Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ANNING MARY (1799-1847)

Chercheuse de fossiles, l’Anglaise Mary Anning a fait de remarquables découvertes qui ont eu une influence considérable sur le développement de la paléontologie alors naissante.

Sauvée de la misère par la récolte des fossiles

Mary Anning est née le 21 mai 1799 dans une famille modeste à Lyme Regis, petite ville portuaire de la côte du Dorset (sud-ouest de l’Angleterre) qui, au début du xixe siècle, s’est transformée en station balnéaire. Son père, Richard, menuisier de profession, complète ses revenus en vendant aux touristes aisés des fossiles ramassés au pied des falaises voisines. Il initie sa fille à cette occupation. À sa mort en 1810, Mary et son frère Joseph, avec l’aide de leur mère, Molly, développent cette activité pour se sortir de la misère. Les fossiles proviennent des falaises proches de Lyme Regis, composées de roches sédimentaires déposées en milieu marin au début du Jurassique, il y a environ 200 millions d’années. Des invertébrés tels que des ammonites et bélemnites y sont très communs, et des restes de poissons et de reptiles marins sont relativement fréquents. Dès 1811, Joseph découvre le crâne d’un grand reptile, le reste du squelette étant trouvé par Mary l’année suivante. Ce spécimen remarquablement bien conservé est vendu au châtelain local pour 23 livres sterling, une somme considérable à cette époque. Étudié par l’anatomiste britannique sir Everard Home (1756-1832), il se révèle appartenir à un reptile marin jusque-là non identifié, auquel le naturaliste allemand Charles Konig (1774-1851) – qui fera toute sa carrière en Angleterre – donne le nom d’Ichthyosaurus (« poisson-lézard ») en 1817. Ce fossile est cédé au British Museum en 1819. Ce n’est pas la première découverte de restes d’un tel animal, mais la qualité de ce fossile permet d’en comprendre les singularités anatomiques indiquant une profonde adaptation à la vie aquatique.

Mary Anning

Mary Anning

Représentation du crâne de l’ichthyosaure découvert par Joseph Anning

Représentation du crâne de l’ichthyosaure découvert par Joseph Anning

À la suite de cette découverte, Mary Anning acquiert une renommée certaine en tant que chercheuse de fossiles. Néanmoins, seuls les spécimens rares, d’un intérêt scientifique ou muséographique, peuvent se vendre à un prix élevé. Faute d’en avoir suffisamment à proposer, la famille Anning est confrontée à de graves difficultés financières en 1819. Conscient de la situation, le colonel Thomas Birch (1768-1829), qui a acheté divers fossiles importants trouvés par Mary Anning, vend sa propre collection aux enchères en 1820 pour lui apporter une aide financière. Par son retentissement, cette vente fait connaître Mary Anning à un cercle plus vaste de collectionneurs et de scientifiques, parmi lesquels Georges Cuvier (1769-1832), qui fait acquérir pour le Muséum de Paris plusieurs reptiles marins qu’elle a trouvés. À partir de 1820, les découvertes remarquables s’enchaînent avec notamment, en plus de nombreux ichthyosaures, un reptile marin à long cou qui sera nommé Plesiosaurus, puis le premier reptile volant à avoir été trouvé en Grande-Bretagne, apparenté aux ptérodactyles connus jusque-là seulement en Allemagne. À cela s’ajoutent des spécimens spécialement intéressants de requins et de divers invertébrés (crinoïdes, bélemnites avec leur poche à encre, etc.). Mary Anning poursuit son activité de recherche et de vente de fossiles jusqu’à sa mort, le 9 mars 1847, d’un cancer du sein.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Représentation du crâne de l’ichthyosaure découvert par Joseph Anning

Représentation du crâne de l’ichthyosaure découvert par Joseph Anning

Autres références

  • COMMERCE DES FOSSILES

    • Écrit par Eric BUFFETAUT
    • 2 938 mots
    • 3 médias
    ...personnes habitant à proximité de sites fossilifères se livrant à ces activités de façon occasionnelle ou permanente. Un exemple bien connu est celui de Mary Anning (1799-1847), de la petite ville de Lyme Regis sur la côte du Dorset (Angleterre), devenue célèbre pour avoir collecté et vendu à divers musées...

Voir aussi