie quotidienne »  : […] enveloppes, etc. –, tout en mettant leur savoir-faire au service de diverses entreprises. Schwitters invita les deux membres les plus actifs dans ce domaine, Domela et Vordemberge-Gildewart, à prendre part à la fondation, en 1928, du Ring neuer Werbegestalter (Cercle des nouveaux créateurs publicitaires), qui allait promouvoir la nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstraits-de-hanovre/#i_34316

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 819 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'avènement du numérique »  : […] souvent conçue sur écran, la publication assistée par ordinateur (P.A.O.) permettant l'association des textes et des images. La mise au point du langage Postscript conduit à la création de caractères haute résolution et le dessin de lettres connaît un formidable engouement. Autour de la revue Emigre, en Californie, surgit une New typography en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_34316

AICHER OTL (1922-1991)

  • Écrit par 
  • Axelle FARIAT
  •  • 646 mots

chargé de cours dans la section communication visuelle, qu'il dirige à partir de 1962. Il accorde une grande importance à la méthodologie visuelle mais aussi à la typographie. Il fait collaborer ses étudiants à toutes les commandes, notamment celles qui émanent de son propre bureau d’études. Pour lui, le message visuel doit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otl-aicher/#i_34316

APELOIG PHILIPPE (1962-    )

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 041 mots

les plus remarquables dans le domaine du graphisme en France. C'est également un typographe de premier plan : ses caractères qui contribuent à singulariser ses créations – affiches ou identités visuelles – sont désormais diffusés à l’échelle mondiale. Il répond pour l'essentiel à des commandes provenant d'institutions culturelles, mais œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-apeloig/#i_34316

BASKERVILLE JOHN (1706-1775)

  • Écrit par 
  • Michel MARION
  •  • 410 mots

Un des plus célèbres typographes anglais du xviiie siècle, John Baskerville ne s'adonna que tardivement à la typographie. Ni son éducation, ni ses débuts dans la vie active ne l'y prédisposaient. Après avoir fait plusieurs métiers, s'être donné une culture d'autodidacte et avoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-baskerville/#i_34316

BAYER HERBERT (1900-1985)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS, 
  • Universalis
  •  • 1 671 mots

Dans le chapitre « Les années de formation : du Jugendstil à la découverte du Bauhaus »  : […] où il excelle : la typographie, la mise en forme spatiale d'expositions, la photographie. Sa première réalisation importante en typographie, la couverture de l'album Staatliches Bauhaus in Weimar 1919-1923, constitue un reniement de ses premiers essais viennois encore très marqués par le Jugendstil : sur un fond noir quatre lignes de lettres, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-bayer/#i_34316

BLANCHARD GÉRARD (1927-1998)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 643 mots

Gérard Blanchard a consacré une grande partie de sa vie à la typographie, au graphisme, à l'histoire de la lettre et à l'enseignement de ces disciplines. Né en 1927 dans le Forez, typographe de formation, graphiste, graveur, écrivain, illustrateur (il obtint à ce titre le prix Blumenthal en 1954), il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-blanchard/#i_34316

BODONI GIAMBATTISTA (1740-1813)

  • Écrit par 
  • Michel MARION
  •  • 416 mots

Petit-fils et fils d'imprimeurs piémontais, Bodoni quitte Saluces, sa ville natale, en 1758 pour Rome, où il espère trouver une situation digne de son talent, ainsi que la protection de son oncle l'abbé Bodoni. Celui-ci lui fait rencontrer le secrétaire du cardinal Spinelli, préfet de la Propagande. C'est ainsi que le jeune Giambattista entre à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giambattista-bodoni/#i_34316

CALLIGRAMME

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 287 mots

Le calligramme, formé de beauté et de lettres, est le nom de l'acte poétique par lequel Apollinaire entend faire un pas décisif vers la « synthèse des arts, de la musique, de la peinture, de la littérature ». Mieux que l'« idéogramme lyrique », ce nom rappelle la tradition hellénique de la poésie figurative dont l'invention est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calligramme/#i_34316

CASLON WILLIAM (1692-1766)

  • Écrit par 
  • Michel MARION
  •  • 308 mots

Contemporain de Fournier le Jeune, le typographe anglais William Caslon n'eut pas la chance de naître comme lui dans une famille de fondeurs. Comme beaucoup de typographes du xviiie siècle, Caslon apprit le métier par une voie détournée. Il commença en effet sa vie professionnelle en gravant des fûts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-caslon/#i_34316

CASSANDRE ADOLPHE JEAN-MARIE MOURON dit (1901-1968)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 598 mots

Dans le chapitre « Un architecte de l'affiche »  : […] affiche selon une « méthode essentiellement géométrique et monumentale », Cassandre attribue un rôle déterminant à la typographie. Il organise ses compositions à partir du texte, en s'attachant à ce que le dessin de la lettre réponde aux besoins d'amples inscriptions murales. Dès 1927, il travaille au Bifur, un alphabet comprenant uniquement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-jean-marie-mouron-dit-cassandre/#i_34316

CIESLEWICZ ROMAN (1930-1996)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 702 mots

Dans le chapitre « Graphiste auteur  »  : […] les grandes expositions interdisciplinaires, Paris-Berlin, rapports et contrastes France-Allemagne (1978), ou Paris-Moscou 1900-1930 (1979), il choisit une approche typographique rendant hommage aux avant-gardes. Cette nouvelle manière, plus stylisée, marque ses travaux ultérieurs pour l'édition et la presse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-cieslewicz/#i_34316

DADA

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR, 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 5 737 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La plasticité du signe »  : […] La typographie est un ressort essentiel de l'impact visuel de Dada. Son usage répond au souci de matérialiser le désordre de la pensée et les contingences de la parole tout en hissant la lettre au rang de signe plastique. Revues, manifestes, affiches et programmes dada en sont les supports privilégiés, mais aussi des recueils de poèmes tels que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dada/#i_34316

EXCOFFON ROGER (1910-1983)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 775 mots

Roger Excoffon a largement participé au renouveau de la création typographique intervenu en France dans les années 1950. « En moins de quinze années, la conjonction de Roger Excoffon avec la fonderie Olive a doté la France de ce qu'elle n'avait jamais connu depuis la „belle époque“ de Georges Auriol et de Georges Peignot, au début de ce siècle », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-excoffon/#i_34316

FAUCHEUX PIERRE (1924-1999)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 733 mots

lecture minutieuse avant d'être habillé dans le style qui l'exprime au mieux. Ainsi, pour Les Caractères de l'Imprimerie nationale (1990), il resitue les auteurs en choisissant les caractères typographiques de leur époque. Cet intérêt s'accompagne d'une quête de documents iconographiques originaux, une démarche qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-faucheux/#i_34316

FOURNIER PIERRE SIMON, dit FOURNIER LE JEUNE (1712-1768)

  • Écrit par 
  • Michel MARION
  •  • 386 mots

Célèbre graveur et fondeur de caractères, Pierre Simon Fournier naquit à Paris dans une famille qui touchait de près à l'art typographique, puisque son père Jean-Claude fut le dernier directeur de la fonderie de Guillaume Le Bé que son frère aîné racheta. C'est d'ailleurs chez ce dernier que Fournier le Jeune commença sa carrière. Il apprit le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-fournier/#i_34316

FRUTIGER ADRIAN (1928-2015)

  • Écrit par 
  • Louis LECOMTE
  •  • 710 mots
  •  • 1 média

L’œuvre d’Adrian Frutiger est plus connue du grand public que son nom... Ce typographe suisse est en effet le créateur de polices de caractères utilisées dans tous les domaines de la communication visuelle. Né en 1928 à Unterseen (Oberland bernois), il commence sa carrière en un temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrian-frutiger/#i_34316

GARAMOND CLAUDE (1499-1561)

  • Écrit par 
  • Albert LABARRE
  •  • 253 mots
  •  • 1 média

Graveur parisien et fondeur de caractères, Claude Garamond (ou Garamont) est célèbre dans l'histoire de la typographie ; mais sa carrière aussi bien que sa vie privée sont mal connues. D'abord apprenti chez l'imprimeur parisien Antoine Augereau (mort en 1534), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-garamond/#i_34316

GID RAYMOND (1905-2000)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 984 mots

les cinquante ans de la tour Eiffel – sont également commandés à ce talentueux graphiste. Les années d'Occupation le verront exercer alternativement le métier d'imprimeur-typographe et de graveur taille-doucier. C'est au cours de cette période qu'il publiera deux ouvrages importants : 12 Dizains de Maurice Scève poète lyonnais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-gid/#i_34316

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 445 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les avant-gardes constructivistes »  : […] et Kurt Schwitters, dans leurs Thèses sur la typographie, présentées dans le no 11 de la revue Merz, en 1924, appellent à forger une « nouvelle typographie » se préoccupant de clarté et de lisibilité, en tenant compte des nouveaux modes de fabrication et des normes industrielles. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/#i_34316

ILLUSTRATION

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN, 
  • Constance MORÉTEAU
  •  • 9 164 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Des livraisons aux livres d'étrennes »  : […] les yeux » d'après Balzac, sont illustrées, mais le texte s'y fait image, par des jeux typographiques qu'avait expérimentés Nodier dans Le Roi de Bohême, et qui annoncent la poésie concrète. Presque immanquablement, l'image qu'offrent ces nouveaux supports, comme les plats dorés de la reliure, reproduit l'emblème du titre que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illustration/#i_34316

IMPRIMERIE

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI, 
  • Jean-Pierre DRÈGE, 
  • Henri-Jean MARTIN
  • , Universalis
  •  • 14 458 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les ouvriers du livre »  : […] Jusqu’en 1789, le typographe désigne la fonction d’imprimeur. Le « typo » est l’ouvrier qui connaît tous les aspects du métier – gravure, fonderie, composition, correction ; il occupe donc une place stratégique dans l’atelier. Les ouvriers du livre défendent le progrès et les idées nouvelles : « C’est à l’imprimerie, reine de l’industrie, que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imprimerie/#i_34316

LECTURE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Martine POULAIN
  •  • 10 498 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un nouvel espace pour le livre »  : […] firent abandonner de telles pratiques à partir du moment où, dans les années 1480, les typographes n'eurent plus à craindre la concurrence des copistes. Les repères de couleur qui balisaient les textes de théologie et de droit disparurent alors et les lignes des romans se resserrèrent. Après quoi, surtout à partir des années 1520-1530, avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/#i_34316

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 564 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Orientations des recherches graphiques »  : […] cherche une maison à louer (1916), Tristan Tzara, voudrait, en désintégrant la typographie, à la fois donner « la possibilité à chaque écoutant de lier les associations convenables » et le maintenir « tout de même dans la direction que l'auteur a canalisée ». On ne peut énumérer tous ceux qui, futuristes, dadaïstes, surréalistes, etc., ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_34316

LUBALIN HERB (1918-1981)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 706 mots

Né à New York et élève de la Cooper Union School of Art and Architecture, Herb Lubalin quitte la célèbre école d'art en 1939 avec son diplôme en poche et commence alors une carrière de designer à la Display Guild. Deux ans plus tard, il devient directeur artistique à l'agence de publicité Deutsch and Shea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herb-lubalin/#i_34316

MÉTRIQUE

  • Écrit par 
  • Benoît de CORNULIER
  •  • 6 941 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers libres »  : […] une figure rimique, et la forme d'ensemble n'est pas reproduite (absence fréquente de superstructure strophique, ou de « forme fixe »). Ainsi la parenté des vers libres avec les vers traditionnels (écrits) se limite parfois à ce que le découpage typographique y joue un rôle semblable, en conditionnant la manière dont le texte est appréhendé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrique/#i_34316

PHILATÉLIE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 7 026 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fabrication des timbres-poste »  : […] La première technique utilisée en France a été la typographie, où l'encre est déposée par les saillies de l'empreinte. Elle laisse des contours nets, donne des aplats bien foncés et peut provoquer au verso une légère saillie appelée foulage. Très utilisée pour tous les timbres français jusqu'en 1928 et surtout pour les timbres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philatelie/#i_34316

SIMULTANÉISME, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 420 mots

La « vision multiple et totale de l'Individuel, du Collectif, de l'Humain et de l'Universel » débouche sur le chant polyphonique d'une nouvelle poésie dont le programme fut élaboré par Henri-Martin Barzun : son « dramatisme » (devenu simultanéisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simultaneisme-litterature/#i_34316

TSCHICHOLD JAN (1902-1974)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 493 mots

Typographe et auteur allemand, né le 2 avril 1902 à Leipzig, mort le 11 août 1974 à Locarno (Suisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-tschichold/#i_34316

ULTRAÏSME, littérature

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 389 mots

Ce mouvement poétique fut lancé vers 1918 par un groupe de poètes : Guillermo de Torre, Xavier Bóveda, César A. Comet, Pedro Garfias, F. Iglesias Caballero, J. de Aroca. L'ultraïsme se situe au confluent de mouvements d'avant-garde tels que futurisme, cubisme et dadaïsme. Le Manifiesto vertical ultraista (1920) se propose, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ultraisme-litterature/#i_34316

VOX SAMUEL THÉODORE MONOD dit MAXIMILIEN (1894-1974)

  • Écrit par 
  • Michel MARION
  •  • 575 mots

Éditeur et typographe français né à Condé-sur-Noireau (Calvados). Théodore Monod, dit Maximilien Vox, fut tout jeune attiré par les arts graphiques et se consacra d'abord à la gravure. À peine âgé de vingt ans, il expose au Salon des humoristes, à Paris. Après la Première Guerre mondiale, il continue sa carrière artistique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vox-samuel-theodore-monod-dit-maximilien/#i_34316

ZAPF HERMANN (1918-2015)

  • Écrit par 
  • Louis LECOMTE
  •  • 708 mots
  •  • 1 média

Le typographe allemand Hermann Zapf a joué un rôle de premier plan dans la révolution qui a vu l’écriture imprimée passer, au cours de la seconde moitié du xxe siècle, des caractères en plomb hérités de Gutenberg au codage numérique propre à l’ère informatique. Son apport de technicien a bénéficié de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-zapf/#i_34316

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel WLASSIKOFF, « TYPOGRAPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/typographie/