JURISPRUDENCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot « jurisprudence » a subi une curieuse évolution. À Rome, il désignait la science du droit, science qui devait être empreinte de sagesse, de « prudence ». Aujourd'hui, en Europe continentale, il s'applique aux règles juridiques que l'on peut dégager des décisions des tribunaux. On parle en ce sens de la jurisprudence qui s'est formée sur tel ou tel article d'un code ou d'une loi.

Il semble que le passage d'une signification à l'autre se soit effectué assez brutalement, en France, à la fin de l'époque révolutionnaire. On avait eu, durant cette période, le sentiment que le droit devait être tout entier écrit dans la loi. On avait donc condamné comme une institution « abominable », « détestable », qui serait contraire à la liberté du citoyen, la « jurisprudence des tribunaux », c'est-à-dire la possibilité pour les juges d'avoir des idées générales, de faire preuve d'une certaine initiative, de ne pas se borner à appliquer à des cas particuliers la « lettre de la loi ». Mais, après quelques années, on en revint à des conceptions plus réalistes. Les rédacteurs du code Napoléon comprirent l'utilité d'une « jurisprudence des tribunaux » et expliquèrent sa fonction. La « jurisprudence » se forma... Mais le mot, d'une conception générale du droit, en vint à désigner le produit de cette conception : les règles qui se dégagent des décisions judiciaires, notamment dans la mesure où elles se distinguent de la lettre de la loi. On remarquera même que la « jurisprudence », au sens continental du terme, se place normalement dans le cadre d'un droit codifié ou au moins législatif : un droit directement judiciaire, comme l'est la common law anglaise, constitue un phénomène différent, qu'il vaut mieux ne pas désigner du même mot. C'est la « jurisprudence » au nouveau sens du terme qui sera examinée ici. On observera successivement ses fonctions et les conditions de sa formation.

Quant à l'ancienne « jurisprudence », [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  JURISPRUDENCE  » est également traité dans :

ADMINISTRATION - Le droit administratif

  • Écrit par 
  • Jean RIVERO
  •  • 11 855 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les sources : prééminence de la jurisprudence »  : […] L'originalité du droit administratif s'affirme d'abord dans ses sources . On l'a vu, c'est la jurisprudence qui est ici prédominante. Le trait peut surprendre, dans un pays où le prestige de la règle écrite domine l'ensemble des disciplines juridiques, du fait notamment des grandes codifications napoléoniennes. Mais précisément, au début du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/administration-le-droit-administratif/#i_5370

CANONIQUE DROIT

  • Écrit par 
  • Patrick VALDRINI
  •  • 8 001 mots

Dans le chapitre « Autres sources du droit »  : […] Actuellement, les deux Codes forment donc, l'un avec 1 752 canons, l'autre avec 1 746 canons, les deux sources principales du droit de l'Église catholique. À celles-ci s'ajoutent d'autres sources que le Code mentionne. Ainsi, le canon 2 du Code latin parle des lois liturgiques en vigueur. Il renvoie aux dispositions canoniques fixant les rites à observer dans les célébrations, que l'on trouve, sau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-canonique/#i_5370

CASSATION COUR DE

  • Écrit par 
  • Charlotte BÉQUIGNON-LAGARDE, 
  • Universalis
  •  • 2 931 mots

La Cour de cassation est, dans l'ordre judiciaire, la plus haute juridiction française. Très différente des cours d'appel et des tribunaux, elle l'est également des cours suprêmes étrangères. Son rôle essentiel n'est pas de juger à nouveau les litiges, comme le fait une juridiction d'appel, mais uniquement de vérifier l'application de la loi faite par les juges en vue d'assurer l'unité de son inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cour-de-cassation/#i_5370

CIVIL DROIT

  • Écrit par 
  • Muriel FABRE-MAGNAN
  •  • 9 088 mots

Dans le chapitre « Interprétation et réformes »  : […] Mais le Code civil n'est pas tout le droit civil. Au tournant du siècle, les travaux d'un Gény, qui insistait sur la « libre recherche scientifique » (dans deux ouvrages devenus classiques, Méthode d'interprétation et sources en droit privé positif , en 1899, et Science et technique en droit privé positif , en 1924), ont montré l'importance de la jurisp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-civil/#i_5370

COMMON LAW

  • Écrit par 
  • Alain POTTAGE
  •  • 6 467 mots

Dans le chapitre «  Sources et concepts »  : […] Le droit anglais ne connaît que deux sources, la loi ( statute law ) et la jurisprudence ( case law, precedent ), la première prévalant sur la seconde. À partir du xix e  siècle, la loi, accompagnée par la prolifération des pouvoirs délégués, est rapidement devenue la source principale du droit anglais. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/common-law/#i_5370

CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE (France)

  • Écrit par 
  • Arnaud LE PILLOUER
  •  • 3 427 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le Conseil constitutionnel : un organe entre deux eaux »  : […] Pour les constituants, le Conseil constitutionnel était destiné à ne remplir qu'une fonction relativement technique : il s'agissait notamment d'empêcher le Parlement de légiférer au-delà du « domaine de la loi » dans lequel le texte constitutionnel souhaitait le cantonner (le reste de la production normative étant censé relever du gouvernement). Il était nécessaire, afin de rendre efficace cette d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution-de-la-ve-republique-france/#i_5370

DROIT - Théorie et philosophie

  • Écrit par 
  • Jean DABIN
  •  • 20 060 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La jurisprudence des tribunaux »  : […] La jurisprudence des tribunaux est le mode d'expression du droit qui découle de la suite des précédents judiciaires. Statuant sur les litiges, les cours et tribunaux ont à dégager la règle de droit applicable à l'espèce. En Angleterre et aux États-Unis, la jurisprudence ( the decisions of the courts ), appuyée sur la force obligatoire du précédent ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-theorie-et-philosophie/#i_5370

DROIT ÉCOLE SOCIOLOGIQUE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HALPÉRIN
  •  • 1 275 mots

Dans le chapitre « Percée du sociologisme »  : […] Pourtant, la sociologie naissante servit d'aiguillon aux « trublions » qui remettaient en cause la méthode exégétique à la même époque. Considérant le droit romain comme une « haute leçon de sociologie juridique », Raymond Saleilles (1855-1912) préconisa l'assouplissement des textes législatifs par une interprétation judiciaire innovante, tenant compte à la fois du social et de l'individuel dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-sociologique-du-droit/#i_5370

FRANCE (Histoire et institutions) - Le droit français

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HALPÉRIN
  •  • 7 137 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sources de renouvellement  »  : […] Avec un stock évalué à un peu plus de 8 000 lois en vigueur, le droit français est renouvelé chaque année par une moyenne d'une centaine de lois. Si le nombre de ces textes n'est pas lui-même en nette augmentation pendant la dernière décennie, la longueur moyenne de chaque loi a indubitablement connu une croissance qui alimente les dénonciations répétées de « l'inflation législative ». Quelques te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-le-droit-francais/#i_5370

IMPÔT - Droit fiscal

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  •  • 8 468 mots

Dans le chapitre « Les autres sources »  : […] La loi constitue la source principale du droit fiscal, mais, comme le législateur ne peut préciser lui-même toutes les modalités d'application des mesures fiscales qu'il adopte, le gouvernement et l'administration – la distinction a ici une importance toute particulière – jouent un rôle important dans l'application de la loi fiscale. Quant à la jurisprudence, son intervention a pour effet de réso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impot-droit-fiscal/#i_5370

JAPON (Le territoire et les hommes) - Droit et institutions

  • Écrit par 
  • Jacques ROBERT
  • , Universalis
  •  • 9 634 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structure du droit japonais »  : […] Pour commencer sa réforme juridique, au lendemain de la Restauration de 1868, le gouvernement impérial ordonna qu'on traduisît tous les codes napoléoniens pour les mettre en application au Japon ; mais ce projet hasardeux fut très vite abandonné. On entreprit alors la codification du droit avec l'aide de juristes français puis allemands. Avant la fin du siècle, la tâche laborieuse de modernisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-droit-et-institutions/#i_5370

JUSTICE - Justice constitutionnelle

  • Écrit par 
  • Francis HAMON, 
  • Céline WIENER
  •  • 10 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La richesse des normes de référence »  : […] L'ensemble des normes de référence, que l'on désigne communément sous le nom de « bloc de constitutionnalité », est parfois plus large que le texte constitutionnel stricto sensu : en France, le Préambule se réfère aux « principes fondamentaux reconnus par les lois de la République », mais sans donner aucune précision sur le nombre et le contenu de ces lois. On admet qu'il s'agit de lois adoptées d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-justice-constitutionnelle/#i_5370

LOCK-OUT

  • Écrit par 
  • Lydie LAGRANGE
  •  • 675 mots

Fermeture temporaire de l'entreprise décidée par l'employeur en réponse à un conflit collectif du travail (grève ou menace de grève). Le but du chef d'entreprise est en général d'éviter d'assumer la charge du fonctionnement d'une entreprise perturbée par le conflit et d'éloigner tout risque de déviation de l'exercice du droit de grève, occupation des locaux ou non-respect des règles de sécurité pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lock-out/#i_5370

NOUVELLE RHÉTORIQUE, droit

  • Écrit par 
  • Benoît FRYDMAN
  •  • 1 330 mots

Dans le chapitre « Une nouvelle logique juridique »  : […] Perelman, entouré de plusieurs philosophes du droit, mais surtout des plus grands juristes de son temps, se lance ainsi dans l'étude de la logique juridique, dont il va complètement renouveler les bases. Depuis les Lumières, la pensée moderne s'était attachée à réduire l'activité du juge à une simple mission d'exécution de la loi et le jugement à un acte de pure logique déductive, par lequel le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-rhetorique-droit/#i_5370

RESPONSABILITÉ (droit) - Responsabilité administrative

  • Écrit par 
  • Michel LÉVY
  •  • 2 742 mots

Dans le chapitre « Les différentes fautes »  : […] Les critères de la faute sont multiples. Marcel Planiol la définissait comme un manquement à une obligation préexistante. Le juge saisi doit se livrer à une appréciation concrète et objective des faits qui lui sont soumis pour déceler l'acte qui, par sa nature ou sa finalité, n'appartiendrait pas à l'ordre des préoccupations légales de l'administration. Ainsi une décision illégale, un acte inadéqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/responsabilite-droit-responsabilite-administrative/#i_5370

ROMAIN DROIT

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 6 356 mots

Dans le chapitre « La volonté du prince »  : […] Avec le régime impérial apparut une nouvelle source de droit, la volonté du prince. Tant il est vrai que l'histoire des sources du droit reflète en toute société ses institutions politiques. Modeste au i er  siècle, la législation impériale prend au ii e  siècle, et surtout à partir d'Hadrien (117 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-romain/#i_5370

ROMANO-GERMANIQUES DROITS

  • Écrit par 
  • René DAVID
  •  • 4 558 mots

Dans le chapitre « Jurisprudence et doctrine »  : […] La loi – Corpus juris civilis jadis, codes à notre époque – précise de nombreuses solutions, et elle fournit aux juristes la base même de leur raisonnement ; jurisprudence et doctrine n'en conservent pas moins un rôle qui, en maintes circonstances, pourra être de premier ordre. Il en est ainsi pour deux raisons. Il arrive en premier lieu, en nombre de cas, que le législateu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droits-romano-germaniques/#i_5370

SOURCES DU DROIT THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Rafael ENCINAS DE MUNAGORRI
  •  • 1 374 mots

L'objet de la théorie des sources du droit prend pour point de départ des questions essentielles : d'où vient le droit ? comment se forme une règle juridique ? La loi la jurisprudence et la coutume sont de nos jours présentées comme les principales sources du droit. Il en est cependant d'autres tout aussi importantes : traités internationaux, conventions collectives et contrats individuels, us […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-sources-du-droit/#i_5370

UNION EUROPÉENNE - Justice communautaire

  • Écrit par 
  • Rostane MEHDI
  •  • 6 583 mots

Dans le chapitre « Les mécanismes de coopération juridictionnelle »  : […] Il s'agit des modalités de saisine préjudicielle de la Cour par les tribunaux des États membres qui ont à appliquer à un litige pendant devant eux une norme communautaire dont la validité est douteuse ou le sens obscur. Le renvoi préjudiciel occupe, dans le système des voies de droit, une place à part. Associé aux principes de primauté et d'effet direct, il assure au droit communautaire, en toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-europeenne-justice-communautaire/#i_5370

Pour citer l’article

André TUNC, « JURISPRUDENCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurisprudence/