AICHER OTL (1922-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Otl Aicher est une figure emblématique du design allemand qui naît au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, notamment dans le cadre de l’école d’Ulm.

Né en 1922 à Ulm, Otto Aicher dit Otl, rejette la doctrine nazie. Il se lie avec la famille Scholl (Hans et Sophie Scholl vont fonder le groupe de résistance la Rose blanche). En 1941, il est envoyé sur le front russe puis en France où il déserte au début de l’année 1945.

Après la guerre, Otl Aicher obtient son diplôme du secondaire et suit des cours de sculpture à l’Académie des beaux-arts de Munich. Au bout de quelques mois, déçu, il retourne à Ulm et ouvre son propre bureau de graphisme. Avec Inge Scholl (qu’il épouse en 1952) et d'autres intellectuels allemands, il fonde une institution antifasciste défendant les valeurs démocratiques : la Volkshochschule (École populaire supérieure) à Ulm. À partir de 1948, Max Bill, artiste suisse internationalement réputé et ancien élève du Bauhaus, participe au projet sans en conserver l’aspect politique. Dès août 1953, les premiers cours fondamentaux sont donnés dans les locaux de la Ulmer Volkshochschule à une vingtaine d’étudiants, y compris les jeunes enseignants dont fait partie Otl Aicher. Son travail graphique va être très influencé par cet enseignement.

L’École supérieure de design d’Ulm (Ulmer Hochschule für Gestaltung) ouvre officiellement en octobre 1955. Aicher est chargé de cours dans la section communication visuelle, qu'il dirige à partir de 1962. Il accorde une grande importance à la méthodologie visuelle mais aussi à la typographie. Il fait collaborer ses étudiants à toutes les commandes, notamment celles qui émanent de son propre bureau d’études. Pour lui, le message visuel doit être immédiatement saisissable.

Avec les jeunes chargés de cours, il partage une conception pédagogique – différente de celle du directeur Max Bill, inspiré par les principes du Bauhaus – qui considère le designer graphiste plus comme un concepteur visuel que comme un artiste. Après le départ de Max Bill en 1956, Otl Aicher devient membre du conseil de direction. De 1957 à 1964, il est à la tête d’un groupe de travail (Entwicklungsgruppe E5), qui répond à diverses commandes comme l’aménagement du stand d’exposition de BASF (1961-1964). En 1962, il est nommé directeur de l'école d'Ulm. En 1965, il lui préfère le poste de directeur adjoint, moins contraignant.

Après la fermeture de l’École en 1968, Otl Aicher se consacre à son bureau d’études à Ulm. Il est chargé de repenser toute l’identité visuelle des jeux Olympiques de Munich (été 1972). Son langage précurseur, avec les pictogrammes des différents sports identifiables par tous les pays est encore d’actualité.

Il s’installe à Rotis im Allgäu en 1972 où il poursuit son activité de designer avec une vingtaine de collaborateurs. Il crée la police de caractères Rotis en 1988.

Otl Aicher et son équipe ont conçu toute l’identité visuelle (logo, signalétique) de compagnies aériennes comme Lufthansa, d’aéroports (Francfort-sur-le-Main, Munich), de banques (Dresdner Bank, Sparkasse), de maisons d’édition (Otto Maier Verlag) de même que celle de la deuxième chaîne de télévision allemande ZDF.

Otl Aicher meurt en 1991 à Rotis. Ses écrits constituent des ouvrages de référence pour le design graphique. Son travail, récompensé par de nombreux prix (dont le prix d’honneur de la Triennale de Milan en 1953), a été exposé de son vivant en Europe, aux États-Unis et au Japon. Ses réalisations (affiches, travaux de typographie, photographies) sont régulièrement présentées par les archives d’Ulm.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteure en histoire de l'art, enseignante-chercheuse à l'université de Strasbourg

Classification

Autres références

«  AICHER OTL (1922-1991)  » est également traité dans :

ULM ÉCOLE D'(1953-1968)

  • Écrit par 
  • Axelle FARIAT
  •  • 928 mots

Après la Seconde Guerre mondiale, la ville d’Ulm fait partie de la zone d’occupation américaine en Allemagne. Dès le début 1945, un cercle d’intellectuels cherche un moyen de redonner espoir à une société dans un état de grand désarroi après douze années de national-socialisme. Afin de participer à la reconstruction du pays, Inge Scholl, Otl Aicher et l’écrivain Hans Werner Richter décident de fo […] Lire la suite

Pour citer l’article

Axelle FARIAT, « AICHER OTL - (1922-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/otl-aicher/