POE EDGAR ALLAN (1809-1849)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain américain dont on retiendra au premier chef l'éclectisme, Edgar Poe, bien que sa célébrité repose plus particulièrement sur quelques contes fantastiques ou policiers et deux ou trois poèmes, s'est en réalité illustré dans tous les genres littéraires : critique, essai, conte, roman, poésie, dialogue et traité philosophiques. Sa vie et son œuvre ont toujours donné lieu à des débats passionnés et suscité des commentaires contradictoires, tant chez les critiques que parmi les écrivains de tout premier rang. De plus, l'estime où l'on tient l'œuvre de Poe en France depuis que Baudelaire consacra tous ses efforts à la traduire et à la commenter, de 1856 à 1865, constitue encore aux yeux de certains Américains un des plus étonnants mystères de l'histoire littéraire. Les controverses d'ordre biographique ont été, pour la plupart, suscitées par le mémoire calomniateur que le révérend Rufus Griswold publia peu après sa mort par dépit ou jalousie. Les nombreuses études psychanalytiques de l'œuvre et de la personnalité d'Edgar Poe ont prolongé ce débat qui conserve toute son actualité et s'organise principalement autour des sources de son génie : folie ou maîtrise artistique supérieure.

Edgar Poe

Edgar Poe

photographie

Célèbre par ses contes fantastiques, l'écrivain américain Edgar Allan Poe (1809-1849) s'est illustré dans tous les genres littéraires. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L'existence d'un publiciste

Né à Boston, fils d'Elisabeth Arnold, comédienne de talent, et de l'acteur David Poe Jr., orphelin dès 1811, Poe est recueilli par John Allan, un riche négociant de Richmond (Virginie) qui ne l'adoptera jamais officiellement. Il reçoit l'éducation traditionnelle des jeunes Virginiens, tant en Écosse et en Angleterre où sa famille vit de 1815 à 1820 qu'à Richmond puis à l'université de Virginie (1826) où il fait d'excellentes mais brèves études : irrité par des dettes de jeu, Allan l'en retire après quelques mois. À la suite de querelles avec son « père adoptif », il s'enfuit à Boston où il parvient à publier Tamerlane and Other Poems (1827), qui ne rencontre aucun succès. Il s'engage dans l'armée américaine sous le nom d'Edgar Perry. Une éphémère réconciliation avec Allan lu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université Paul-Valéry, Montpellier

Classification


Autres références

«  POE EDGAR ALLAN (1809-1849)  » est également traité dans :

HISTOIRES EXTRAORDINAIRES, Edgar Allan Poe - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 987 mots
  •  • 1 média

Le recueil publié par le poète et conteur américain Edgar Allan Poe (1809-1849) en 1840, sous le titre de Tales of the Grotesque and the Arabesque, comprenait vingt-cinq nouvelles . Charles Baudelaire y ajouta une vingtaine d'autres contes , qu'il traduisit et préfaça pour obtenir le recueil Histoires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoires-extraordinaires/#i_5853

CORMAN ROGER (1926-    )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 236 mots

horreurs, 1960) attirent l'attention de la critique internationale sur Roger Corman. Désormais reconnu, celui-ci demande aux responsables de l'A.I.P. de lui donner plus de moyens pour réaliser un de ses vieux rêves, adapter Edgar Allan Poe à l'écran. Il s'entoure de l'écrivain Richard Matheson et de l'acteur-dandy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-corman/#i_5853

DOCTOROW EDGAR LAWRENCE (1931-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 712 mots
  •  • 1 média

cinéma en 1991). La Machine deau de Manhattan (The Waterworks, 1994) renoue avec l’imaginaire gothique d’E. A. Poe pour évoquer New York à la fin du xixe siècle. Cité de Dieu (City of God, 2000), qui est censé être composé d’extraits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-lawrence-doctorow/#i_5853

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 206 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La légende de la plantation et son envers »  : […] À sa manière, un écrivain a traduit plus profondément encore ces inquiétudes : Edgar Allan Poe. Né à Boston, en Nouvelle-Angleterre, fils d'un comédien itinérant, il n'est sudiste que d'adoption. « La terreur », disait-il en faisant allusion aux thèmes « gothiques » qu'il avait empruntés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_5853

GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Gilles MENEGALDO
  •  • 6 389 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mémoire et folie : le gothique américain »  : […] américain, en particulier la wilderness associée à un espace infernal et archaïque dans Young Goodman Brown. De son côté, dans les nouvelles réunies en recueil après sa mort (Tales of Mystery and Imagination et Tales of the Grotesque and the Arabesque), Edgar Allan Poe intériorise le gothique. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-cinema-gothique/#i_5853

MON CŒUR MIS À NU, Charles Baudelaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 175 mots
  •  • 1 média

que Jacques Crépet rattache au premier recueil, et 1859-1866 pour Mon Cœur mis à nu. Ce dernier titre semble avoir été inspiré à l'auteur par Edgar Poe dans ses Marginalia : « S'il vient à quelque ambitieux la fantaisie de révolutionner d'un seul coup le monde entier de la pensée humaine, de l'opinion humaine et du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mon-coeur-mis-a-nu/#i_5853

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 619 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Aux origines du roman policier »  : […] de la voiture du Premier consul, Dubois, préfet de police de l'an VIII, remonta jusqu'aux auteurs de l'attentat, fondant de la sorte la police scientifique. C'est l'Américain Edgar Allan Poe (1809-1849) qui comprit le premier la leçon. Dans Double Assassinat dans la rue Morgue (The Murders in the Rue Morgue) publié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_5853

ROMAN D'AVENTURES

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 3 894 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle lecture du monde »  : […] des côtes des continents était presque achevé – à l’exception des pôles, qui inspirèrent d’ailleurs les romanciers, de l’Edgar Allan Poe des Aventures d’Arthur Gordon Pym (1838) au Verne du Sphinx des glaces (1897). Dès lors, la mission que s’assignent les sciences géographiques va être la connaissance de l’intérieur des terres, et tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-d-aventures/#i_5853

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude RICHARD, « POE EDGAR ALLAN (1809-1849) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-poe/