PALÉOGÉOGRAPHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Faille Almannagjá, Islande

Faille Almannagjá, Islande
Crédits : Arctic-Images/ Corbis

photographie

Dorsale médio-atlantique 

Dorsale médio-atlantique 
Crédits : E. Lim and J. Varner, CIRES & NOAA/ NGDC

photographie

Paléogéographie : la Pangée

Paléogéographie : la Pangée
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Paléogéographie : dislocation de la Pangée en deux grandes masses continentales

Paléogéographie : dislocation de la Pangée en deux grandes masses continentales
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


Si la géographie décrit et étudie la surface de la Terre telle qu’elle se présente aujourd’hui, notamment sous ses aspects physiques et biologiques, la paléogéographie s’intéresse à retracer ses configurations passées. En effet, à l’échelle des temps géologiques, la surface de la Terre n’est pas immuable, mais en perpétuel changement sous l’effet de phénomènes divers. La paléogéographie s’attache donc à reconstituer les différentes géographies qui se sont succédé au cours des millions d’années de l’histoire de la Terre. Cette discipline est beaucoup plus liée à la géologie qu’à la géographie.

Les changements géographiques ont influé sur le monde vivant de façon significative. Les modifications ayant eu des répercussions sur la répartition des espèces animales et végétales au cours des temps font l’objet de la paléobiogéographie, discipline liée aux sciences de la Terre – comme l’est la paléogéographie – mais aussi à la biologie. On peut dire que la paléobiogéographie est à la paléogéographie ce que la biogéographie (étude de la répartition des espèces actuelles) est à la géographie.

Vers une géographie mobile

L’idée d’une géographie mobile, non figée, n’est pas récente. Dès l’Antiquité, certains avaient envisagé l’existence de changements dans la répartition des terres émergées et des mers, puis, dès le xvie siècle, quelques précurseurs supposaient déjà des modifications de grande ampleur à l’échelle des continents. Cette idée s’appuyait essentiellement sur le fait que les côtes africaines et américaines peuvent s’emboîter. Par la suite, des similitudes entre les structures géologiques, les flores et les faunes de continents séparés ont été relevées, notamment vers 1750 par le naturaliste français Georges Buffon, puis entre 1799 et 1804 par le géographe et explorateur allemand Alexander von Humboldt et en 1828 par le botaniste Adolphe Brongniart. Malgré ces observations suggérant une géographie variable, l’idée dominante est [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PALÉOGÉOGRAPHIE  » est également traité dans :

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA, 
  • Thomas SCHEURER
  •  • 13 207 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Stratigraphie et paléogéographie  »  : […] Les terrains qui constituent les Alpes franco-italiennes appartiennent à deux ensembles : un socle antérieur au Secondaire, d’âge hercynien ; une couverture secondaire et tertiaire. A.  Le socle est représenté dans une série d’affleurements en un certain nombre d’alignements parallèles à la direction générale de la chaîne ; ce sont, d’ouest en est : a ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alpes/#i_34699

ALPINES CHAÎNES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 4 536 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le modèle paléogéographique des chaînes alpines »  : […] Pour ce qui est de la période d'ouverture Trias-Jurassique , s'agissant des chaînes périméditerranéennes, leur modèle est celui de marges stables en blocs basculés, qui détermine les futures zones externes de ces chaînes : telle est la situation de la zone dauphinoise et de la zone briançonnaise, dans les Alpes occidentales ; ou des zones prébétique, subbétique et pénibétique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaines-alpines/#i_34699

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le Paléozoïque »  : […] Au cours du Primaire, la partie occidentale de l'Amérique du Sud connaît une évolution dont le terme est un édifice montagneux de type alpin, à double déversement, en relation avec la collision des cratons afro-brésilien – qui ne se sépareront qu'au cours du Secondaire – et australien. Les deux chaînes élémentaires du système, Bolivianides à l'est, Cuyanides à l'ouest, se disposent de part et d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_34699

ANDINE CHAÎNE

  • Écrit par 
  • François MÉGARD
  •  • 5 715 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évolution andine : la période de sédimentation »  : […] L'évolution andine commence donc au Trias, avec l'installation de bassins marins sur la bordure ouest de l'Amérique du Sud continentale. C'est le début d'une période de sédimentation et de volcanisme actif, qui se produit essentiellement en régime d'extension et se poursuit jusqu'au Crétacé supérieur. Parallèlement, sur les blocs exotiques à substratum crustal océanique qui viendront plus tard s'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaine-andine/#i_34699

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre «  Grands traits structuraux »  : […] L'état des connaissances géologiques permet de définir avec assez de précision les grands ensembles structuraux asiatiques, ceux-ci offrant à leur tour la possibilité de mieux préciser les limites de l'Asie géologique . Celle-ci résulte d'une longue histoire, dont le début demeure et risque de rester longtemps fort mal connu, et au cours de laquelle des chaînes de montagnes se sont succédé, se su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geologie/#i_34699

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Paléogéographie »  : […] La période initiale consiste dans le dépôt d'une épaisse couverture sédimentaire sur un socle. Elle suppose le déclenchement d'un mouvement de subsidence durable dans le cadre de déformations à grands rayons de courbure. Sur les socles hercyniens encore relativement souples, la sédimentation corrélative, puissante et relativement continue, est le résultat d'une succession de transgressions de mer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-sedimentaire/#i_34699

BIOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Daniel GOUJET
  •  • 11 054 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La biogéographie de la vicariance »  : […] Cette seconde école de biogéographie historique prend sa source au début du xix e  siècle, principalement dans les travaux de botanistes tels que Alexander von Humboldt, Augustin Pyrame de Candolle ou Philip Sclater. Pour eux, la recherche des centres d'origine n'est pas importante ; en revanche, l'analyse des flores avec leurs formes endémiques r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biogeographie/#i_34699

CAMBRIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 174 mots

Cambrien est le nom donné, au xix e  siècle, par Adam Sedgwick à une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Ce nom vient de Cambria / Cumbria , formes latines du mot celte qui désigne cette région. Le Cambrien correspond au premier système de l'ère paléozoïque (ère primaire) et s'étend de — 5 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambrien/#i_34699

CARBONIFÈRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 167 mots

C'est dès le xviii e  siècle que Richard Kirwan a introduit le terme carbonifère pour désigner des roches productrices de charbon et le mot a désigné les dépôts houillers de Grande-Bretagne et d'Europe occidentale à partir du xix e  siècle. Aujourd'hui, le Carbonifère représente un système de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonifere/#i_34699

CÉNOMANIENNE TRANSGRESSION

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 983 mots
  •  • 5 médias

Au Crétacé moyen, la mer envahit toutes les plates-formes continentales. La généralité de cette «  transgression cénomanienne » en fit un des chevaux de bataille de la géologie, mais le qualificatif « mésocrétacée » lui conviendrait beaucoup mieux, car les faits ne permettent pas de réduire cet événement au cadre trop étroit de l'étage cénomanien. L'expansion des mers débute dès l'Aptien, le ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transgression-cenomanienne/#i_34699

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les fractures et les divergences lithosphériques »  : […] Quatre zones de fractures ( rifting ) importantes se sont développées durant le Cénozoïque. Le rifting entre l“Europe du Nord et le Groenland (~ 55 Ma) fut associé à la P.M.A.N. L 'isolement du continent Antarctique s'opéra progressivement. L'Afrique s'en était séparée durant le Jurassique (~ 160 Ma), l'Inde durant le Crétacé inférieur (~ 125 Ma). La séparation du continent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/#i_34699

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Paléogéographie et stratigraphie »  : […] L'histoire géologique de la Chine se divise en trois périodes bien nettes, à savoir les temps présiniens, la période sinopaléozoïque et enfin la période Jurassique-Actuel. Durant la première, la Chine voit la formation de chaînes métamorphisées et granitisées, largement érodées avant le dépôt du Sinien. À la deuxième, la mer revient largement sur la Chine ; elle en occupe la majeure partie entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_34699

CRÉTACÉ

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 1 046 mots

Le Crétacé représente le dernier système du Mésozoïque (ère secondaire) et le plus long, s'étendant de — 145,5 (± 4) millions d'années (Ma) à — 65,5 (± 0,3) Ma, soit 80 Ma. Il est subdivisé en deux sous-systèmes : le Crétacé inférieur, qui comprend les étages Berriasien, Valanginien, Hauterivien, Barrémien, Aptien et Albien ; le Crétacé supérieur avec les étages du Cénomanien, Turonien, Coniacie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cretace/#i_34699

DÉRIVE DES CONTINENTS

  • Écrit par 
  • John Tuzo WILSON
  • , Universalis
  •  • 3 387 mots
  •  • 10 médias

La tectonique des plaques est formulée de façon synthétique dans deux articles publiés en 1968, l'un signé par l'Américain W. Jason Morgan, l'autre par le Français Xavier Le Pichon. Ces deux chercheurs s'étaient « appuyés sur les épaules de géants », parmi lesquels John Tuzo Wilson, qui avait proposé la notion de faille transformante. Ce dernier écrivit en 1969 cet article, qui est repris quasi in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents/#i_34699

DÉVONIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 229 mots

Le terme Dévonien a été proposé par Adam Sedgwick et Roderick Impey Murchison en 1839 pour désigner la série stratigraphique marine du Devon, dans le sud-ouest de l'Angleterre, qui s'est avérée être contemporaine des Vieux Grès Rouges du pays de Galles, du nord de l'Angleterre et d'Écosse. Il représente un système de l'ère paléozoïque (ère primaire), situé entre le Silurien et le Carbonifère. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devonien/#i_34699

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Hellénides »  : […] Les Hellénides sont la partie la mieux connue des Dinarides. Elles forment une chaîne symétrique de l'Apennin par-delà la zone d' Apulie , qui sert d'avant-pays commun aux deux chaînes dont les structures se font face. Partant de l'avant-pays d'Apulie, plate-forme de calcaires récifaux pendant tout le Secondaire et le Tertiaire, et allant vers le nord-e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinarides/#i_34699

DINOSAURES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 7 333 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La Terre au Mésozoïque »  : […] L'histoire des dinosaures se déroule dans le monde du Mésozoïque, monde différent de l'actuel à bien des égards même s'il en constitue la source lointaine. Au début de cette ère, la géographie mondiale est marquée par l'existence d'une Pangée rassemblant tous les continents en une masse unique, ce qui explique une relative uniformité des plus anciennes faunes de dinosaures d'un point du globe à u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinosaures/#i_34699

EURASIE, biogéographie

  • Écrit par 
  • Pierre PFEFFER
  •  • 6 502 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Données paléogéographiques »  : […] L'Eurasie résulte de la fusion de plusieurs unités paléogéographiques très anciennes (boucliers scandinave, sibérien, mongol, indochinois et indien) individualisées dès le Précambrien et séparées par une immense mer, la Téthys, dont la Méditerranée actuelle n'est qu'un vestige. De vastes mouvements orogéniques ont affecté cet ensemble érigeant des barrières naturelles dont les chaînes alpines, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eurasie-biogeographie/#i_34699

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Paléogéographie »  : […] La physionomie de l'Europe telle que nous la percevons aujourd'hui grâce aux multiples cartes dont nous disposons et, mieux encore, avec les images satellitaires, est l'aboutissement provisoire d'une histoire très complexe et très longue. Chaque époque géologique a laissé sa marque plus ou moins lisible. Nous sommes habitués aux contours curieusement découpés de la ligne de rivage. Or celle-ci est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_34699

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 345 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La chasse à l'arc dans la forêt d'Europe »  : […] C'est pendant la période qui a succédé aux grands froids de la dernière glaciation et qui a précédé les défrichements de l'époque néolithique que s'est formée l'Europe telle que nous la connaissons. Cette image se précise entre 10000 et 5000 avant J.-C. : submersion du plateau continental et isolement progressif de l'Irlande et de l'Angleterre, disparition des glaciers de basse altitude, extensi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-prehistoire-et-protohistoire/#i_34699

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La biogéographie vicariante »  : […] Dans le cadre d'une paléogéographie généralement fixiste (stabilité des aires continentales et océaniques), la biogéographie associée à la théorie synthétique orthodoxe était « dispersionniste », avec la notion de « berceau » géographique des espèces, puis de migrations, selon des conceptions partiellement héritées de Darwin. À partir de la décennie 1970, la discipline a entièrement renouvelé ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_34699

FOSSILES

  • Écrit par 
  • Raymond FURON, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Utilité des fossiles »  : […] Les fossiles sont utilisés à plusieurs fins : paléontologie et études de l'évolution, stratigraphie, géologie appliquée, paléogéographie. Les géologues ont pu établir une échelle stratigraphique de valeur mondiale en utilisant leurs observations sur le terrain et en constatant que les couches successives de l'écorce terrestre renfermaient des faunes et des flores différentes ; d'autre part, les mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles/#i_34699

FOSSILES DE FACIÈS

  • Écrit par 
  • Alain DENIS
  •  • 140 mots

Encore appelés fossiles indicateurs de faciès, les fossiles de faciès sont des espèces fossiles limitées à certains types de sédiments (faciès) et pouvant donner des indications relatives à la genèse du dépôt. Leur distribution locale est étroitement liée aux conditions physiques, chimiques et biologiques de l'environnement. Par comparaison avec les formes actuelles, ces fossiles nous renseignent, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fossiles-de-facies/#i_34699

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Évolution des inlandsis »  : […] Si on ajoute aux grands déphasages dans les variations de température la présence de glaciers émissaires rapides, et l'existence au sein d'un inlandsis de divers types de glace aux propriétés rhéologiques différentes [cf. glace ] , il apparaît que le calcul de l'évolution d'une calotte glaciaire est extrêmement complexe et ardu. Les auteurs qui l'ont abordé se sont conten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_34699

GONDWANA

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK, 
  • Michel WATERLOT
  •  • 2 441 mots
  •  • 7 médias

Il y a 300 millions d'années environ, tous les continents étaient rassemblés en un vaste ensemble unique, la Pangée. Cet énorme supercontinent a commencé à se fragmenter et à se dissocier il y a plus de 200 millions d'années. Sa partie septentrionale deviendra la Laurasie (regroupant ce qui formera l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Asie). Sa partie méridionale, le Gondwana, se divisera en nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gondwana/#i_34699

JURASSIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 1 087 mots

Succédant au Trias et précédant le Crétacé, le Jurassique correspond au deuxième système du Mésozoïque (ère secondaire), qui s'étale de — 199,6 (± 0,3) millions d'années (Ma) à — 145,5 (± 4) Ma, soit une durée d'environ 55 Ma. Le terme « Jura Kalkstein », proposé par Alexander von Humboldt en 1799 pour désigner des dépôts sédimentaires carbonatés du Jura, fut repris en 1829 par Alexandre Brongnia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurassique/#i_34699

MANGROVES

  • Écrit par 
  • Frédéric BALTZER, 
  • Georges MANGENOT, 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 3 133 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Mangroves » paléozoïques ? « Effet mangrove » ou frange littorale ? »  : […] En premier lieu, rappelons que l'emplacement des mangroves récentes est strictement le même qui fut occupé par la vie continentale naissante : les premières trachéophytes sortant du milieu aquatique. Milieu alors trop pauvre pour avoir constitué immédiatement le substrat d'une faune privilégiée. Il s'agit tout de même de la frange littorale et de sa pénétration le long des estuaires et des deltas. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mangroves/#i_34699

MARINES SÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 918 mots

Les séries sédimentaires qui se sont déposées en milieu marin sont les mieux connues et bénéficient d'une véritable priorité puisqu'elles seules peuvent fournir aux stratigraphes les références nécessaires au découpage en étages de l'histoire du globe. Mais ce sont surtout les faciès de plates-formes de faible profondeur qui ont été utilisés pour la définition des successions stratigraphiques de r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/series-marines/#i_34699

MASSIFS ANCIENS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 466 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La paléogéographie des plates-formes calédono-hercyniennes »  : […] Le long passé du relief des massifs anciens correspond à la paléogéographie des plates-formes calédono-hercyniennes. Celle-ci est marquée par l'édification et la destruction de systèmes plissés successifs, antécambriens et primaires. Leur destruction se signale par de puissantes accumulations de sédiments corrélatifs dans des fossés et des bassins subsidents. Les Vieux Grès rouges du Dévonien co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massifs-anciens/#i_34699

MÉDITERRANÉE MER

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • François DOUMENGE, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • Universalis
  •  • 4 808 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Évolution néogène (25 Ma-2 Ma) »  : […] L'actuelle Méditerranée résulte ainsi, comme l'a dit J. Bourcart, de la « révolution pliocène ». Elle se superpose à une portion de l'ancienne Téthys, dont l'histoire s'est déroulée de la fin des temps paléozoïques jusqu'à l'Oligocène-Miocène, les paroxysmes orogéniques qui ont gravement modifié sa distribution se plaçant pendant l'Éocène et autour de la limite Oligo-Miocène. La répartition des me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-mediterranee/#i_34699

MÉSOGÉE

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 1 770 mots

Dans le chapitre « La Téthys »  : […] La Téthys (terme créé par E. Suess en 1893 pour désigner la « mer centrale » reconnue en 1885 par M. Neumayr ; cf.  téthys ), bien que définie d'abord comme terme de la paléogéographie jurassique, remonte vraisemblablement à la chélogenèse (genèse de boucliers) hudsonienne qui, il y a environ 1 750 millions d'années, a divisé le vieux bouclier d'un seul tenant, issu de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesogee/#i_34699

MÉSOZOÏQUE ou ÈRE SECONDAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 8 315 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Évolution paléogéographique et tectonique »  : […] D'un point de vue paléogéographique, le Mésozoïque est marqué par la fragmentation de la Pangée, supercontinent caractéristique de la période permo-triasique, résultat des collisions et orogenèses qui se sont succédé au cours du Paléozoïque supérieur (cf.  paléozoïque ). Cette masse continentale unique est restée stable durant environ 40 millions d'années, période calme d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesozoique-ere-secondaire/#i_34699

MONTAGNES - Géomorphologie

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 235 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Genèse du relief »  : […] Le relief des chaînes de plissement est récent. Sa genèse correspond, pour l'essentiel, à un important rajeunissement orogénique, qui a permis à des érosions diverses de s'exprimer avec vigueur. Les périodes antérieures à la fin du Cénozoïque appartiennent à une paléogéographie dont l'intervention dans la compréhension du relief résulte du jeu des données structurales. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-geomorphologie/#i_34699

NÉOGÈNE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 1 104 mots

Le Néogène est la plus récente des deux périodes (systèmes) de l'ère cénozoïque. Il débute il y a 23 millions d'années (Ma). La base du système est marquée par une inversion du champ magnétique terrestre connue sous le nom de Chron C6n.2n. Selon la tendance actuelle, le Néogène inclut l'époque récente mais certains auteurs nomment Quaternaire les derniers 2,6 ou 1,8 Ma. Le terme Néogène, dont l'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neogene/#i_34699

ORDOVICIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 010 mots
  •  • 1 média

Le terme Ordovicien, formé d'après le nom de la tribu celte des Ordovices, a été créé au xix e  siècle par Charles Lapworth pour désigner une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Il représente un des systèmes du Paléozoïque (ère primaire). Situé entre le Cambrien et le Silurien, il s'étend de — 488,3 millions d'années (Ma) à —443,7 M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordovicien/#i_34699

OURAL

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 4 070 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Géographie physique »  : […] L'Oural représente, en fait, une relique de montagne qui, depuis l'achèvement de la chaîne, s'est réduite en étendue et en altitude : les plissements couvraient une vaste zone entre les boucliers de l'Ukraine et de l'Angara. Or presque tous les plis ont été arasés et voilés par les transgressions marines et lacustres du Secondaire. Il n'en reste que des racines, des culots de volcans, des morceau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oural/#i_34699

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 905 mots
  •  • 2 médias

Dès la plus haute antiquité, l'humanité s'est penchée sur ses origines, comme en témoignent les mythologies antiques, de l’Égypte à la Grèce, ou encore le monument mégalithique de Stonehenge (Wiltshire, Angleterre) édifié il y a près de 5 000 ans : tous ont tenté de tresser, entre les dieux et les hommes ou le ciel et la terre, un fil ininterrompu. La Bible elle-même, avec la Genèse, racontera la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_34699

PALÉOGÈNE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 1 078 mots

Le paléogène est la plus ancienne des deux périodes (systèmes) de l'ère cénozoïque. Il s'étend de — 65,5 millions d'années (Ma) à - 23 Ma, soit une durée de 42,5 Ma. Sa limite inférieure, qui est aussi celle qui sépare les ères mésozoïque (ère secondaire des anciens auteurs) et cénozoïque (ères tertiaire et quaternaire des anciens auteurs), coïncide avec la collision d'une météorite avec la Terre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleogene/#i_34699

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 10 606 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Cadre paléogéographique et géodynamique »  : […] Le cadre paléocontinental global du Paléozoïque est totalement différent de l'actuel ; parti d'un supercontinent fini-protérozoïque, la Pannotia, il évolue vers un autre supercontinent unique à la fin du Permien, la Pangée. Au début du Paléozoïque, un supercontinent austral nommé Gondwana faisait face à un ensemble de continents « septentrionaux » séparés – les blocs Baltica (Europe du Nord), Sib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleozoique-ere-primaire/#i_34699

PAYSAGE HISTOIRE DU

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 4 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fondements d'une histoire du paysage »  : […] La conscience du changement historique des paysages – et donc de la nécessité d'en écrire une histoire – est très ancienne. Évoquant dans Le Critias l'Atlantide, dont l'Attique serait un lambeau (111 a-d), Platon en donnait un exemple remarquable sur lequel le géographe J. Poncet a attiré l'attention ; ce texte décrit avec une clarté admirable, à partir du paysage que voyait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-du-paysage/#i_34699

PERMIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 051 mots

C'est au xix e  siècle que Roderick Murchison, en tournée dans la Russie impériale, introduit le terme Permien pour désigner un ensemble de terrains affleurant de la Volga à l'Oural et de la mer Blanche aux steppes d'Orenburg. Ce terme est issu de celui de l'ancien royaume finno-hongrois Permya et non de la ville de Perm. Le Permien représente le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/permien/#i_34699

PONTS CONTINENTAUX, biogéographie

  • Écrit par 
  • Agnès BEAUGRAND
  •  • 587 mots
  •  • 1 média

Communications intercontinentales hypothétiques invoquées par les paléogéographes et les géologues pour expliquer les analogies anciennes ou actuelles entre les faunes de continents aujourd'hui isolés. On distingue deux groupes de ponts continentaux : les uns se situeraient sur l'emplacement de mers épicontinentales, peu profondes ; les autres joindraient des continents actuellement séparés par de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ponts-continentaux-biogeographie/#i_34699

SAHEL

  • Écrit par 
  • François BOST
  •  • 3 528 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] Le climat est de type tropical, aride au nord, semi-aride au sud. Il est marqué par des températures élevées (entre 28 et 30  0 C de moyenne annuelle), voire caniculaires d'avril à mai, surtout durant la saison sèche. Les nuits sont cependant fraîches, si bien que les amplitudes thermiques sont relativement marquées. La sensation générale de chaleur est encore accentuée pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahel/#i_34699

SALINES ROCHES

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Jean-Pierre PERTHUISOT
  •  • 3 136 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Signification paléoclimatique et paléogéographique des roches salines »  : […] La présence de roches salines indique l'existence d'un déficit en eau douce pendant le temps du dépôt et pendant une période plus ou moins longue précédant le dépôt, mais il n'est pas nécessaire que ce déficit soit considérable, et un climat franchement aride n'est pas obligatoire. L'interprétation des séquences continentales est difficile, mais il est clair que les séries d'origine marine ne se f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-salines/#i_34699

SÉDIMENTOLOGIE

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Jean-Pierre PINOT, 
  • André VATAN
  •  • 11 881 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'étude des bassins »  : […] Comment, d'une manière pratique, peut-on utiliser les données qui ont été mises en évidence sur l'échantillon ou la couche sédimentaire ? Une des premières tâches du sédimentologue étudiant un niveau déterminé de l'échelle stratigraphique est d'en dresser une carte de faciès . Les données de base sont fournies par des levers détaillés, avec mesures des épaisseurs des différen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sedimentologie/#i_34699

SILURIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 014 mots

Le terme silurien, dérivé du nom de la tribu celte des Silures, a été proposé en 1835 par Roderick Murchison pour désigner une série stratigraphique de la Bordure galloise, en Angleterre. Le Silurien représente le système du Paléozoïque (ère primaire) qui est situé entre l'Ordovicien et le Dévonien. Il s'étend de — 443,7 millions d'années (Ma) à — 416 Ma , soit une durée de quelque 28 Ma. C'est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silurien/#i_34699

SUESS EDUARD (1831-1914)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

Géologue autrichien. Professeur de géologie à l'université de Vienne jusqu'en 1901, Eduard Suess a laissé de nombreuses notes sur l'anatomie et la classification des brachiopodes et des ammonites, entre autres travaux paléontologiques. En 1857, il publie un petit traité sur la formation de la chaîne alpine où il expose sa théorie sur la formation des chaînes de montagnes. Il dénigre le rôle essent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduard-suess/#i_34699

SUPERCONTINENTS

  • Écrit par 
  • Nicolas COLTICE
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

La dérive des continents est la manifestation de la dynamique interne de la Terre. Les mouvements de la croûte sont l’expression en surface de la convection du magma du manteau terrestre : les roches profondes se déforment à la manière d’un fluide très visqueux pour transporter la chaleur interne vers la surface. Les déplacements crustaux sont très importants et observables . Alfred Wegener propo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supercontinents/#i_34699

TECTONIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Serge BOGDANOFF
  •  • 6 680 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Relations entre la tectonique et la paléogéographie. Relais tectoniques, transversales, courbures »  : […] Selon l'espace horizontal, on étudie les relations entre la tectonique et la paléogéographie. On constate ainsi généralement que les principaux accidents tectoniques, les fronts de charriage par exemple, se situent au niveau des zones de transition. Dans la plupart des chaînes, les noms de grandes unités tectoniques sont ceux des unités paléogéographique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectonique/#i_34699

TÉTHYS

  • Écrit par 
  • Olivier MONOD
  •  • 5 214 mots
  •  • 4 médias

L' idée qu'une ancienne communication marine d'orientation est-ouest avait dû séparer des masses continentales aujourd'hui adjacentes (telles l'Inde et l'Asie centrale) a été proposée dès la fin du xix e  siècle, lorsque furent reconnues les analogies, voire l'identité, des faunes marines mésozoïques trouvées des Alpes jusque dans l'Himālaya. Le n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tethys/#i_34699

TRIAS

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 966 mots

Le Trias représente le premier système du Mésozoïque (ère secondaire) et s'étale de — 251 (± 0,4) millions d'années (Ma) à — 199,6 (± 0,3) Ma, soit une durée de quelque 52 Ma. Ce terme a été défini pour la première fois par Friedrich August von Alberti pour désigner trois formations connues dans le sud de l'Allemagne et constituant le « Trias germanique » : le Bundsandstein, constitué de grès rou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trias/#i_34699

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Claude RAGE, « PALÉOGÉOGRAPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleogeographie/