NEW YORK ÉCOLE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Seconde Guerre mondiale qui marque un temps d'arrêt dans la vie artistique européenne voit apparaître aux États-Unis, en particulier à New York, une génération de jeunes artistes qui affirment pour la première fois leur originalité et apportent une contribution importante à l'évolution internationale de l'art moderne. Animé par des personnalités aussi différentes que Jackson Pollock (1912-1956), Arshile Gorky (1904-1948), Willem De Kooning (1904-1997), Franz Kline (1910-1962), Robert Motherwell (1915-1991), Barnett Newman (1905-1970), William Bariotes (1912-1963), Ad Reinhardt (1913-1967), Mark Rothko (1903-1970), Adolph Gottlieb (1903-1974), Clyfford Still (1904-1980) ou Bradley Walker Tomlin (1899-1953), ce groupe d'artistes n'est pas à proprement parler un mouvement constitué. L'appellation The New York School, par opposition à une école de Paris en pleine tourmente, n'est en rien définitive dans la mesure où elle n'est pas forcément utilisée par tous les historiens qui ont analysé la situation artistique américaine de l'époque. Certains auteurs baptisent aussi le mouvement Abstract Expressionnism (expressionnisme abstrait) ou encore Action painting (c'est le cas en particulier d'Harold Rosenberg). Cependant, comme l'écrit Robert Goldwater, « l'existence de l'école de New York est indiscutable, celle-ci ayant vécu une histoire, fait germer une mythologie et suscité une hagiologie. » Et il ajoute : « Il est évident qu'[elle] montrera ces particularités idéologiques et stylistiques parentes qui constituent le sceau d'une école picturale. »

Genèse e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  NEW YORK ÉCOLE DE  » est également traité dans :

ART (Aspects culturels) - Le marché de l'art

  • Écrit par 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Alain QUEMIN
  •  • 6 232 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La promotion des avant-gardes internationales »  : […] Il est relativement aisé de définir le marché de l'art contemporain en l'opposant à celui de l'art ancien. L'offre est potentiellement indéfinie et l'estimation de la valeur esthétique dominée par l'incertitude. Le renouvellement continu des avant-gardes et la concurrence des idéologies artistiques, au cours des dernières décennies, interdisent tout consensus des professionnels du jugement esthéti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-le-marche-de-l-art/#i_14632

BAZIOTES WILLIAM (1912-1963)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 394 mots

Né à Pittsburgh, ce peintre américain d'origine grecque est généralement associé à l' action painting — au sens que lui donne le critique Harold Rosenberg : une peinture qui se fait dans l'acte, sans idée préalable de son résultat. Mais à la différence de la gestualité impulsive d'un De Kooning, de l'investissement corporel d'un Pollock, c'est dans l'action lente que se réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-baziotes/#i_14632

DE KOONING WILLEM (1904-1997)

  • Écrit par 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Universalis
  •  • 1 213 mots
  •  • 1 média

Willem De Kooning occupe une place essentielle et contradictoire dans l'histoire de l'art récent. Dans un siècle qui privilégie les positions esthétiques claires, il refuse toujours de choisir entre abstraction et figuration, pratiquant alternativement l'une et l'autre approche, souvent en contradiction avec la tendance dominante de l'époque. Dernier survivant majeur des expressionnistes abstrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willem-de-kooning/#i_14632

ÉCRITS (B. Newman) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 088 mots

Plus de vingt ans après leur parution aux États-Unis en 1990, les Écrits du peintre Barnett Newman sont enfin publiés en France en 2011. Les éditions Macula et son directeur, Jean Clay, ont souhaité, bien au-delà des seuls écrits, rendre un hommage exhaustif à l' une des personnalités les plus fascinantes de l'école de New York. Ainsi, les textes de l'artiste sont accompagné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrits-b-newman/#i_14632

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre «  Le modèle américain »  : […] Saul Steinberg, l'illustrateur attitré de l'hebdomadaire The New Yorker , propose pour sa couverture de l'édition du 19 mai 1962 une allégorie des Beaux-Arts au cœur de laquelle un aigle symbolisant l'école de New York prend appui, à défaut de la piétiner, sur une guitare censée représenter l'école de Paris. Le dessin ne fait que confirmer ce que nul n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_14632

GORKY ARSHILE (1904-1948)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 852 mots

Né en Arménie turque, Gorky, le premier peintre américain qui ait suscité une véritable légende, avait perdu l'usage de la parole à l'âge de trois ans, sous le choc du départ de son père, qui s'enfuit en Amérique pour se dérober au service militaire turc. Un professeur lui rendit l'usage de la parole deux ans plus tard en faisant semblant de se jeter devant lui du haut d'un rocher. À seize ans, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arshile-gorky/#i_14632

GOTTLIEB ADOLPH (1903-1974)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 586 mots

Le peintre américain Adolph Gottlieb est né à New York en 1903 ; il interrompt très jeune ses études secondaires pour entrer à l'Art Student League, où il a pour professeur John Sloan et Robert Henri. À dix-sept ans, il s'embarque pour l'Europe, séjourne à Paris, où il peint et étudie à l'académie de la Grande Chaumière. Il découvre Paul Cézanne, Fernand Léger et surtout Henri Matisse qui marquera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolph-gottlieb/#i_14632

GRAFFITI

  • Écrit par 
  • Glen D. CURRY, 
  • Scott H. DECKER, 
  • William P. MCLEAN
  • , Universalis
  •  • 5 872 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un art populaire »  : […] L'intérêt et la valeur esthétique de certains des graffiti littéraires sont indiscutables. Il en est de même pour bon nombre de graffiti figuratifs, qui ont su inspirer des artistes tels que Picasso et Cocteau. C'est pourtant le poète Apollinaire qui comprit le mieux – comme le démontrent ses Calligrammes  – que cette expression constitue un véritable art populaire, rivalisan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graffiti/#i_14632

KLINE FRANZ (1910-1962)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 335 mots

Le peintre américain Franz Kline est l'un des principaux représentants de l'expressionnisme abstrait. Selon le critique Clement Greenberg (qui fut l'un des théoriciens influents de ce courant novateur), ses œuvres ont « la tension évidente qui s'identifie avec la peinture moderniste depuis Cézanne. Kline aussi a « démonté » son art ». Né dans une ville minière de Pennsylvanie, Kline fait ses étude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-kline/#i_14632

MOTHERWELL ROBERT (1915-1991)

  • Écrit par 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 1 069 mots

Le nom du peintre américain Robert Motherwell est associé aux débuts de l'expressionnisme abstrait, c'est-à-dire au premier grand mouvement artistique, aux États-Unis, qui soit émancipé de l'influence du Vieux Continent. Pourtant, Motherwell est sans doute le plus européen des membres de l'École de New York, ainsi nommée pour la distinguer de (et l'opposer à) celle de Paris. Dès 1938, le jeune h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-motherwell/#i_14632

NEWMAN BARNETT (1905-1970)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 1 364 mots

Né à New York en 1905, de parents juifs polonais immigrés aux États-Unis en 1900, Barnett Newman appartient à cette génération d'artistes américains qui émergea après la Seconde Guerre mondiale autour de Jackson Pollock, Willem De Kooning, Franz Kline et Robert Motherwell notamment, et regroupés malgré eux sous l'appellation « expressionnistes abstraits ». Motherwell, pourtant, n'hésitait pas à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barnett-newman/#i_14632

PARIS ÉCOLES DE

  • Écrit par 
  • Claire MAINGON
  •  • 2 615 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « École de Paris, école de New York, Cobra »  : […] Il n'est pas inutile de confronter les deux expressions « école de Paris » et « école de New York » pour évoquer l'effervescence des tendances abstraites internationales autour des années qui entourent la Seconde Guerre mondiale. On regroupe sous l'appellation « école de New York » les deux principaux champs de l'abstraction américaine : le Color Field, mené par Mark Rothko, et l'Action Painting, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecoles-de-paris/#i_14632

REINHARDT AD (1913-1966)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 353 mots

Les œuvres et les écrits du peintre Ad Reinhardt témoignent d'une démarche rigoureuse et courageuse, visant à éliminer de la peinture toute anecdote figurative ou même abstraite. « Il n'y a rien à voir, que la peinture », déclarait Reinhardt à propos de son travail, où la réduction du nombre des couleurs et des rapports de forme aboutissent, selon Alfred Pacquement (qui organisa la première rétros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ad-reinhardt/#i_14632

ROTHKO MARK (1903-1970)

  • Écrit par 
  • Éric de CHASSEY
  •  • 2 614 mots

Dans le chapitre « Une figuration expressionniste »  : […] Marcus Rothkowitz, né en Russie, est arrivé aux États-Unis à l'âge de dix ans. Après des études inachevées à la prestigieuse université Yale, où il suit une formation littéraire, il s'installe en 1923 à New York et y reçoit son premier enseignement artistique. Ses œuvres de jeunesse manifestent l'influence d'un de ses enseignants, le peintre Max Weber, ex-moderniste pratiquant désormais une figur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-rothko/#i_14632

SMITH TONY (1912-1980)

  • Écrit par 
  • Hélène LASSALLE
  •  • 1 073 mots

Né dans le New Jersey à South Orange, Tony Smith passa sa jeunesse à faire un peu tous les métiers, tandis qu'il suivait des cours à l'Art Students League de New York. Il passa l'année universitaire 1937-1938 au New Bauhaus de Chicago, avec l'intention de devenir architecte. L'enseignement le déçut et il entra en 1938 dans l'équipe de Frank Lloyd Wright, participant, au printemps de 1939, au proj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-smith/#i_14632

STEINBERG LEO (1920-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots

Critique et historien de l'art américain, Leo Steinberg fut un spécialiste de la Renaissance et du baroque italien, notamment Léonard de Vinci, Borromini et Michel-Ange, mais a aussi soutenu l'école de New York. Zalman Lev Steinberg est né à Moscou en 1920 d'un père avocat et ministre de la Justice sous le régime bolchevique. Sa famille émigre à Berlin, puis à Londres. Là, Leo Steinberg étudie la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-steinberg/#i_14632

STILL CLYFFORD (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 328 mots

« Dramaturge qui cultive le contraste le plus entier », ainsi Barbara Rose, dans L'Art américain depuis 1900 (Bruxelles, 1969), définit-elle le peintre américain Clyfford Still. Au sein de l'expressionnisme abstrait américain, il tend vers une peinture plus statique que dynamique. Alors que Pollock et De Kooning explorent toutes les possibilités de l'abstraction gestuelle et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clyfford-still/#i_14632

Voir aussi

Pour citer l’article

Maïten BOUISSET, « NEW YORK ÉCOLE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-new-york/