GYMNOSPERMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Phylogénie des Gymnospermes actuelles (Acrogymnospermes)

Phylogénie des Gymnospermes actuelles (Acrogymnospermes)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ginkgo biloba

Ginkgo biloba
Crédits : Hervé Sauquet

photographie

Cycas

Cycas
Crédits : Hervé Sauquet

photographie

Gnetum gnemon

Gnetum gnemon
Crédits : Hervé Sauquet

photographie

Tous les médias


Les Gymnospermes rassemblent toutes les plantes dont l'ovule (structure reproductrice femelle se transformant en graine après fécondation) est nu, c'est à dire non enveloppé dans une structure close (le carpelle). Le terme gymnosperme vient du grec gymnos, qui signifie « nu », et sperma, « semence » ou « graine ». On qualifie donc également ce groupe de « plantes à graines nues ». L'ovule est une caractéristique des Spermatophytes (plantes à graines), grand groupe de plantes qui englobe les Gymnospermes et les Angiospermes (plantes à fleurs), ces dernières possédant des ovules enfermés dans la partie basale du pistil (l’ovaire) des fleurs.

Les Gymnospermes actuelles (appelées Acrogymnospermes, en latin Acrogymnospermae) ne constituent qu’une partie de ce groupe dont de nombreux taxons (sous-groupes) sont uniquement connus à l’état fossile. Ses représentants actuels sont pratiquement tous des plantes ligneuses arborescentes ou arbustives. Certaines espèces sont réduites à deux feuilles au sol (Welwitschia mirabilis) tandis que d’autres forment les arbres les plus imposants du monde (par exemple, Sequoia sempervirens atteint 110 m de hauteur). Toutes les Gymnospermes actuelles sont des espèces pérennes (vivaces) et la plupart sont sempervirentes (à feuillage persistant), avec quelques exceptions notables d’espèces à feuilles caduques telles que le ginkgo (Ginkgo biloba), le mélèze (Larix decidua) et le cyprès chauve (Taxodium distichum).

Définition et caractéristiques des Gymnospermes

Les Gymnospermes, autrefois plus diversifiées, ne représentent aujourd’hui qu’une infime partie des Spermatophytes en termes d’espèces : on dénombre environ 1 000 espèces actuelles, réparties en douze familles. Comme chez les Angiosperme [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : professeur au Laboratoire écologie, systématique, évolution de l'université Paris-Sud
  • : maître de conférences à l'université Paris-Sud, professeur au Laboratoire écologie, systématique, évolution de l'université Paris-Sud

Classification


Autres références

«  GYMNOSPERMES  » est également traité dans :

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 120 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Origine des Angiospermes »  : […] du registre fossile. De même, la théorie plus récente des Anthophytes, selon laquelle les Gnetales [Gnétales] (petit groupe de Gymnospermes) seraient le groupe frère actuel (vivant) des Angiospermes et partageraient avec elles des structures florales homologues, est aujourd’hui invalidée par toutes les analyses moléculaires. Ces dernières montrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angiospermes/#i_4203

ARAUCARIALES

  • Écrit par 
  • Évelyne HODCENT
  •  • 1 407 mots
  •  • 2 médias

Les arbres appartenant à l'ordre des Araucariales sont des Gymnospermes de grande taille qui se répartissent en deux genres : Araucaria et Agathis (syn. : Dammara). À l'état naturel, on les rencontre presque exclusivement dans l'hémisphère austral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/araucariales/#i_4203

BOIS

  • Écrit par 
  • Marie Elisabeth BORREDON, 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Xavier DÉGLISE, 
  • Carlos VACA-GARCIA
  •  • 9 115 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Bois homoxylés et hétéroxylés »  : […] Les bois de conifères, comme ceux de toutes les gymnospermes, sont constitués par des cellules verticales à ponctuations aréolées, appelées trachéides. On retrouve de tels éléments cellulaires effilés et ponctués dans de nombreuses espèces d'angiospermes dicotylédones (ex. : chêne), alors que dans des espèces plus évoluées comme les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bois/#i_4203

CORDAITOPHYTES

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU
  •  • 1 324 mots

Les caractères anatomiques, histologiques et biologiques des Cordaites sont intermédiaires entre ceux des « fougères à graines » (Ptéridospermaphytes) et ceux des Gymnospermes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cordaitophytes/#i_4203

CUPRESSALES

  • Écrit par 
  • Michel GIANORDOLI
  •  • 1 388 mots
  •  • 2 médias

Les Cupressales définies par Emberger (1960) comportent deux familles de Gymnospermes, les Taxodiacées, comme le cyprès-chauve (Taxodium), et les Cupressacées, par exemple le cyprès et le genévrier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cupressales/#i_4203

CYCADOPHYTES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude AUDRAN, 
  • Édouard BOUREAU
  •  • 2 344 mots
  •  • 3 médias

Outre une certaine utilité ornementale, les Cycadophytes présentent pour le biologiste un énorme intérêt en raison de leurs caractères archaïques qui en font des plantes vasculaires intermédiaires et primitives, situées selon les classifications parmi les Gymnospermes ou les Préphanérogames […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycadophytes/#i_4203

EMBRYOLOGIE VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE
  •  • 2 125 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Taxonomie et embryogenèse »  : […] Chez les plantes à ovules nus que sont les Préspermaphytes (Cycadaceae et ginkgo) et les Spermaphytes Gymnospermes, l'embryogenèse débute (sauf chez Sequoia, Gnetum et Welwitschia) par un stade (cœnocytique) où les noyaux sont dits libres, car la première apparition de parois cellulaires est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie-vegetale/#i_4203

GRAINE

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 419 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Structure »  : […] Chez les Gymnospermes (Coniférophytes et Gnétophytes), les réserves sont stockées dans le prothalle femelle (gamétophyte), formé de très nombreuses cellules à n chromosomes ; ce prothalle s'hypertrophie et se charge d'amidon, d'huiles et de protéines à mesure que l'embryon prend forme. La graine contient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graine/#i_4203

JURASSIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 1 087 mots

découvert en 1861, par le paléontologue allemand Hermann von Meyer, dans les calcaires lithographiques tithoniens de Bavière. La flore jurassique est dominée par les gymnospermes (cycadales, ginkgoales, bennettitales et coniférales) qui atteignent leur apogée. Les nannofossiles calcaires (coccolithophoridés, algues vertes unicellulaires) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurassique/#i_4203

PINALES

  • Écrit par 
  • Jean LEPOUSÉ
  •  • 1 986 mots
  •  • 3 médias

Les Pinales constituent un ordre de Gymnospermes appartenant au sous-embranchement des Conifères ; elles ne comprennent qu'une seule famille, les Pinacées, appelées aussi Abiétacées, et groupent dix genres vivants dont certains sont très familiers : sapin, pin, épicéa, mélèze ou cèdre. Ces arbres à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pinales/#i_4203

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 778 mots
  •  • 12 médias

représentées par : les Plantes à fleurs (Angiospermes), qui sont majoritaires ; les Conifères et autres plantes à graines nues (rassemblés sous le terme de Gymnospermes) ; les fougères et les prêles (formant les Monilophytes) ; les Lycophytes et les mousses (Bryophytes). Les Plantes terrestres vivent majoritairement à l’interface sol-atmosphère ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_4203

PODOCARPALES

  • Écrit par 
  • Michel GIANORDOLI, 
  • Évelyne HODCENT
  •  • 1 141 mots
  •  • 2 médias

Au sein des Gymnospermes, les Podocarpales sont caractérisées par la structure de leur inflorescence femelle réduite à un cône uniovulé. L'aspect de ce cône, lorsqu'il a atteint sa taille définitive, avait attiré l'attention des botanistes et il valut au genre principal le nom de Podocarpus ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/podocarpales/#i_4203

PRÉPHANÉROGAMES

  • Écrit par 
  • Fabienne PETIT
  •  • 346 mots

Dans la classification botanique, les préphanérogames constituent un ensemble ayant la valeur d'un embranchement. Ces végétaux ont été longtemps considérés comme des gymnospermes, c'est-à-dire comme des plantes à graines, à cause de l'ovule, très grand, parfois énorme (de 10 à 12 cm), simulant une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prephanerogames/#i_4203

PROTHALLE

  • Écrit par 
  • Monique GUERN
  •  • 422 mots

Chez les Gymnospermes, l'endosperme homologue d'un prothalle femelle est inclus dans l'ovule et ne comporte que deux ou trois archégones fonctionnels et assez régressés. Le prothalle mâle est représenté par les quelques cellules (le plus souvent quatre) du grain de pollen en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prothalle/#i_4203

RÉSINEUX FORÊTS DE

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 117 mots
  •  • 2 médias

Les résineux sont, pour les forestiers, les Gymnospermes arborescents, et spécialement les Coniférales, par opposition aux essences d'Angiospermes dites « feuillues ». Leurs peuplements sont généralement sempervirents ; on trouve cependant de notables exceptions (Taxodium et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-de-resineux/#i_4203

SIPHONOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 215 mots

Terme désignant, chez les végétaux, le mode de fécondation dans lequel les gamètes mâles, immobiles, sont conduits par un canal cytoplasmique émis par l'organisme (ou l'organe) mâle jusqu'au voisinage des gamètes femelles (oosphères) avec lesquels ils fusionnent. La siphonogamie existe très rarement chez les végétaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siphonogamie/#i_4203

SPERMATOPHYTES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 955 mots
  •  • 1 média

encore appelées plantes à fleurs, qui sont caractérisées notamment par le fait que les ovules sont enveloppés dans une structure close appelée carpelle (dont la base, qui contient les ovules, est nommée ovaire). Le reste des Spermatophytes est représenté par les Gymnospermes (environ 1 000 espèces actuelles) qui, elles, possèdent des ovules nus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spermatophytes-spermaphytes/#i_4203

TAXALES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE
  •  • 1 913 mots
  •  • 2 médias

Les Taxales constituent un ordre de la classe des Gymnospermes regroupant la famille des Céphalotaxacées, qui se réduit à un seul genre (Cephalotaxus) et cinq espèces, et celle des Taxacées comportant une quinzaine d'espèces réparties en cinq genres : Amentotaxus, Austrotaxus, Nothotaxus, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxales/#i_4203

ZOÏDOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 409 mots

Terme désignant, chez les végétaux, un mode particulier de fécondation, où les gamètes mâles sont mobiles grâce à des flagelles, ressemblent beaucoup aux spermatozoïdes des animaux, et nagent dans un milieu liquide à la rencontre des gamètes femelles. La zoïdogamie existe chez les bryophytes (mousses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoidogamie/#i_4203

Voir aussi

ANTHÉROZOÏDES    BIOLOGIE MOLÉCULAIRE    BRACTÉE    CÔNE botanique    CONIFÈRES    CYCADALES    DIOÏQUES    ÉTAMINE    FÉCONDATION    GAMÉTOPHYTE    GINKGO ou GINKYO    OOSPHÈRE    OVULE    PALÉOBOTANIQUE    PHYLOGÉNIE ou PHYLOGENÈSE    PINACÉES ou ABIÉTACÉES    POLLINISATION    PTÉRIDOSPERMÉES    WELWITSCHIA    XYLÈME

Pour citer l’article

Sophie NADOT, Hervé SAUQUET, « GYMNOSPERMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnospermes/