BRACHIOPODES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Brachiopodes : évolution

Brachiopodes : évolution
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Lingule

Lingule
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Coquille et valves

Coquille et valves
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Magellania

Magellania
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les Brachiopodes (βραχ́ιων, bras ; πόυς, gén. ποδ́ος, pied) constituent aujourd'hui un ensemble peu important, souvent associé aux Bryozoaires et aux Phoronidiens sous le vocable de Vermidiens, dans le « groupe confus des Vers » : ce sont des Lophophoriens. Dans l'ensemble des temps géologiques, surtout pendant l'ère primaire, le nombre et la diversité de leurs représentants les placent au premier plan des Invertébrés, presque au niveau d'un embranchement.

À l'intérieur d'une coquille comportant une valve dorsale et une valve ventrale, le corps de l'animal présente ventralement un pédoncule prolongeant le corps et l'attachant au substratum ; il est muni dorsalement d'une couronne buccale composée de deux bras qui portent des tentacules ou cirres, le tout constituant un organe caractéristique : le lophophore.

Écologie

Les Brachiopodes sont tous marins (les Inarticulés tolèrent des variations de salinité). Actuels ou fossiles, ils se répartissent entre deux types écologiques : les fouisseurs, qui font partie de l'endofaune des plages (ex. : Lingula, Glottidia, à long pédoncule contractile) et les formes fixées sur le fond, membres de l'épifaune, dont une forte proportion vit aujourd'hui sur les « fonds coralligènes » (de part et d'autre de l'isobathe – 200 m). De nos jours, les Gastrocaules vivent entre les isothermes 8 et 10 0C, et dans des sables fins (de 60 à 80 μm de grain) ; Lingula entre 5 et 50 m de profondeur, Glottidia entre 10 et 70 m. Certains Pygocaules comme les Thécidées vivent au voisinage des récifs, mais dans un habitat en faible éclairement, collés sous des surplombs.

Les Brachiopodes d'endofaune ont dominé pendant le Cambrien, puis ce sont les formes épifaunales qui l'emportèrent à partir de l'Ordovicien. Ces dernières furent extrêmement diverses depuis la zone tidale jusqu'aux niveaux néritiques peu profonds. Cependant, les Productides, Brachiopodes Articulés du [...]

Brachiopodes : évolution

Brachiopodes : évolution

Tableau

Évolution des Brachiopodes au cours du Paléozoïque inférieur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRACHIOPODES  » est également traité dans :

LOPHOPHORIENS

  • Écrit par 
  • Paul BRIEN
  •  • 2 390 mots
  •  • 1 média

Le nom de Lophophoriens s'applique en zoologie à divers groupes d'animaux invertébrés marins ou parfois d'eau douce, sédentaires et même fixés, qui ont en commun une symétrie bilatérale et une « houppe » de tentacules ciliés formant autour de la bouche une couronne ou lophophore, un tube digestif incurvé en une anse dont les deux branches, l'une descendante (œsophagienne), l'autre montante (intes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lophophoriens/#i_9400

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 10 606 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les protostomiens »  : […] Dans les classifications modernes, les protostomiens se répartissent entre deux groupes frères : les ecdysozoaires et les lophotrochozoaires. Les ecdysozoaires comprennent un certain nombre de vers (parmi lesquels les nématodes ou « vers ronds », et les priapuliens ou « vers pénis ») et les arthropodes. Le registre fossile des vers ecdysozoaires est très pauvre avec, en ce qui concerne le Paléozo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleozoique-ere-primaire/#i_9400

PHYLOGÉNIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Michaël MANUEL
  •  • 11 672 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Vers une complexification toujours croissante »  : […] L' arbre traditionnel (fig. 1) suggère une évolution progressive et complexifiante, conçue comme une succession de grades évolutifs de plus en plus perfectionnés. Chaque grade se distingue du précédent par l'acquisition d'un caractère anatomique considéré comme fondamental, conséquence de l'ajout d'une étape au développement embryonnaire. Ainsi, à partir d'un ancêtre unicellulaire, l'acquisition d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phylogenie-animale/#i_9400

SQUELETTE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 5 760 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Squelette des invertébrés »  : […] Les fonctions essentielles des formations squelettiques, soutien et protection, se retrouvent dans la plupart des groupes d'Invertébrés ; elles son assurées par des tissus de consistance dure, ou plutôt par des substances organiques extra-cellulaires plus ou moins résistantes, souvent durcies par minéralisation. Des cellules spécialisées, les scléroblastes de la mésoglée, élaborent, chez les spong […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/squelette/#i_9400

Voir aussi

COLLOLOPHIDES    COQUILLE    GASTROCAULES    HÉLICOLOPHIDES    LINGULE    LOPHOPHORE    PYGOCAULES    TÆNIOLOPHIDES    TÉRÉBRATULES

Pour citer l’article

Henri TERMIER, Geneviève TERMIER, « BRACHIOPODES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brachiopodes/