LES FLEURS DU MAL (C. Baudelaire)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 25 juin 1857, lorsque Les Fleurs du mal sont publiées chez Poulet-Malassis, Charles Baudelaire (1821-1867) n'est alors connu que comme critique d'art (Salons de 1845 et 1846) et traducteur d'Edgar Poe (Histoires extraordinaires, 1856). Ses poèmes n'ont fait l'objet que de rares publications dont la plus célèbre est celle des Fleurs du mal dans la Revue des Deux Mondes (1er juin 1855). Ce recueil va ainsi rassembler une œuvre pour moitié inédite et dont la maturation s'est étendue sur plus d'une quinzaine d'années. Cette publication, souvent annoncée, a connu plusieurs titres successifs : Les Lesbiennes (1845), Les Limbes (1848), avant que Les Fleurs du mal s'impose en 1855.

Charles Baudelaire , Nadar

Charles Baudelaire , Nadar

Photographie

Félix Nadar, Charles Baudelaire au fauteuil, 1855, épreuve unique sur papier salé à partir d'un négatif détruit, 28 cm x 16,5 cm, musée d'Orsay, Paris. Portrait du poète, critique d'art et traducteur d'Edgar Poe, par le portraitiste de la bohème parisienne des années 1850. 

Crédits : Nadar/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Didier WAGNEUR, « LES FLEURS DU MAL (C. Baudelaire) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fleurs-du-mal/