MUSIQUES SAVANTES ET MUSIQUES POPULAIRES

Médias de l’article

Euridice, Giulio Caccini

Euridice, Giulio Caccini
Crédits : AKG

photographie

Josquin des Prés, motet Veni Sancte Spiritus

Josquin des Prés, motet Veni Sancte Spiritus
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Giovanni Pierluigi da Palestrina

Giovanni Pierluigi da Palestrina
Crédits : AKG

photographie

Responsoria..., Carlo Gesualdo

Responsoria..., Carlo Gesualdo
Crédits : AKG

photographie

Tous les médias


Bartók et Kodály, ou la naissance de l'ethnomusicologie

L'entreprise de Béla Bartók et de Zoltán Kodály dans le domaine de la collecte des mélodies populaires est unique. Le résultat de leur travail sur la musique traditionnelle roumaine est l'une des plus grandes réalisations de notre temps : en passant dans les villages roumains, ils ont collecté 2 400 mélodies folkloriques, chacune dans deux ou trois variantes, ce qui fait un total de plus de 6 000 chants populaires. Leur tâche a impliqué une considérable minutie dans la notation de cette musique après que celle-ci ait été enregistrée sur des rouleaux de cire. Les deux compositeurs ont rangé ces chants en fonction des dialectes régionaux, de leurs différentes formes musicales, de leurs particularités rythmiques, de leurs échelles et des instruments qui les accompagnent. Enfin, ils ont analysé ces chants et les ont répertoriés. Cette entreprise est importante non seulement pour la découverte de la musique roumaine mais également du fait de la démarche de deux hommes, compositeurs et ethnomusicologues à la fois. Ce travail colossal impliquait non seulement de connaître la musique mais également de dominer des connaissances linguistiques – les différents dialectes roumains –, de posséder des connaissances organologiques sur les instruments populaires existant dans les différentes parties de la Roumanie, d'avoir également des connaissances de chorégraphie, d'ethnologie, de sociologie, d'anthropologie culturelle, afin de saisir l'essence de cette musique. À ce titre, leur travail de collecte, leur réflexion sur la réalité de la musique de tradition orale et les transcriptions qu'ils nous ont laissées font de Bartók et de Kodály les premiers véritables ethnomusicologues ; leur entreprise demeure une référence et un modèle méthodologique.

Béla Bartók

Béla Bartók

photographie

Béla Bartók entreprend dès 1905 les premières enquêtes systématiques sur le folklore hongrois. On le voit ici en 1907, enregistrant sur un phonographe les chants des habitants du village de Darázs (aujourd'hui Draš, en Croatie). Cette même année 1907, Bartók publie «Trois Chants... 

Crédits : G. Hackett/ Hulton Getty

Afficher

Le travail des deux hommes s'est étendu aux pays voisins de la Roumanie – Slovaquie ou Serbie – et, dans le cas de Bartók, à des contrées plus lointaines, comme l'Algérie, l'Égypte ou la Turquie. De cette découverte du folklore, Bartók nourrit une partie de son œuv[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification


Autres références

«  MUSIQUES SAVANTES ET MUSIQUES POPULAIRES  » est également traité dans :

CHAMBRE MUSIQUE DE

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON, 
  • Marc VIGNAL
  •  • 5 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une musique sans auditeurs ? »  : […] Dans la période qu'inaugure l'après-guerre, la musique savante semble s'éloigner définitivement des musiques populaires. C'est au jazz que la danse et la chanson demandent maintenant cette sève qu'elles puisaient dans les valses et romances, autrefois véritables traits d'union entre deux univers. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-de-chambre/#i_50968

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « MUSIQUES SAVANTES ET MUSIQUES POPULAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/musiques-savantes-et-musiques-populaires/