FRANÇAISE LITTÉRATURE, XIXe s.

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Les Misérables, V. Hugo

Les Misérables, V. Hugo
Crédits : Géo Dupuis/ musée Victor Hugo, Paris/ AKG Images

photographie

Librairie romantique, E. Grasset

Librairie romantique, E. Grasset
Crédits : Editions Ephi, 2019

photographie

Stéphane Mallarmé, É. Manet

Stéphane Mallarmé, É. Manet
Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

photographie

Théâtre d’ombres au cabaret du Chat noir

Théâtre d’ombres au cabaret du Chat noir
Crédits : Musée Carnavalet/ Leemage/ Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


Le roman de la démocratie

Albert Thibaudet a écrit que le roman était « le genre triomphateur du xixe siècle ». Peu légitime à l’orée du siècle parce qu’il touchait principalement un public de lectrices séduites par le rocambolesque et le sentimental, il connaît plus de succès qu’aucun autre genre auprès du public qui se constitue durant le siècle. En 1858, pour la première fois, un romancier, Jules Sandeau, entre à l’Académie française. L’ensemble du siècle dessine le triomphe du roman dit réaliste, capable d’immerger les événements de la vie quotidienne dans l’histoire contemporaine. Il vient par-là constituer le présent et le familier en objets littéraires. Mais cette évolution qui trouve son acmé dans le roman naturaliste et qui engendre d’ailleurs régulièrement des mouvements réactifs se fait progressivement.

Coexistent dans le premier tiers du xixe siècle des romans très divers, mais qui tous laissent une large place à la crise de l’individu en régime postrévolutionnaire. D’abord perdure la vogue de certains genres romanesques. Le roman de mœurs populaire continue à connaître un énorme succès, qu’il raconte des aventures sur un mode comique (François Ducray-Duminil) ou sur un mode sérieux et moral (Pigault-Lebrun). Cette veine sera dans la suite du siècle prolongée par la popularité d’un Paul de Kock, d’un Auguste Ricard ou d’un Victor Ducange.

On voit apparaître de nouvelles tendances liées à la difficulté pour l‘individu postrévolutionnaire à s’inscrire dans un monde désenchanté : le roman ou le récit long fait une large place aux effusions d’un moi souffrant qui confond les souffrances du personnage avec celles de son créateur. Le roman personnel évoque volontiers les méandres de la sensibilité et de l’intimité. Ce genre, qui se développe avec René (1802) de Chateaubriand et Oberman (1804) de Senancour, est appelé à avoir une longue postérité avec Armance (1827) de Stendhal, Volupté (1834) de Sainte-Beuve, Dominique (1862) d’Eugène Fromentin et à connaître même ses av [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université Montpellier 3 Paul-Valéry

Classification


Autres références

«  FRANÇAISE LITTÉRATURE, XIX e s.  » est également traité dans :

ADOLPHE, Benjamin Constant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 980 mots

Né à Lausanne, Benjamin Constant (1767-1830) est l'un des écrivains majeurs du romantisme européen qui, autrement que Goethe son presque contemporain, explora les subtilités de l'analyse psychologique en même temps qu'il espérait jouer un grand rôle politique. Si elle fut orageuse, sa liaison avec Madame de Staël, de 1794 à 1808, donna naissance à deux grands romans : Adolphe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe/#i_86595

LES FLEURS DU MAL (C. Baudelaire) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 963 mots
  •  • 1 média

Le 25 juin 1857, lorsque Les Fleurs du mal sont publiées chez Poulet-Malassis, Charles Baudelaire (1821-1867) n'est alors connu que comme critique d'art ( Salons de 1845 et 1846) et traducteur d'Edgar Poe ( Histoires extraordinaires , 1856). Ses poèmes n'ont fait l'objet que de rares publications dont la plus célèbre est celle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fleurs-du-mal/#i_86595

ALLAIS ALPHONSE (1855-1905)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 321 mots

Ce fils d'un pharmacien de Honfleur vient à Paris tenter sa chance. Il étudie avec Charles Cros la photographie en couleurs avant de se lancer dans le journalisme. Ses premiers récits sont publiés dans le Gil Blas et Le Journal , puis ils sont recueillis en volumes, dont les plus fameux sont À se tordre (1891), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-allais/#i_86595

À REBOURS, Joris-Karl Huysmans - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 883 mots

Publié en 1884, À rebours est rapidement devenu un livre culte pour les générations de la décadence et du symbolisme. Pourtant, jusqu'alors, Joris-Karl Huysmans (1848-1907) appartient à la mouvance naturaliste. Il a collaboré aux Soirées de Médan (1880) et fait partie du petit groupe qui se réunit chez Émile Zola avec Guy de Maupassant, Léon Hennique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/a-rebours/#i_86595

ARTISTE L', revue d'art

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 2 542 mots
  •  • 1 média

Créée en 1831 pour défendre et illustrer les valeurs nouvelles du romantisme, la revue L'Artiste connut jusqu'en 1904 une existence tumultueuse. Elle constitue une source essentielle pour connaître l'histoire de l'art et l'histoire littéraire du xix e  siècle français. De nombreux jeunes artistes, les Johannot, Decamps, Raff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-artiste-revue-d-art/#i_86595

ART POUR L'ART

  • Écrit par 
  • Florence FILIPPI
  •  • 1 088 mots

L'histoire littéraire tend à confondre l'art pour l'art et le cénacle poétique constitué autour de la revue Le Parnasse contemporain (1866) et consacré près de trente ans plus tard, en 1893, par la parution des Trophées de José Maria Heredia. Pourtant, l'idée que l'œuvre d'art n'a d'autre fin qu'elle-même est une préoccupation centrale des théories e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-pour-l-art/#i_86595

ARTS POÉTIQUES

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 5 917 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le temps du romantisme »  : […] Cependant la réflexion sur le sentiment poétique en tant qu'objet de recherche reste très vivante. Cela est vrai en Angleterre autour des grands platoniciens : Coleridge, Keats, Shelley, et en Allemagne auprès de Novalis et Hegel. Parmi les œuvres qui en France peuvent tenir lieu d'arts poétiques, nous citerons d'abord les écrits de La Harpe (partisan du néo-classicisme et du sublime). Fontanier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-poetiques/#i_86595

AU BONHEUR DES DAMES, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 131 mots

Publié en feuilleton dans Gil Blas entre décembre 1882 et mars 1883 et aussitôt après en volume chez Charpentier, Au Bonheur des dames est le onzième volume de la série des Rougon-Macquart . Il suit Pot-Bouille (1882), avec lequel il constitue une sorte de diptyque d'Octave Mouret. Médité depuis longtemps (d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/au-bonheur-des-dames/#i_86595

AUGIER ÉMILE (1820-1889)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 382 mots

Représentant avec Dumas fils de la comédie sérieuse, Émile Augier est de ceux qui analysent avec lucidité les mœurs de leur époque. Après avoir passé son baccalauréat en philosophie, il entre chez un avoué mais sent que sa vocation est ailleurs. Admirateur et disciple de François Ponsard, partisan de « l'école du bon sens » en réaction contre le drame romantique, il écrit une première pièce en ver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-augier/#i_86595

AURÉLIA, Gérard de Nerval - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise VIEUILLE
  •  • 1 306 mots

Commencée en 1853 dans la clinique du docteur Émile Blanche, poursuivie au cours d'un voyage en Allemagne, puis au retour, dans le même lieu, interrompue par le suicide de Gérard de Nerval (1808-1855) dans la nuit du 25 au 26 janvier 1855, Aurélia garde, quant à sa structure, un caractère indécidable. En effet, les deux livraisons dans la Revue de Paris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aurelia/#i_86595

AZIYADÉ, Pierre Loti - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bruno VERCIER
  •  • 962 mots
  •  • 1 média

Le 20 janvier 1879 paraît, à la librairie Calmann-Lévy, un petit livre sans nom d'auteur, Aziyadé  ; la couverture mauve est ornée d'un portrait de femme orientale. L'accueil de la critique est mince, et celui du public réservé. Pourtant, ce titre est celui qui vient à l'esprit lorsque l'on pense à Pierre Loti. Et c'est encore Aziyadé qui, un siècle plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aziyade/#i_86595

BALZAC HONORÉ DE

  • Écrit par 
  • Maurice MÉNARD
  •  • 15 043 mots
  •  • 3 médias

Prométhée, Protée, homme à la robe de bure, créateur halluciné immortalisé par Rodin , Balzac a suscité toutes les imageries et toutes les gloses. L'œuvre immense vit, de réédition en réédition : elle est traduite et lue dans le monde entier et la télévision lui a redonné, plus que le cinéma, peut-être, une nouvelle fortune. La prodigieuse vitalité de cette vie aux multiples entreprises et au gig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honore-de-balzac/#i_86595

BALZAC HONORÉ DE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 470 mots

20 mai 1799 Naissance de Balzac à Tours. 18 mai 1804 Napoléon Bonaparte devient empereur des Français. 1807 Balzac entre au collège des Oratoriens, à Vendôme. Il y restera six années. 1814 En novembre, la famille Balzac s'installe à Paris. 1815-1830 Restaurati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balzac-reperes-chronologiques/#i_86595

BANVILLE THÉODORE DE (1823-1891)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 667 mots

Venu à Paris dans son enfance, Théodore de Banville se passionne très jeune pour le spectacle et pour la poésie. Avant vingt ans, il publie son premier recueil de vers ; il y manifeste déjà un talent sûr qui relève d'une conception de la poésie dont il ne se départira jamais. S'opposant vigoureusement à la nouvelle poésie réaliste, il professe un amour exclusif de la beauté : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-de-banville/#i_86595

BARBEY D'AUREVILLY JULES (1808-1889)

  • Écrit par 
  • Jacques PETIT
  •  • 1 500 mots
  •  • 1 média

On ne peut aisément situer ni définir Barbey d'Aurevilly. Par les dates de sa vie, il touche aux deux mouvements littéraires extrêmes du xix e  siècle, le romantisme et le symbolisme ; il semble prolonger l'un et, par certains aspects de son œuvre, annoncer l'autre. Personnage contradictoire, il a laissé de soi une image complexe, ou plutôt des im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-barbey-d-aurevilly/#i_86595

BARBIER AUGUSTE (1805-1882)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 550 mots

Coups d'essai qui étaient vraiment des coups de maître, quelques poèmes inspirés par la révolution de Juillet, publiés à partir d'août 1830 dans La Revue de Paris et d'autres journaux, rendirent soudain célèbre un poète de vingt-cinq ans. Dix-neuf pièces, bientôt réunies en volume sous le titre, emprunté à Chénier, d' Iambes . Ni classiques ni romantiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-barbier/#i_86595

BARRÈS MAURICE (1862-1923)

  • Écrit par 
  • Jean TOUCHARD
  •  • 2 221 mots

Dans le chapitre « Le culte du moi »  : […] Né en 1862 à Charmes en Lorraine, Maurice Barrès a huit ans en 1870 et jamais il n'oubliera l'humiliation de la défaite et de l'occupation : « C'est persuasif pour toujours, écrira-t-il vers la fin de sa vie, d'avoir vu dans sa huitième année une troupe prussienne entrant sur un air de fifre dans une petite ville française. » Le jeune Barrès étudie d'abord au collège de la Malgrange, où il est trè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-barres/#i_86595

BAUDELAIRE CHARLES

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 6 902 mots
  •  • 1 média

Paul Valéry, dans une conférence de 1924 dont le texte, Situation de Baudelaire , fut publié dans le recueil Variété (1924-1944), a fait du poète des Fleurs du mal le pionnier de la modernité ; pour lui Rimbaud, Verlaine et Mallarmé constituent la triade majeure. Telle que Baudelaire l'a conçue, la modernité doit beaucoup à son ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-baudelaire/#i_86595

BAUDELAIRE CHARLES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 320 mots

9 avril 1821 Naissance de Baudelaire à Paris. 1827 Préface de Victor Hugo à Cromwell , qui marque le début du romantisme en France. 9 juin 1841 Le général Aupick fait embarquer son beau-fils sur un navire à destination de Calcutta. Baudelaire ira jusqu'à la Réunion. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baudelaire-reperes-chronologiques/#i_86595

BAZIN RENÉ (1853-1932)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 403 mots

Romancier et académicien français né le 26 décembre 1853 à Angers, mort le 19 juillet 1932 à Paris. Après avoir suivi des études à Paris et à Angers, René François Nicolas Marie Bazin devient professeur de droit à l'Université catholique d'Angers. Tout au long de sa vie, il a su rester proche des gens de sa campagne et des activités rurales. Ses œuvres de jeunesse décrivent la vie paysanne sous un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-bazin/#i_86595

BÉNICHOU PAUL (1908-2001)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 923 mots

Dans le chapitre « Du prophète au poète maudit »  : […] L'étude du romantisme livre l'immense tableau historique, idéologique et littéraire d'une époque, et propose une interrogation sur la constitution d'un pouvoir spirituel laïque, la naissance et le rôle de l'intellectuel. Paul Bénichou a retracé la genèse de sa recherche : parti du projet d'une étude sur le pessimisme poétique postromantique, il a compris que ce pessimisme était le retournement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-benichou/#i_86595

BICENTENAIRE DE VICTOR HUGO

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 985 mots

Victor Hugo a eu deux cents ans. La France, en 2002, a fêté dignement le bicentenaire de sa naissance, dix-sept ans après avoir célébré le centenaire de sa mort, en 1985. A-t-on eu pour autant l'impression d'une redite ? Non, car, en réalité, ce n'est pas tout à fait le même Hugo qui a été à l'honneur. 1985 avait été une redécouverte : la culture française, alors massivement hugophobe depuis au m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bicentenaire-de-victor-hugo/#i_86595

BLOY LÉON (1846-1917)

  • Écrit par 
  • Jacques PETIT
  •  • 1 234 mots

Romancier, critique, historien..., Léon Bloy est surtout connu comme polémiste. La violence de ses attaques a souvent masqué l'intérêt d'une œuvre qui apparaît comme celle d'un poète, formé par le romantisme et contemporain des grandes ambitions symbolistes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-bloy/#i_86595

BOHÈME

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 3 351 mots
  •  • 5 médias

L'expression « bohème littéraire » est utilisée depuis le xix e  siècle pour qualifier un type de sociabilité fonctionnant sur le mode de la marginalité. Sémantiquement, le mot renvoie au peuple tzigane et à la région où Charles Nodier a planté ses sept châteaux ( Histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux , 1830). Po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boheme/#i_86595

BOUSSENARD LOUIS (1847-1910)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 190 mots
  •  • 1 média

Romancier populaire français, Louis Boussenard est, avec des auteurs comme Paul d'Ivoi, le capitaine Danrit, René Thévenin, l'un des piliers de la revue pour la jeunesse que fut Le Journal des voyages (fondé en 1877). Outre Le Tour du monde d'un gamin de Paris (publié en feuilleton de 1878 à 1880), il a écrit plusieurs romans d'aventures qui, sans être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-boussenard/#i_86595

BOUVARD ET PÉCUCHET, Gustave Flaubert - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 245 mots
  •  • 1 média

Commencé dès 1874, puis un moment interrompu par la rédaction des Trois Contes , Bouvard et Pécuchet , dernière œuvre de Gustave Flaubert (1821-1880), est resté inachevé du fait de la mort soudaine de celui-ci. Des deux volumes initialement prévus, seul le premier, qui relate l'histoire des deux héros, a pu être pratiquement mené à bien. Il fut publié e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouvard-et-pecuchet/#i_86595

BRILLAT-SAVARIN ANTHELME (1755-1826)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 524 mots

Cet homme, dont le nom est célèbre, n'est en fait connu que pour une œuvre publiée à la fin de sa vie, La Physiologie du goût , dont il vaut la peine de connaître le second titre dans tout son développement : Méditations de gastronomie transcendante, ouvrage théorique, historique et à l'ordre du jour, dédié aux gastronomes parisiens... C'est dire que l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthelme-brillat-savarin/#i_86595

CARMEN, Prosper Mérimée - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 037 mots
  •  • 1 média

Court roman ou longue nouvelle, Carmen a d'abord paru dans la Revue des Deux Mondes en octobre 1845, avant d'être publiée en volume chez Michel-Lévy à Paris en 1847, sans grand succès. À lire les quatre lettres publiées par Prosper Mérimée (1803-1870) au retour de son premier voyage en Espagne en 1830, on peut penser que celui-ci avait déjà réuni alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carmen/#i_86595

CHAMPFLEURY JULES FLEURY HUSSON dit (1821-1889)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 546 mots

Né à Laon (Aisne), fils d'un secrétaire de mairie, Jules Fleury Husson commence des études classiques, puis entre comme commis dans une librairie de gros. Il donne des articles à L'Artiste — c'est le directeur, Arsène Houssaye, qui lui conseille en 1844 d'adopter le pseudonyme de Champfleury —, à La Revue de Paris , au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champfleury/#i_86595

LES CHANTS DE MALDOROR, Lautréamont - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 1 026 mots

Un auteur sans image réclamant son « anéantissement complet » (Isidore Ducasse, alias le comte de Lautréamont, 1846-1870). Un livre sans auteur, une épopée sans héros assignable, deux noms (Lautréamont, Maldoror) que qualifient leur disparition protéiforme, leur richesse de calembours ou leur pouvoir mythique : Les Chants de Maldoror occupent dans l'histoire de la poésie, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-chants-de-maldoror/#i_86595

LA CHARTREUSE DE PARME, Stendhal - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 991 mots
  •  • 1 média

La Chartreuse de Parme est, après Armance (1827) et Le Rouge et le Noir (1830), le troisième et dernier roman achevé de Stendhal (1783-1842) . Si l'histoire semble inspirée d'une chronique italienne relatant la jeunesse du pape Alexandre Farnese, il ne subsiste aucune trace de la genèse du livre, dont la rédaction fut apparemment i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chartreuse-de-parme/#i_86595

CHATEAUBRIAND FRANÇOIS RENÉ DE (1768-1848)

  • Écrit par 
  • Patrick BERTHIER
  •  • 6 267 mots
  •  • 1 média

Il « restaura la cathédrale gothique, rouvrit la grande nature fermée, inventa la mélancolie et la passion moderne. » Ce jugement de Théophile Gautier résume heureusement l'image légendaire de Chateaubriand , auteur opportun du Génie du christianisme , peintre mélodieux des rives du Meschacébé, alias Mississippi, et pionnier presque involontaire du dés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-rene-de-chateaubriand/#i_86595

CHATEAUBRIAND. POÉSIE ET TERREUR (M. Fumaroli)

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 109 mots

Goethe avait intitulé Poésie et vérité son autobiographie, où se formule un certain idéal du moi. Symétriquement, la méditation sur les fractures du temps et sur les interférences entre histoire personnelle et histoire politique conduit Marc Fumaroli à baptiser son essai Chateaubriand. Poésie et Terreur (De Fallois, Paris, 2003). Faute d'avoir pu gref […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateaubriand-poesie-et-terreur/#i_86595

LES CHÂTIMENTS, Victor Hugo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 087 mots
  •  • 1 média

« Écoute, je te dois, Sire, un remercîment/Sans toi je n'aurais pas fait ce livre inclément... » Écrivant ces vers des années plus tard, Victor Hugo (1802-1885) avouait, non sans ironie, sa dette envers Napoléon III. C'est en effet à Jersey puis à Guernesey , entre 1852 et 1870, qu'il compose ou achève quelques-unes de ses œuvres maîtresses : Les Contemplations (1856), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-chatiments/#i_86595

CHOSES VUES, Victor Hugo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 183 mots
  •  • 1 média

Choses vues est un volumineux ensemble de textes que Victor Hugo (1802-1885) avait laissés impubliés. Réunis en volume, ils ont paru pour la première fois deux ans après sa mort, en 1887. Le titre a été donné par les éditeurs de ses écrits posthumes et repris par la tradition. Il s'avère d'ailleurs approximatif, dans la mesure où Hugo n'est pas toujours le témoin oculaire d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choses-vues/#i_86595

LES CHOUANS, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 130 mots
  •  • 1 média

Publié en mars 1829, Les Chouans , ou la Bretagne en 1799 , qui s'intitule alors Le Dernier Chouan , est le premier roman qu'Honoré de Balzac (1799-1850) signe de son patronyme. Il marque donc sa véritable entrée en littérature et constitue le point de départ de La Comédie humaine . L'ouvrage ayant eu peu de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-chouans/#i_86595

CŒURDEROY ERNEST (1825-1862)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 663 mots

Poète et théoricien de la révolution apocalyptique, Cœurderoy illustre, en la poussant au paroxysme, l'évidence tristement vérifiée que ceux que le désespoir pousse à la révolution ne font que des révolutions désespérées. Avec une extrême lucidité, il éprouve à quel point une société qui interdit la libre création de soi s'expose nécessairement aux coups de la passion de la destruction. Les raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-coeurderoy/#i_86595

LA COMÉDIE HUMAINE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Maurice MÉNARD
  •  • 948 mots
  •  • 2 médias

Le premier roman signé Balzac (1799-1850) est paru en 1829 : c'est Le Dernier Chouan , qui deviendra Les Chouans en 1834. Le titre La Comédie humaine vient à Balzac en 1840, sans doute inspiré par La Divine Comédie de Dante. Titre nouveau qui remplace celui d' Études sociales envisagé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-comedie-humaine/#i_86595

LE COMTE DE MONTE-CRISTO, Alexandre Dumas - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 091 mots
  •  • 1 média

Le Comte de Monte-Cristo est sans doute, avec Les Trois Mousquetaires , le roman le plus célèbre d'Alexandre Dumas (1802-1870) . Popularisé tout au long du xx e  siècle par le cinéma – près d'une trentaine d'adaptations, de 1907 à 1971 – il appartient depuis longtemps aux grandes mythologies de la littér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-comte-de-monte-cristo/#i_86595

LA CONFESSION D'UN ENFANT DU SIÈCLE, Alfred de Musset - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 918 mots
  •  • 1 média

C'est en février 1836, au lendemain de sa rupture avec George Sand, qu'Alfred de Musset (1810-1857) publie La Confession d'un enfant du siècle chez Félix Bonnaire. Écrit principalement à la première personne mais mettant en scène des personnages fictifs, ce roman autobiographique est surtout connu pour son deuxième chapitre (paru isolément en septembre 1835 dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-confession-d-un-enfant-du-siecle/#i_86595

CONSTANT BENJAMIN (1767-1830)

  • Écrit par 
  • Étienne HOFMANN
  •  • 2 078 mots

Dans le chapitre « Une retraite forcée »  : […] Exclu du Tribunat en 1802 avec une fournée d'« idéologues », Benjamin Constant commence alors sa traversée du désert. Jusqu'en 1814, il partagera l'ostracisme qui frappe M me  de Staël. Période extrêmement féconde, malgré la censure et l'état général des esprits qui ôtent à l'écrivain tout espoir de publication. Il accumule des matériaux abondants dont il tirera profit sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-constant/#i_86595

LES CONTEMPLATIONS (V. Hugo) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 1 005 mots
  •  • 1 média

Depuis Les Rayons et les Ombres (1840), Victor Hugo (1802-1885) n'avait pas publié de recueil lyrique. Certes Les Châtiments (1853), violent libelle contre Napoléon III, marquaient un retour à la poésie, mais à une poésie tout entière au service de la politique. Dans la Préface aux Contemplations , publiées à Paris en 1856 alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-contemplations/#i_86595

CONTES DE LA BÉCASSE, Guy de Maupassant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

Les Contes de la bécasse (1883) sont le troisième recueil de nouvelles de Guy de Maupassant (1850-1893), succédant à La Maison Tellier (1881) et Mademoiselle Fifi (1882). Alors âgé de trente-trois ans, Maupassant est un auteur célébré, dont les nouvelles paraissent régulièrement dans les journaux. À l'exception de deux contes ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contes-de-la-becasse/#i_86595

CONTES CRUELS, Philippe Auguste Villiers de L'Isle-Adam - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 933 mots

Les Contes cruels regroupent vingt-huit récits brefs rédigés par Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889) entre 1867 et 1883 – date de la publication du recueil chez Calmann-Lévy – et pour la plupart déjà parus en revues. Il s'agit probablement, avec L'Ève future (1884), du livre le plus connu d'un auteur considéré par plusieurs de ses contemporains, et non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contes-cruels/#i_86595

COPPÉE FRANÇOIS (1842-1908)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 216 mots

Poète, connu pour sa manière simple et intimiste de dépeindre la vie des humbles. Il débuta comme petit employé au ministère de la Guerre et connut le succès en 1869 avec une pièce de théâtre, Le Passant . Son recueil de poèmes Les Humbles (1872) est le mieux connu et le plus caractéristique. Il fut élu à l'Académie française en 1884. Après une grave mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-coppee/#i_86595

CORBIÈRE TRISTAN (1845-1875)

  • Écrit par 
  • Jude STÉFAN
  •  • 526 mots

Bien que son œuvre, Les Amours jaunes (1873), s'avère moins magnifique que la leur, le nom de Tristan Corbière, fils d'un écrivain de renom régionaliste, Édouard Corbière, devait être cité aux côtés de ceux de Rimbaud et de Lautréamont : comme les leurs, cette œuvre est porteuse d'une analogue révolte contre l'existence et d'un semblable refus dans la forme même. « On aime j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-corbiere/#i_86595

LA COUSINE BETTE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 203 mots

Avant-dernier roman d'Honoré de Balzac (1799-1850), paru en feuilleton en 1846, La Cousine Bette forme avec Le Cousin Pons le diptyque des Parents pauvres . Composées simultanément, les deux œuvres présentent d'importants parallélismes. Toutes deux « Études de mœurs » et « Scènes de la vie parisienne », elles mettent au premier pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cousine-bette/#i_86595

LE COUSIN PONS, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 359 mots
  •  • 1 média

Dernier roman achevé et publié par Balzac (1799-1850), Le Cousin Pons paraît en feuilleton de mars à mai 1847. Une première ébauche en a été rédigée un an plus tôt, alors que l'auteur vient de traverser une période difficile où, pour la première fois dans sa vie d'écrivain, il a connu la panne d'inspiration. Miné physiquement par les atteintes de la maladie et moralement par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cousin-pons/#i_86595

CRITIQUE D'ART EN FRANCE AU XIXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 6 626 mots
  •  • 4 médias

La critique d'art est un « genre littéraire autonome qui a pour objet d'examiner l'art contemporain, d'en apprécier la valeur et d'influencer son cours ». Cette définition – donnée par Albert Dresdner en 1915 dans son ouvrage Die Kunstkritik et adoptée par Pierre Vaisse ( Romantisme , 1991) – permet d'isoler de la « littérature d'art » dans son ensemble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art-en-france-au-xixe-siecle/#i_86595

CROS CHARLES (1842-1888)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 633 mots
  •  • 1 média

Personnage hors du commun, autodidacte de génie qui fut également attiré par la littérature et par la science. Descendant d'une lignée de professeurs, né à Fabrezan (Aude), Charles Cros fait ses études sous la direction de son père. En 1860, il entre comme surveillant à l'Institution des sourds-muets et commence des études de médecine qu'il ne tarde pas à abandonner. À partir de ce moment-là, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-cros/#i_86595

LE CULTE DU MOI, Maurice Barrès - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 488 mots

Le Culte du Moi regroupe trois « romans » de jeunesse de Maurice Barrès (1862-1923) : Sous l'œil des barbares , publié chez Lemerre en 1888, Un homme libre , paru chez François Perrin en 1889, et Le Jardin de Bérénice , chez le même éditeur, en 1891. Ce n'est qu'en 1892, dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-culte-du-moi/#i_86595

CYRANO DE BERGERAC (mise en scène D. Podalydès)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 157 mots

Le 28 décembre 1897, Cyrano de Bergerac était créé à Paris, au théâtre de la Porte Saint-Martin. Auteur déjà, à vingt-neuf ans, de deux pièces oubliées aujourd'hui –  Princesse lointaine et La Samaritaine  –, Edmond Rostand pensait courir à la catastrophe. À peine la représentation achevée, le public lui fit un triomphe ; il obti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyrano-de-bergerac/#i_86595

DARIEN GEORGES ADRIEN dit GEORGES (1862-1921)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 413 mots

L'écrivain français Darien est-il le fils du général Adrien ? On l'a prétendu, mais le début de son existence reste très mystérieux. Sans doute fut-il lui-même militaire, sous-officier, jusqu'en 1889, année où il publie son premier livre, Les Vrais Sous-Offs . La violence qui s'y manifeste sera la constante de toute son œuvre. Bas les cœurs (1889) est u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darien-georges-adrien-dit-georges/#i_86595

DAUDET ALPHONSE (1840-1897)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 594 mots
  •  • 1 média

Romancier français, Alphonse Daudet est né à Nîmes dans une famille aisée. Cependant, à la suite de la ruine de son père, il doit abandonner ses études et, à dix-sept ans, il doit travailler comme répétiteur au collège d'Alès. Cette pénible expérience, menée pendant deux ans, constituera la matière autobiographique de son premier roman, Le Petit Chose (1868). En 1857, il rej […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-daudet/#i_86595

DE L'ALLEMAGNE, Madame de Staël - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 966 mots
  •  • 1 média

La rencontre de Germaine de Staël (1766-1817) avec l'Allemagne est autant le fruit d'un choix esthétique que de circonstances politiques. Ce choix esthétique, elle le formule ainsi dès 1802 : « L'esprit humain qui semble voyager d'un pays à l'autre est à présent en Allemagne. » Mais l'Allemagne est aussi l'occasion pour la fille de Necker, en butte à la haine de Napoléon, de diffuser un mot d'ord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-l-allemagne/#i_86595

DÉCADENCE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 9 959 mots

Dans le chapitre « L'imaginaire décadent »  : […] Dans un article paru à la veille de la Seconde Guerre mondiale, Culture, civilisation, décadence , H. I. Marrou, s'appliquant à expliciter ce que désigne le dernier terme, déclarait : « Il n'y a qu'une chaîne d'évolution continue qui se poursuit à travers les siècles et en dépit de toutes les crises, assurant la continuité et l'unité secrète de la civilisation occidentale. » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decadence/#i_86595

DÉROULÈDE PAUL (1846-1914)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 387 mots

Surtout connu pour les Chants du soldat (1872), poèmes dans lesquels il exprime un patriotisme intransigeant et glorieux, Paul Déroulède est dominé toute sa vie par l'idée de revanche sur l'Allemagne. Après avoir participé à la guerre de 1870 où il est fait prisonnier, il s'évade de Breslau, reprend du service dans l'armée de Bourbaki, est blessé une première fois par l'enne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-deroulede/#i_86595

DESCRIPTION, notion de

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 987 mots

La description permet de donner à voir en imagination, grâce au langage. Elle constitue une pause, un contretemps dans le flux du récit. Sa finalité représentative semble ainsi l'opposer aux visées narratives de ce dernier. Toutefois, cette distinction théorique est plus complexe dans la pratique, où il s'avère parfois malaisé de distinguer récit et description. C'est pourquoi, selon Gérard Genet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-notion-de/#i_86595

LE DÉSESPÉRÉ, Léon Bloy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 068 mots

« Je suis l'auteur du Désespéré , c'est incontestable, mais seulement du Désespéré , et il en sera toujours ainsi, eussé-je écrit cent autres livres », se plaint Léon Bloy (1846-1917) en 1912. De fait, cette œuvre étrange et monstrueuse, à l'appartenance générique des plus hésitantes (roman ? autobiographie ? pamphlet ?), publiée en 1886 chez Soirat, res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-desespere/#i_86595

DES ESSEINTES

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 484 mots

Personnage de À rebours (1884), roman avec lequel Huysmans se sépare du mouvement naturaliste pour prendre place auprès des décadents. Le duc Jean Des Esseintes, dont le modèle fut peut-être Robert de Montesquiou, le même qui devint plus tard, chez Proust, monsieur de Charlus, est un héros solitaire. Dernier descendant d'une famille illustre, à la suite d'une jeunesse riche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-esseintes/#i_86595

DESNOYERS LOUIS (1802-1868)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 130 mots

Journaliste et homme de lettres lié au parti libéral, Desnoyers fut, avec Balzac, le fondateur de la Société des gens de lettres en 1838. Il fonda également, avec Philipon, le journal satirique Le Charivari . C'est avec un grand succès qu'il fit paraître en feuilleton, dans le Journal des enfants , Les Mésaventures de Jean-Paul Choppart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-desnoyers/#i_86595

LES DESTINÉES, Alfred de Vigny - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 690 mots

Les Destinées est un recueil posthume de poèmes d'Alfred de Vigny (1797-1863) , publié en 1864. Il se compose de onze poèmes, écrits entre 1839 et 1863, marqués chacun par un profond pessimisme, où l'on retrouve le désenchantement des récits de Stello (1832) ou du drame de Chatterton (1835). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-destinees/#i_86595

LES DIABOLIQUES, Jules Barbey d'Aurevilly - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Patrick AVRANE
  •  • 949 mots
  •  • 1 média

Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889) a vécu de son métier de journaliste plus que de son œuvre proprement littéraire . Une trentaine de volumes rassemblant ses critiques de livres, de pièces de théâtre, ses articles polémiques furent publiés, en grande partie après sa mort. Toutefois, son travail de romancier s'étend sur de longues années, depuis Léa (nouvelle publiée en 183 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-diaboliques/#i_86595

DIVAGATIONS, Stéphane Mallarmé - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Patrick BESNIER
  •  • 1 034 mots
  •  • 1 média

Publié l'année précédant la mort de Stéphane Mallarmé (1842-1898) , le volume de Divagations recueille, sous forme d'anthologie, l'essentiel de ses écrits en prose. À plusieurs reprises déjà, le poète avait choisi cette forme : Album de vers et proses (1887-1888), Pages (1891) ou Vers et prose (1893) propos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divagations/#i_86595

DRAME - Drame bourgeois

  • Écrit par 
  • René POMEAU
  •  • 3 504 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Augier et Dumas fils »  : […] Au xix e  siècle, le substrat social du genre ne cessant de se consolider, maintes œuvres, sous d'autres étiquettes, continuent à répondre à la définition du drame bourgeois. De Hugo à Montherlant le théâtre à sujets historiques exprime une volonté de poésie. Parallèlement se perpétue une tradition de pièces à idées, sur des problèmes familiaux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drame-drame-bourgeois/#i_86595

DU CAMP MAXIME (1822-1894)

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 818 mots
  •  • 1 média

D'avoir été pendant trente-sept ans l'ami, le compagnon de Gustave Flaubert ne semble pas avoir porté chance à Maxime Du Camp. La postérité est à cet égard fautive, qui n'a pas pris la peine, depuis un siècle, de relire cet excellent polygraphe. À l'exception du Nil (réédité en 1987 par D. Oster et M. Dewachter chez Sand/Conti) et des extraits des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-du-camp/#i_86595

DUMAS ALEXANDRE (1802-1870)

  • Écrit par 
  • Claude SCHOPP
  •  • 5 680 mots
  •  • 2 médias

« J' avais besoin depuis longtemps de vous écrire, de vous exprimer l'étonnement où me tient votre inépuisable génie, le fleuve immense de votre invention. Vous êtes plus qu'un écrivain. Vous êtes une des forces de la Nature ; et j'ai pour vous les sympathies profondes que j'ai pour elle-même », écrivait Michelet à Dumas (Paris, 23 mars 1851, cité dans Le Mousquetaire , n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-dumas/#i_86595

DUMAS ALEXANDRE, dit DUMAS FILS (1824-1895)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 322 mots

Un des fondateurs de la pièce à thèse, c'est-à-dire d'un drame bourgeois réaliste mettant en scène quelque problème social et suggérant des solutions, Dumas fils, enfant illégitime d'Alexandre Dumas père, avait hérité de ce dernier, mais dans un genre totalement différent, une grande fécondité littéraire. Son premier succès fut un roman, La Dame aux camélias (1848), adapté p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dumas-alexandre-dit-dumas-fils/#i_86595

DURANTY EDMOND (1833-1880)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 611 mots

Marqué par le destin d'une naissance illégitime, d'un caractère extrêmement secret et fier, Edmond Duranty fait figure de solitaire sa vie durant. On ne connaît pratiquement rien de sa jeunesse, si ce n'est qu'il la passa à la campagne chez une grand-tante qui lui servira de famille. En 1853, à vingt ans, il entre comme fonctionnaire à l'Administration générale des domaines et forêts de la Couronn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-duranty/#i_86595

LES ÉCRIVAINS DEVANT L'IMPRESSIONNISME, Denys Riout - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 216 mots

Si les principaux peintres à qui l'on doit la naissance de la peinture moderne en France – Paul Cézanne, Edgar Degas, Édouard Manet, Claude Monet, Berthe Morisot, Camille Pissarro, Auguste Renoir, Alfred Sisley – commencent à renouveler la pratique et l'esthétique picturale au début des années 1860, ce n'est qu'à l'occasion de l'exposition de la Société anonyme des artistes en 1874, boulevard des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ecrivains-devant-l-impressionnisme/#i_86595

L'ÉDUCATION SENTIMENTALE, Gustave Flaubert - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 450 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'il publie Salammbô en 1862, Gustave Flaubert (1821-1880) a consacré quatre années à ressusciter l'Antiquité de Carthage. Il aspire à revenir dans son siècle et à s'atteler à l'écriture d'un roman qui serait situé au cœur de celui-ci. Aussi remet-il en chantier une œuvre de jeunesse, restée dans ses cartons et inspirée par la figure obsédante d'Elisa Schlésinger, la f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-education-sentimentale/#i_86595

ÉGOTISME

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 322 mots

Retraduction datant des premières années du xix e siècle du mot anglais egotism par lequel Addison a traduit le mot français « égoïsme », mais qui n'a pas forcément le sens péjoratif que lui prête encore le Rivarol de 1827 d'« habitude blâmable de parler de soi ». Correspondant en anglais à la nécessit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egotisme/#i_86595

L'ENVERS DE L'HISTOIRE CONTEMPORAINE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 191 mots

Dernière œuvre écrite et achevée par Honoré de Balzac (1799-1850), L'Envers de l'histoire contemporaine ne paraît en volume qu'après sa mort. C'est néanmoins assez tôt qu'il a l'idée de ce roman dont il rédige et fait paraître dans la presse la première partie, Madame de la Chanterie , entre 1842 et 1844. Il passe ensuite à d'autres chantiers, mais ne p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-envers-de-l-histoire-contemporaine/#i_86595

ERCKMANN-CHATRIAN, ÉMILE ERCKMANN (1822-1899) & ALEXANDRE CHATRIAN (1826-1890)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 770 mots

Un seul auteur ou deux ? Et vraiment alsacien(s) ? Le Lorrain Erckmann et le Lorrain Chatrian s'étaient rencontrés à l'âge de ces amitiés d'étudiants qui sont souvent les plus fécondes ; ils avaient décidé d'écrire des livres. Ils en discutaient le plan ensemble ; Erckmann tenait compte des suggestions de Chatrian ; il écrivait seul, au fond de sa province ; à Paris, Chatrian recevait le nouveau m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erckmann-chatrian-emile-erckmann-et-alexandre-chatrian/#i_86595

ESSAI SUR LES RÉVOLUTIONS, François René de Chateaubriand - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 964 mots
  •  • 1 média

En 1794, F. R. de Chateaubriand (1768-1848) commence à rédiger l' Essai historique, politique et moral sur les révolutions anciennes et modernes, considérées dans leurs rapports avec la Révolution française . Quand il le publie, en 1797, à Londres, la Révolution est achevée. À l'en croire, il renie l'ouvrage aussitôt publié, alors même qu'il en prépare, semble-t-il, une seco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essai-sur-les-revolutions/#i_86595

ESTHÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 745 mots

Le terme d'esthétisme et celui d'esthète, qui lui est lié, se réfèrent à des notions beaucoup plus récentes et plus particularisées que celle d'« esthétique », mot dont ils sont cependant dérivés. Alors que ce dernier terme remonte au grec et qu'il désigne, depuis Baumgarten au milieu du xviii e siècle, la « science du beau » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetisme/#i_86595

FEUILLET OCTAVE (1821-1890)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 437 mots

Romancier attitré du monde élégant du second Empire et de la III e République. Après des études fort brillantes au collège Louis-le-Grand de Paris, couronnées de succès au Concours général, il commence son droit tout en travaillant pour le théâtre avec Paul Bocage. Il est rappelé dans sa Normandie natale auprès de son père malade, et ce semi-exil lui permettra de trouver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octave-feuillet/#i_86595

FIÉVÉE JOSEPH (1767-1839)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 750 mots

Une éminence grise politique doublée d'un écrivain méconnu mais important, tel apparaît Joseph Fiévée, célèbre pour son roman La Dot de Suzette et pour sa Correspondance avec Napoléon que lurent avec passion Sainte-Beuve et Mérimée. Ce personnage, qui a fasciné ses contemporains, a été parfaitement défini par l'un d'eux : « Nul de nos personnages polit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-fievee/#i_86595

LES FILLES DU FEU, Gérard de Nerval - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise VIEUILLE
  •  • 1 002 mots

Les Filles du feu rassemblent des textes de formes diverses : nouvelles, récits, chansons et légendes, séquences dialoguées, sonnets. Quand le volume paraît, le 28 février 1854 – un an avant le suicide de Gérard de Nerval (1808-1855) –, la presque totalité de ces pages a déjà été publiée dans des revues ou d'autres œuvres de l'auteur, comme les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-filles-du-feu/#i_86595

FLAUBERT GUSTAVE

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 9 805 mots
  •  • 1 média

Flaubert n'est pas seulement un des plus grands écrivains du xix e siècle, ni uniquement un auteur « à la mode » dont l'étude s'est considérablement développée dans le dernier tiers du xx e  siècle : Flaubert constitue un « problème » aussi bien pour les écrivains que pour les critiques, comme s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-flaubert/#i_86595

FLAUBERT GUSTAVE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 242 mots

12 décembre 1821 Naissance de Gustave Flaubert à Rouen. 1838 Mémoires d'un fou , premier écrit autobiographique. 1842 Flaubert s'installe à Paris, où il commence des études de droit. 1843 Se lie d'amitié avec Maxime Du Camp. 1844 Renonce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flaubert-reperes-chronologiques/#i_86595

FOURIER CHARLES (1772-1837)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 392 mots

Né à Besançon dans un milieu aisé, Charles Fourier, après de sérieuses études, s'installe bientôt à Lyon, où la Révolution le ruine. Contraint à gagner sa vie, il exerce plusieurs métiers, dont celui de salarié du commerce. Il ne pourra qu'à partir de 1830 se consacrer entièrement à une œuvre très personnelle de pensée comme de style. Son premier ouvrage, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-fourier/#i_86595

FRANCE ANATOLE (1844-1924)

  • Écrit par 
  • Marie-Claire BANCQUART
  •  • 2 286 mots

Dans le chapitre « Une jeunesse difficile »  : […] À la différence de la plupart de nos écrivains, Anatole France n'a pas reçu la culture comme un dû. Son père, paysan illettré jusqu'à vingt ans, devint un grand spécialiste de la Révolution française ; mais sa culture demeura lacunaire. Situation très particulière que celle du jeune Anatole : il grandit dans la librairie « France » (le nom fut pris par son père), au milieu des documents rares ; ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatole-france/#i_86595

FROMENTIN EUGÈNE (1820-1876)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 201 mots

Issu d'une lignée de juristes et de médecins, Eugène Fromentin passe son enfance dans le domaine familial de Saint-Maurice (près de La Rochelle) et il en gardera des impressions ineffaçables. Excellent élève au collège de la ville, il se lie d'amitié avec une jeune fille, de quatre ans son aînée, qui se marie en 1834. Continuant ses études dans la capitale, il revoit son amie à l'occasion des vaca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-fromentin/#i_86595

GAUTIER JUDITH (1845-1917)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 599 mots

Fille de Théophile Gautier et d'Ernesta Grisi (sœur de la danseuse Carlotta Grisi). Élevée dans une absolue liberté, Judith passe sa petite enfance à la campagne où elle mène une existence de sauvageonne ; aussi la règle de la vie de couvent, celui de Notre-Dame-de-la-Miséricorde où elle se retrouve pensionnaire, lui paraît-elle lourde. Dès son plus jeune âge, elle fréquente, dans le salon de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judith-gautier/#i_86595

GAUTIER THÉOPHILE (1811-1872)

  • Écrit par 
  • Pierre MOREAU
  •  • 1 457 mots

Dans une conférence d'avril 1914, André Gide lança une de ces formules qui se substituent commodément à l'analyse critique : « Oui, Théophile Gautier occupe une place considérable ; c'est seulement dommage qu'il l'occupe mal. » Les lettres françaises ont imposé une sorte de quarantaine à ce maître contesté que les lettres étrangères, en revanche, apprécient, comme en témoignent Henry James, Ezra P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophile-gautier/#i_86595

GERMAINE DE STAËL, DEUX CENTS ANS APRÈS

  • Écrit par 
  • Laura BROCCARDO
  •  • 1 425 mots

L’année 2017 commémore le bicentenaire de la mort de Germaine de Staël. Le dynamisme de la recherche est soutenu par la Société des études staëliennes, fondée en 1929 et présidée depuis 2015 par Stéphanie Genand, et par sa revue scientifique, les Cahiers staëliens . Le numéro commémoratif du bicentenaire, « 1817-2017, générations Staël » (n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-de-stael-deux-cents-ans-apres/#i_86595

GERMINAL, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 896 mots

À propos de Germinal , Émile Zola (1840-1902) écrivait à un correspondant : « J'ai toujours, dans la série des Rougon-Macquart , gardé une large place à l'étude du peuple, de l'ouvrier, et cela dès l'idée première de l'œuvre. Mais ce n'est qu'au moment de L'Assommoir que, ne pouvant mettre dans ce livre l'étude du rôle politique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germinal/#i_86595

GOBINEAU JOSEPH ARTHUR DE (1816-1882)

  • Écrit par 
  • Jean GAULMIER
  •  • 1 603 mots

Le cas de Gobineau est sans doute unique dans l'histoire de la pensée française : son œuvre, absolument méconnue dans son propre pays, a d'abord rayonné en Allemagne grâce à un biographe passionné, L. Schemann, et sous l'impulsion première de Richard Wagner, admirateur de son poème d' Amadis (1876). Ses boutades contre la France du second Empire, prises au pied de la lettre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-arthur-de-gobineau/#i_86595

GONCOURT EDMOND (1822-1896) ET JULES DE (1830-1870)

  • Écrit par 
  • Robert RICATTE
  •  • 1 340 mots

Edmond et Jules Huot de Goncourt sont dans un faux jour : une académie et un prix perpétuent leur nom sans qu'on lise leurs œuvres, qui, elles-mêmes, ont successivement bénéficié et pâti du courant naturaliste où elles sont prises. Quand on les en dégage, on perçoit d'étranges éclats, une humanité saisie en flagrant délit de bizarrerie ; mais, cette plus juste image de leur art ainsi formée, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/goncourt-edmond-et-jules-de/#i_86595

GOURMONT REMY DE (1858-1915)

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 843 mots

S'il fut un esprit attentif jusqu'à la passion au « paysage littéraire » (l'expression est de lui) de son temps, c'est bien Remy de Gourmont pour qui « la littérature est peut-être avec la religion la passion abstraite qui secoue le plus violemment les hommes ». En plein essor de la « littérature industrielle », Gourmont choisit son camp, celui du petit nombre de ceux qui, en cette fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remy-de-gourmont/#i_86595

LE SPLEEN DE PARIS, Charles Baudelaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 047 mots
  •  • 1 média

« Quel est celui de nous qui n'a pas, dans ses jours d'ambition, rêvé le miracle d'une prose poétique, musicale sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s'adapter aux mouvements lyriques de l'âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience ? » Cette phrase, extraite de la Préface du Spleen de Paris , éclaire le lecteur sur le principe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-spleen-de-paris/#i_86595

HETZEL JULES, dit P.-J. STAHL (1814-1886)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 965 mots

Véritable détecteur de talents, marquant le monde des lettres du xix e siècle de sa personnalité généreuse, l'éditeur Jules Hetzel écrivit aussi sous le pseudonyme de P.-J. Stahl. Issu d'une vieille famille alsacienne, fils d'un maître sellier de l'armée et d'une sage-femme, Hetzel passa son enfance à Chartres où de brillants débuts scolaires lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetzel-jules-dit-p-j-stahl/#i_86595

HISTOIRE DE LA GRANDEUR ET DE LA DÉCADENCE DE CÉSAR BIROTTEAU, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 139 mots

C'est en 1831 qu'Honoré de Balzac (1799-1850) eut l'idée de l' Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau . Mais, doutant de l'attrait qu'il pourrait exercer sur le public, il fit longtemps traîner la mise en chantier du roman : « J'ai conservé César Birotteau pendant six ans, en désespérant de pouvoir intéresser qui que ce soit à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-grandeur-et-de-la-decadence-de-cesar-birotteau/#i_86595

HISTOIRE DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE, Jules Michelet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 762 mots

L' Histoire de la Révolution française , de Jules Michelet (1798-1874), a été publiée de 1847 à 1853. L'œuvre est à la fois riche d'une documentation collationnée par l'auteur, directeur de la section historique des Archives depuis 1831, et fécondée par le parti pris de ses sympathies et antipathies à l'égard des protagonistes qu'il met en scène. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-revolution-francaise/#i_86595

HISTOIRE DES TREIZE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 171 mots
  •  • 1 média

Publiée de 1833 à 1835, Histoire des Treize se compose de trois récits –  Ferragus, chef des dévorants , La Duchesse de Langeais , La Fille aux yeux d'or  – qui retracent quelques-unes des aventures des membres d'une société secrète. Les Treize sont des hommes supérieurs qui, lassés de leur existence plate, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-treize/#i_86595

L'HOMME QUI RIT, Victor Hugo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 065 mots
  •  • 1 média

Commencé à Bruxelles le 21 juillet 1866, continué à Guernesey, puis achevé à Bruxelles le 23 août 1868, L'Homme qui rit est la dernière grande œuvre d'exil de Victor Hugo (1802-1885). Sa rédaction, souvent interrompue, est marquée par le double deuil qui frappe l'auteur en 1868 : Georges, son petit-fils, et sa femme, Adèle. Nul doute qu'il ait exercé une influence sur le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-qui-rit/#i_86595

PARALLÈLEMENT, Paul Verlaine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 062 mots
  •  • 1 média

Paul Verlaine (1844-1896) publie Parallèlement à Paris, chez Léon Vanier, en 1889. Ce sera l'un des derniers grands recueils du poète, qui n'a plus que sept ans à vivre. Réduit à une misère noire depuis la mort de sa mère, trois ans plus tôt, détruit par l'alcool, il multiplie les séjours dans les hôpitaux. Sa poésie est pourtant reconnue depuis peu. Il est même devenu, à so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parallelement/#i_86595

HUGO VICTOR

  • Écrit par 
  • Pierre ALBOUY, 
  • Pierre GEORGEL, 
  • Jacques SEEBACHER, 
  • Anne UBERSFELD, 
  • Philippe VERDIER
  •  • 13 601 mots
  •  • 4 médias

Roman, critique, voyages, histoire dialoguent dans l'œuvre de Victor Hugo avec le lyrisme, l'épopée, le théâtre en un ensemble dont le « poète » a souvent proposé des articulations historiques, géographiques ou idéologiques plutôt qu'une périodisation . En règle générale, l'œuvre en prose a pour fonction de recueillir les éléments les plus secrets de l'œuvre poétique, de les composer en architectu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-hugo/#i_86595

HUGO VICTOR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 336 mots

26 février 1802 Naissance de Victor Hugo à Besançon. 1804-1815 Premier Empire. 12 octobre 1822 Mariage avec Adèle Foucher. 1827 Publication de Cromwell , dont la Préface joue un rôle décisif dans la naissance du romantisme en France. 1828 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-reperes-chronologiques/#i_86595

HUYSMANS JORIS-KARL (1848-1907)

  • Écrit par 
  • Françoise GAILLARD
  •  • 1 452 mots

« Un inexplicable amalgame d'un Parisien raffiné et d'un peintre de la Hollande », tel est, selon ses propres termes, le portrait de Joris-Karl Huysmans. Si l'on y ajoute une sensibilité maladive et exacerbée, une bile toujours prête à s'échauffer et à se déverser en flots de hargne et de rancune contre une époque honnie, des maux d'estomac avivés par l'infâme « tambouille » des gargotes de la cap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joris-karl-huysmans/#i_86595

ILLUMINATIONS, Arthur Rimbaud - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Hédi KADDOUR
  •  • 1 071 mots

Les Illuminations furent publiées en octobre 1886 par les éditions de La Vogue, après publication dans la revue du même nom, de mai à juin 1886. En 1887, le critique et écrivain Félix Fénéon qui avait procuré l'édition en souligna l'importance dans Le Symboliste , disant que ce texte était « en dehors de toute littérature et sans doute au-dessus ». Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illuminations/#i_86595

ILLUSIONS PERDUES, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 380 mots
  •  • 1 média

Dédié à Victor Hugo, Illusions perdues est non seulement le plus vaste roman de La Comédie humaine , mais une de ses clés de voûte. Plongeant ses racines dans Le Père Goriot (1834) dont il reprend un des principaux personnages en même temps qu'un des éléments de l'intrigue, il se poursuit dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusions-perdues/#i_86595

INDIANA (G. Sand) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 121 mots
  •  • 1 média

L' histoire littéraire classe volontiers Indiana dans une première période de la production romanesque de George Sand, le «  romantisme sentimental ». Il est vrai que l'on peut opposer, non sans schématisme, de part et d'autre de l'engagement socialiste de George Sand , les romans de jeunesse, « lyriques », aux derniers romans, « champêtres », comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indiana-livre-de-g-sand/#i_86595

JACQUES VINGTRAS, Jules Vallès - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 410 mots

Jacques Vingtras se compose de trois volumes, L'Enfant , Le Bachelier et L'Insurgé . Le projet remonte à 1876. Jules Vallès (1832-1885), alors exilé politique à Londres, imagine un ensemble romanesque centré sur la révolution de 1848 et la Commune de Paris. Le titre envisagé : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-vingtras/#i_86595

JANIN JULES (1804-1874)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 446 mots

Pour les critiques rigoureux du xix e  siècle, le nom de Jules Janin est synonyme de négligence et d'opportunisme dans l'exercice du métier d'homme de lettres. De 1830 à 1874, Janin est critique littéraire au Journal des débats . Celui qu'on surnomma le « prince des critiques » tire gloire d'y avoir écrit deux mille deux cent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-janin/#i_86595

JARRY ALFRED (1873-1907)

  • Écrit par 
  • Vincent BOUNOURE
  •  • 1 273 mots

Ubu est entré dans le ciel mythologique : ce qu'il y eut de prophétique dans les dits de ce maroufle, abondamment illustrés par les événements de ce temps, manifeste une nécessité historique dont Alfred Jarry s'est trouvé l'instrument privilégié. Tandis que les créateurs d'emblèmes universels, Cervantès ou Goethe, s'abritaient dans les coulisses d'où ils manœuvraient don Quichotte ou Faust, l'écri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-jarry/#i_86595

JOURNAL, Edmond et Jules de Goncourt - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Promoteurs du naturalisme et du japonisme, écrivains, essayistes, bibliophiles et collectionneurs d'art enragés, Edmond et Jules de Goncourt sont d'abord connus aujourd'hui pour leur Journal et pour l'académie qui porte leur nom. Edmond Huot de Goncourt, l'aîné (1822-1896) et Jules (1830-1870), son frère qui disparaîtra victime de la syphilis, ne se séparèrent jamais. Ils v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journal-edmond-et-jules-de-goncourt/#i_86595

KARR ALPHONSE (1808-1890)

  • Écrit par 
  • Patrice DUBOC
  •  • 726 mots

Journaliste et romancier français. Son premier roman, Sous les tilleuls (1832), connut immédiatement un succès large et durable ; s'ensuivit alors une série de titres, Une heure trop tard (1833), Fa dièze (1834), Vendredi soir (1835), Einerley (1838), etc., où se combinent, avec des b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-karr/#i_86595

LÀ-BAS, Joris-Karl Huysmans - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 254 mots

Avec Là-bas , publié en 1891, J.-K. Huysmans (1848-1907) rompt avec le naturalisme, mouvement littéraire dans lequel il s'inscrivait depuis quinze ans et qui avait fait de lui, aux côtés d'Henri Céard, Léon Hennique et Guy de Maupassant, le compagnon de route d'Émile Zola. Certes, À rebours , sept ans plus tôt, avait amorcé un tournant. En créant le per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-bas/#i_86595

LAFORGUE JULES (1860-1887)

  • Écrit par 
  • Gérard PRÉVOT
  •  • 979 mots

Quatre vers extraits des « Locutions des Pierrots » dans L'Imitation de Notre-Dame la Lune peuvent s'entendre comme une simple fantaisie mineure à l'accent personnel ou comme le reflet de l'inquiétude moderne : Ah ! oui, devenir légendaire, Au seuil des siècles charlatans ! Mais où sont les Lunes d'antan ? Et que Dieu n'est-il à refaire ! Tout Laforgue est dans cette double […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-laforgue/#i_86595

LAMARTINE ALPHONSE DE (1790-1869)

  • Écrit par 
  • Henri GUILLEMIN
  •  • 4 507 mots
  •  • 1 média

Ni un langoureux, un pleurard (Musset), un « femmelin » (Proudhon), en poésie, ni, en politique, un rêveur égaré hors de son domaine et promis aux fatales bévues de l'innocent, c'est un mâle, au contraire. Lamartine, compromis, certes, en littérature, par un vocabulaire désuet, mais un « voyant », dira Rimbaud ; et, dans les affaires civiques, un de ces très grands qui, les pieds sur terre, savent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-de-lamartine/#i_86595

LAUTRÉAMONT ISIDORE DUCASSE dit COMTE DE (1846-1870)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc STEINMETZ
  •  • 3 193 mots

L'œuvre d'Isidore Ducasse, alias comte de Lautréamont, se résume à deux titres : Les Chants de Maldoror et les Poésies . Troublante et révoltée, elle comble, sans nul doute, l'imaginaire de celui qui consent à en accepter sans arrière-pensée les merveilles. Elle apparaît aussi de plus en plus, en raison même de sa propre stratégie, comme un « test » por […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lautreamont/#i_86595

LA LÉGENDE DES SIÈCLES, Victor Hugo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 963 mots
  •  • 1 média

« Ego Hugo »  : la célèbre devise ne pouvait mieux convenir qu'à l'auteur de La Légende des siècles , œuvre « cathédrale » s'il en fut, entreprise prométhéenne et sublime poème de l'humanité pour les uns, sommet de l'emphase mégalomaniaque et du mauvais goût pour les autres, livre unique en tout cas, sans précédent ni descendance, connu de tous pour quelques vers, voire quelq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-legende-des-siecles/#i_86595

LEMAITRE JULES (1853-1914)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 591 mots

Germaine Durrière débute la thèse qu'elle consacre à Jules Lemaitre ( Jules Lemaitre et le théâtre , 1934) en soulignant le paradoxe de sa vie d'homme de lettres : d'une part, il proclame l'incertitude et la vanité de la critique et il s'est fait critique ; d'autre part, il dénonce l'artifice et la convention du théâtre et il s'est fait dramaturge. Rien ne destine ce fils d'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-lemaitre/#i_86595

LEMERCIER NÉPOMUCÈNE (1771-1840)

  • Écrit par 
  • Édouard GUITTON
  •  • 327 mots

L'œuvre de Lemercier est copieuse et inaccessible. Fier, énergique, intrépide, toute sa vie est faite de contrariétés vaincues. C'est en le comparant à Chateaubriand, qui était son aîné de trois ans, que l'on s'aperçoit à quel point cet homme intelligent, convaincu d'innover, a manqué le tournant littéraire du nouveau siècle. « Il est bizarre plutôt qu'original » disent ceux qui l'approchent (G. V […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepomucene-lemercier/#i_86595

LE ROY EUGÈNE (1836-1907)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 340 mots

Eugène Le Roy naît à Hautefort, en Dordogne. Après avoir fait les campagnes d'Algérie et d'Italie, il entre en 1860 dans l'administration des contributions directes. Devenu par la suite percepteur, il meurt à Montignac-sur-Vézère. Son œuvre est profondément, charnellement lié au Périgord : dans les ouvrages d'érudition qu'il consacre au pays comme dans des recueils un peu oubliés tels que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-le-roy/#i_86595

LE SPLEEN CONTRE L'OUBLI. JUIN 1848 (D. Oehler) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 1 656 mots

Roland Barthes voyait dans la révolution de juin 1848 la fracture fondatrice de l' écriture . L'écriture, écrivait-il, « est le langage littéraire transformé par sa destination sociale, elle est la forme saisie dans son intention humaine et liée aux grandes crises de l'histoire ». 1848, en sonnant le glas de l'universalité de l'« idéologie bourgeoise », aurait marqué pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-spleen-contre-l-oubli-juin-1848/#i_86595

LETTRES DE MON MOULIN, Alphonse Daudet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 090 mots
  •  • 1 média

Recueil de brefs récits d'Alphonse Daudet (1840-1897) , les Lettres de mon moulin ont paru pour la première fois en volume chez Hetzel en 1869, puis, dans leur version définitive, en 1879, chez Lemerre. Plus qu'à ses nombreux autres livres, romans ( Fromont jeune et Risler aîné , Le Nabab , Les Rois en exil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettres-de-mon-moulin/#i_86595

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 930 mots

Dans le chapitre « La multiplication des postulations »  : […] Les romantiques ont eu la conviction que de nouveaux messages s'imposaient, et donc le désir d'inventer des formes neuves aptes à les porter. Chargeant la littérature d'un message, ils n'ont pas brisé le cadre du « plaire et instruire » : Lamartine et Hugo visent à édifier, fût-ce en prophétisant. Mais le public cultivé n'en demeurait pas moins imprégné des schémas classiques : la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-du-texte-a-l-oeuvre/#i_86595

LA LITTÉRATURE À L'ÈRE DE LA PHOTOGRAPHIE (P. Ortel)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis ROUBERT
  •  • 1 028 mots

Dans son ouvrage La Littérature à l'ère de la photographie (collection Rayon Photo, éditions Jacqueline Chambon, Nîmes, 2002), Philippe Ortel convie ses lecteurs à une enquête inédite dans l'univers de la création littéraire du xix e  siècle. En analysant les bouleversements esthétiques, stylistiques et formels de la littér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-litterature-a-l-ere-de-la-photographie/#i_86595

LORENZACCIO, Alfred de Musset - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 112 mots
  •  • 1 média

Qui ne connaît Lorenzaccio  ? Qui n'en a une représentation, ne serait-ce qu'à travers l'image de Gérard Philipe ? Pourtant, ce « classique » du romantisme français aura été pendant près de deux tiers de siècle ignoré puis, pendant un demi-siècle encore, massacré. Alfred de Musset (1810-1857) l'a écrit en 1834, à 24 ans – un an après la création de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorenzaccio/#i_86595

LORRAIN PAUL DUVAL dit JEAN (1855-1906)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 286 mots

Romancier et conteur fantastique, Jean Lorrain fut une sorte de dandy obsédé par la perversité. Cet ancien militaire se met à écrire des poèmes immoraux avec une complaisance évidente pour le monde de l'aristocratie corrompue qu'il met en scène. Ses recueils Le Sang des dieux (1882), Modernités (1885), L'Ombre ardente (1897) connu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorrain-paul-duval-dit-jean/#i_86595

LOTI PIERRE (1850-1923)

  • Écrit par 
  • Bruno VERCIER
  •  • 1 735 mots
  •  • 1 média

Très tôt après sa mort, Pierre Loti était tombé dans un discrédit profond. Mais depuis les années 1980, il connaît une faveur nouvelle. Ce n'est plus la gloire qui l'avait entouré de son vivant – lui qui fut en son temps le plus jeune académicien français –, mais une réévaluation en prise avec nos préoccupations actuelles. Amorcée en 1972 par un article de Roland Barthes sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-loti/#i_86595

LOUIS LAMBERT, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 329 mots
  •  • 1 média

La Notice biographique sur Louis Lambert parut en 1832, achevant l'édition des Nouveaux Contes philosophiques . Mais Balzac (1799-1850) remania son texte à plusieurs reprises et en offrit des versions successives, avant que celui-ci ne trouve une fortune et un titre définitifs au tome XVI de la Comédie humaine , en 1846. Un princi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-lambert/#i_86595

MAISTRE XAVIER DE (1763-1852)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 250 mots

Conteur et moraliste, issu d'une famille de très ancienne noblesse, Xavier de Maistre, frère de Joseph de Maistre, est né à Chambéry. Officier dans l'armée sarde, une malheureuse affaire de duel lui vaut quarante-deux jours d'arrêts, au cours desquels il écrira le Voyage autour de ma chambre (1795), essai philosophique et littéraire se présentant sous la forme d'un aimable v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xavier-de-maistre/#i_86595

MALLARMÉ STÉPHANE (1842-1898)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BACKES
  •  • 5 980 mots
  •  • 1 média

Ce poète a longtemps suscité la raillerie ou la colère : écrire de l'inintelligible est une perversité. Mais il avait su fasciner quelques artistes, parmi les plus grands : Gide, Claudel, Valéry, Gauguin, Debussy. Ils l'ont imposé. Mallarmé a des fidèles, mais peut-être pas de disciples ; il apparaît d'emblée comme un classique éloigné, admirable, inimitable. Après lui, la poésie française s'orien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-mallarme/#i_86595

MALOT HECTOR (1830-1907)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 226 mots

Sans famille (1878) est l'œuvre la plus connue d'Hector Malot. Ce classique de la littérature enfantine narre les aventures de Remi, jeune garçon orphelin élevé par une brave femme, la mère Barberin, et qu'un musicien ambulant, le signor Vitalis, emmène avec lui sur les routes. Après de multiples péripéties, il parviendra à retrouver ses véritables parents. L'ouvrage, plein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hector-malot/#i_86595

MAUPASSANT GUY DE (1850-1893)

  • Écrit par 
  • Antonia FONYI
  •  • 2 319 mots
  •  • 1 média

Maître consacré de l'art de la nouvelle, Maupassant jouit d'une singulière fortune littéraire : s'il est considéré à l'étranger comme le conteur français par excellence, et, en même temps, comme le fondateur d'une école internationale – de Joseph Conrad à Isaac Babel, de nombreux écrivains se réclament de son exemple –, la France, pendant longtemps, ne l'a pas assez apprécié pour se reconnaître e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-de-maupassant/#i_86595

MÉMOIRES D'OUTRE-TOMBE, François René de Chateaubriand - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 114 mots
  •  • 1 média

Les Mémoires d'outre-tombe sont, comme le signale leur titre et selon la volonté de Chateaubriand (1768-1848), une œuvre posthume, publiée d'abord en feuilleton dans La Presse , à partir du 21 octobre 1848, puis en douze volumes, de 1849 à 1850. Ils sont issus des « Mémoires de ma vie », commencés en 1809, abandonnés dans les années 1820, puis repris e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoires-d-outre-tombe/#i_86595

MÉRIMÉE PROSPER (1803-1870)

  • Écrit par 
  • Guy DUMUR
  •  • 1 321 mots
  •  • 1 média

Contemporain des grands romantiques français, Mérimée n'a eu de cesse de se distinguer d'eux. Sans doute l'influence de Stendhal, de vingt ans son aîné et son meilleur ami, a-t-elle joué en faveur d'un scepticisme, d'une désinvolture, qui n'étaient pas dans le ton de l'époque et les rattachaient tous deux au xviii e  siècle rationaliste. Mérimée p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosper-merimee/#i_86595

MICHELET JULES (1798-1874)

  • Écrit par 
  • Paul VIALLANEIX
  •  • 2 730 mots

Michelet fut l'un des maîtres du romantisme, non seulement français, mais européen. Il fonda l'autorité du peuple qui avait accompli la première des révolutions modernes sur toute une tradition dont il « ressuscita » les étapes en joignant aux audaces du prophète les curiosités de l'archiviste et les prudences de l'historien. Il devint ainsi le directeur de conscience de la génération qui, après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-michelet/#i_86595

LES MISÉRABLES, Victor Hugo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 1 087 mots
  •  • 1 média

Alors que Victor Hugo est en exil à Guernesey, où il continue d'affirmer son opposition à Napoléon III, paraissent à Paris en 1862 les dix volumes des Misérables , énorme roman commencé en 1845. Épopée du peuple et de la misère, Les Misérables , en dépit de quelques invraisemblances, constituent un des romans les plus ambitieux et les plus réussis du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-miserables/#i_86595

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 182 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La littérature »  : […] Retenons, parmi d'autres, trois genres littéraires qui, en France, ont souvent organisé leur discours autour du thème de la mode : la comédie, le roman et la poésie. La comédie aime fustiger les excès du personnage « trop-à-la-mode », selon l'expression de Rose Fortassier : les répliques de Tartuffe , L'École des maris , Don Juan , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-le-phenomene-et-son-evolution/#i_86595

MON CŒUR MIS À NU, Charles Baudelaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 175 mots
  •  • 1 média

C'est en 1887, dans les Œuvres posthumes, que furent publiés pour la première fois, sous l'appellation de Journaux intimes , les trois ensembles de notes rédigées par Baudelaire entre 1855 et 1865 pour Fusées et Hygiène que Jacques Crépet rattache au premier recueil, et 1859-1866 pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mon-coeur-mis-a-nu/#i_86595

MONNIER HENRI BONAVENTURE (1799-1877)

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 1 153 mots

Artiste aux multiples talents, dessinateur, littérateur, auteur dramatique, acteur, Henri Monnier a peut-être dû à cette dispersion la relative désaffection dont son œuvre a souffert après sa mort. Le critique d'art l'a traité en littérateur et le critique littéraire en caricaturiste. Pourtant l'œuvre graphique, littéraire, dramatique et, sans doute, le jeu même du comédien présentaient une remarq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bonaventure-monnier/#i_86595

MORÉAS JEAN PAPADIAMANTOPOULOS dit JEAN (1856-1910)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 487 mots

Poète d'expression française, ce fils d'un magistrat grec apprend tout jeune le français avec une gouvernante tandis qu'il suit des études secondaires à Athènes. Moréas vient à Bonn et à Heidelberg pour faire du droit et il mène en Allemagne une vie de bohème. Il voyage en Italie et en France où il fréquente l'avant-garde littéraire. Il s'installe définitivement en France à vingt-six ans et, plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moreas-jean-papadiamantopoulos-dit-jean/#i_86595

MUSSET ALFRED DE (1810-1857)

  • Écrit par 
  • Jean THOMAS
  •  • 2 448 mots
  •  • 2 médias

Dans les manuels, Musset longtemps figuré parmi les quatre grands romantiques français, après Hugo, avec Lamartine et Vigny. Les collégiens savaient par cœur La Nuit de mai et La Nuit de décembre , et plus d'un en reçut la révélation pathétique de l'amour, de la souffrance et de la poésie. Depuis lors, sa cote a baissé et son mythe s'est effacé ; d'aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-de-musset/#i_86595

LES MYSTÈRES DE PARIS, Eugène Sue - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 190 mots

Les Mystères de Paris fut un des plus incroyables succès littéraires que la France ait connus au xix e  siècle. Du 19 juin 1842 au 15 octobre 1843, tout ce que le pays comptait de lecteurs attendit chaque jour la parution du Journal des Débats , pour y découvrir le dernier épisode du feuilleton d'Eugène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-mysteres-de-paris/#i_86595

NANA, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 896 mots
  •  • 1 média

Fille de Gervaise et de Coupeau, Nana apparaît pour la première fois dans L'Assommoir (1877) et fut immortalisée, avant la parution même du roman qui lui est consacré, par une toile de Manet. Comme la plupart des romans d'Émile Zola (1840-1902), Nana a d'abord paru en feuilleton dans Le Voltaire , du 16 octobre 1879 au 5 février […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nana/#i_86595

NATURALISME

  • Écrit par 
  • Yves CHEVREL
  •  • 5 387 mots
  •  • 4 médias

Le terme “naturalisme”, dans son acception littéraire, s'est imposé à la critique européenne à partir des années 1880. Le responsable de cette terminologie est Émile Zola, qui, dans ses articles de critique autant que de théorie, a propagé un terme qui a appartenu d'abord au vocabulaire scientifique et philosophique, avant d'être utilisé dans celui de la critique artistique. La tradition de l'hist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naturalisme/#i_86595

NATURALISME, notion de

  • Écrit par 
  • Florence FILIPPI
  •  • 1 541 mots

Dans le chapitre « Un « révélateur » social »  : […] En hommage à la Comédie humaine de Balzac, Zola fait de son œuvre un ensemble cohérent, un grand corps que l'auteur dissèque et analyse à la manière d'un médecin (Préface générale des Rougon-Macquart , La Fortune des Rougon , 1871). Son projet, construit autour d'un arbre généalogique à deux branches, expose u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naturalisme-notion-de/#i_86595

NERVAL GÉRARD DE (1808-1855)

  • Écrit par 
  • Pierre-Georges CASTEX
  •  • 2 623 mots

Le xix e  siècle a considéré Gérard de Nerval comme un écrivain mineur : aimable compagnon, doux rêveur, gentil poète. Dans sa Sylvie , déjà tenue pour une réussite exquise de son art, on goûtait le charme idyllique de la narration, sans guère saisir les résonances intérieures. Aurélia , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-de-nerval/#i_86595

NOUVEAU GERMAIN (1851-1920)

  • Écrit par 
  • Alain PETIT
  •  • 1 530 mots

Pour Louis Aragon, Nouveau est « non un poète mineur, mais un grand poète ». « Avec délices, j'entends refleurir dans ses vers le chant grégorien », a dit de lui André Breton. Ces jugements magnifient ce poète singulier qui, par l'unité de sa vie et de son œuvre, témoigna de la possibilité d'un au-delà de la littérature et de l'art, renonça, durant trente ans à l'expression écrite, à son nom même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germain-nouveau/#i_86595

LE NOUVEAU MONDE AMOUREUX, Charles Fourier - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 221 mots

Charles Fourier (1772-1837) occupe une place unique dans l'histoire des idées pour avoir seul prêté forme et cohérence à un rêve d'harmonie universelle. Il a nourri de sa richesse subjective le projet d'une société capable de favoriser les désirs de chacun en les modulant et en les accordant selon les principes de l'art musical. Rompant radicalement avec des siècles de domination religieuse et idé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nouveau-monde-amoureux/#i_86595

OBERMAN, Étienne Pivert de Senancour - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 016 mots

L' Oberman de Senancour, publié en 1804 sans aucun succès, est un de ces livres du seuil de la modernité, où se révèle, à l'état pur et hors de toute catégorie générique, une conscience. Bien sûr, Oberman, l'« homme des hauteurs », est avec René ou Adolphe un des premiers « enfants du siècle ». Mais il faut relire cette œuvre pour mesurer aussi que la mélancolie est le point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oberman/#i_86595

OCCITANES LANGUE ET LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre BEC, 
  • Charles CAMPROUX, 
  • Philippe GARDY
  •  • 7 509 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Et Mistral vint... »  : […] Les fortes personnalités de Jasmin ou de Gelu sont caractéristiques d'individus rebelles à toute forme d'organisation ou de regroupement : pour eux, l'occitan est avant tout la langue qui leur permet, par le cri ou les larmes, d'exprimer au plus près certains aspects de la vie populaire. C'est donc sans eux, voire même contre eux et leurs semblables, que prennent forme, autour des années 1850, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-occitanes/#i_86595

L'ŒUVRE, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 978 mots
  •  • 1 média

Publiée en 1886 chez Charpentier après avoir paru en feuilleton dans la revue Gil Blas , L'Œuvre occupe une place un peu à part au sein des Rougon-Macquart . Cette singularité ne tient ni aux personnages ni au milieu évoqué : Claude Lantier est le fils de Gervaise, déjà rencontré dans L'Assommoir et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-oeuvre/#i_86595

ORIENTALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Daniel-Henri PAGEAUX, 
  • Christine PELTRE
  •  • 11 010 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Un nouvel espace littéraire »  : […] Le xix e  siècle est l'âge d'or de l'orientalisme littéraire. L'affirmation paraîtra injuste pour les siècles précédents, surtout si l'on confond orientalisme et thématique orientale où l'on peut retrouver, pêle-mêle, l'Algérie de Cervantès, les histoires barbaresques et les nouvelles grenadines du Grand Siècle, le sérail du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientalisme-art-et-litterature/#i_86595

PARNASSE, mouvement littéraire

  • Écrit par 
  • Pierre FLOTTES
  •  • 2 524 mots

Le Parnasse est un groupement de poètes qui se constitue vers le milieu du xix e  siècle autour de Leconte de Lisle. Hostile aux effusions individuelles comme aux engagements politiques, il prétend nourrir la poésie des sciences de la nature, de l'histoire et de la philosophie, pour dégager le pathétique de la vie universelle et des émotions coll […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parnasse-mouvement-litteraire/#i_86595

PATAPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Noël ARNAUD
  •  • 1 829 mots

Science des exceptions ; science des solutions imaginaires. Deux notions fondent la 'pataphysique : celle des équivalences, et le clinamen ou légère déclinaison des atomes dans leur chute. Elle s'ébauche au lycée de Rennes dans la classe de physique du professeur Hébert entre 1885 et 1888. Alfred Jarry, un des élèves, aperçoit très vite l'importance de cette découverte. À partir de 1892, à Paris, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pataphysique/#i_86595

LA PEAU DE CHAGRIN, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Maurice MÉNARD
  •  • 1 016 mots
  •  • 1 média

Balzac (1799-1830) a rédigé de 1816 à 1822 – entre dix-neuf et vingt-trois ans – un certain nombre d'essais philosophiques : un Discours sur l'immortalité de l'âme , différentes lectures de philosophes (Malebranche, Descartes, Spinoza, d'Holbach), un Essai sur le génie poétique , un Traité de la prière . Dans cette continuité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-peau-de-chagrin/#i_86595

LE PÈRE GORIOT, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Maurice MÉNARD
  •  • 1 065 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'il commence d'écrire Le Père Goriot , en septembre 1834, Balzac (1799-1850) vit un moment décisif de sa création littéraire. Le principe organisateur des regroupements de romans par Scènes , puis par Études se découvre à lui dans toute sa dimension, et, dans une lettre à M me  Hanska du 3 octobre 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-pere-goriot/#i_86595

PHYSIOGNOMONIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 8 003 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les écrivains et la physiognomonie »  : […] Beaucoup d'écrivains ont été des admirateurs et des partisans déclarés de Lavater. En Allemagne, il faut citer Goethe, qui fut un grand ami et collabora de près aux Fragments avant de se brouiller avec lui, mais aussi Jean-Paul Richter, Novalis, Schopenhauer... En France, Madame de Staël, Senancour, Chateaubriand, George Sand, Stendhal, Balzac, Baudelaire figurent parmi les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiognomonie/#i_86595

PIERRE ET JEAN, Guy de Maupassant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 003 mots
  •  • 1 média

Pierre et Jean , quatrième roman de Guy de Maupassant (1850-1893), a été publié en trois fois dans la Nouvelle Revue , entre le 1 er  décembre 1887 et le 1 er  janvier 1888, avant de paraître en volume chez Ollendorf, qui venait d'éditer Le Horla . Trop souvent occulté par le célèbr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-et-jean/#i_86595

POÈMES SATURNIENS, Paul Verlaine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Hédi KADDOUR
  •  • 1 024 mots
  •  • 1 média

Ce premier recueil de Verlaine (1844-1896), publié chez Lemerre en 1866, est placé sous le signe de l'astrologie. Ne nous y trompons pas cependant : si Verlaine « croit » à l'astrologie, c'est en écrivain, et comme à une productive illusion. Dès le poème liminaire, l'écho qui fait résonner en rime « astres » et « désastres » semble vouer le poète à Saturne, planète du malheur. Ainsi, Verlaine pra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poemes-saturniens/#i_86595

POÉSIES, Stéphane Mallarmé - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 990 mots
  •  • 1 média

Les quarante-neuf pièces qui composent les Poésies de Stéphane Mallarmé (1842-1898), dont le titre dans sa simplicité désigne sans l'éclairer la nature seulement et radicalement poétique, indépendamment de tout thème ou discours « qui parlerait trop haut », ont marqué la modernité d'une empreinte si forte que l'idée même de poésie s'en est trouvée changée. Tant de poètes se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesies-stephane-mallarme/#i_86595

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 578 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Aux origines du roman policier »  : […] Le roman policier est peut-être né avec l' Œdipe roi de Sophocle. Œdipe mène l'enquête sur un crime ancien, l'assassinat du roi de Thèbes. Il découvrira le coupable : lui-même... l'enquêteur était le meurtrier. Plus traditionnellement, on fait remonter les débuts du genre au Zadig (1748) de Voltaire. Le héros y reconstitue, à partir de traces dans le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_86595

MADAME BOVARY, Gustave Flaubert - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 253 mots
  •  • 1 média

Première des œuvres publiées par Gustave Flaubert (1821-1880) , Madame Bovary (1857) vaut d'emblée à celui-ci un procès pour outrage à la morale et à la religion, mais aussi un succès important qui ne se démentira jamais, même si l'accueil fait par la critique, mis à part un Baudelaire enthousiaste et un Lamartine bouleversé, s'avère plus réservé. C'est ainsi que son héroïne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madame-bovary/#i_86595

QUATREVINGT-TREIZE, Victor Hugo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 149 mots
  •  • 1 média

Rédigé de décembre 1872 à juin 1873, publié en 1874, Quatrevingt-Treize est le dernier roman de Victor Hugo (1802-1885). L'écrivain en forma le projet dès après la parution des Misérables , en 1862. À l'origine, l'ouvrage devait conclure une trilogie romanesque qui aurait peint au préalable l'ancienne Angleterre, puis l'ancienne France. Pour Hugo, il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatrevingt-treize/#i_86595

LA RABOUILLEUSE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 228 mots
  •  • 1 média

De tous les grands romans de Balzac (1799-1850) , La Rabouilleuse est peut-être un des plus méconnus. Il s'agit pourtant d'une œuvre de complète maturité, strictement contemporaine de l'Avant-Propos dans lequel l'auteur explique le titre et le dessein de La Comédie humaine , dont elle reprend plusieurs des thèmes fondamentaux. L'ouvrage était primitivem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-rabouilleuse/#i_86595

BEL-AMI, Guy de Maupassant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 938 mots
  •  • 1 média

Publié chez Havard en 1885 après avoir paru quelques mois plus tôt en feuilleton dans la revue Gil Blas , Bel-Ami est le deuxième des six romans de Guy de Maupassant (1850-1893) . Le premier, Une vie (1883), était le récit d'un lente et inexorable déchéance ; Bel-Ami est celui d'une réussite fulgurante. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bel-ami/#i_86595

RÉALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN, 
  • Henri MITTERAND
  •  • 6 488 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La littérature comme reflet de la réalité »  : […] Pourtant, cette étiquette a fait fortune au xix e  siècle, et encore au xx e . Les points de repère abondent. C'est Stendhal, définissant le roman comme un miroir que l'on promène le long d'une grande route. C'est Balzac, se donnant dans l'avant-propos à La Comédie humaine « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-art-et-litterature/#i_86595

RENAN ERNEST (1823-1892)

  • Écrit par 
  • Jean GAULMIER
  •  • 1 657 mots
  •  • 1 média

De L'Avenir de la science à l' Examen de conscience philosophique (1889), pendant quarante ans, bien qu'il eût paru se livrer avec volupté au jeu des antinomies, Renan est resté fidèle à ses options initiales. Qu'il traite d'histoire, de morale ou de philosophie, de critique littéraire ou religieuse, qu'il médite sur la politique ou sur la réforme de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-renan/#i_86595

RENÉ, François René de Chateaubriand - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 052 mots
  •  • 1 média

René (sous le titre René et Céluta ) et Atala furent conçus au départ comme des épisodes des Natchez , roman dont Chateaubriand (1768-1848) puisa l'inspiration dans son voyage en Amérique du Nord (juillet-décembre 1791), mais qu'il ne publia qu'en 1826. Il l'a en effet provisoirement délaissé au printemps de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene/#i_86595

RETTÉ ADOLPHE (1863-1930)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 250 mots

Écrivain français, Adolphe Retté débute en 1889 avec un recueil de vers, Cloches dans la nuit , au croisement du symbolisme et du naturalisme. D'un vigoureux anticonformisme, il participe au mouvement décadent ; sa légende, Thulé des brumes (1892), est une sorte de vision hallucinée qu'il prétend d'ailleurs avoir eue sous l'effet de la drogue. Il peuple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-rette/#i_86595

REVUE DE PARIS

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 534 mots

Sous le titre de Revue de Paris , on trouve en fait, entre 1829 et 1970, avec discontinuité, plusieurs publications successives qui vont connaître tour à tour succès et avanies. La première Revue de Paris , en 1829, est celle fondée par l'original docteur Véron dans l'intention de produire un « nouveau recueil littéraire dans le genre des magazines ou re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revue-de-paris/#i_86595

REYBAUD LOUIS (1799-1879)

  • Écrit par 
  • Louis LECOMTE
  •  • 359 mots

Fils d'un négociant marseillais, Louis Reybaud naît en 1799, comme Balzac et Henri Monnier. Son plus grand titre de gloire est d'avoir créé, avec le personnage de Jérôme Paturot, une figure emblématique de la bourgeoisie sous la monarchie de Juillet ( Jérôme Paturot à la recherche d'une position sociale , 1842). Contrairement à César Birotteau ou à Joseph Prudhomme, Jérôme Pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-reybaud/#i_86595

RICHEPIN JEAN (1849-1926)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 346 mots

Jeune normalien, Jean Richepin, après s'être engagé dans les francs-tireurs durant la guerre de 1870, se fait remarquer au quartier Latin par ses excentricités qui dénotent un mépris des conventions sociales. Son premier recueil poétique, La Chanson des gueux (1875), obtient un très vif succès de scandale. Sa révolte sincère s'y exprime avec beaucoup de facilité et de violen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-richepin/#i_86595

RIMBAUD ARTHUR

  • Écrit par 
  • Jean-Luc STEINMETZ
  •  • 5 067 mots

L'extraordinaire célébrité de Rimbaud, l'évidente propagation d'un mythe que sa vie et son œuvre semblent avoir favorisé empêchent souvent d'estimer réellement ce qu'il fut. Provoquant les admirations les plus sincères et les plus opposées (Claudel et les surréalistes), parfois même l'idolâtrie, il a pu donner lieu également à des jugements suspicieux, parmi lesquels, au premier chef, celui d'Etie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-rimbaud/#i_86595

RIMBAUD ARTHUR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 554 mots

20 octobre 1854 Naissance de Jean-Nicolas-Arthur Rimbaud à Charleville. 1869 Entre en classe de rhétorique. 1870 Publication dans la Revue pour tous des « Étrennes des orphelins ». Arrivée au collège d'un nouveau professeur, Georges Izambard, qui aura une grande influence sur Rimbaud. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rimbaud-reperes-chronologiques/#i_86595

ROMAN - De Balzac au nouveau roman

  • Écrit par 
  • Michel RAIMOND
  •  • 5 088 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le roman, miroir de la société »  : […] Déjà en son temps, Balzac avait proposé au roman des ambitions nouvelles. Dans le célèbre avant-propos à La Comédie humaine (1842), il s'était proclamé l'historien des mœurs, décrivant Paris et la province, la noblesse et la bourgeoisie, l'armée et le clergé, la presse et l'édition. « La société française, disait-il, allait être l'historien, je ne devais être que le secrétai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-balzac-au-nouveau-roman/#i_86595

LE ROMAN EXPÉRIMENTAL, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 284 mots

L'ouvrage, édité en 1880 chez Charpentier sous le titre Le Roman expérimental , est un recueil d'articles parus d'abord, pour la plupart, dans Le Messager de l'Europe , revue littéraire de Saint-Pétersbourg, avant d'être repris en France dans Le Bien public ou Le Voltaire. Impressionné par la lecture de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-roman-experimental/#i_86595

ROMAN HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 1 016 mots

Le roman a toujours puisé dans l'histoire de quoi nourrir ses fictions et leur donner les prestiges du vraisemblable. Mais, en tant que genre spécifiquement déterminé, le roman historique a pris son essor — comme la plupart des formes romanesques — au xix e siècle, alors que la bourgeoisie prend le pouvoir. C'est au xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-historique/#i_86595

ROMAN POPULAIRE

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 4 077 mots

Dans le chapitre « Histoire du roman populaire »  : […] Aux origines du roman populaire il y a la littérature de colportage – celle de la Bibliothèque bleue notamment – constituée de livres sans auteurs avoués, destinés à la « populace », qui, souvent illettrée, se les faisait lire le soir, à la veillée, par des conteurs ou des enfants. Transportés dans des besaces, où ils voisinaient avec des images pieuses ou guerrières, ces ouvrages offraient à l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-populaire/#i_86595

ROMAN SENTIMENTAL

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI
  •  • 2 472 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une littérature populaire »  : […] Le xix e  siècle est marqué par la formidable expansion de la presse et des technologies de la communication. La production s’accélère dans tous les secteurs de la culture : la musique, les spectacles, bientôt le cinéma. Un public de nouveaux lecteurs émerge. L’Angleterre est un des premiers pays à faire du livre un objet destiné au grand public. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-sentimental/#i_86595

ROMANTIQUES PETITS

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 295 mots

Terme appliqué par la critique de la fin du xix e  siècle aux écrivains mineurs, plus ou moins connus en leur temps, du mouvement romantique. Ce sens large va être modifié par les surréalistes qui redécouvrent, ou découvrent tout court, un certain nombre de ces écrivains et tentent de mettre en lumière l'unité de leurs œuvres d'inspiration et de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petits-romantiques/#i_86595

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Bilan et survie du romantisme »  : […] On a vainement essayé d'assigner des dates à la fin de la poussée romantique en divers pays d'Europe. On a fait état de diverses condamnations qui ont souligné, dès 1830 ou 1840 selon les pays, les excès, les faiblesses, les ridicules du romantisme. Matthew Arnold a voulu persuader les Anglais de se détourner du byronisme pour lire Goethe, ou pour se mettre à l'école des Grecs ou de la France de S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_86595

LE ROUGE ET LE NOIR (Stendhal) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 252 mots
  •  • 1 média

Julien Gracq a magnifiquement évoqué la « tranquille insurrection intellectuelle et affective » qui s'empare de quiconque ouvre Le Rouge et le Noir . Grand classique du roman du xix e  siècle, le livre dépasse largement le cadre du réalisme qui semble le caractériser alors même que Stendhal (1783-1842) , proche des désinvolte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-rouge-et-le-noir/#i_86595

LES ROUGON-MACQUART, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 117 mots
  •  • 1 média

Les Rougon-Macquart, ou Histoire naturelle et sociale d'une famille sous le second Empire comptent vingt romans qui s'échelonnent de La Fortune des Rougon (1871) au Docteur Pascal (1893). Le projet remonte à 1868, alors qu'Émile Zola (1840-1902) est plongé dans l'œuvre de Taine et La Comédie humaine de Bal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rougon-macquart/#i_86595

SAINTE-BEUVE CHARLES AUGUSTIN (1804-1869)

  • Écrit par 
  • Roger FAYOLLE
  •  • 1 774 mots

Comment parler aujourd'hui de Sainte-Beuve sans être « contre » Sainte-Beuve, avec tous ceux qu'il a méconnus ou calomniés, c'est-à-dire la plupart des grands écrivains de son temps : Balzac, Hugo, Stendhal, Baudelaire..., avec tous ceux qui ont dénoncé l'étroitesse de ses vues, la petitesse de son caractère, la mesquinerie de ses enquêtes biographiques, c'est-à-dire, derrière Proust, avec une coh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-augustin-sainte-beuve/#i_86595

SALAMMBÔ, Gustave Flaubert - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 140 mots

Aussitôt après la publication de Madame Bovary , en 1857, Gustave Flaubert (1821-1880) se met en quête d'un nouveau thème de roman. Au terme de cinq années vouées à rédiger la chronique d'un bourg normand sous Louis-Philippe, il est résolu « à ne plus s'occuper du bourgeois » et à s'évader d'Yonville : « J'éprouve le besoin de sortir du monde moderne où ma plume s'est trop t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salammbo/#i_86595

SALONS, Charles Baudelaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 088 mots
  •  • 1 média

Les trois Salons publiés par Charles Baudelaire (1821-1867) en 1845, 1846 et 1859, (on peut leur ajouter le Salon caricatural auquel il collabora en 1846, en donnant le Prologue et en participant aux légendes des gravures satiriques des œuvres exposées) ne forment qu'une partie de son œuvre critique. Ils ont cependant assuré en grande partie sa renommée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salons-charles-baudelaire/#i_86595

SAND GEORGE (1804-1876)

  • Écrit par 
  • Georges LUBIN
  •  • 1 350 mots
  •  • 2 médias

Renan écrivait au lendemain des obsèques de George Sand , morte à Nohant : « Une corde est brisée dans la lyre du siècle [...]. Mme Sand traversa tous les rêves ; elle sourit à tous, crut un moment à tous ; son jugement pratique put parfois s'égarer, mais, comme artiste, elle ne s'est jamais trompée. Ses œuvres sont vraiment l'écho de notre siècle. » Et pourtant la fortune posthume de Sand a été a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-sand/#i_86595

SANDEAU LÉONARD SILVAIN JULIEN dit JULES (1811-1883)

  • Écrit par 
  • Patrice DUBOC
  •  • 675 mots

Né à Aubusson en 1811. En 1818, ses parents s'installent à La Châtre et l'inscrivent en 1825 au lycée de Bourges, qu'il quittera pour Paris en 1828. Là, il fréquente les milieux artistes et bohèmes, et se montre « aimable et léger comme le colibri des savanes parfumées » (George Sand, 1 er déc. 1830). C'est chez lui que la baronne Dudevant vient se réfugier en 1831 : de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandeau-leonard-silvain-julien-dit-jules/#i_86595

L'ASSOMMOIR, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Dans Le Crépuscule des Idoles (1889), Friedrich Nietzsche émet ce jugement laconique et définitif : « Zola, ou le plaisir de puer ». C'est ce que durent penser les premiers critiques de l' Assommoir , qui firent au roman un succès de scandale. La réprobation fut à peu près unanime : à droite, on fustigeait cette « littérature de l'ordure » ; à gauche, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-assommoir/#i_86595

SATANISME, littérature

  • Écrit par 
  • Max MILNER
  •  • 3 574 mots
  •  • 1 média

On désigne par « satanisme » un certain nombre de courants qui se sont développés au xix e siècle, principalement en Angleterre et en France, dans l'orbite du romantisme. Il s'agit toujours, pour les auteurs qui magnifient Satan ou qui modèlent à son image des héros révoltés, de faire entendre leur protestation contre un ordre social jugé inique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satanisme-litterature/#i_86595

SCHWOB MARCEL (1867-1905)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 474 mots

Journaliste, conteur, poète, grammairien, essayiste, romancier... Il est bien difficile d'étiqueter les recherches de Marcel Schwob, esprit complexe et curieux, aussi attiré par le bizarre, les littératures anciennes ou étrangères, l'érudition que par la poésie naïve. Par ses travaux sur les littératures étrangères, il a beaucoup contribué à élargir les champs d'intérêt et à modifier la sensibilit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-schwob/#i_86595

SENANCOUR ÉTIENNE PIVERT DE (1770-1846)

  • Écrit par 
  • Béatrice DIDIER
  •  • 1 584 mots

L'écrivain français Senancour semble avoir été la victime d'une malchance qui l'a poursuivi par-delà la mort. Inconnu jusqu'au jour où Sainte-Beuve, George Sand, Liszt le découvrirent, il fut un peu dérouté par ces amitiés romantiques et demeura à l'écart. Oberman était alors – et restera peut-être toujours – le bréviaire de quelques initiés, de « happy few », dont le nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/senancour-etienne-pivert-de/#i_86595

LA SORCIÈRE, Jules Michelet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 872 mots

Publiée en 1862 chez Dentu et Hetzel, La Sorcière peut être considérée, après L'Amour (1858) et La Femme (1859) comme le troisième volet d'une trilogie consacrée par Jules Michelet (1798-1874) à la femme, dont il avait également célébré la grandeur dans Jeanne d'Arc (1853) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-sorciere-jules-michelet/#i_86595

SPLENDEURS ET MISÈRES DES COURTISANES, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 213 mots
  •  • 1 média

Venant à la suite d’ Illusions perdues , mais rédigé en fait en même temps que lui, Splendeurs et misères des courtisanes occupe dans l’œuvre d’Honoré de Balzac (1799-1850) une place privilégiée. C’est le roman qui l’aura accaparé le plus longtemps : de 1835, avec la conception du personnage d’Esther, à 1847, année où il termine la dernière partie d’un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/splendeurs-et-miseres-des-courtisanes/#i_86595

STAËL GERMAINE DE (1766-1817)

  • Écrit par 
  • Simone BALAYÉ
  •  • 1 331 mots
  •  • 1 média

Germaine de Staël est une des grandes figures littéraires de la période dite préromantique . Son œuvre, dont l'importance fut largement reconnue par ses contemporains, influença plusieurs générations. Puis la valeur et la nouveauté des ouvrages critiques et politiques s'estompèrent ; le style des romans vieillit. La haine de Napoléon, les passions politiques ont fait leur œuvre : il demeure de l'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madame-de-stael/#i_86595

STENDHAL

  • Écrit par 
  • Michel CROUZET
  •  • 4 996 mots
  •  • 1 média

Stendhal est fâcheusement réduit, de nos jours, à l'état de classique du roman : encore n'en connaît-on ordinairement qu'un ou deux titres. Stendhal s'éloigne, et l'on méconnaît le rôle magistral qu'il a joué dans la littérature française du xx e  siècle et l'exceptionnelle présence qu'il a été, lui seul ou presque parmi les écrivains du romantis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stendhal/#i_86595

STENDHAL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 352 mots

23 janvier 1783 Naissance de Henri Beyle à Grenoble. 1789-1799 Révolution française. 1800 Arrivé à Paris en novembre 1799, Henry Beyle travaille avec son cousin Pierre Daru au ministère de la Guerre. Le 7 mai, il part pour l'Italie. Il est nommé sous-lieutenant au VI e  dragons. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stendhal-reperes-chronologiques/#i_86595

SUE MARIE-JOSEPH dit EUGÈNE (1804-1857)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 1 064 mots

L'écrivain français le plus populaire du xix e siècle, qui conféra au feuilleton ses lettres de noblesse en y intégrant le roman social. Issu d'une famille prestigieuse de chirurgiens, fils du médecin en chef de la garde des consuls, le petit Marie-Joseph Sue a pour marraine Joséphine Bonaparte et pour parrain Eugène de Beauharnais. Ces glorieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sue-marie-joseph-dit-eugene/#i_86595

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 889 mots
  •  • 3 médias

« Symbolisme » revêt couramment deux acceptions dans l'histoire de la littérature : d'une part, enseigne adoptée par des poètes de langue française en 1886, il désigne formes et formules de l'invention littéraire pendant une dizaine d'années. Ses valeurs esthétiques, comme le montre Michel Décaudin dans La Crise des valeurs symbolistes , sont mises en cause en France dès le d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-litterature/#i_86595

TAILHADE LAURENT (1854-1919)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 403 mots

Poète et publiciste, fils d'une famille bourgeoise du Béarn, Laurent Tailhade poursuit des études de droit à Toulouse. Il se lie aux milieux anarchistes et manifeste un tel anticonformisme que sa famille s'empresse de le marier, espérant ainsi le faire rentrer dans le rang. Il s'installe à Toulouse et participe néanmoins aux mouvements littéraires parisiens. Admirateur de Banville et du Parnasse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-tailhade/#i_86595

LA TENTATION DE SAINT ANTOINE, Gustave Flaubert - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 166 mots
  •  • 1 média

La tentation de saint Antoine a hanté Gustave Flaubert (1821-1880) et l'a accompagné durant toutes ses années d'écrivain. Dès l'âge de vingt-quatre ans, lors d'un voyage en Italie, il découvre le tableau de Bruegel représentant les visions de l'ermite et rêve d'adapter la Tentation au théâtre, sans mésestimer la difficulté de la tâche : « Cela demanderait un autre gaillard que moi. » En 1846, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-tentation-de-saint-antoine/#i_86595

LES TRAVAILLEURS DE LA MER, Victor Hugo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 194 mots
  •  • 1 média

Écrits à Guernesey en 1864 et 1865, et publiés l'année suivante simultanément à Bruxelles et Paris, Les Travailleurs de la mer sont certainement, des œuvres composées par Victor Hugo (1802-1885) pendant l'exil, celle qui doit le plus au lieu lui-même. Cette influence s'accentue par la suite : au roman, intitulé initialement L'Abîme , et achevé en avril […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-travailleurs-de-la-mer/#i_86595

LES TROIS MOUSQUETAIRES, Alexandre Dumas - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 137 mots
  •  • 1 média

Plus de deux cent cinquante romans, une cinquantaine de pièces de théâtre, sans oublier les mémoires, impressions de voyage et ouvrages divers... Pour produire une telle œuvre, il aura fallu à Alexandre Dumas (1802-1870) , polygraphe inépuisable, initiateur du drame romantique puis maître du roman historique, un talent incontestable, une énergie hors du commun (Baudelaire le qualifiait de « vitali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-trois-mousquetaires/#i_86595

UBU ROI (A. Jarry) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Mireille LOSCO
  •  • 919 mots

Le personnage d'Ubu a pour origine un professeur de physique du lycée de Rennes, Félix Hébert, auquel ses élèves consacrent une littérature de potache. L'un d'entre eux, Charles Morin, écrit en 1885 Les Polonais , pièce pour marionnettes qu'il fait représenter trois ans plus tard chez lui, et qui constitue le point de départ d' Ubu roi . Parti faire ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ubu-roi-a-jarry/#i_86595

UNE SAISON EN ENFER, Arthur Rimbaud - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Hédi KADDOUR
  •  • 1 055 mots

Cette plaquette de proses fut publiée en 1873 à Bruxelles, à compte d'auteur. Une rumeur a longtemps voulu qu'Arthur Rimbaud ait ensuite brûlé cette édition ; en fait comme il avait négligé de solder son compte auprès de l'éditeur, celui-ci en avait conservé par devers lui la plupart des exemplaires. Le stock ne fut retrouvé qu'en 1901. Dans l'intervalle, la revue La Vogue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-saison-en-enfer/#i_86595

UNE TÉNÉBREUSE AFFAIRE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 272 mots

Paru en feuilleton dans Le Commerce en 1841, puis en volume en 1843, Une ténébreuse affaire s'inspire d'un fait réel qui avait défrayé la chronique quarante ans plus tôt. Dans La Comédie humaine , le roman s'inscrit parmi les « Scènes de la vie politique ». En septembre 1800, le comte Clément de Ris, sénateur, est enlevé dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-tenebreuse-affaire/#i_86595

VALLÈS JULES (1832-1885)

  • Écrit par 
  • Pierre PILLU
  •  • 1 483 mots

Vallès tenait à demeurer un inclassé, même parmi les révoltés ; il y a parfaitement réussi. Historiens et critiques littéraires tentent vainement de lui coller une étiquette ; aucune ne lui convient. « Révolté pur jus » mais non anarchiste, fervent de la Sociale mais se tenant à l'écart des partis socialistes, soucieux de réalisme mais hostile au naturalisme, il reste décidément « en marge » des é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-valles/#i_86595

LE VENTRE DE PARIS, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 206 mots

Après La Fortune des Rougon (1871) et La Curée (1872), Le Ventre de Paris est le troisième roman de la série des Rougon-Macquart . Sa parution en feuilleton dans le quotidien L'État en mars 1873, puis en volume chez Charpentier deux mois plus tard, est accueillie assez fraîchement. Si d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-ventre-de-paris/#i_86595

VERLAINE PAUL (1844-1896)

  • Écrit par 
  • Georges ZAYED
  •  • 3 868 mots
  •  • 1 média

Le génie ne fait ni l'ange ni la bête. Il se mesure à l'homme. Du « Socrate morne » et du « Diogène sali », qui tient « du chien et de l'hyène », au « meilleur poète de son temps », « un poète comme pas deux dans un siècle », Verlaine occupe une place enviable. Pourtant il n'est ni Orphée ni le chien qui retourne à son vomissement. Il est homme, avec ses faiblesses et sa complexité, et sa couronn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-verlaine/#i_86595

VERNE JULES (1828-1905)

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 2 459 mots
  •  • 2 médias

Traduit dans le monde entier et popularisé par le cinéma, la télévision et le livre de poche, Jules Verne reste un des écrivains les moins connus de la littérature française. Il s'est en effet imposé dans deux secteurs traditionnellement considérés comme mineurs : les livres pour la jeunesse et la science-fiction . De plus, l'homme est mystérieux : secrets dramatiques jalousement gardés, contradic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-verne/#i_86595

VICAIRE GABRIEL (1848-1900)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 170 mots

Poète français, Gabriel Vicaire se met assez tardivement à écrire. En plein symbolisme, il s'oppose à toutes les recherches poétiques à la mode et fait figure d'homme heureux et sensuel auprès des décadents tourmentés par le sens de leur mission. Vicaire se rattache ainsi à une tradition de poésie facile, où se chante un accord profond avec la nature, avec la nourriture, le vin et l'amour. Origina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-vicaire/#i_86595

VIE DE HENRY BRULARD, Stendhal - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 922 mots

Entre les deux principaux ouvrages autobiographiques de Stendhal, il existe moins une différence de degré que de nature : comme l'indique clairement son titre, les Souvenirs d'égotisme (1832) présentent un Henri Beyle mémorialiste de lui-même sous la Restauration – dix jours d'écriture pour dix ans de vie. La Vie de Henry Brulard ne se contente pas de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-de-henry-brulard/#i_86595

VIES IMAGINAIRES, Marcel Schwob - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Patrick BESNIER
  •  • 1 039 mots

Publié par le Mercure de France, ce livre bref et troublant témoigne du travail aigu d'analyse et de déconstruction qui se pratiquait alors autour de la revue de Remy de Gourmont. Il est difficile d'assigner un genre aux vingt-deux textes des Vies imaginaires  : Marcel Schwob (1867-1905) semble chercher un point où s'abolit l'opposition entre fiction et vérité, entre histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vies-imaginaires/#i_86595

VIGNY ALFRED DE (1797-1863)

  • Écrit par 
  • Paul VIALLANEIX
  •  • 2 399 mots

Vigny , muré, dès la quarantaine, dans un curieux silence, ne connut pas la gloire que ses succès littéraires semblaient lui promettre. Mais il ne s'adressa pas vainement à la postérité, en lui destinant, comme le naufragé qui jette la bouteille à la mer, une œuvre mieux faite pour durer que pour plaire. Au cours de sa destinée posthume, il pâtit beaucoup moins que Lamartine, Hugo ou Musset du dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-de-vigny/#i_86595

VILLIERS DE L'ISLE-ADAM PHILIPPE AUGUSTE (1838-1889)

  • Écrit par 
  • Pierre-Georges CASTEX
  •  • 1 240 mots

Salué par l'enthousiasme des poètes du Parnasse contemporain , Villiers de L'Isle-Adam fut, d'emblée, écouté comme un oracle. « Vraiment l'arrivée fut extraordinaire », rappelait, au lendemain de sa mort, Mallarmé, ami incomparable, qui est resté, pendant un quart de siècle, son admirateur fervent. Pourtant, victime de la noblesse même de son inspiration, Villiers parvint rar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-auguste-villiers-de-l-isle-adam/#i_86595

VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS, Jules Verne - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Patrick AVRANE
  •  • 819 mots
  •  • 1 média

Fils d'un avoué nantais, Jules Verne (1828-1905) aime la mer, les voyages, le théâtre, pour lequel il écrit pendant ses études de droit à Paris. Sa rencontre en 1862 avec l'éditeur Hetzel révèle son talent de romancier. Cinq Semaines en ballon , premier des soixante-quatre Voyages extraordinaires , est publié avec succès en 1863. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vingt-mille-lieues-sous-les-mers/#i_86595

VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE, Jules Verne - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 006 mots

Publié en 1864, d'abord dans le Magasin d'éducation et de récréation , revue pour la jeunesse créée par Hetzel, puis en volume chez le même éditeur dans la fameuse collection illustrée, Voyage au centre de la Terre est le deuxième des soixante-cinq Voyages extraordinaires dans les mondes connus et inconnus , rédigés entre 1862 et 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voyage-au-centre-de-la-terre/#i_86595

ZOLA ÉMILE

  • Écrit par 
  • Henri MITTERAND
  •  • 3 092 mots
  •  • 2 médias

Né à Paris le 2 avril 1840, fils d'un ingénieur d'origine vénitienne, François Zola, et d'Émilie Aubert, Émile Zola passe son enfance et son adolescence à Aix-en-Provence. Au collège Bourbon, il a pour très proches camarades Paul Cézanne et Jean-Baptiste Baille. Revenu à Paris avec sa mère, il entre en 1858 au lycée Saint-Louis, mais échoue au baccalauréat. Suivent alors deux grandes années de rel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-zola/#i_86595

ZOLA ÉMILE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 553 mots

2 avril 1840 Naissance à Paris d'Émile Zola. Avril 1843 La famille Zola s'installe à Aix-en-Provence. 24 février 1848 Chute de la monarchie de Juillet. Proclamation de la république. 2 décembre 1851 Coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte. L'Empire est proclamé l'année suivante. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zola-reperes-chronologiques/#i_86595

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Ève THÉRENTY, « FRANÇAISE LITTÉRATURE, XIXe s. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xixe-s/