CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Parmi les institutions établies par la Constitution de 1958, le Conseil constitutionnel est un organe spécialisé qui a été conçu pour assurer principalement le contrôle de constitutionnalité, qu'exerçait en partie le Comité constitutionnel de 1946. De nature ambiguë, il est plutôt politique par sa composition tout en étant proche d'un organe juridictionnel par son statut et ses attributions.

Le Conseil constitutionnel comprend deux catégories de membres : les membres de droit, qui sont les anciens présidents de la République, et neuf membres nommés pour un seul mandat de neuf ans, désignés, trois par le président de la République, trois par le président de l'Assemblée nationale, trois par le président du Sénat, et renouvelés par tiers tous les trois ans. Le président du Conseil constitutionnel est désigné par le chef de l'État parmi les membres nommés ou de droit ; il a voix prépondérante en cas de partage. Les membres nommés sont tenus de prêter serment devant le président de la République (art. 3 de l'ordonnance du 7 nov. 1958). Leur fonction est incompatible avec celle de membre du gouvernement ou de parlementaire, mais, paradoxalement, ils sont éligibles au Parlement.

Dans l'ensemble, assez hétéroclite, des attributions du Conseil constitutionnel, la plus importante est le contrôle de constitutionnalité, qui peut se définir comme étant le contrôle de l'activité normative des pouvoirs publics et qui consacre la suprématie de la loi constitutionnelle. Son but est, d'une part, de vérifier la conformité à la Constitution des lois non encore promulguées et, d'autre part, de garantir le gouvernement contre toute mesure du Parlement empiétant sur son domaine réglementaire.

Le contrôle de la constitutionnalité est obligatoire quand il s'agit des lois organiques et des règlements intérieurs des deux assemblées qui composent le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : assistante en sciences juridiques à l'université de Paris-V-René-Descartes

Classification


Autres références

«  CONSEIL CONSTITUTIONNEL  » est également traité dans :

ARTICLE 16 (Constitution française de 1958)

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 1 023 mots

Dans la Constitution française du 4 octobre 1958, l'article 16 autorise, en cas de nécessité, le président de la République à exercer une dictature temporaire, au sens romain du terme. Il introduit dans la Constitution un régime d'exception prévu pour faire face à une crise institutionnelle particulièrement grave. Il dispose en effet, dans son prem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/article-16/#i_16747

BADINTER ROBERT (1928- )

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 1 325 mots

Dans le chapitre « Un réformateur »  : […] François Mitterrand élu, il est nommé ministre de la Justice après le 10 mai 1981, fonction qu'il occupe jusqu'à la défaite de la gauche aux élections législatives de 1986. S'entourant, pour son cabinet, de nombreux magistrats issus du Syndicat de la magistrature, il déploie pendant les six années de son ministère un réformisme tous azimuts et qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-badinter/#i_16747

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 834 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'adoption de la nouvelle Constitution »  : […] Les députés doivent donc accepter de remettre le pouvoir constituant au général, dans des conditions d'ailleurs non conformes aux textes puisque, pour modifier la Constitution de 1946, le processus était normalement très long et difficile. Les députés, craignant une dérive vers un régime autoritaire comme en 1940, vont mettre des conditions pour e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-gaullienne-1958-1969/#i_16747

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 6 873 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les réformes du président »  : […] Le nouveau président nomme un Premier ministre gaulliste, mais entouré par de nombreuses personnalités du groupe des Républicains indépendants ou proches de lui. Il veut manifestement incarner pleinement la fonction présidentielle et conduire le pays en gouvernant au centre, ce qui doit se voir par des réformes rapides. Il veut incarner une certain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-post-gaullienne-1969-1981/#i_16747

CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE (France)

  • Écrit par 
  • Arnaud LE PILLOUER
  •  • 3 426 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une présidence de la République marquée par de Gaulle »  : […] Dès sa prise de fonction, le général de Gaulle a imprimé sa marque aux nouvelles institutions : contrairement à la lettre de la Constitution, c'est au président qu'il est revenu de nommer mais aussi de congédier le Premier ministre, de fixer les grandes orientations de la politique nationale, et d'intervenir directement dans les domaines de son ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution-de-la-ve-republique-france/#i_16747

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 277 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les protagonistes des jeux politiques »  : […] Les hommes politiques n'ont jamais eu et ont de moins en moins le monopole des questions politiques. Les sondeurs ou les journalistes interfèrent en permanence dans les « jeux » politiques. Quand une polémique se développe sur un sujet donné, des spécialistes des problèmes évoqués interviennent aussi dans les débats. L'introduction de considération […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie/#i_16747

FRANCE (Histoire et institutions) - Le droit français

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HALPÉRIN
  •  • 7 137 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sources de renouvellement  »  : […] Avec un stock évalué à un peu plus de 8 000 lois en vigueur, le droit français est renouvelé chaque année par une moyenne d'une centaine de lois. Si le nombre de ces textes n'est pas lui-même en nette augmentation pendant la dernière décennie, la longueur moyenne de chaque loi a indubitablement connu une croissance qui alimente les dénonciations ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-le-droit-francais/#i_16747

FRANCE (Arts et culture) - Les langues régionales

  • Écrit par 
  • Jean SIBILLE
  •  • 3 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quel statut juridique ? »  : […] Outre les textes cités plus haut, relatifs à l'enseignement, plusieurs textes juridiques contiennent des dispositions concernant les langues régionales en général, ou telle ou telle langue en particulier (loi 84-52 sur l'enseignement supérieur, cahiers des charges de Radio-France, France 3 et R.F.O., décrets concernant l'aide de l'État au secteur c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-les-langues-regionales/#i_16747

FRANCE - L'année politique 2010

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 575 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une politique continue de réformes au risque de la contestation »  : […] Certaines réformes, qui ont suscité de forts débats en 2009, ont été abandonnées ou différées. Il en va ainsi de la taxe carbone, dont le projet de loi la présentant avait été censuré par le Conseil constitutionnel à la fin de 2009 et à laquelle Nicolas Sarkozy, après avoir dans un premier temps indiqué que le projet serait de nouveau présenté au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-annee-politique-2010/#i_16747

FRANCE - L'année politique 2009

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 701 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La poursuite des réformes et leur contestation »  : […] Malgré de nombreuses interrogations sur le maintien de la politique de rupture qui avait été au centre de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, la crise l'ayant conduit à laisser filer le déficit budgétaire (déficit de 141 milliards d'euros à la fin de 2009, soit 8,2 p. 100 du P.I.B. ; déficit de 31 milliards pour la Sécurité sociale ; projet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2009/#i_16747

FRANCE - L'année politique 1999

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 3 065 mots

Dans le chapitre « Tempêtes sur la majorité plurielle »  : […] Ce sont les Verts qui font l'actualité à la fin de l'été de 1999. Ils réclament avec force un moratoire sur la construction de centrales nucléaires et l'introduction de la proportionnelle aux élections législatives. Souvent embarrassée par les déclarations de ses amis, et notamment par celles de Daniel Cohn-Bendit, qu'elle voit sans plaisir reveni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1999/#i_16747

FREY ROGER (1913-1997)

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 669 mots

De père alsacien et de mère normande, Roger Frey est né le 11 juin 1913 à Nouméa. Ce caldoche fera d'ailleurs ses débuts professionnels en Nouvelle-Calédonie, où il dirige les affaires familiales. Comme pour tant d'autres gaullistes, la guerre – et la Résistance – marquera un tournant dans sa vie. Il s'engage dès 1940 dans le bataillon des Forces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-frey/#i_16747

GOGUEL FRANÇOIS (1909-1999)

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER
  •  • 814 mots

Il faut d'abord évoquer le Sénat, puisque le jeune juriste y est entré au service de la séance en 1931 et qu'il y a passé toute sa vie professionnelle, occupant, de 1958 à 1971, la fonction suprême de secrétaire général. Dire qu'il y a conçu une estime illimitée pour le « milieu politique » serait excessif ! Il faut relever ensuite qu'il a été pris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-goguel/#i_16747

GUÉNA YVES (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 884 mots
  •  • 1 média

Énarque de la promotion France combattante – la première de l’institution –, dernier haut-commissaire de la République française en Côte d'Ivoire, député, ministre, sénateur-maire, président du Conseil constitutionnel : la brillante trajectoire d'Yves Guéna le caractérise moins que les deux présidences qu'il assuma au soir de sa longue vie, celles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-guena/#i_16747

JUSTICE - Justice constitutionnelle

  • Écrit par 
  • Francis HAMON, 
  • Céline WIENER
  •  • 10 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le domaine du contentieux constitutionnel »  : […] L'ensemble des litiges portant sur l'interprétation ou l'application de la Constitution est habituellement désigné sous le nom de contentieux constitutionnel. On peut distinguer, à l'intérieur de celui-ci, deux secteurs principaux : –  L'organisation et le fonctionnement des pouvoirs publics . Tout État démocratique repose sur le suffrage universe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-justice-constitutionnelle/#i_16747

LOI

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Universalis
  •  • 12 636 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le pouvoir législatif selon la Constitution française de 1958 »  : […] C'est cette idée qu'a consacrée la Constitution française de 1958 en dressant une liste de matières réservées à la compétence parlementaire (art. 34) et en décidant (art. 37) que le gouvernement pourrait librement réglementer toutes les questions non énumérées dans cette liste. Sous réserve de respecter les principes généraux du droit, le gouvernem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi/#i_16747

MAYER DANIEL (1909-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 985 mots

Militant des droits de l'homme et du socialisme, mort à Orsay le 29 décembre 1996, Daniel Mayer était né à Paris le 29 avril 1909. Fils d'un représentant et d'une institutrice, il travailla dès quatorze ans, après avoir obtenu son certificat d'études primaires. Adhérent à la Ligue des droits de l'homme et au Parti socialiste S.F.I.O. dès 1927, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-mayer/#i_16747

NATIONALISATION

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BONICHOT, 
  • Universalis
  •  • 6 936 mots

Dans le chapitre « Le pouvoir de nationaliser »  : […] La question revêt, là encore, deux aspects : qui peut nationaliser, et dans quelles conditions ? La nationalisation est, en principe, opérée par une loi. Il peut arriver, cependant, que les transferts soient décidés par des actes du pouvoir exécutif sur la base d'une loi qui pose le principe de la nationalisation d'un secteur déterminé. Cette derni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nationalisation/#i_16747

NATIONALITÉ

  • Écrit par 
  • Henri BATIFFOL, 
  • Patricia BUIRETTE, 
  • Jean-Éric MALABRE, 
  • Marthe SIMON-DEPITRE, 
  • Paul TAVERNIER
  • , Universalis
  •  • 10 358 mots

Dans le chapitre « Le statut international des étrangers »  : […] En définitive, s'il existe bien des règles internationales qui imposent aux États de consentir aux étrangers, sur leur territoire, un minimum de droits, la détermination de ce minimum est fort imprécise et les limites apportées aux pouvoirs des États sont somme toute restreintes. Il est certain que l'égalité de traitement n'est pas un principe du d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nationalite/#i_16747

NOËL LÉON (1888-1987)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 143 mots
  •  • 2 médias

Né le 28 mars 1888 à Paris, Léon Noël est le fils d'un conseiller d'État. L'influence paternelle est manifeste : après des études de droit qui le conduiront jusqu'au doctorat, Léon Noël est reçu à son tour au Conseil d'État en 1912, à vingt-quatre ans. Auditeur en 1913, il deviendra maître des requêtes en 1924. Mais déjà le virus politique l'a sais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-noel/#i_16747

PALEWSKI GASTON (1901-1984)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 921 mots

Salué par Michel Debré, en Sorbonne, le 19 janvier 1984, comme le « premier des gaullistes par l'ancienneté », Gaston Palewski a servi le gaullisme pendant cinquante ans puisque, dès 1934, il avait aidé à la diffusion des idées du colonel de Gaulle sur l'utilisation des divisions blindées, et qu'il a occupé ses dernières années au développement nat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-palewski/#i_16747

PÉNAL DROIT

  • Écrit par 
  • Luc VILAR
  •  • 7 094 mots

Dans le chapitre « La définition de l'interdit »  : […] Dans les traditions de droit écrit issues des droits romain et germanique, la loi est la seule source des incriminations et des peines, ce qui exclut la création d'infractions ou de peines par un juge. Cependant, l'opposition de ces traditions et du droit anglo-saxon n'est pas absolue. La définition de l'acte interdit, de la règle violée, et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-penal/#i_16747

PÉNALE PROCÉDURE

  • Écrit par 
  • Jean DANET
  •  • 6 483 mots

Dans le chapitre « Des sources internationales et constitutionnelles »  : […] Mais la loi et, à sa suite, le règlement ne sont plus et de loin la seule source de la procédure pénale. Les nouvelles sources sont à la fois internationales et constitutionnelles. En France, le Conseil constitutionnel a construit par sa jurisprudence, en matière de procédure pénale, autour de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procedure-penale/#i_16747

PROMULGATION DE LA CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE (France)

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Adoptée par référendum le 28 septembre et promulguée le 4 octobre 1958, la Constitution de la V e  République a pu être présentée au départ comme consacrant un régime parlementaire. Les critères permettant habituellement d'identifier un tel régime sont bien réunis : exécutif bicéphale, responsabilité du gouvernement devant le Parlement, droit de di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution-de-la-ve-republique/#i_16747

SÉNAT (France)

  • Écrit par 
  • Arnaud LE PILLOUER
  •  • 2 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sénat : une mission discutée  »  : […] Les sénateurs défendent souvent leur institution en faisant valoir que, grâce à leur examen des textes législatifs, nombre d'entre eux voient leur rédaction « améliorée ». Il est vrai que le fait même que le Sénat ne soit pas animé par la même logique politique (consistant à soutenir l'action du gouvernement) que l'Assemblée nationale conduit de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/senat/#i_16747

Pour citer l’article

Annie GRUBER, « CONSEIL CONSTITUTIONNEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-constitutionnel/