CYCLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une conception cyclique du temps a souvent été comprise par la pensée moderne comme la marque du primitivisme d'une culture ou le symptôme d'une régression archaïsante chez un sujet. Une telle conception, dans les deux cas, résulterait d'une attitude de fuite devant la réalité de l'irréversibilité temporelle. La reconnaissance de cette irréversibilité, comme formant l'essence du temps, fonde la compréhension du monde et de l'histoire de l'homme occidental moderne. C'est par un rejet de toute intuition cyclique du temps que s'est constituée la croyance rationaliste en un progrès de l'humanité, qui est une des composantes majeures de l'idéal des Lumières. Selon Hegel, ce rejet exprimerait la reconnaissance du hiatus séparant l'ordre de la nature (où tout se reproduit et se répète) et l'ordre de l'histoire (temps événementiel dont l'essence est la non-répétition). L'historicisme est ainsi le présupposé qui, depuis deux siècles, nous fait interpréter toute autre attitude vis-à-vis du temps comme la marque d'un mode « dépassé » de pensée. Suspectée d'archaïsme, l'intuition cyclique du temps essuie toutes les critiques contemporaines : critique politique (elle apparaît comme intrinsèquement réactionnaire), critique épistémique (attitude antipositive, elle semble une résurgence du métaphysique sous ses formes les plus aberrantes, telles que biocosmisme, astrologie, hiérohistoire, etc.), critique psychanalytique (elle véhiculerait les « illusions » mythiques individuelles et collectives, qui seraient autant d'aspects d'une attitude régressive et infantile).

Mais, à l'inverse, on peut soutenir que la pensée du temps cyclique prétend introduire à une expérience temporelle du sacré. En effet, de plus en plus nombreux sont les ethnologues, mythologues, métapsychologues, folkloristes, comparatistes, voire philosophes, qui remettent en cause l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CYCLE  » est également traité dans :

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 139 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La force du raisonnement philosophique »  : […] Tout comme le jour et la nuit, les saisons, les années et les générations semblent se répéter inlassablement. D'un bout à l'autre de la Terre, il en résulta une conception du temps qu’on a qualifié de cyclique. Comme l’a résumé Mircea Eliade dans son classique Mythe de l’éternel retour (1949), « tout recommence à son début à chaque instant. Le passé n’est que la préfiguration du futur. Aucun évé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-terre/#i_94459

CALENDRIERS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul PARISOT
  •  • 9 872 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les corrections luni-solaires »  : […] Si un très bon calendrier lunaire est de mise en place aisée, le rythme de notre vie est, dans de nombreuses régions habitées du globe, imposé par les saisons. L'astronomie définit une grande variété d'années et celle qui intéresse le calendrier est l'année des saisons, ou « année tropique », qui commence quand le centre du Soleil apparent traverse le point vernal γ. Cette année tropique (365,24 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendriers/#i_94459

ÉSOTÉRISME

  • Écrit par 
  • Serge HUTIN
  •  • 7 491 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Cycles terrestres »  : […] Les perspectives de l'ésotérisme traditionnel se situent à l'opposé de l'omniprésente croyance moderne en un progrès indéfini de l'humanité. D'une part, l' Âge d'or se situe, pour elles, au commencement et non pas à la fin du processus : les choses vont de mal en pis, et l'homme d'aujourd'hui se trouve vivre dans la période terminale (la plus sombre) de l'« Âge noir » ( Kāli Yuga en terminologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esoterisme/#i_94459

ANTIQUITÉ

  • Écrit par 
  • Pierre JUDET DE LA COMBE
  •  • 1 979 mots

Dans le chapitre « L'Antiquité comme modèle »  : […] Le mot « Antiquité » pose, implicitement, la question de la continuité de l'histoire, de la pertinence de son découpage en périodes définies et, plus fondamentalement, celle du progrès ou de la décadence inhérents au déroulement du temps humain. De fait, c'est un terme à la fois relatif et normatif. Relatif, il suppose que, face à l'Antiquité, période définie avant tout par son ancienneté, existe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite/#i_94459

IHWĀN AL-ṢAFĀ' (Frères de la pureté)

  • Écrit par 
  • Yves MARQUET
  •  • 1 383 mots

Dans le chapitre « Évolution psychique et prophétie »  : […] Les astres conditionnent l'individu dès la conception. À la naissance, le corps est virtuellement formé, et le psychisme aussi, y compris la prédisposition à un métier ou même à une future activité de prophète. Ce conditionnement astral se poursuivra toute la vie. Mais dès que l'âme parlante se manifeste, à quatre ans, celle-ci est prise en charge par le prophète ou par l'imam qui, seul, avec ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ihwan-al-safa/#i_94459

INDE (Arts et culture) - Les sciences

  • Écrit par 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 14 263 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'œuvre d'Āryabhaṭa »  : […] Āryabhaṭa vivait probablement à Patnā ( Pāṭaliputra ), la capitale des Gupta, au début du vi e siècle. Il indique lui-même ( Kālakriyāpāda , 10) qu'il avait vingt-trois ans révolus en 3600 de l'âge Kali , soit le 21 mars 499 après J.-C. Son œuvre, qui domine l'histoire de l'astronomie indienne, ne se limite pas au seul traité qui nous soit parvenu, l' Āryabhaṭīya , mais il écrivit un second trait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-les-sciences/#i_94459

LUMIÈRE & TÉNÈBRES

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 307 mots

L'opposition lumière-ténèbres constitue un symbole universel. Pour en esquisser l'enjeu symbolique, on peut introduire trois grandes acceptions de la lumière sur le plan de l'imaginaire : la lumière-séparation, la lumière-orientation, la lumière-transformation. Ces trois aspects de la lumière comme symbole se définissent par rapport à trois altérités ou trois formes de ténèbres, soit, respectiveme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumiere-et-tenebres/#i_94459

PÉRIODISATION, histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 335 mots

Dans le chapitre « Périodisation à l'ancienne »  : […] Périodiser rend pensable le chaos des chroniques, ordonne le fil du temps ; l'opération trahit souvent la quête obstinée d'un sens de l'histoire. De Hésiode à Marx, en passant par saint Augustin ou Hegel, les grandes visions du monde porteuses d'un sens global reposent sur une périodisation du temps de l'histoire. Ainsi, le christianisme ne se dissocie pas d'un récit chronologique ordonné en séqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/periodisation-histoire/#i_94459

TEMPORALITÉS (histoire)

  • Écrit par 
  • François HARTOG
  •  • 1 055 mots

Il n'y a pas d'histoire sans dates, rappelle-t-on parfois, et avec raison ! Mais le temps est à ce point le quotidien de l'historien que ce dernier risque d'en faire un usage simplement classificatoire. La démarche chronologique est chez lui comme une seconde nature. Différentes pourtant ont été les expériences du temps, suivant les lieux et les époques. Il y a ainsi une histoire du temps et de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temporalites-histoire/#i_94459

Pour citer l’article

Alain DELAUNAY, « CYCLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle/