JURASSIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Succédant au Trias et précédant le Crétacé, le Jurassique correspond au deuxième système du Mésozoïque (ère secondaire), qui s'étale de — 199,6 (± 0,3) millions d'années (Ma) à — 145,5 (± 4) Ma, soit une durée d'environ 55 Ma. Le terme « Jura Kalkstein », proposé par Alexander von Humboldt en 1799 pour désigner des dépôts sédimentaires carbonatés du Jura, fut repris en 1829 par Alexandre Brongniart, qui suggère plutôt l'appellation « terrains jurassiques ». Ce système est subdivisé en trois sous-systèmes ou séries : le Jurassique inférieur, ou Lias, qui comprend, du plus ancien au plus récent, les étages Hettangien, Sinémurien, Pliensbachien et Toarcien ; le Jurassique moyen, ou Dogger, représenté par l'Aalénien, le Bajocien, le Bathonien, et le Callovien ; et, enfin, le Jurassique supérieur, ou Malm, avec l'Oxfordien, le Kimméridgien et le Tithonien.

Après la limite Trias/Jurassique – marquée par une chute très importante de la biodiversité et la disparition des conodontes, Orthoceratida et Ceratitida –, les ammonites et les reptiles se développent et se diversifient. Les ammonites présentaient à cette époque un taux d'évolution élevé et une grande répartition géographique qui en font des fossiles d'intérêt majeur en biostratigraphie. La définition de biozones, sous-zones et nombreux horizons a permis l'établissement d'un découpage stratigraphique très précis du Jurassique. D'autres groupes d'invertébrés – bivalves, gastéropodes, brachiopodes, crinoïdes... –, très répandus au Jurassique, présentent un intérêt stratigraphique plus limité mais constituent de bons indicateurs de milieux de dépôts. Certains groupes de microfossiles jouent un rôle important en biostratigraphie, notamment les foraminifères et les radiolaires. Ces derniers constituent un des composants majeurs des sédiments pélagiques jurassiques. La faune de vertébrés est dominée par les dinosaures en domaine continental et par de nombreux reptiles marins (Plésiosaures, Ichtyosaures). Les sélaciens (requins) sont fréquents, et les premiers téléostéens apparaissent au Jurassique supérieur. C'est également à la fin du Jurassique qu'apparaissent les premiers oiseaux, notamment avec le genre Archaeopteryx découvert en 1861, par le paléontologue allemand Hermann von Meyer, dans les calcaires lithographiques tithoniens de Bavière. La flore jurassique est dominée par les gymnospermes (cycadales, ginkgoales, bennettitales et coniférales) qui atteignent leur apogée. Les nannofossiles calcaires (coccolithophoridés, algues vertes unicellulaires) apparus à la fin du Trias, se développent considérablement au cours du Lias.

La limite Jurassique-Crétacé, encore mal définie, ne correspond pas à une chute importante de la biodiversité. En milieu épicontinental, une régression importante et le passage d'une sédimentation marine à une sédimentation continentale interviennent au voisinage de cette limite. C'est le cas en particulier dans les bassins de Paris et de Londres. En revanche, dans les faciès pélagiques, la limite Jurassique-Crétacé ne se marque pas par des changements importants.

D'un point de vue paléogéographique, la Pangée, unique supercontinent issu de l'histoire paléozoïque et triasique, commence à subir, dès le Lias, une fragmentation par les mécanismes de rifting, notamment à l'emplacement du futur Atlantique central. Progressivement, la Téthys s'étend vers l'Ouest, rejoint l'océan Atlantique central et sépare ainsi la Pangée en deux : au Nord, la Laurasia (Amérique du Nord, Europe, Asie), et, au Sud, le Gondwana (Amérique du Sud, Afrique, Arabie, Inde, Australie, Antarctique). À la fin du Jurassique, ces deux masses continentales sont complètement dissociées. Au Jurassique, l'océan Indien commence à s'individualiser, à la suite du rifting entre Amérique du Sud, Afrique, Arabie (Gondwana ouest) d'une part et Inde, Antarctique, Australie (Gondwana est) d'autre part. À l'extrême fin du Jurassique, un bras de mer sépare Gondwana ouest et Gondwana est.

L'éclatement de la Pangée a probablement favorisé l'établissement d'influences océaniques plus marquées qu'au Trias et le développement de climats plus humides et fortement influencés par le phénomène de la mousson. La reconstitution des paléotempératures des eaux océaniques à partir des données isotopiques montre que celles-ci étaient relativement élevées et que les gradients latitudinaux étaient atténués par rapport à la période actuelle. L'étude des faunes d'ammonites montre que le provincialisme peu marqué durant le Lias et le Dogger s'accentue progressivement au cours du Malm, sous-système durant lequel se mettent en place les faunes dites boréales aux hautes et moyennes latitudes et les faunes dites téthysiennes aux plus basses latitudes. À la fin du Jurassique, cette distinction paléobiogéographique suggère un épisode plus froid en accord avec la présence de tillites indiquant l'installation de petites calottes glaciaires aux hautes paléolatitudes. La baisse du niveau marin, à l'origine de la régression importante qui a conduit dans le bassin de Paris et de Londres aux dépôts des faciès laguno-lacustres du Purbeckien, pourrait être la conséquence de cet intervalle glaciaire.

Plusieurs épisodes de sédimentation organique ont émaillé le Jurassique. À la fin du Lias, les sédiments toarciens contiennent fréquemment une quantité importante de matière organique. À l'échelle du globe, les sédiments de la zone à Falciferum (Toarcien inférieur) se présentent sous forme d'argiles noires riches en matière organique et en pyrite (black-shales). La fin du Jurassique constitue également une période d'accumulation de black-shales, roches mères d'hydrocarbures aujourd'hui activement exploitées en mer du Nord, dans le sud des États-Unis et en Arabie. Une période de haut niveau marin associée à un climat chaud a probablement favorisé une forte productivité biologique sur les plateaux continentaux et l'anoxie (diminution d'oxygène) des fonds marins a permis la préservation de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Autres références

«  JURASSIQUE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 709 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Bassin du Congo et Kalahari »  : […] Après la période du Karoo, au Jurassique, la région congolaise forme une vaste cuvette où s'accumulent des formations continentales. À la base se déposent des argilites rouges qui comportent à leur sommet des schistes bitumineux surmontés d'un niveau calcaire. Ces horizons ont fourni une faune de Poissons du Jurassique supérieur (Kimméridgien). Le calcaire et les Poissons qu'il contient évoquent […] Lire la suite

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA, 
  • Thomas SCHEURER
  •  • 13 213 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Stratigraphie et paléogéographie  »  : […] Les terrains qui constituent les Alpes franco-italiennes appartiennent à deux ensembles : un socle antérieur au Secondaire, d’âge hercynien ; une couverture secondaire et tertiaire. A.  Le socle est représenté dans une série d’affleurements en un certain nombre d’alignements parallèles à la direction générale de la chaîne ; ce sont, d’ouest en est : a ) les massifs cristallins externes développés […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 183 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les Andes centrales et méridionales : Pérou, Bolivie, nord du Chili et de l'Argentine »  : […] Entre les transversales de Huancabamba, au nord, et de Bariloche, au sud, la cordillère des Andes, dépourvue d'ophiolites, comporte d'impressionnantes séries d'andésites. Elle est divisée en Andes centrales et méridionales, de part et d'autre du coude d'Arica. La transition du cycle hercynien au cycle andin s'opère au Trias , qui marque le début de la subduction du Pacifique sous l'Amérique du Su […] Lire la suite

ARCHAEOPTERYX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 2 136 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire des découvertes »  : […] C’est dans une lettre du 15 août 1861 à son collègue Heinrich Georg Bronn (1800-1862), publiée dans la revue Neues Jahrbuch für Mineralogie , Geognosie , Geologie und Petrefakten-Kunde , que le paléontologue allemand Hermann von Meyer (1801-1869) signala la découverte d’une plume fossilisée, ressemblant tout à fait à celle d’un oiseau moderne, dans les calcaires lithographiques du Jurassique […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Jurassique (205-135 Ma) »  : […] Au Lias, l'Asie reste largement émergée avec d'importantes accumulations de séries continentales à charbon, tandis que le bassin de Verkhoïansk régresse, pour reprendre un peu d'ampleur au Jurassique. Au Malm, le plissement mésozoïque s'étend au massif de Verkhoïansk et au bassin de l'Amour, ainsi qu'à la Chine, l'Indochine et l'Insulinde. L'activité volcanique jurassique se concentre dans la Sib […] Lire la suite

DINOSAURES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 7 339 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'origine des dinosaures  »  : […] Les dinosaures apparaissent vers le début du Trias supérieur, il y a environ 225 Ma (fig. 3). Leur origine est à rechercher parmi de petits archosaures légèrement bâtis, qui montrent les prémices des adaptations locomotrices des dinosaures, tels que Marasuchus découvert dans le Trias moyen d'Argentine. Les premiers dinosaures sont apparemment des formes bipèdes et carnivores, telles que Herreras […] Lire la suite

DOCODONTES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 1 506 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premiers fossiles complets de docodontes »  : […] Le premier fossile complet de docodonte, Castorocauda lutrasimilis , a été découvert en 2004 dans la province du Liaoning, dans les couches de Daohugou. Ce même gisement a également livré le mammifère volant Volaticotherium , qui est classé parmi les Triconodontes ( Mammalia primitifs), et Pseudotribos , fouisseur insectivore proche des Monotrèmes (groupe des Mammalia ). Bien conservé, Castorau […] Lire la suite

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 015 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La sédimentation épicontinentale marine du Jurassique »  : […] Au cours du Jurassique, le domaine téthysien prend de l'ampleur. Avec l'ouverture de l'Atlantique central (vers 200, vers 160 Ma) commence à apparaître la véritable Téthys (ou Mésogée), qui va former une ceinture océanique continue autour du globe, ceinture qui se situe dans la zone intertropicale et qui sépare le continent laurasien de l'hémisphère Nord, auquel appartient l'Europe, des continent […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 657 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Stratigraphie et paléogéographie »  : […] Le socle (fig. 16) est formé d'une série de terrains métamorphiques (gneiss, micaschistes, phyllades) dont les termes les moins transformés ont livré, en un point (près d'Hyères), quelques Graptolithes, seuls fossiles connus dans cet ensemble. Des granites intrusifs, certainement hercyniens, les traversent : granite du plan de la Tour dans le massif des Maures, granite du Rouet dans le massif du […] Lire la suite

GONDWANA

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK, 
  • Michel WATERLOT
  •  • 2 444 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Reconstitutions et fragmentation du Gondwana »  : […] Dans l'esprit de nombreux géologues contemporains, le Gondwana était constitué d'un bloc compact autour du pôle (Sud) du Paléozoïque supérieur, rassemblant, comme on vient de le voir, Amérique du Sud, Afrique, Arabie, Madagascar, Inde, Australie et Antarctique. Cependant, à la suite des nombreux travaux réalisés notamment en Asie méridionale et autour du Pacifique, il s'avère que la réalité est be […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-François DECONINCK, « JURASSIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jurassique/