DESCRIPTION ET EXPLICATION

Certaines disciplines sont descriptives : astronomie, anatomie, zoologie. Une description peut être plus qu'une simple collection non ordonnée de faits ou de données, l'exemple des taxinomies le montre. La géographie comporte une partie descriptive ; les cartes sont de pures descriptions. Une partie de la science économique est consacrée à décrire des institutions ; une autre (les théories) est consacrée à expliquer. La thermodynamique a été d'abord une théorie phénoménologique ; la mécanique statistique a été inventée afin d'expliquer ou de déduire ses lois fondamentales. La relativité restreinte décrit les phénomènes électromagnétiques et ne les explique pas. En principe, il tombe sous le sens que des lois comme celles qui concernent la résistance des matériaux ne peuvent pas être explicatives au même degré que les grandes lois physiques (gravitation, électromagnétisme). L'esprit humain, qui tend à distinguer dans les phénomènes un ordre dérivé et un ordre fondamental, risque d'ailleurs de placer le fondamental à faux. Enfin, certaines disciplines sont descriptives par manque de principes ou de moyens d'explication. Tel est le cas de l'embryologie.

La description échappe aux controverses. L'explication, au contraire, est souvent contestée. On fait valoir qu'elle est impossible ou bien qu'elle recourt à des éléments « métaphysiques », substances ou « qualités occultes ». Nous ne connaissons la nature d'une chose que par ses effets ; ces effets, à leur tour, nous paraissent mystérieux et nous les attribuerions volontiers à l'essence de la chose : c'est un cercle. Faut-il donc se rabattre sur la description ? Quand on décrit, on utilise une langue, la langue naturelle, complétée ou non par des symboles de mathématiques ou de physique. On fait un choix dans l'objet, dont on décide de négliger certains détails. Ensuite, on essaie d'expliquer. La description précède-t-elle toujours l'explication ? Où s'arrête l'une, où commence l'autre ? Historiquement, les lois de Kepler, qui décrivent la forme

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur à l'université Paris-XII-Val-de-Marne, Créteil

Classification


Autres références

«  DESCRIPTION ET EXPLICATION  » est également traité dans :

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 13 000 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Sciences sociales »  : […] des lois. D'autres, arguant de la spécificité des sciences sociales, rejettent les explications de type causal du côté des sciences de la nature et proposent de leur substituer l'explication par les fonctions ou la méthode compréhensive, attachée notamment au nom de Max Weber, qui, chez Weber lui-même, doit se combiner à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/causalite/#i_94432

COMPRÉHENSION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 906 mots

Wilhelm Dilthey. Elle est d’emblée définie en référence à un dualisme des méthodes – l’opposition de « l’expliquer » et du « comprendre » –, doublé d’un dualisme des types de sciences : sciences de la nature opposées aux sciences de l’esprit chez Dilthey ; sciences nomothétiques opposées aux sciences idéographiques chez le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comprehension/#i_94432

COMTE AUGUSTE (1798-1857)

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 9 458 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'idée comtienne de la science »  : […] logique ou dialectique entre elles. Un nouveau mode d'explication frappe les dogmes d'obsolescence. Aussi l'esprit positif prétend-il éviter la polémique et aspire à s'établir pacifiquement dans les institutions d'Église. Forte d'un consensus universel qu'elle est la première à réaliser, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-comte/#i_94432

CONTINGENCE

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 892 mots

Dans le chapitre « La contingence en logique et dans les sciences de la nature »  : […] L'idée même d'explication scientifique se transformait : le modèle causal et déterministe cessait de paraître comme le plus parfait, alors que les lois et les théories statistiques, en physique puis en biologie, permettaient de pénétrer la structure intime de l'infiniment petit. Le destin de l'idée de contingence en physique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contingence/#i_94432

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 011 mots

Dans le chapitre « « Les Règles de la méthode sociologique » »  : […] Cette remarque conduit à une seconde proposition importante des Règles, selon laquelle l'explication d'un fait social doit toujours être recherchée dans un autre fait social […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-durkheim/#i_94432

EMPIRISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 13 316 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le problème central : induction et hypothèse »  : […] à l'hypothèse, dit Willard Quine, c'est un cas d'hypothèse » (Web of Belief, VII, p. 89). Nous dirons que l'induction est la converse de l'explication : les prémisses générales expliquent des observations particulières, et les conséquences observables rendent crédibles les prémisses. La déduction est une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empirisme/#i_94432

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 083 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Continuité et discontinuité du devenir de la science »  : […] 2. La science cherche une « explication », c'est-à-dire l'insertion de la réalité qu'elle décrit dans un système abstrait de concepts, débordant les faits singuliers que l'expérience nous propose. Une explication ainsi entendue suppose que les faits à expliquer soient transposés d'abord sous la forme d'un « modèle » abstrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epistemologie/#i_94432

ESTHÉTIQUE - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 348 mots

Dans le chapitre « Description et explication »  : […] Mais comment décrire ? Et d'abord, quoi ? Les produits de l'art, avons-nous dit. Les rechercher, les identifier, les classer, c'est la première tâche de l'histoire de l'art. Travail indispensable, surtout si l'on conçoit tout l'intérêt que présente l'élargissement indéfini dans l'espace et dans le temps du « Musée imaginaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-esthetique-et-philosophie/#i_94432

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Morphodynamique cognitive et sémiophysique »  : […] néo-aristotélisme de René Thom paraît en droit justifié. L'idée centrale en est que les descriptions qualitatives effectuées en langue naturelle (cf. l'éidétique descriptive husserlienne évoquée plus haut) doivent être fondées dans l'objectivité des phénomènes. Dès l'envoi de Stabilité structurelle et morphogenèse, Thom affirme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_94432

GESTALTISME

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 595 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La phénoménologie de Carl Stumpf »  : […] théories se rejoignent sur plusieurs points : l'une et l'autre entendent partir d'une description des phénomènes immédiats pour arriver à un résultat dépassant la simple généralisation empirique et s'orientent vers une étude des structures essentielles des phénomènes ; de plus, elles établissent une distinction fondamentale entre les structures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestaltisme/#i_94432

HASARD

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 6 802 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le hasard et l'explication dans les sciences »  : […] Une explication scientifique comporte deux classes d'énoncés : d'un côté, une analyse expérimentale ou une description des phénomènes ; de l'autre, des hypothèses ou des lois, grâce auxquelles on espère comprendre ce que l'on a observé. On appelle parfois explanandum (ce qu'il faut expliquer), les énoncés descriptifs et on nomme explanans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasard/#i_94432

HISTOIRE NATURELLE

  • Écrit par 
  • Sophie SPITZ
  •  • 1 140 mots

La constitution d'une histoire naturelle à la fin du xviie siècle et au début du xviiie est fondée sur le souci de substituer à l'explication de la nature sa description intégrale, considérée alors comme seul moyen de préserver la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-naturelle/#i_94432

HISTORICITÉ

  • Écrit par 
  • Hans Georg GADAMER
  •  • 6 442 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le problème des sciences humaines »  : […] Dilthey a entrepris de fonder les sciences humaines sur l'expérience immédiate ; c'est pourquoi il a remplacé la psychologie causale et explicative, qui régnait alors, par une psychologie « descriptive et compréhensive » qui part de l'unité téléologique de la « structure » et non de la résultante des influences causales. Or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/historicite/#i_94432

INTERACTION, sciences humaines

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la genèse phénoménologique à la psychanalyse de l'interaction »  : […] Rappelons en effet que pour Ormond l'interaction se détermine à partir du « dedans » de l'élément « autre ». La description phénoménologique se donne précisément pour objet le rapport d'altérité dans la perspective de la constitution d'autrui : ce rapport a pour fondement l'« apprésentation » en vertu de laquelle l'alter ego, jamais présent à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interaction-sciences-humaines/#i_94432

LOGIQUE

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ, 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 12 996 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Bertrand Russell »  : […] grande contribution de Russell à la logique est la théorie des descriptions définies qu'il a exposée dans « On denoting » (1905), théorie préparée par l'analyse que faisait Frege de l'article défini. Quel est l'objet des descriptions ? À quoi se réfère l'expression de la forme « le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logique/#i_94432

LOI, épistémologie

  • Écrit par 
  • Pierre JACOB
  •  • 6 839 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Lois et explication »  : […] En raison de la parenté entre les concepts de loi et d'explication, les philosophes des sciences se sont penchés sur le concept d'explication. C'est à Hempel (Aspects of Scientific Explanation, 1965) qu'incombe le mérite d'avoir jeté les bases des discussions contemporaines en proposant le fameux modèle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-epistemologie/#i_94432

MÉTHODE

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 008 mots

Dans le chapitre « Considérations historiques »  : […] à l'opposé de celles de Comte et des empiristes. Selon lui, la science commence par la description (observer, mesurer) ; l'étape suivante est l'établissement de lois par induction, c'est-à-dire par hypothèse : il faut deviner les bons paramètres et la forme appropriée des dépendances fonctionnelles. La recherche des causes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methode/#i_94432

OBJECTIVATION SOCIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard LACROIX
  •  • 1 394 mots

La notion d’objectivation fait partie du trésor partagé en sciences sociales. Elle sert à étudier l’apparition des réalisations, le plus souvent mais pas seulement immatérielles, de l’activité des hommes et la consolidation de celles-ci. On l’emploie le plus souvent sans y penser, bien qu’elle ait une histoire. Et le recours à ce terme semble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objectivation-sociologique/#i_94432

OBJET

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 8 222 mots

Dans le chapitre « Les « significations » et les faits humains »  : […] l'ont fait avec succès les sciences de la nature, mais trouver la manière de les traiter, en sorte de les décrire comme données et d'en expliquer le rôle comme facteurs du déroulement des phénomènes. C'est donc un type original de modèles qu'il conviendrait de mettre en œuvre. Nous ne pensons pas que ce problème ait d'ores et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objet/#i_94432

PHÉNOMÉNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Renaud BARBARAS, 
  • Jean GREISCH
  •  • 7 227 mots

Dans le chapitre « Les « Recherches logiques » »  : […] ne serait pas ce qu'elle est, est la méthode spécifique donnant accès à cette essence. Ainsi, la phénoménologie est d'abord une description des essences : elle se donne pour tâche d'inventorier les structures qui régissent tel domaine de réalité, telle « région » (formelle ou matérielle). Par exemple, l'essence du perçu est de se donner à travers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie/#i_94432

PSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 16 219 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'intuition clinique et la compréhension »  : […] terme à terme ni reflet) : ce postulat ne lui sert, du reste, qu'à justifier l'explication par les modèles abstraits en psychologie et la compatibilité (la complémentarité, même) de ce type d'explication avec les explications psychophysiologiques là où elles sont possibles. Cependant on ne peut, sans plus, conclure au rejet de l'explication sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie/#i_94432

RATIONALISME

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 7 618 mots

Dans le chapitre « Le rationalisme cartésien »  : […] les plus simples fournissent d'abord l'occasion de préciser les phénomènes à expliquer, et, à mesure que l'explication avance, de plus « étudiées » serviront à vérifier le bien-fondé des conjectures déduites de « principes ou premières causes ». Ainsi pourra-t-on décider entre diverses façons d'expliquer un phénomène, « en cherchant derechef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rationalisme/#i_94432

RATIONALITÉ, sociologie

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 1 440 mots

« rationalité » moderne, coupée de tout projet de rationalisation intégrale. La causalité du sociologue, en faisant référence à une pluralité de facteurs explicatifs et en admettant les limites de leur validité, ne révèle pas une lacune de la raison : elle s’accorde bien plutôt par là avec les présupposés épistémologiques d’une rationalité ouverte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rationalite-sociologie/#i_94432

RÉDUCTIONNISME & HOLISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 924 mots

celle de la thermodynamique à la mécanique statistique. On peut aussi mettre le réductionnisme sous le patronage de Descartes, qui considérait les vivants comme des machines descriptibles par figure et mouvement. Cette conception justifie l'emploi exclusif de méthodes d'analyse et de décomposition : les propriétés d'un tout devant se déduire des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reductionnisme-et-holisme/#i_94432

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 644 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La dérive pragmatique de la science »  : […] à sa vocation théorétique essentielle s'est produite avec Galilée et Newton. Avec ces derniers, on gagne bien en précision dans la description du mouvement des corps matériels, en éliminant le recours aux forces occultes, mais on perd de vue la cause du mouvement. La science devient descriptive, et cesse d'être explicative. Newton décrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_94432

SOCIOLOGIE - La démarche sociologique

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 5 426 mots

Dans le chapitre « L'objectivation sociologique »  : […] comme traduction entre langages, entre cultures, etc.). En effet, pour comprendre, il faut expliquer, exploiter des savoirs non immédiatement disponibles, la « compréhension actuelle » propre à l'expérience ordinaire étant distincte, selon Weber, de la « compréhension explicative » qui suppose la médiation d'une analyse interprétative en vue d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-la-demarche-sociologique/#i_94432

SOCIOLOGIE - Les méthodes

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 7 617 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Compréhension et explication des données »  : […] C'est autour des notions de compréhension et d'explication que s'articulent les grandes conceptions de l'interprétation sociologique. Schématiquement, nous distinguerons la tradition webérienne (ou subjectiviste) et la tradition durkheimienne (ou objectiviste), étant entendu que cette opposition, souvent caricaturée dans les manuels, ne doit pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-methodes/#i_94432

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quand Lévi-Strauss conclut  »  : […] et ainsi de suite comme en abyme, d'autres niveaux de conscience ou d'inconscience. Les seules démonstrations à quoi nous puissions prétendre sont celles qui permettent d'expliquer plus de choses qu'on ne le pouvait auparavant. Cela n'entraîne pas qu'elles soient vraies, mais seulement qu'elles préparent le chemin à d'autres démonstrations qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_94432

TERMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 6 205 mots

Dans le chapitre « Décrire l'objet »  : […] Le rapport à l'objet est primordial dans la description terminologique. Il est nécessaire de décrire l'objet, que ce soit pour le scientifique qui formule une découverte, pour l'expert qui fait breveter une invention, ou pour le normalisateur qui fixe les spécifications d'un produit ou d'un processus de construction industrielle. Ainsi, l'un des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terminologie/#i_94432

THÉORIE (sociologie)

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 1 041 mots

celles de type descriptif visent à identifier les propriétés permettant de spécifier le sens associé par les individus à différents aspects de l’existence sociale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-sociologie/#i_94432

TYPOLOGIE, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude COMBESSIE
  •  • 1 639 mots

La sociologie adapte ce mode d'élaboration pour expliquer et comprendre les sociétés humaines. Auguste Comte la place au premier rang de sa typologie des sciences : toute pensée et toute organisation sont une construction historique et sociale. L'ambition est grande : elle soutient d'abord la mise en œuvre de macrotypologies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typologie-sociologie/#i_94432

WEBER MAX (1864-1920)

  • Écrit par 
  • Julien FREUND
  •  • 3 661 mots

Dans le chapitre « L'œuvre sociologique »  : […] des valeurs, on ne saurait rendre compte valablement de la réalité sociale par la seule explication causale. Il faut compléter celle-ci par la compréhension, qui consiste à saisir les motifs des actions des hommes et à interpréter la signification qu'ils leurs donnent. À aucun moment il n'oppose radicalement l'explication et la compréhension ; au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-weber/#i_94432

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean LARGEAULT, « DESCRIPTION ET EXPLICATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-et-explication/