MICROBIOTE DE LA BOUCHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Microbiote oral et athérosclérose

Les maladies cardio-vasculaires sont des maladies chroniques qui touchent les vaisseaux sanguins ou le cœur. Elles comprennent l'infarctus du myocarde, l'athérosclérose, les accidents vasculaires cérébraux et congestifs, l’insuffisance cardiaque. Ces maladies sont causées par des facteurs génétiques et surtout environnementaux (tabac, alimentation trop riche, notamment). L’athérosclérose survient lorsque le cholestérol et ses dérivés se déposent sur les parois des artères, ce qui entraîne le rétrécissement des vaisseaux sanguins. Cela conduit à des pathologies liées à l’insuffisance circulatoire, cérébro-vasculaires et cardio-vasculaires. La mauvaise hygiène bucco-dentaire est considérée comme un facteur de risque chez les patients souffrant de ces pathologies. Certaines études rapportent un lien entre l’inflammation chronique, les lésions vasculaires et les maladies parodontales, mais les relations de causalité ne sont toutefois pas encore pleinement établies.

Une méta-analyse réalisée en 2007 rassemblant cinq études de cohortes (environ 86 000 patients) a montré que les patients atteints de parodontite avaient un risque 1,14 fois plus élevé de développer une atteinte coronaire que les patients témoins. Une autre étude (1 423 patients) a montré un risque encore plus élevé de développer une maladie coronarienne (2,22 fois) chez les patients atteints de parodontite. Cela dit, l’inflammation gingivale est connue pour stimuler une réponse inflammatoire persistante qui peut conduire à un retentissement systémique si elle n’est pas soignée. Ce retentissement général, avec toutes les conséquences qu’il implique, contribue à son tour à l’apparition des plaques d’athérome (athérogénèse) et rend ainsi le patient plus sensible aux dommages vasculaires. L’un des mécanismes de l’athérogénèse est le lien direct avec les bactéries présentes dans la circulation sanguine. Or, dans la zone inflammatoire d’une parodontite, ou dans la poche parodontale, les bactéries du microbiote oral peuvent passer dans la circulation sanguine. Parmi les bactéries parodonto-pathogènes qui seraient impliquées, on retrouve Streptococcus sanguinis, Porphyromonas gingivalis, Aggregatibacter actinomycetemcomitans, Tannerella forsythia, Eikenella corrodens, Fusobacterium nucleatum et Campylobacter rectus. Les bactéries circulant dans le sang activent une réponse immunitaire inflammatoire systémique et contribuent à la formation des plaques d’athérome soit de façon directe par dissémination systémique d’agents parodonto-pathogènes et leur rassemblement au niveau des lésions vasculaires, soit de manière indirecte via la dissémination par voie sanguine des facteurs pro-inflammatoires (interleukines, prostaglandines, fibrinogène, métalloprotéinases de la matrice extracellulaire), la production d’espèces réactives de l’oxygène et de facteurs prothrombotiques. La production de certaines protéines bactériennes (notamment des protéases, des protéines chaperonnes, comme les heat shock proteins) contribuerait à l’aggravation de la dyslipidémie et donc à l’évolution vers la maladie athéromateuse. Des études ont montré que la protéase gingipain R, libérée par le Porphyromonas gingivalis en grandes quantités, peut contribuer à la formation de ces plaques d’athérome. Cette protéase active des protéines clés intervenant dans la formation de la plaque athéromateuse (le facteur X, la prothrombine et la protéine C), favorisant ainsi la tendance thrombotique lorsque la thrombine est libérée, l'agrégation des plaquettes, la transformation du fibrinogène en fibrine et la formation de caillots intravasculaires.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Maladies associées au microbiote buccal

Maladies associées au microbiote buccal
Crédits : Ihsène Taïhi-Nassif

diaporama

Microbiote buccal et évolution vers la parodontite

Microbiote buccal et évolution vers la parodontite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Biofilm bactérien supragingival (plaque dentaire)

Biofilm bactérien supragingival (plaque dentaire)
Crédits : Brain, Dr. Tony/ Science Photo Library

photographie

Déséquilibre du microbiote buccal (dysbiose) et maladies

Déséquilibre du microbiote buccal (dysbiose) et maladies
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : directrice de recherche à l'INSERM, Centre de recherche des Cordeliers, Paris
  • : docteur ès sciences, professeur à l'université du Pacifique, San Francisco (États-Unis)
  • : docteure en chirurgie dentaire, Paris-Descartes, maître de conférences des Universités, praticienne hospitalière, université de Paris

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Sylvie BABAJKO, David OJCIUS, Ihsène TAÏHI-NASSIF, « MICROBIOTE DE LA BOUCHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiote-de-la-bouche/