Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

POE EDGAR ALLAN (1809-1849)

Edgar Allan Poe, un des écrivains américains les plus célèbres, longtemps controversé dans son pays, a très tôt été reconnu comme un auteur majeur en France grâce aux traductions de Baudelaire et Mallarmé, et aux propos admiratifs de Paul Valéry. Grand inventeur de formes, il est l’un des fondateurs du genre du roman policier avec la trilogie consacrée au chevalier Dupin, mais il est aussi considéré comme un précurseur de la science-fiction, et un des artisans du renouvellement du récit gothique qu’il intériorise (« la terreur ne vient pas d’Allemagne mais de l’âme ») et marque de son empreinte. Célébré au départ seulement pour quelques récits et poèmes, Poe a été redécouvert à partir des années 1950-1960 par les critiques anglo-saxonne puis française (en particulier Claude Richard et Henri Justin) qui ont permis une réévaluation en profondeur de toute son œuvre, après des décennies de falsifications de textes et de mensonges.

Edgar Allan Poe - crédits : C.T. Talman/ Library of Congress, Washington, D.C.

Edgar Allan Poe

Journaliste, critique littéraire, nouvelliste, romancier, essayiste, Poe est un écrivain à multiples facettes. Formé à la culture classique, grand lecteur (Shakespeare, les romanciers gothiques, Walter Scott, etc.), riche d’un savoir encyclopédique qui se reflète dans son œuvre à travers de nombreuses citations, références et allusions, ils’intéresse aussi à l’actualité scientifique, aux explorations, aux voyages en ballon et en bateau, au mesmérisme, aux enterrés vivants, aux automates, à la philosophie, aux mathématiques, au mysticisme allemand, à l’astronomie, à la peste, au télégraphe, au bateau à vapeur, au galvanisme, aux transes post-mortem… La richesse et la complexité de son œuvre se nourrissent de cette curiosité intellectuelle insatiable.

L’œuvre de cet auteur reconnu et célébré partout dans le monde a généré une masse critique considérable de part et d’autre de l’Atlantique. Mais Poe, en raison de son esprit tourmenté, de son destin tragique, de son aura romantique et de sa réputation sulfureuse (alcoolisme, drogue, perversité morale), alimentée par divers biographes et exégètes –  en premier lieu Rufus Griswold, son exécuteur testamentaire, mais aussi Marie Bonaparte dont l’approche freudienne est réductrice –, est devenu dès le début du xxe siècle, une « icône » de la culture populaire à travers la transposition de ses œuvres dans différents médias (cinéma, peinture, bande dessinée, jeux vidéo, radio, musique). Un mythe s’est construit au cours des décennies, fondé sur la confusion persistante entre l’écrivain et ses personnages et une vision parfois fantasmatique de l’œuvre. Poe lui-même a contribué à ce mythe en mettant sa vie en fiction et en se construisant des identités d’emprunt. Comme l’a écrit Claude Richard : « Chacun voudra se mirer dans l’œuvre de Poe. »

Entre vie et fiction

Né à Boston le 19 janvier 1809, fils d’Elizabeth Arnold, actrice de talent, et de David Poe, comédien, Poe, orphelin dès 1811, est recueilli (mais non adopté) par John Allan, riche négociant à Richmond (Virginie) avec qui il aura des relations très conflictuelles. Éduqué en partie en Angleterre et en Écosse, puis à Richmond, après un bref séjour à l’université de Virginie (1826), il s’engage dans l’armée américaine sous le pseudonyme d’Edgar A. Perry, quitte l’armée, puis, provisoirement réconcilié avec Allan, est admis à l’académie militaire de West Point dont il se fait renvoyer après quelques mois, cette fois définitivement brouillé avec Allan et ne supportant plus la discipline militaire. Dès 1829, il publie Al Aaraaf, Tamerlane and Minor Poems. Séjournant à Baltimore chez sa tante Maria Clemm, il soumet cinq contes à un concours organisé par le Saturday Courier de Philadelphie. S’il ne remporte pas le prix, ses contes, appréciés du jury, sont publiés en 1832. En 1833, Manuscrit trouvé dans[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Gilles MENEGALDO. POE EDGAR ALLAN (1809-1849) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le

Médias

Edgar Allan Poe - crédits : C.T. Talman/ Library of Congress, Washington, D.C.

Edgar Allan Poe

<em>Double Assassinat dans la rue Morgue</em>, R. Florey - crédits : Everett Collection/ Aurimages

Double Assassinat dans la rue Morgue, R. Florey

<em>Le Corbeau</em>, E. Manet - crédits : Heritage Art/ Heritage Images/ Getty Images

Le Corbeau, E. Manet

Autres références

  • HISTOIRES EXTRAORDINAIRES, Edgar Allan Poe - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 991 mots
    • 1 média

    Le recueil publié par le poète et conteur américain Edgar Allan Poe (1809-1849) en 1840, sous le titre de Tales of the Grotesque and the Arabesque, comprenait vingt-cinq nouvelles. Charles Baudelaire y ajouta une vingtaine d'autres contes, qu'il traduisit et préfaça pour obtenir le recueil...

  • CORMAN ROGER (1926-2024)

    • Écrit par
    • 1 317 mots

    Cinéaste et producteur américain, Roger Corman a réalisé une cinquantaine de films, généralement de « genre » et à petit budget, et en a produit près de quatre cents. Il a mis en scène son dernier film en 1990, mais a continué à produire jusqu’à sa mort. Un oscar d’honneur lui a été attribué en 2010....

  • DOCTOROW EDGAR LAWRENCE (1931-2015)

    • Écrit par
    • 692 mots
    • 1 média

    Né le 6 janvier 1931 dans le quartier du Bronx (New York), Edgar Lawrence Doctorow est issu d’une famille juive d’origine russe. Il obtient un diplôme de bachelor of arts (1952) au Kenyon College, avant d’étudier l’art dramatique et la mise en scène pendant un an à la Columbia University. Il...

  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

    • Écrit par , , , , , , et
    • 40 118 mots
    • 25 médias
    À sa manière, un écrivain a traduit plus profondément encore ces inquiétudes : Edgar Allan Poe. Né à Boston, en Nouvelle-Angleterre, fils d'un comédien itinérant, il n'est sudiste que d'adoption. « La terreur », disait-il en faisant allusion aux thèmes « gothiques » qu'il avait empruntés à la littérature...
  • GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

    • Écrit par
    • 6 313 mots
    • 5 médias
    ...aussi en relief le paysage américain, en particulier la wilderness associée à un espace infernal et archaïque dans Young Goodman Brown. De son côté, dans les nouvelles réunies en recueil après sa mort (Tales of Mystery and Imagination et Tales of the Grotesque and the Arabesque), Edgar Allan Poe intériorise...
  • Afficher les 7 références