MYTHEÉpistémologie des mythes

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après la grande marée structuraliste, sans doute faut-il interroger le statut ambigu de ce que nous appelons « mythologie », d'un mot où, dans notre usage linguistique, s'entrecroisent deux discours dont le second parle du premier et relève de l'interprétation. Car, par mythologie, nous désignons aussi spontanément un ensemble d'énoncés discursifs et de pratiques narratives – récits et histoires que tout le monde connaît au xviiie et au xixe siècle – que le discours sur les mythes, le savoir qui entend parler de mythes en général, de leur nature ou de leur essence. L'enquête se révèle nécessaire si l'on remarque que Claude Lévi-Strauss fondait son entreprise sur l'évidence qu'un mythe est perçu comme mythe par tout lecteur dans le monde entier, tandis que Georges Dumézil confessait avoir passé toute sa vie à comprendre la différence entre un conte et un mythe.

Dans une histoire généalogique qui va des Grecs à Lévi-Strauss – et, réciproquement, de Lévi-Strauss aux Grecs –, la configuration de la mythologie se décide pour l'essentiel en deux étapes : au xixe siècle, quand s'instaure un savoir nouveau qui se dit explicitement science de la mythologie ; et, à l'autre bout, dans la visée que pointe la nouvelle science, professant le modèle de sa propre démarche, lorsque, entre Xénophane et Thucydide, se dessine une première figure de la mythologie, construite sur une notion inédite de mythos. Pareil cheminement se justifie doublement : d'une part, l'analyse des mythes, aujourd'hui comme naguère, se déploie tout entière dans l'espace aménagé par la science mythologique qui a surgi vers 1850 ; d'autre part, des relations privilégiées et fondamentales se [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

Classification


Autres références

«  MYTHE  » est également traité dans :

MYTHE - Approche ethnosociologique

  • Écrit par 
  • Pierre SMITH
  •  • 3 708 mots

L'existence des mythes est attestée dans toutes les sociétés étudiées ou même simplement abordées par les ethnologues, qu'il s'agisse des sociétés les moins évoluées sur le plan technologique ou des civilisations les plus complexes.À quoi reconnaît-on un mythe ? C'est d'abord un type particulier de récit dont le modèle a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-approche-ethnosociologique/

MYTHE - Mythos et logos

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 3 293 mots
  •  • 1 média

Avant l'âge classique de la Grèce, à l'âge qu'on appelle « archaïque », le mythos et le logos qualifié de hiéros ne s'opposent pas. L'un et l'autre semblent avoir désigné un « récit sacré » concernant les dieux et les héros. Les sanctuaires officiels et secrets possèdent chacun sa collection, transmis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-mythos-et-logos/

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 830 mots
  •  • 1 média

Traitant ici uniquement des problèmes qui concernent la philosophie, c'est-à-dire des problèmes de sens et de vérité, on laissera de côté les discussions contemporaines sur le mythe en anthropologie et en histoire comparée des religions, ainsi que les questions d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 130 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le cas des Warlpiri »  : […] Chasseurs-cueilleurs semi-nomades du désert Tanami (Territoire-du-Nord), les Warlpiri ont été sédentarisés de force dans les années 1950, obligés de vivre dans quatre réserves à la lisière du désert. Pour garder la mémoire des terres où ils n'avaient pas le droit de retourner, ils ont continué à raconter et célébrer par leurs récits les habitudes migratoires des animaux, les rythmes saisonniers de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aborigenes-australiens/#i_395

ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

  • Écrit par 
  • Miguel ABENSOUR
  •  • 7 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythe et raison »  : […] Ainsi s'énonce la question inaugurale qui commande l'enquête critique qui sous-tend l'ouvrage : pourquoi l'humanité, au lieu de s'engager dans des conditions vraiment humaines, a-t-elle sombré dans une nouvelle forme de barbarie ? Ou encore, pourquoi la raison, à vocation émancipatrice, s'est-elle inversée en son contraire, donnant naissance à des formes inédites de domination ? Il s'agit donc bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-wiesengrund-adorno/#i_395

ÂGE ET PÉRIODE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 1 958 mots

Dans le chapitre « Premières mises en ordre »  : […] Parmi les sociétés traditionnelles, l'Inde a produit, par exemple, une théorie des « âges du monde », fondée à la fois sur la notion de décadence et sur celle de cycle. En Grèce, Hésiode narre dans sa Théogonie ( viii e - vii e  s. av. J.-C.) le récit des cinq « races » succ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-et-periode/#i_395

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La recherche des îles »  : […] À partir du xv e  siècle, on ne se contente plus de rêver à ces îles : on part pour « aller les découvrir » : ainsi s'expriment généralement les contrats passés par les navigateurs avec le roi du Portugal. C'est l'époque où la navigation hauturière a fait son apparition, grâce à l'emploi, au lieu des lourdes naves méditerranéennes, de légères car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-histoire-decouverte/#i_395

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apport de Lévi-Strauss »  : […] Il n'y a pas d'antinomie entre l'anthropologie structurale et l'anthropologie sociale. La première fut d'abord une méthode qui en vint à développer de telles implications théoriques qu'elle visa à rassembler les sciences humaines dans une science globale de la communication, dans une sémiologie où l'analyse structurale de la parenté et des mythes s'intégrerait en un de ses lieux, l'anthropologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_395

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Religion et pouvoir »  : […] Le pouvoir est sacralisé parce que toute société affirme sa volonté d'éternité et redoute le retour au chaos comme réalisation de sa propre mort. Dans les sociétés qui sont moins tournées vers la nature pour la dominer que liées à elle (y trouvant, à la fois, leur prolongement et leur reflet), la parenté du sacré et du politique s'impose avec force. Les principes qui règlent l'ordre du cosmos et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-politique/#i_395

ARCHAÏQUE MENTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 026 mots

Dans le chapitre « La mentalité primitive selon Lévy-Bruhl »  : […] C'est contre la conception, commune à l'animisme et au rationalisme sociologique durkheimien, d'une homogénéité fondamentale de toutes les mentalités que Lévy-Bruhl a soutenu la spécificité de la mentalité qu'il nommait primitive et que nous appellerions plus volontiers aujourd'hui archaïque. Tandis que, pour l'animiste, les primitifs ont le même appareil intellectuel que nous, mais s'en servent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mentalite-archaique/#i_395

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et philosophie

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 451 mots

Dans le chapitre « La philosophie des architectes, de Vitruve à Gropius »  : […] Architecture vient du grec archè , le commencement, le commandement, ou le principe, et de tektonikos , le charpentier ou le bâtisseur ; et, comme il advient souvent, la rencontre des deux mots infléchit le sens de chacun pour susciter une acception d'ensemble inattendue : l'archè fait de la « tecture » plus qu'une simple bâtisse. Archè est un supplément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-philosophie/#i_395

ATLANTIDE

  • Écrit par 
  • Marie-Rose MAYEUX
  •  • 539 mots

Île dont parle Platon dans le Timée et le Critias , l'Atlantide se serait située au-delà des colonnes d'Hercule (Gibraltar) et aurait été engloutie par un cataclysme gigantesque, que Le Politique tente d'expliquer par les révolutions astrales chères aux Anciens. Ces événements, dont Platon précise qu'ils se sont passés 9 000 ans a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atlantide/#i_395

BACHELARD GASTON (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 3 479 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une exploration de l’imaginaire »  : […] Il reste que cette voie de la philosophie des sciences, qui a pris part aux controverses les plus fondamentales avant 1950, ne comble pas Bachelard. Encouragé par des collègues comme Gaston Roupnel, historien des campagnes françaises, à l’université de Dijon, il ne parvient plus à négliger dans son travail académique ce qui l'habite et l'anime en profondeur : l'imagination rêveuse au contact de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-bachelard/#i_395

BACHOFEN JOHANN JAKOB (1815-1887)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 710 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « À l’école de l’Antiquité »  : […] Son autobiographie ( G.W. , I) évoque, en effet, les années d'études juridiques du jeune Bâlois à Berlin, à Göttingen, à Paris, à Cambridge, ses premiers travaux sur l'histoire du droit romain (1843), la fascination qu'ont exercée sur ce lecteur attentif de Winckelmann les œuvres d'art de l'Antiquité — au cours de fréquents séjours en Italie et en Grèce qui ont joué un rôle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-jakob-bachofen/#i_395

BULTMANN RUDOLF (1884-1976)

  • Écrit par 
  • André MALET
  •  • 2 306 mots

Dans le chapitre « La démythologisation »  : […] Tout l'élément miraculeux des Évangiles n'est que mythologie. Il faut donc, non pas le démythifier (ce qui serait le supprimer, comme le fait l'athéisme), mais le démythologiser, c'est-à-dire l'interpréter. Le mythe est, en effet, une « formation de compromis » entre le divin et l'humain. L'intention profonde du mythe est juste : il veut nous parler de Dieu. Mais il en parle très mal : en dégrada […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-bultmann/#i_395

CASSIRER ERNST (1874-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 2 345 mots

Dans le chapitre « Mythe et religion »  : […] Après avoir, dans Essai sur l'homme , appliqué à la forme culturelle qu'est le mythe, mieux, aux contenus mythiques livrés par l'ethnologie, les critères de la critique kantienne : espace, temps, nombre, Cassirer en dégage l'objectivité spécifique. L'objet mythique n'est pas – comme l'objet scientifique – un point de référence connu par ses relations ; il possède au contraire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-cassirer/#i_395

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 275 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les origines de Rome : mythe et réalité »  : […] Les origines de Rome font l’objet d’une légende rapportée par des sources tardives. Selon cette tradition, Rome est fondée en 753 par Romulus, fils du dieu Mars et descendant par sa mère d’Énée, prince troyen venu s’installer en Italie après la destruction de sa cité. L’archéologie confirme l’apparition d’une occupation dense du site au milieu du viii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-romaine/#i_395

CRÉATION - Les mythes de la création

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 5 086 mots
  •  • 2 médias

D'une manière générale, on peut dire que tout mythe raconte comment quelque chose est venu à l'existence : le monde, l'homme, telle espèce animale, telle institution sociale. Mais du fait que la création du monde précède toutes les autres, la cosmogonie jouit d'un prestige spécial. Le mythe cosmogonique sert de modèle à tous les mythes d'origine. La création des animaux, des plantes ou de l'homm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-les-mythes-de-la-creation/#i_395

LE CRIME DES LEMNIENNES. RITES ET LÉGENDES DU MONDE ÉGÉEN (G. Dumézil)

  • Écrit par 
  • John SCHEID
  •  • 1 392 mots

Combien des livres écrits par Georges Dumézil dans les années 1940 ou 1950 ont été envoyés au pilon ! On mesure l'incroyable gâchis de cette destruction quand on se rappelle que Dumézil n'a cessé de reprendre ses travaux, de les amplifier et de les perfectionner ; disposer des versions précédentes est donc essentiel du point de vue épistémologique. Ces versions successives, on s'en doute, ne sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-crime-des-lemniennes-rites-et-legendes-du-monde-egeen/#i_395

CULTURE - Culture et civilisation

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 14 332 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Origine de la brillance »  : […] Ainsi retrouvons-nous, généralisée, l'hypothèse avancée par Freud, touchant le narcissisme du langage naissant : « Chez nos enfants et chez les adultes névrosés, comme chez les primitifs, écrivait-il dans Moïse et le monothéisme , nous retrouvons le phénomène mental que nous avons appelé « croyance en la toute-puissance des pensées ». Il s'agit là, à notre avis, d'une suresti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-et-civilisation/#i_395

DELCOURT MARIE (1891-1979)

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 1 058 mots

Née à Ixelles, Marie Delcourt faisait partie du petit groupe de femmes qui, à l'époque, entreprenaient des études universitaires et scandalisaient la bourgeoisie belge en accédant à des fonctions magistrales dans l'enseignement supérieur. Dans le milieu provincial d'une université aussi conservatrice que celle de Liège, où tout refus de conformisme semble être une profession d'anarchisme, sa liber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-delcourt/#i_395

DÉLUGE MYTHES DU

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 2 089 mots
  •  • 1 média

Extrêmement répandus, les mythes de catastrophes cosmiques racontent comment le monde a été détruit et l'humanité anéantie, à l'exception d'un couple ou de quelques survivants. Les mythes du Déluge sont les plus nombreux, et presque universellement connus (bien qu'extrêmement rares en Afrique). À côté des mythes diluviens, d'autres relatent la destruction de l'humanité par des cataclysmes cosmiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythes-du-deluge/#i_395

DESTIN

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 2 486 mots

Dans le chapitre « Destin : mythe et concept »  : […] De nombreux philosophes ont utilisé le terme de destin, à moins que ce ne soit l'inverse, et qu'ils aient été « utilisés » par lui : la conceptualisation du destin, à travers les romantiques, Hegel et Kierkegaard, ou à travers les Anciens, Platon, Aristote et les stoïciens, est un terrain d'élection pour qui veut saisir sur le fait la contamination, dans la démarche philosophique, des images et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/destin/#i_395

LA DIALECTIQUE DE LA RAISON, T. W. Adorno et M. Horkheimer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 910 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La chosification de l'humain »  : […] La première partie de ces études, « Le Concept d'Aufklärung », fournit les bases théoriques du livre : « le mythe lui-même est déjà Raison et la Raison se retourne en mythologie ». En se sécularisant, la raison conserve les traits de ce dont elle semblait vouloir se séparer : « l'animisme avait donné une âme à la chose, l'industrialisme transforme l'âme de l'homme en chose ». Un tel retournement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-dialectique-de-la-raison/#i_395

DIEU - Par-delà théisme et athéisme

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 1 578 mots

Dans le chapitre « Mythes et système »  : […] De leur côté, grâce à l'analyse structurale, elle-même appuyée sur un modèle linguistique, plus exactement phonologique, les ethnologues, les sociologues de la connaissance, les mythologues ont cessé d'être les recenseurs des étrangetés humaines pour devenir les logiciens scrupuleux d'une apparente « illogique ». Ils découvrent un ordre, une distribution logique d'éléments dans des mythes où l'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-par-dela-theisme-et-atheisme/#i_395

DIEU D'EAU (M. Griaule)

  • Écrit par 
  • Eric JOLLY
  •  • 973 mots

Publié fin 1948, Dieu d’eau se présente comme une chronique des entretiens quotidiens entre un vieil aveugle dogon, Ogotemmêli, et l’ethnologue français Marcel Griaule, lors de la mission ethnographique Niger de 1946. L’ouvrage marque un tournant dans l’œuvre de ce célèbre spécialiste des Dogon du Soudan français (actuel Mali). En interrogeant Ogotemmêli et en mettant en fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-d-eau/#i_395

DUMÉZIL GEORGES (1898-1986)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 936 mots

Il ne suffit pas de dire que Georges Dumézil a fait progresser, dans le domaine qui est le sien, la recherche et l'interprétation ; ce sont en réalité des habitudes mêmes de pensée, une vision intellectuelle de l'homme, de la vie et du monde qu'il nous a obligés à revoir de fond en comble. Par là, il se range parmi les grands créateurs dans les disciplines fondamentales que sont la philologie, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-dumezil/#i_395

DYADE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 864 mots

La dyade est l'archétype de tous les aspects symboliques, conceptuels et logiques que porte le nombre deux : dualité, duplicité, contrariété, aporicité, symétrie, gémellité, complémentarité, antagonisme, ambivalence, etc. C'est l'archétype qui régit les formes et les processus de symétrisation, de polarisation, d'opposition, d'union, de séparation, de domination, de conjonction, de disjonction, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyade/#i_395

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Proche du mythe, l'épopée chante l'histoire d'une tradition, un complexe de représentations sociales, politiques, religieuses, un code moral, une esthétique. À travers le récit des épreuves et des hauts faits d'un héros ou d'une héroïne, elle met en lumière un monde total, une réalité vivante, un savoir sur le monde. Dans le procès de communication et de transmission, les sociétés « traditionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_395

ÉVÉNEMENT, sociologie

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 184 mots

Dans le chapitre « La connaissance des événements dans les sociétés archaïques »  : […] Mircea Eliade a bien montré que « l'histoire des sociétés primitives se réduit exclusivement aux événements mythiques qui ont lieu in illo tempore et qui n'ont cessé depuis lors jusqu'à nos jours », c'est-à-dire que tous les événements qui se déroulent dans le temps vécu par les hommes et leurs sociétés (la maladie et la mort d'un individu, les aventures de la guerre, par exe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evenement-sociologie/#i_395

FÊTE

  • Écrit par 
  • François-André ISAMBERT, 
  • Jean-Pierre MARTINON
  •  • 6 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fête idéale »  : […] La recherche d'un type idéal de la fête est caractéristique de ceux qui ont emprunté la voie phénoménologique, tels G. Van der Leeuw, G. Dumézil, M. Eliade, R. Caillois... On peut trouver chez des auteurs de la génération précédente les éléments de base de la théorie dont Caillois semble avoir donné la formule définitive. Durkheim, dans Les Formes élémentaires de la vie religieuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fete/#i_395

FONDATEUR MYTHIQUE

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 787 mots

Le problème du rapport entre la mythologie et la réalité se pose tout particulièrement dans le cas des fondations de cités, de nations, d'institutions, de religions : on rencontre là des personnages héroïques, affectés d'une biographie prise dans sa continuité, distincts des dieux, lesquels se situent dans un registre imaginaire et religieux. Dès l'Antiquité, l'interprétation des vies des fondateu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondateur-mythique/#i_395

FRANC-MAÇONNERIE

  • Écrit par 
  • Roger DACHEZ, 
  • Luc NEFONTAINE
  •  • 10 707 mots

Dans le chapitre «  La franc-maçonnerie, société mythogène »  : […] La maçonnerie a été et demeure le creuset de bien des mythes. Parce qu'elle manifeste une propension peu commune à drainer tout ce que l'homme occidental a investi dans sa mythologie moderne, parce que ce phénomène s'est déroulé principalement au xviii e  siècle, sans s'arrêter cependant par la suite, la maçonnerie va vivre un singulier développe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-maconnerie/#i_395

GIRARD RENÉ (1923-2015)

  • Écrit par 
  • Pierre PACHET
  •  • 2 534 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du mimétisme à la violence »  : […] Le deuxième ouvrage, La Violence et le sacré , suit le premier de onze ans (si l'on excepte un ouvrage sur Dostoïevski paru en 1963). Cette fois, l'analyse du désir mimétique ne se cantonne ni au roman, ni au plan des relations entre les individus. Elle s'appuie désormais sur la tragédie grecque, et vise à reconstituer l'histoire des sociétés et des cultures, alors que le pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-girard/#i_395

GOODY JACK (1919-2015)

  • Écrit par 
  • Alain GARRIGOU
  •  • 1 403 mots

Dans le chapitre « Au plus près des faits »  : […] Jack Goody tient particulièrement à ce statut d'anthropologue de terrain, brocardant au passage ceux qui restent à l'écart des sociétés qu'ils étudient. Selon la tradition disciplinaire, il s'attache à une population du nord du Ghana, les LoDagaa, avec lesquels il vit de 1949 à 1951. Observateur méticuleux et intégré, il mène un travail ethnographique sur le système de parenté. La comparaison des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-goody/#i_395

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La période mycénienne »  : […] C'est un bouleversement complet qu'entraîne la conquête de la Grèce par les Grecs, Indo-Européens qui apportent avec eux un héritage spirituel profondément différent de celui de la Méditerranée préhellénique : leur religion patriarcale privilégie les dieux par rapport aux déesses et honore essentiellement non les divinités chthoniennes (de la terre), mais les dieux ouraniens (du ciel). C'est alor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_395

GRIAULE MARCEL (1898-1956)

  • Écrit par 
  • Eric JOLLY
  •  • 1 316 mots

Dans le chapitre « L’école Griaule et la primauté du mythe »  : […] Après la guerre, Griaule centre définitivement ses recherches sur les Dogon et leur consacre une douzaine de missions. Son objectif évolue également : il ne vise plus la saisie exhaustive de cette société, mais le dévoilement de ses fondements symboliques et mythologiques. Publié en 1948, son célèbre livre Dieu d’eau illustre ce tournant. Construit comme une chronique quotid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-griaule/#i_395

GRIMM JAKOB (1785-1863) et WILHELM (1786-1859)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 735 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Élaboration des « Contes » »  : […] Les frères Grimm naquirent à Hanau, Jakob en 1785, Wilhelm en 1786, et tous deux moururent à Berlin, le cadet en 1859, Jakob en 1863. Au cours de leurs études de droit, ils furent disciples du célèbre juriste Friedrich von Savigny. L'aîné connut une carrière brillante : bibliothécaire du roi de Westphalie, professeur d'histoire médiévale à l'université de Göttingen – dont il fut renvoyé à cause d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grimm-jakob-et-wilhelm/#i_395

HÉSIODE (VIIIe-VIIe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 2 495 mots

Petit paysan béotien de la fin du viii e siècle avant J.-C., contemporain de la première vague de colonisation qui pousse les Grecs à chercher de nouvelles terres, Hésiode d'Ascra , poète, théologien, prophète, se situe à la jointure de deux mondes et de deux systèmes de pensée. Par la Théogonie qui prolonge une condition p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hesiode/#i_395

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du symbole au mythe »  : […] On comprend alors la tentation de constituer une symbolique générale de l'imaginaire, on voit aussi les limites qu'impose la restitution critique de ses sources à l'usage qui en serait tenté dans le champ de la métaphysique, voire même de l'exégèse théologique. De façon assez paradoxale, en effet, c'est à la faveur de la découverte freudienne que s'est amorcé, sous l'impulsion de Jung, ce rajeuni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_395

INCAS

  • Écrit par 
  • Patrice LECOQ
  •  • 6 354 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Des origines mythiques »  : […] Peuple sans écriture, les Incas, leur histoire, leurs rites et leurs origines sont surtout connus grâce à des légendes, des odes et autres traditions orales, compilées sur des tablettes de bois ou codifiées sur des cordelettes à nœuds, appelées khipus , recueillies par les chroniqueurs peu après la conquête et aujourd'hui perdues. L'une de ces traditions, le mythe des frère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incas/#i_395

KERÉNYI KARL (1897-1973)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 662 mots

Philologue et historien des religions, professeur à l'université de Szeged, Karl Kerényi (Károly Kerényi) est né à Temesvár (la ville appartenait alors à la Hongrie) et s'est fait d'abord connaître par des travaux sur les éléments religieux véhiculés par la littérature romanesque de l'âge hellénistique. Il s'est orienté ensuite vers l'étude des « figures divines » ( Apollon , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-kerenyi/#i_395

LABYRINTHE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 977 mots
  •  • 1 média

La constance du signe et de la représentation labyrinthiques à travers les âges et les civilisations n'est plus à démontrer. Reste néanmoins à ordonner les éléments de ce complexe mythique dont le foisonnement semble rebelle à toute explication. Grotte dont les méandres se dissimulent au regard, souterrain dont les stalactites barrent les issues, entailles inquiétantes et adorées de l'épouse-mère, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/labyrinthe/#i_395

L'ÂGE DES CASERNES (Michel Auvray) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carole LABARRE
  •  • 951 mots

« La conscription est bel et bien morte, prête à être rangée au musée militaire, aux côtés de l'arbalète, du sabre ou de l'ost féodal. » Par ces mots, Michel Auvray prend acte de la décision radicale annoncée par Jacques Chirac le 22 février 1996, programmant la suspension du service national. Dans son ouvrage L'Âge des casernes. Histoire et mythes du service militaire , publ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-des-casernes/#i_395

L'ARMÉNIE, DES ORIGINES AU IVe SIÈCLE (exposition)

  • Écrit par 
  • Anahide TER MINASSIAN
  •  • 1 567 mots

En faisant découvrir au grand public les trésors de l'Arménie ancienne, l'exposition L'Arménie des origines au IV e   siècle organisée à Nantes du 23 mars au 15 septembre 1996, au musée Dobrée, a été l'une des manifestations les plus originales de l'année 1996. Le projet de l'expositio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-armenie-des-origines-au-ive-siecle/#i_395

L'AUTRE RIVE, LE LIBAN (exposition)

  • Écrit par 
  • Hélène ERISTOV
  •  • 1 046 mots

Du 27 octobre 1998 au 2 mai 1999, l'Institut du monde arabe à Paris a présenté le patrimoine libanais dans sa diversité – outillage préhistorique, idoles phéniciennes, stèles hellénistiques, mosaïques byzantines, icônes melkites –, mais aussi dans la continuité d'une civilisation méditerranéenne où les mythes naissent des errances du commerce et de la guerre. Plus de cinq cents objets venaient de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-autre-rive-le-liban/#i_395

LÉVI-STRAUSS CLAUDE (1908-2009)

  • Écrit par 
  • Pierre SMITH, 
  • Emmanuel TERRAY
  •  • 2 704 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La science des mythes »  : […] Pendant près de dix ans, Claude Lévi-Strauss va alors se consacrer entièrement à la science des mythes. Œuvre majeure, les quatre volumes des Mythologiques (1964-1971) traitent, en deux mille pages serrées, de près d'un millier de récits mythiques provenant de plus de deux cents peuples indiens d'Amérique du Sud et du Nord. Cette vaste exploration prolonge, pour Lévi-Strauss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-levi-strauss/#i_395

LÉVY-BRUHL LUCIEN (1857-1939)

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 1 650 mots

Dans le chapitre « La catégorie affective du surnaturel »  : […] Les trois derniers livres de Lévy-Bruhl estompent encore les oppositions et font disparaître toute possibilité d'une évolution qui ferait passer l'intellect d'un état prélogique à un état uniquement rationaliste et positiviste. En effet, c'est le rôle de l' affectivité qui est maintenant invoqué pour expliquer la pensée par participation ; et, même, ce qui paraît le plus important dans la mentalit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-levy-bruhl/#i_395

LIVRET, musique

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Elizabeth GIULIANI, 
  • Jean-Paul HOLSTEIN, 
  • Danielle PORTE, 
  • Gilles de VAN
  •  • 10 877 mots

Dans le chapitre « Émotion et magie »  : […] L'opéra se nourrit ainsi de figures symboliques, que l'éloignement dans le temps a transformées en mythes, et qui sont donc aptes à incarner – magnifiées par le décor, le chant et la musique – les idées-forces que le librettiste tient à exprimer. C'est cette distance qui sublime ce qui fut simple geste ou simple sentiment d'homme et le fait échapper à un quotidien sans grandeur. Un fait divers at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livret-musique/#i_395

LORAUX NICOLE (1943-2003)

  • Écrit par 
  • Françoise DUROUX, 
  • Michèle SINAPI
  •  • 692 mots

Helléniste, directrice de recherche à l'E.H.E.S.S., Nicole Loraux a profondément renouvelé les études grecques. Sa thèse de doctorat d'État, Athènes imaginaire. Histoire de l'oraison funèbre athénienne et de sa fonction dans la cité classique soutenue en 1977, poursuivait des voies ouvertes par le Centre de recherches comparées sur les sociétés anciennes, fondé en 1964 par J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicole-loraux/#i_395

MADAGASCAR

  • Écrit par 
  • Marie Pierre BALLARIN, 
  • Chantal BLANC-PAMARD, 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Bakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA, 
  • Paul LE BOURDIEC, 
  • David RASAMUEL
  • , Universalis
  •  • 35 096 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le problème des origines »  : […] La question de l'origine du peuplement de Madagascar a donné lieu pendant longtemps à des débats passionnés parce qu'elle renvoyait directement à la question de la légitimité du pouvoir du « premier occupant ». Vu sous cet angle, le problème est aujourd'hui dépassé, mais l'intérêt scientifique de la question demeure. À la différence d'autres îles du sud-ouest de l'océan Indien (les Mascareignes) d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madagascar/#i_395

MAFIA

  • Écrit par 
  • Clotilde CHAMPEYRACHE, 
  • Jean SUSINI
  • , Universalis
  •  • 8 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractéristiques de toute mafia »  : […] L'usage du terme mafia hors de Sicile s'appuie sur la mise en évidence de traits spécifiques indispensables à toute mafia. Ce n'est que la combinaison de ces caractéristiques qui permet de discerner ce qu'est et ce que n'est pas la mafia et de qualifier ainsi des organisations criminelles non italiennes. Un aspect fondamental pour la terminologie vient de ce que, si toute mafia est de la criminali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mafia/#i_395

MAL

  • Écrit par 
  • Étienne BORNE
  •  • 5 218 mots

Dans le chapitre « Les mythes »  : […] On doit à Freud l'idée selon laquelle ce que le rêve est au dormeur singulier les mythes pourraient l'être à l'humanité globalement considérée, c'est-à-dire l'expression travestie d'une inquiétude qu'il est impossible de démasquer si l'on néglige, au profit exclusif de leurs structures, le contenu concret du mythe comme du rêve. Découvrir la finalité de cette inquiétude, ce serait comprendre le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mal/#i_395

MANICHÉISME

  • Écrit par 
  • Henri-Charles PUECH
  •  • 15 291 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La doctrine »  : […] Le manichéisme est une gnose, une variété particulièrement intéressante et typique du gnosticisme, ou encore une gnose élargie aux proportions grandioses d'une religion nouvelle. Comme toute gnose, il est essentiellement fondé sur une « connaissance » qui apporte avec elle-même le salut, sauve par elle-même, du fait qu'en révélant à l'homme son origine, ce qu'il était et où il était avant d'être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manicheisme/#i_395

MÉSOPOTAMIE - La religion

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Jean-Jacques GLASSNER
  •  • 6 449 mots

Dans le chapitre « L'idéologie et les mythes »  : […] Les documents qui rendent le mieux les représentations que l'on se faisait de l'ordre surnaturel en lui-même, des dieux, pris singulièrement ou en corps, des rapports de ces dieux entre eux ou avec le monde et les hommes, ce sont avant tout les mythes. C'est, en effet, par recours aux « imaginations calculées » de la mythologie que l'on construisait les réponses vraisemblables, et comme telles s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-la-religion/#i_395

MÉTALLURGES

  • Écrit par 
  • Jean DELUZAN
  •  • 2 218 mots

Modifier les substances, tel est, dans les diverses traditions folkloriques et mythologiques, le pouvoir des métallurges, mineurs et forgerons. Une telle science, qui s'apparente à l' alchimie, possède ses méthodes, ses techniques, son rituel, ses secrets. La Terre est femme ; comparable au ventre maternel, elle porte dans ses entrailles les métaux ; ceux-ci croissent dans son sein et les mineur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurges/#i_395

MÉTAMORPHOSE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 305 mots
  •  • 1 média

L'imaginaire de la métamorphose recouvre tous les aspects de la connaissance symbolique : les mythologies, les récits sacrés, les cultes à mystères, les contes et légendes, les folklores, les rêves, les fantasmes, les inventions littéraires, etc. La métamorphose est la voie privilégiée des théophanies. Les dieux ou déesses se métamorphosent et métamorphosent les êtres mortels sous toutes les forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphose/#i_395

MÜLLER FRIEDRICH MAXIMILIAN dit MAX (1823-1900)

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 947 mots

Indianiste, linguiste, mythologue d'origine allemande, Friedrich Maximilian Müller a laissé une œuvre qui, avec ses vingt volumes, ouvrait un chemin de crête dans le massif nouvellement découvert de l'histoire des religions. Sanskriste, élève de Burnouf à Paris, chargé par la Compagnie des Indes d'éditer le Rig-Veda , il enseigna à Oxford de 1850 à 1876, avant de se consacrer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muller-friedrich-maximilian-dit-max/#i_395

NAISSANCE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 652 mots

Dans le chapitre « Mythes du héros et roman familial »  : […] Les représentations mythiques européennes concernant la naissance sont extrêmement nombreuses et par conséquent difficiles à appréhender et à ordonner. La classification la plus maniable adopte le schéma des rites de passage découvert et défini par A. Van Gennep. Les rites de passage comportent successivement les stades de séparation, de marge et d'agrégation et ont pour fonction de faire passer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-anthropologie/#i_395

NATION - Nation et idéologie

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 7 468 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les représentations »  : […] L'idéologie constitue une représentation orientée du monde tournée vers l'action sociale. On en tire des directives de comportements, d'actions, individuels ou collectifs. Elle peut laisser en dehors de son domaine une partie de l'univers pour laquelle sont nécessaires des représentations objectives, conditionnées seulement par les nécessités de l'action technique et les possibilités de compréhens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-nation-et-ideologie/#i_395

ŒDIPE COMPLEXE D'

  • Écrit par 
  • Claude RABANT
  •  • 5 298 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Formes du complexe »  : […] À rebours de la représentation théâtrale et de sa dissimulation, le «   mythe freudien de l'œdipe », selon la formule de Lacan, dessine un autre espace qui serait à la limite (et justement comme la limite de la représentation) la représentation nue de cet accomplissement de désir de notre enfance, la représentation nue du désir inconscient : la rivalité sexuelle pour la femme et le désir de tuer l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexe-d-oedipe/#i_395

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 813 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'anthropologie : Claude Lévi-Strauss »  : […] Dans un article de 1951, Claude Lévi-Strauss invoque le rôle rénovateur, par rapport aux sciences, de la phonologie fondée par Troubetzkoy et Jakobson. La méthode de cette dernière se ramène, en effet, à quatre démarches principales : l'étude de l'infrastructure inconsciente des faits linguistiques, l'analyse des relations entre les termes, la prise en compte de la notion de système, enfin la re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_395

ORALE TRADITION

  • Écrit par 
  • Pascal BOYER
  •  • 4 909 mots

Dans le chapitre « De l'analyse textuelle aux contextes d'énonciation »  : […] L'étude des « formules » et de la composition orale est sans doute une étude partielle, puisqu'elle laisse de côté ce qui semble le plus important, à savoir la thématique de ces littératures. Cet aspect a été, par contre, le principal objet de deux entreprises théoriques essentielles pour l'étude ethnographique de la littérature orale, à savoir l'étude morphologique des cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition-orale/#i_395

ORGANISATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 5 282 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les rapports d'opposition »  : […] Très différente est la manière de faire de Radcliffe-Brown, comme un exemple va le montrer (« Théorie sociologique du totémisme »). Les tribus australiennes de la rivière Darling en Nouvelles-Galles du Sud, remarque-t-il, ont une division en deux moitiés, exogamique (avec mariage obligatoire en dehors de la moitié d'appartenance) et matrilinéaire (l'appartenance à une moitié est transmise en lig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-sociale/#i_395

ORPHÉE, mythe moderne

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 815 mots
  •  • 1 média

La structure même du mythe d'Orphée ne prête guère à des modifications significatives mais ne peut guère non plus se démoder. Elle repose sur deux piliers intangibles : le pouvoir de la poésie-musique sur tout ce qui existe (animaux, hommes et dieux) et la lutte contre la mort d'un amour qui triomphe grâce à l'art mais qui demeure mortellement vulnérable aux dangers d'une agression extérieure et p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphee-mythe-moderne/#i_395

ORPHISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 1 640 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une religion des livres »  : […] Le refus prend d'autres formes. Il s'exprime en particulier dans un système de pensée de type cosmogonique, tout entier construit contre la tradition d'Hésiode et la « théologie » officielle des Grecs. Ces cosmogonies et théogonies orphiques ont souvent été tenues pour des constructions tardives, élaborées dans des milieux néo-platoniciens. La découverte, en 1962, à Derveni, près de Thessalonique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphisme/#i_395

PÉCHÉ ORIGINEL

  • Écrit par 
  • André-Marie DUBARLE, 
  • André DUMAS
  •  • 6 925 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Paul Ricœur »  : […] La philosophie peut toujours tirer profit d'une considération renouvelée d'anciens mythes. Le symbole donne à penser et la réflexion dégagera les significations cachées dans ces productions littéraire. Aussi, dans La Symbolique du mal , Paul Ricœur a-t-il analysé avec beaucoup de pénétration différentes œuvres ou traditions de l'Antiquité : le mythe de la création à partir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peche-originel/#i_395

LA PHILOSOPHIE DES FORMES SYMBOLIQUES, Ernst Cassirer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 657 mots

Dans le chapitre « Mythe et symbole »  : […] L'opposition entre mythe et symbole permet de lire a posteriori la thèse centrale de La Philosophie des formes symboliques comme l'affirmation d'un pouvoir libérateur de la culture. L'homme est un « animal symbolique ». Il ne cesse de produire du sens ou, pour le dire autrement, de construire un « monde » qui l'arrache à son individualité et à sa condition de nature. Cet ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-philosophie-des-formes-symboliques/#i_395

PINDARE (517 av. J.-C./518-apr. 446 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacqueline DUCHEMIN
  •  • 3 135 mots

Dans le chapitre « Les héros »  : […] Toutefois, le véritable enseignement de ses mythes réside dans le parallélisme étroit établi entre le héros du jour et le héros du mythe, celui-ci proposé en modèle à celui-là, qu'il soit roi comme Hiéron de Syracuse et Théron d'Agrigente, ou athlète illustre comme Diagoras de Rhodes et Télésicrate de Cyrène. Un exemple typique est celui de la IV […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pindare/#i_395

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le problème de l'épistémologie freudienne »  : […] Or cette personnification transférentielle a sa réplique dans la théorie ; et telle apparaît en définitive la raison de la signification proprement critique de l'épistémologie psychanalytique. Cette exigence critique est attestée dès 1900 avec la constitution de la première topique, dans l'effort de Freud pour fixer le statut de l'inconscient, et que traduit la distinction entre l' instance et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_395

PSYCHÉ, mythologie

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 401 mots
  •  • 3 médias

Si le mythe de Psyché semble avoir été populaire dans le monde hellénistique, il faut attendre Les Métamorphoses d'Apulée (livres IV à VI) pour en avoir le récit complet. Fille de roi, belle au point d'effrayer les prétendants éventuels, Psyché, dont le nom, en grec, signifie âme, avait suscité la jalousie d'Aphrodite. La déesse charge donc son fils Éros (Cupidon) de la fair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psyche-mythologie/#i_395

RAMNOUX CLÉMENCE (1905-1997)

  • Écrit par 
  • Danielle DELHOME, 
  • Michèle SINAPI
  •  • 1 059 mots

Clémence Ramnoux a marqué la vie de l'Université française et de la pensée philosophique dans les décennies qui ont suivi la guerre, entre 1950 et 1980, par sa personnalité et la singularité de sa démarche. Entrée à l'École normale supérieure en 1927, elle y est contemporaine de Jean Beaufret, Simone Pétrement, Simone Weil. Agrégée de philosophie en 1931, après des années d'enseignement au lycée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clemence-ramnoux/#i_395

RANK OTTO (1884-1939)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 743 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Psychanalyse et mythologie »  : […] Par son activité créatrice et sa connaissance exceptionnelle de la mythologie, Otto Rank apparaît comme le plus apte à poursuivre l'œuvre de Freud. Alors que les autres disciples travaillent sur les applications cliniques de la psychanalyse, il fait porter ses recherches sur les rêves et leur interprétation à la lumière des légendes et des mythes, sur le symbolisme, le narcissisme, les relations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-rank/#i_395

RELIGION - L'anthropologie religieuse

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 6 598 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Religion et activité symbolique de l'homme »  : […] Mais cette science ne s'épuise pas dans ce jeu dialectique ; sinon elle se confondrait avec la sociologie. La religion est un système qui peut être étudié en lui-même et rattaché à l'activité symbolique de l'homme. C'est même là le champ le plus important de l'anthropologie religieuse. Bien qu'il soit sans doute moins développé que le précédent, il faut y insister davantage, pour distinguer les di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-l-anthropologie-religieuse/#i_395

RÊVE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 4 217 mots

Chacun a l'expérience du rêve et sait de quoi l'on parle quand il s'agit de rêves . Mais que peut-il, que peut-on en dire, que peut-on en faire ? Voilà la question ; et voici le paradoxe : l'expérience du rêve est universelle, mais c'est l'expérience d'une singularité incommunicable, où les conditions de l'objectivité ne peuvent s'instaurer sans détruire aussitôt leur « objet ». Il est fréquent qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reve/#i_395

ROMAN - Genèse du roman

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 5 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Peut-on conclure ? »  : […] Faute en littérature de généralistes, toutes les synthèses élaborées jusqu'ici sur le roman furent faussées par l'européocentrisme. On ne raisonne guère que sur le roman européen ; et encore : à l'époque moderne ou contemporaine. Ce que faisant, on s'interdit de définir la genèse du roman. Alors qu'entre le xvi e et le xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-genese-du-roman/#i_395

ROMAN - Roman et société

  • Écrit par 
  • Michel ZÉRAFFA
  •  • 6 700 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Du mythe au roman »  : […] La dualité complémentaire du social et de l'individuel ne caractérise pas seulement les contenus, les thèmes, la substance du roman : elle appartient consubstantiellement au romanesque en tant qu'ouvrage, en tant que fait de culture et de civilisation. À moins de jouer sur les mots, et de ranger dans le romanesque les aventures d'Ulysse, les exploits de Gilgamesh ou encore les innombrables légende […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-societe/#i_395

ROMAN FAMILIAL

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 848 mots

C'est dans le livre d'Otto Rank, Le Mythe de la naissance du héros (1909), que Freud inséra un petit texte intitulé « Le Roman familial des névrosés ». Le phénomène auquel se rattache ledit « roman » est le processus général de distanciation entre parents et enfants, processus qui, pour Freud, est indispensable et constitue même la condition du progrès de la société. Le roma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-familial/#i_395

RWANDA

  • Écrit par 
  • François BART, 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN, 
  • Marcel KABANDA
  •  • 11 934 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les fondements de la royauté : mythes d'origines, cultes et clans »  : […] Le Rwanda est le produit d'une construction historique progressive et mouvementée, mais aussi d'une identification culturelle autour d'un imaginaire partagé qui s'est cristallisé dans des récits mythiques fondateurs, des liens claniques et des rituels associant la santé et le pouvoir. Une tradition orale officielle avait été entretenue autour de la dynastie royale des Nyiginya, notamment la « forg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rwanda/#i_395

SAUVAGE LE BON

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 038 mots
  •  • 1 média

On retrouve, dans la plupart des mythologies anciennes, la légende de l'âge d'or : les philosophes et les poètes grecs et latins, par exemple, ont souvent évoqué l'existence, dans des temps reculés et donc révolus, d'une humanité plus heureuse et plus juste ; plus près de nous, des générations de voyageurs et d'écrivains se sont plu à décrire des sociétés tout aussi étrangères aux institutions et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-bon-sauvage/#i_395

SIBYLLE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 1 009 mots

Dans le Moyen-Orient antique, les traditions sur la Sibylle n'ont cessé de foisonner. Son caractère abstrait et sa qualité de terme générique aidant, la Sibylle (d'abord nom propre, Sibylla ) donna lieu à une ample prolifération. À l'origine, il n'y avait qu'une seule Sibylle, comme en témoigne Héraclite d'Éphèse, le premier auteur qui en ait parlé. Il en était encore ainsi a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sibylle/#i_395

SOREL GEORGES (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Louis SOUBISE
  •  • 2 241 mots

Dans le chapitre « La grève générale comme mythe »  : […] Selon Sorel, la « grève générale », acte suprême de la violence, n'est pas une utopie ou construction idéale imaginaire, ni une prédiction plus ou moins approchée de l'avenir. Ce n'est pas la « grève générale prolétarienne » se mettant au service du socialisme démocrate ou de type bolchevique. La grève générale tout court est un mythe , c'est-à-dire un ensemble lié d'idées, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-sorel/#i_395

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 876 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Imageries et mythes sportifs dans la culture contemporaine »  : […] Au prix de quelques remaniements, les normes et les valeurs sportives résistent bien dans la culture contemporaine. Le monde de l' entreprise, qui fait des valeurs de compétitivité, de combativité et de concurrence ses vertus cardinales, y puise largement ses métaphores. L'équipe sportive, modèle d'identité et d'efficacité dans l'action collective organisée, « à la japonaise » et l'entreprise mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sociologie/#i_395

STEINER GEORGE (1929- )

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques LECERCLE
  •  • 2 179 mots

Dans le chapitre « La tragédie »  : […] Steiner refuse de se considérer comme un maître à penser : il se voudrait, ce qui pour lui est plus important, « maître de lecture ». Toute son œuvre en effet est une célébration de l'activité humaine la plus haute : la compréhension, incarnée dans l'acte de lecture. C'est le sens de son attachement à la tradition littéraire, de son incessante reconstruction des valeurs littéraires, de sa défense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-steiner/#i_395

STRAUSS DAVID FRIEDRICH (1808-1874)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 1 237 mots

Dans le chapitre « La théologie de Strauss »  : […] La Vie de Jésus fit scandale parce que ni les théologiens déistes, qui soulignaient le côté surnaturel des miracles évangéliques, ni les rationalistes, qui essayaient d'expliquer ceux-ci d'une manière rationnelle, ne mettaient en doute l'historicité des récits bibliques. Strauss les choqua les uns et les autres en soutenant que les évangiles ne relataient nullement des faits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-friedrich-strauss/#i_395

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps des bilans  »  : […] Quand, dans l'histoire des idées, vient l'heure des bilans, il n'est pas rare que l'on s'emploie à distinguer dans les œuvres, comme Benedetto Croce l'a fait avec plus ou moins de bonheur pour Hegel, ce qui est « vivant » de ce qui est « mort ». À se livrer à cet exercice de toutes les manières appauvrissant pour l'intelligibilité du travail de la pensée, il faut au moins prendre garde de définir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_395

SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 2 385 mots

Dans le chapitre « L'efficacité du symbolique »  : […] Les contenus symboliques et les relations symboliques démontrent l'efficacité du symbolique : ce dernier syntagme est repris, par Lacan, de Claude Lévi-Strauss, qui traite de la notion dans un chapitre de son Anthropologie structurale et qui, par ailleurs, définit toute culture « comme un ensemble de systèmes symboliques au premier rang desquels se placent le langage, les r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique/#i_395

THÉOGONIE, Hésiode - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 772 mots
  •  • 1 média

Au viii e et au vii e  siècle avant J.-C., Hésiode compose le long poème de la Théogonie , dans lequel il présente la multitude des dieux célébrés par les mythes grecs. Trois générations divines s'y succèdent : celle d'Ouranos, celle de Chronos, cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theogonie-hesiode/#i_395

THÉOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 5 364 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Herméneutique théosophique et discours mythique »  : […] Revenons à notre propos initial sur le sens du mot « théosophie » et sur la place de la théosophie dans ce qu'on appelle l'ésotérisme. Par « théosophie », de même que par « ésotérisme », on entend donc d'abord une herméneutique ( ta'wīl , en Iran), c'est-à-dire une interprétation de l'enseignement divin – par exemple, du Livre révélé – fondée à la fois sur une démarche intel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theosophie/#i_395

TYLOR EDWARD BURNETT (1832-1917)

  • Écrit par 
  • Claude RIVIÈRE
  •  • 1 739 mots

Dans le chapitre « La marque de l'époque »  : […] Tylor, né à Camberwell, fils d'une famille de quakers, et de ce fait sans accès possible à l'Université, n'avait d'autre ressource que d'acquérir une formation d'autodidacte. La rencontre fortuite à Cuba d'un coreligionnaire archéologue, Henry Christy, lui permit de réaliser une expédition de six mois au Mexique. Grâce à celle-ci et grâce à ses travaux ultérieurs, il obtint un poste de conservateu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-burnett-tylor/#i_395

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcel DETIENNE, « MYTHE - Épistémologie des mythes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-epistemologie-des-mythes/

haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.