BACHELARD GASTON (1884-1962)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre du philosophe français Gaston Bachelard est dominée par deux thématiques bien distinctes, développées dans deux séries d’ouvrages aux références et aux lecteurs bien différents. Bachelard constitue de ce fait une figure singulière du paysage intellectuel français. Il échappe à toute simplification et se range malaisément dans une école de pensée. C'est bien cette singularité, mais aussi cette complexité et cette richesse qui rassemblent autour de lui tant de lecteurs dans le monde entier. Ceux-ci trouvent dans son œuvre des ressources inégalées de savoir, mais aussi des intuitions, des orientations de vie ou de pensée aux formes souvent insoupçonnées.

Gaston Bachelard est né le 27 juin 1884 à Bar-sur-Aube (Champagne). Marqué par sa participation aux combats de la Première Guerre mondiale et le décès en 1920 de sa jeune épouse, il doit gagner sa vie comme préposé aux postes, puis comme professeur de physique et de chimie au collège de Bar-sur-Aube. Après des études tardives de philosophie, il entre comme professeur à la faculté des lettres de Dijon (1930-1940), avant d’achever sa carrière à la prestigieuse chaire d'histoire et de philosophie des sciences de la Sorbonne à Paris (1940-1955). Cet itinéraire académique comprend d'abord des travaux d'histoire et de philosophie des sciences, en pleine révolution de leurs fondements et résultats (relativité, mécanique quantique), afin de mieux comprendre les formes de développement psychologique et historique et la valeur éducative et citoyenne de la rationalité objective (Le Nouvel Esprit scientifique, 1934). À partir des années 1935, des recherches sur les processus de l'imagination créatrice, dans ses dimensions temporelle et spatiale, débouchent sur une description systématique de la rêverie, fondée sur la symbolique des quatre éléments.

Gaston Bachelard

Gaston Bachelard

photographie

Proche de Léon Brunschvicg et lecteur de Novalis, auteur de La Formation de l'esprit scientifique, Gaston Bachelard conduit une méditation sur l'imaginaire et ses poétiques. Il continue de surprendre par sa capacité d'aborder deux dimensions différentes de l'esprit humain. Dessin de... 

Crédits : Éditions Corti, 1984

Afficher

L’analyse de l’esprit scientifique est marquée par la primauté du concept abstrait, affirmée par le rationalisme qui conduit de Descartes aux Lumières. S’y imposent une vision linéaire des progrès de la raison, chère à Auguste Comte, et un idéalisme mathématique [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BACHELARD GASTON (1884-1962)  » est également traité dans :

LA POÉTIQUE DE LA RÊVERIE, Gaston Bachelard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 789 mots
  •  • 1 média

L'œuvre de Gaston Bachelard (1884-1962) apparaît double, et bien des commentateurs ont interrogé cette duplicité. Philosophe et historien des sciences, il mène au nom du « concept » une guerre sans merci à « l'imagination » et n'a de cesse de marquer (par exemple dans La Formation de l'esprit scientifique, 1938) la rupture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-poetique-de-la-reverie/#i_368

APPRENTISSAGE PROFOND ou DEEP LEARNING

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 2 649 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Limites de l’apprentissage profond »  : […] à l’apprentissage supervisé qui tient au langage de description des exemples : celui-ci demeure figé et ne peut s’accroître automatiquement. Or, ce que le philosophe américain et historien des sciences Thomas Kuhn (1922-1996) appelle des « révolutions scientifiques », ou ce que le Français Gaston Bachelard (1884-1962) décrit comme des ruptures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-profond-deep-learning/#i_368

COBRA, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 422 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Trajectoires et rencontres »  : […] qui fut d'abord en contact avec Raoul Ubac et les surréalistes belges, gagne Paris en 1940. Il y rencontre Gaston Bachelard et collabore, à partir de 1941, à La Main à plume, revue clandestine animée par Noël Arnaud, avec lequel il fondera, en 1947, se séparant du mouvement surréaliste, le groupe des surréalistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cobra/#i_368

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La critique des thèmes, de la conscience et des profondeurs »  : […] Cette psychologie des profondeurs rejoint la critique thématique française de Gaston Bachelard et de Jean-Pierre Richard, fondée sur l'étude des sensations. La catégorie fondamentale reste l'imaginaire et l'hypothèse essentielle est toujours l'unité d'une conscience créatrice, donc de l'œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_368

EAUX SYMBOLISME DES

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 4 082 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'eau baptismale ou lustrale »  : […] même avec l'eau laiteuse et maternelle, devient vertu purificatrice, ascétique avec l'eau lustrale ou baptismale. Comme l'écrit Bachelard : « On ne peut pas déposer l'idéal de pureté n'importe où, dans n'importe quelle matière. Si puissants que soient les rites de purification, il est normal qu'ils s'adressent à une matière qui puisse les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-des-eaux/#i_368

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 083 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'un « état de la science » à un moment donné ? »  : […] et sur le caractère déterminant des techniques de pensée qu'elle institue. L'œuvre de Gaston Bachelard est à cet égard exemplaire. Elle fait, certes, leur part aux « thèmes » – avec quasiment un demi-siècle d'avance sur Holton – en déployant pour chaque concept scientifique le « spectre épistémologique » de ses motivations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epistemologie/#i_368

ERREUR

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 868 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'erreur dans les théories physiques »  : […] Gaston Bachelard, dans une analyse de la notion de masse, a montré comment chacun des concepts auxquels nous recourons pour penser le monde avait un « profil épistémologique », c'est-à-dire résultait de la présence simultanée en nous, selon des proportions variables, de concepts qui étaient d'âge et de formation distincts et se trouvaient pourtant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erreur/#i_368

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie et expérience »  : […] sciences. Au moment où, en France, dans les années 1950, le « rationalisme appliqué » de Bachelard (1949) s'opposait à des versions plus classiques du positivisme, pour affirmer la préséance de la théorie sur l'observation, des philosophes américains soutenaient la thèse selon laquelle toute observation scientifique est imprégnée de théorie, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience/#i_368

FEU SYMBOLISME DU

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 3 497 mots
  •  • 1 média

ouvrage, paru juste avant la guerre, La Psychanalyse du feu (1938), Gaston Bachelard esquissait pour la première fois une étude « refusant le plan historique » et se référant aux structures permanentes de la rêverie du feu. Dénonçant les valorisations scientifiques du feu, il faisait d'une pierre deux coups : d'une part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-du-feu/#i_368

FLOCON ALBERT (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM
  •  • 1 050 mots

et publie ses premiers livres. Il rencontre Paul Eluard, qui compose pour lui les dix poèmes de Perspectives (1948). Il se lie d'une longue amitié avec Gaston Bachelard, qui écrira de nombreuses pages sur ses gravures (Paysages, 18 burins, 1950, Châteaux en Espagne, 18 burins, 1957) ainsi que la Préface du Traité du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-flocon/#i_368

GRANGER GILLES GASTON (1920-2016)

  • Écrit par 
  • Elisabeth SCHWARTZ
  •  • 1 695 mots

Dans le chapitre « Bachelard, Cavaillès »  : […] Dans un texte publié en hommage à Gaston Bachelard en 1974, Janus bifrons, Granger s’assumait encore en effet comme le « disciple peu fidèle, comme il convient », mais l’élève tout de même de ce philosophe et surtout de Jean Cavaillès. Le même texte se plaisait à reconnaître la rencontre des idées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granger-gilles-gaston-1920-2016/#i_368

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'imagination matérielle »  : […] entre lesquelles se distribuent les substances. En bref il existe une « imagination matérielle » distincte de l'imagination formelle, et dont Bachelard, en des travaux célèbres, s'est employé à illustrer la notion, imagination du feu, de l'air, de la terre et de l'eau avec laquelle nous familiarisera la pratique des poètes et que nous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_368

IMMÉDIAT

  • Écrit par 
  • Dominique LECOURT
  •  • 3 909 mots

Dans le chapitre « La défaite de l'immédiat »  : […] pour objet les problèmes et les résultats des sciences contemporaines, leur travail réel, Gaston Bachelard, après avoir rejeté les catégories philosophiques traditionnelles des « théories de la connaissance », proclama, dès 1934, la « défaite de l'immédiat ». On ne s'étonnera pas de ce double geste : rejeter les unes, c'était s'affranchir de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immediat/#i_368

JARDINS - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Catherine CHOMARAT-RUIZ
  •  • 3 585 mots

Dans le chapitre « Ontologie, herméneutique et épistémologie »  : […] D'autres voies demeurent à explorer. Dans La Formation de l'esprit scientifique (1938), Gaston Bachelard montre que la science progresse par ruptures, « en un véritable repentir intellectuel », et que « c'est en termes d'obstacles » que se pose le problème de la connaissance. Il souligne que ces « causes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-esthetique-et-philosophie/#i_368

MATHÉMATIQUES (DIDACTIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Régine DOUADY
  •  • 6 924 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Obstacles »  : […] Bachelard a introduit la notion d'obstacle (à propos de la physique). Il s'agit de conceptions très résistantes qui ont leur domaine de validité et qui s'opposent à la mise en place de modèles corrects pour une réalité plus large. Il existe des obstacles en mathématiques. Dans une étude historique, Épistémologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathematiques-didactique-des/#i_368

PHYSIQUE - Physique et mathématique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 7 176 mots

Dans le chapitre « La nature du rapport des mathématiques et de la physique »  : […] On dira que celles-là ont avec celle-ci un rapport de constitution. C'est une idée voisine qu'exprimait déjà Bachelard : « Les hypothèses de la physique se formulent mathématiquement. Les hypothèses scientifiques sont désormais inséparables de leur forme mathématique : elles sont vraiment des pensées mathématiques [...]. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-physique-et-mathematique/#i_368

RICHARD JEAN-PIERRE (1922-    )

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 898 mots

Né à Marseille en 1922, critique littéraire et grande figure universitaire (après avoir enseigné aux Instituts français de Londres et d'Espagne, puis à Vincennes de 1968 à 1978, il est devenu ensuite professeur à la Sorbonne), Jean-Pierre Richard est le principal continuateur de la critique « thématique » inaugurée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-richard/#i_368

RUPTURE ÉPISTÉMOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 807 mots

C'est Gaston Bachelard qui a insisté sur le caractère illusoire de l'« expérience première », en introduisant le concept d'« obstacle épistémologique » : « La première expérience ou, pour parler plus exactement, l'observation première est toujours un premier obstacle pour la culture scientifique. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rupture-epistemologique/#i_368

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un nouvel empirisme ? »  : […] De ce point de vue, les concepts d'apparence oxymorique de l'épistémologie de Bachelard (le matérialisme rationnel, le rationalisme appliqué, la phénoménotechnique...) fournissent le cadre de nombreux débats en philosophie de la connaissance. Ils disent à la fois l'attachement à une tradition rationaliste ancienne, et l'impossibilité de se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_368

TERRE SYMBOLISME DE LA

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 3 895 mots

Dans le chapitre « Multiplicité des polarités symboliques »  : […] et au fer volcanique, qui synthétise les quatre « orients » des saisons et de l'espace terrestre, fait que Gaston Bachelard étudiant les quatre éléments de la physique traditionnelle ne consacre qu'un ouvrage à chacun des trois autres éléments, tandis qu'il souligne l'ampleur antithétique du symbolisme terrestre en dédiant à la terre deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-de-la-terre/#i_368

VIE

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 10 962 mots

Dans le chapitre « Les obstacles à la connaissance scientifique de la vie »  : […] C'est à l'œuvre de Gaston Bachelard que l'épistémologie française contemporaine doit l'intérêt qu'elle porte, en général, à l'origine et au fonctionnement des obstacles à la connaissance. En esquissant les principes d'une psychanalyse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie/#i_368

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Jacques WUNENBURGER, « BACHELARD GASTON - (1884-1962) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-bachelard/