DROIT ET CITOYENNETÉ AU DÉBUT DU XXIe SIÈCLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La relation de l'individu au droit est traditionnellement appréhendée par le biais de la distinction entre droit objectif (la règle qui s'impose à tous les individus, objets de droit) et droit subjectif (l'individu en tant que titulaire de droits, qu'il peut exercer). Mais la façon dont l'individu lui-même perçoit cette relation peut prendre des formes très différentes. Tantôt, endossant l'habit du citoyen, l'individu participe en effet à la vie de la cité et, indirectement, à l'édiction de normes ; tantôt, endossant celui du justiciable, il se montre déterminé à faire valoir ses droits individuels ou à les défendre. Or cette perception correspond à une véritable évolution des choses : le citoyen est aujourd'hui plus directement impliqué dans la construction normative ; le justiciable voit s'estomper l'application de la norme par le juge, au profit d'une recherche de solution négociée ; enfin, grâce à la « question prioritaire de constitutionnalité », instituée par la réforme de la Constitution de 2008, le justiciable devient lui-même l'un des gardiens de la conformité de la norme.

Contrairement aux idées reçues, le droit est en mouvement constant et les normes juridiques sont provisoires, voire précaires. Le sociologue du droit y verra une conséquence du fait que le droit « émane du groupe social et qu'il ne saurait avoir plus de stabilité que ce groupe lui-même » (Henri Lévy-Bruhl, 1961). Ainsi, des modifications aussi importantes et rapides que celles survenues dans la structure familiale ou dans les technologies de l'information ont engendré un besoin d'édicter de nouvelles règles. Le souci d'une réponse normative quasi instantanée a trop fréquemment abouti à une inflation de textes particulièrement difficile à suivre, y compris par les professionnels du droit. Dans ce cadre, les évolutions récentes de la relation des individus au droit, en favorisant leur participation au processus de création [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Renaud DEMOYEN, « DROIT ET CITOYENNETÉ AU DÉBUT DU XXIe SIÈCLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-et-citoyennete-au-debut-du-xxie-siecle/