DILTHEY WILHELM (1833-1911)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le philosophe allemand Wilhelm Dilthey, dès son Introduction aux sciences de l'esprit (1883), désigna son entreprise comme une « critique de la raison historique » : ce qu'avait fait la Critique de la raison pure à l'égard des sciences de la nature, il s'est agi pour lui de le transposer aux sciences historiques, en posant le problème de leur objectivité et de ses limites.

Wilhelm Dilthey

Wilhelm Dilthey

photographie

Wilhelm Dilthey (1833-1911), philosophe allemand, est l'un des fondateurs de l'herméneutique en sciences sociales. 

Crédits : AKG

Afficher

Autonomiser les sciences humaines

L'enjeu était double : démarquer sciences historiques et philosophie de l'histoire ; isoler les sciences historiques des sciences physiques, en dégageant leurs principes propres.

Selon son second axe, épistémologiquement le plus important, l'entreprise (que poursuivra notamment G. Simmel) vise à établir l'autonomie de ces sciences de la réalité sociale, culturelle et politique qui rassemble l'historicité de leurs objets et que Dilthey nomme « sciences de l'esprit » (Geisteswissenschaften). En rupture avec l'épistémologie positiviste alors dominante, son œuvre trouve ici sa plus évidente originalité.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en sociologie, chargée de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  DILTHEY WILHELM (1833-1911)  » est également traité dans :

COMPRÉHENSION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 906 mots

pour la première fois par l’historien Johann Gustav Droysen puis par le philosophe Wilhelm Dilthey. Elle est d’emblée définie en référence à un dualisme des méthodes – l’opposition de « l’expliquer » et du « comprendre » –, doublé d’un dualisme des types de sciences : sciences de la nature opposées aux sciences de l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comprehension/#i_34482

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La critique créatrice »  : […] postulait que la reconstruction du contexte d'origine était possible et suffisante, Dilthey et surtout Husserl voient dans toute œuvre la manifestation d'une conscience. La tâche du critique est de retrouver cette conscience, comme la précompréhension dont l'œuvre est l'explicitation. Pour cela, il n'y a pas d'autre moyen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_34482

HERMÉNEUTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 3 285 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La fondation philosophique de l'herméneutique (W. Dilthey) »  : […] En la personne de Wilhelm Dilthey (1833-1911), les sciences de l'esprit trouvent leur premier épistémologue. De L'Introduction aux sciences de l'esprit (1883), on n'a souvent retenu que la distinction entre deux régimes épistémologiques irréductibles : l'explication qui caractérise les sciences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermeneutique/#i_34482

HISTORICITÉ

  • Écrit par 
  • Hans Georg GADAMER
  •  • 6 442 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Dilthey et le comte Yorck »  : […] Dilthey, en tant qu'héritier de l'école historique, fut le premier à prendre conscience des conséquences philosophiques que contient cet héritage, et qui, avec l'idée du « droit naturel », mettaient aussi en question l'idée de la vérité intemporelle. Avec son ami le comte Ludwig Yorck […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/historicite/#i_34482

INTERPRÉTATION

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA
  •  • 6 814 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'interprétation dans les sciences de l'homme »  : […] dans la méthode historique trois moments : l'heuristique, la critique et l'interprétation. Mais c'est à Wilhelm Dilthey (1833-1911) que revient le mérite d'avoir engagé la méthode interprétative sur une critique préalable de la « raison historique » et d'avoir nettement distingué sciences de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation/#i_34482

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 534 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les fondateurs »  : […] a vu un développement important de la théorie de l'interprétation et d'abord une meilleure compréhension des intentions de ses fondateurs, Schleiermacher et Dilthey, grâce à la publication, par Kimmerle, en 1959, des premiers textes de Schleiermacher sur l'herméneutique, dans lesquels l'interprétation « grammaticale » équilibre l'interprétation « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_34482

LOI SOCIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 935 mots

même si la nécessité de reconnaître leur caractère provisoire est acceptée. Mais on ne se met pas non plus du côté de ceux qui, à la suite du philosophe allemand Wilhelm Dilthey (1833-1911), estiment que la sociologie ne peut être qu'une science idéographique, proche en cela de l'histoire, qui n'a affaire comme celle-ci qu'à des phénomènes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-sociologique/#i_34482

POLITIQUE - La science politique

  • Écrit par 
  • Marcel PRÉLOT
  •  • 7 878 mots

Dans le chapitre « Méthodes sociologiques »  : […] de son utilisation dans les sciences de la nature est récusée, notamment par Dilthey et Weber. Ceux-ci ont admirablement mis en lumière l'opposition fondamentale entre les sciences de l'esprit ou « noologiques » et les sciences de la nature. « Nous expliquons la nature, nous comprenons la vie de l'esprit. » De cette distinction capitale découle l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-la-science-politique/#i_34482

Voir aussi

Pour citer l’article

Sylvie MESURE, « DILTHEY WILHELM - (1833-1911) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-dilthey/