MATÉRIAUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

N'importe quelle production suppose à la fois un support (ce avec quoi elle a été façonnée) et un projet ou une idée qui a présidé à sa fabrication. Elle unit la « matière » et la « forme » : la philosophie grecque n'a pas manqué de s'inspirer de cette évidente symbiose. La Métaphysique d'Aristote le souligne nettement. Il convient d'éviter la dissociation, c'est-à-dire la pensée que « l'être de la chose » descend seulement en elle. « La matière prochaine et la forme sont une seule et même chose, mais en puissance, d'un côté, en acte, de l'autre. Demander par conséquent comment elles s'unifient revient à rechercher quelle est la cause de l'unité et pourquoi ce qui est un est un » (Métaphysique, H, 6, trad. Tricot, éd. Vrin, p. 478). L'idée n'en joue pas moins le rôle de cause actualisante, efficiente et finale : le déterminable compte de moins en moins, en comparaison du déterminant. La matière (le bois, l'airain) ne peut se prévaloir ni de l'« unicité » ni d'une vraie particularité : elle demeure moyen, puissance, parce qu'elle « vise » ou attend la « forme ». Elle appelle alors ce qui la comblera : « La forme ne peut se désirer elle-même parce qu'il n'y a pas de manque en elle » (Physique, I, 192 a). Tout doit aussi être nuancé : en effet, le métal, pour le forgeron, résulte d'un travail qui le finit et lui donne une « nature », voire une configuration – en somme, il est un composé de matière et de forme –, tandis que le fondeur qui le coulera le traitera comme un simple matériau. En tout état de cause, les penseurs grecs dépréciaient le « ce avec quoi » : le même objet ne se réalise-t-il pas à l'aide de substrats différents, donc, relatifs (la statue de bois ou de pierre) ? L'important réside donc dans l'idée, seule efficiente et décisive. De plus, les Grecs privilégiaient l'ordre, le commandement, le gouvernement : ils s'inquiétaient moins des manipulations ou du travail, qu'ils réservaient aux esclaves, d'où la passivité, la pauvreté et l'inessentialité tant de l'« effectuation » que de ce en quoi l'œuvre s'inscrivait, et qui était nécessaire mais secondaire.

Les Grecs et le matériau selon Hegel

Il nous semble que la pensée et l'importance du matériau ne datent que d'hier ou d'aujourd'hui. Longtemps, on a demandé à la nature de nous approvisionner en moyens de construire ou de fabriquer : la terre (pour les briques), les fils (la vannerie, le tissage) et le bois, qui précède les métaux. Ce dernier mérite une place à part, ne serait-ce que pour une raison étymologique : il permet de comprendre les mots « matériau » et « matière », inséparables de la « mère ». Les termes – materia, materies, materiarius – de la langue latine rustique qualifient le bois de substance maternelle, parce que le tronc de l'arbre, dont on coupe les branches, ne cesse pas de produire des rejetons. On épargne souvent le fût principal (les silvae materiariae), à moins qu'on ne cherche un bois de construction (maison, navire) ; pour le reste, on se contente des silvae caducae, des taillis.

Alfred Ernout et Antoine Meillet, dans leur Dictionnaire étymologique de la langue latine. Histoire des mots, précisent bien ce passage : materia, le matériau privilégié, indique la partie solide ligneuse, la partie génératrice, bien différente de l'écorce et des feuilles. Elle aussi se renouvelle. Ce substantif a fini par désigner tous les « substrats ». Materia équivaut au grec ὕλε (bois, matière), qui signifie « matière », « origine », « cause », « sujet ». Bref, le bois-matériau possède à la fois le sens de « substance » et de « ce qui engendre » (la maternité).

On ne sera pas étonné, cependant, que les Grecs ne l'aient qu'à moitié admis. Il convient sans doute lorsqu'il s'agit d'ustensiles, mais nullement pour les œuvres d'art. « Le bois, remarque Hegel, dans son Esthétique, lorsqu'il n'était pas recouvert d'or ou autrement, ne pouvait pas, à cause de ses fibres et de leur direction, être employé pour de grandes œuvres et se prêtait seulement à de petits travaux pour lesquels il a été souvent employé au Moyen Âge et est encore employé de nos jours » (Esthétique. Les arts plastiques : architecture, sculpture, Aubier, p. 252). On lui préfère l'ivoire, le bronze, le marbre. Pourquoi l'ivoire ? Parce que lisse, sans grain, précieux. Le matériau ne vaut q [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MATÉRIAUX  » est également traité dans :

MATIÈRE ET MATÉRIAUX. DE QUOI EST FAIT LE MONDE ? (dir. É. Guyon)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 912 mots

À partir du moment où la matière est destinée à une utilisation précise, on parle de matériaux. Mais comment raconter cette matière qui sous des aspects si divers accompagne le quotidien de chacun d'entre nous, pour s'alimenter, se loger ou s'habiller, mais aussi aller à la rencontre des autres hommes ou exprimer sa sensibilité artistique ? Dans une entrep […] Lire la suite

ACIER - Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 172 mots
  •  • 10 médias

L'acier est un alliage de fer et de carbone renfermant au maximum 2 p. 100 de ce dernier élément. Il peut contenir de petites quantités d'autres éléments incorporés, volontairement ou non, au cours de son élaboration. On peut également y ajouter des quantités plus importantes d'éléments d'alliage ; il est considéré alors comme un acier allié . La teneur en carbone de certains de ces aciers alliés […] Lire la suite

ALLIAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GACHON
  •  • 7 352 mots
  •  • 5 médias

Les alliages représentent une illustration matérielle du vieux dicton « l'union fait la force ». L'homme a toujours cherché des matériaux plus performants à l'utilisation, plus faciles à fabriquer ou à mettre en œuvre et plus économiques. Les alliages métalliques sont particulièrement importants dans la société humaine, et ce depuis l'Âge du bronze. Les métaux de grande pureté (99,99 p. 100 en p […] Lire la suite

AMIANTE ou ASBESTE

  • Écrit par 
  • Laurence FOLLÉA, 
  • Henri PÉZERAT
  • , Universalis
  •  • 3 473 mots

Dans le chapitre « Minéraux et applications »  : […] L'amiante (ou asbeste) est un minéral fibreux de la famille des silicates, formé naturellement au cours du métamorphisme des roches. On distingue deux variétés principales d'amiante : la serpentine, représentée notamment par la chrysotile, ou « amiante blanc » (95 p. 100 de la production mondiale), et les amphiboles, qui comprennent cinq espèces distinctes : le crocidolite ou « amiante bleu », l' […] Lire la suite

AVIATION - Avions civils et militaires

  • Écrit par 
  • Yves BROCARD
  •  • 9 438 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Furtivité »  : […] Une nouvelle discipline est apparue dans les années 1960-1970 : la discrétion radar, encore appelée furtivité. Il s'agit de rester le plus longtemps possible invisible aux radars ennemis, au sol ou aéroportés, afin de pouvoir échapper aux défenses de l'adversaire, notamment à ses missiles antiaériens. On cherche alors à réduire la section équivalente radar (S.E.R.) qui est la mesure de l'écho émi […] Lire la suite

BAKÉLITE

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 208 mots

En 1907, le chimiste américain d'origine belge Leo Hendrik Baekeland met au point la Bakélite, nom commercial de la résine synthétique à base de phénols et de formaldéhyde. Résistante à la chaleur et à de nombreux produits chimiques, isolant électrique, légère et semi-transparente, la Bakélite peut se substituer à de nombreux matériaux tels que la porcelaine ou encore le celluloïd, premier plasti […] Lire la suite

BÉTON

  • Écrit par 
  • Jean-Michel TORRENTI
  •  • 8 162 mots
  •  • 5 médias

Le béton est un mélange, en proportions diverses, de granulats de ciment, d'eau, d'additions minérales (remplaçant parfois le ciment), souvent d'adjuvants et parfois de fibres. C'est le matériau de construction le plus utilisé au monde : on estime que sa production annuelle correspond à environ une tonne par habitant de notre planète (en France, c'est environ trois fois plus). Ce succès est dû à […] Lire la suite

BOIS

  • Écrit par 
  • Marie Elisabeth BORREDON, 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Xavier DÉGLISE, 
  • Carlos VACA-GARCIA
  •  • 9 117 mots
  •  • 11 médias

Le bois est un tissu végétal –  xylème – dont le rôle a toujours été capital dans l'histoire de l'humanité. C'est, dans la plante vivante, un tissu conducteur de sève brute, dont les membranes incrustées de lignine jouent un rôle de soutien. La lignine est, de toutes les substances que crée la vie, la plus répandue sur le globe. Le bois en tant que tissu conducteur ne se rencontre que dans des p […] Lire la suite

BOROPHÈNE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 986 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un matériau bidimensionnel »  : […] Depuis la découverte en 2004 du graphène, les physiciens sont parvenus à réaliser différents matériaux constitués d’une seule couche d’atomes : le graphène est un matériau planaire où les atomes de carbone sont arrangés selon une structure hexagonale ; le silicène et le phosphorène sont ses équivalents à base de silicium ou de phosphore. Depuis 2008, cette famille s’est enrichie des dichalcogénur […] Lire la suite

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 167 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les outils et les méthodes de la chimie »  : […] L'une des révolutions les plus importantes du xx e  siècle, et surtout de sa seconde moitié, a été l'introduction dans les laboratoires de chimie de méthodes instrumentales d'analyse et de détermination de structures très performantes. Grâce aux progrès de ces techniques, il est devenu courant d'obtenir, en un temps raisonnable, l'isolement et la détermination complète de la structure des molécu […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2 mars 2017 Suisse. Aveu de LafargeHolcim sur des « arrangements » avec des groupes armés en Syrie.

Le groupe de matériaux de construction LafargeHolcim reconnaît que Lafarge, société française avant sa fusion avec Holcim, a conclu des « arrangements » indirects « inacceptables » avec des groupes armés, « dont des tiers visés par des sanctions », pour maintenir l’activité d’une cimenterie à Jalabiya, dans le nord-est de la Syrie, en 2013 et 2014. […] Lire la suite

9-31 mai 2010 Israël – Autorité palestinienne. Arraisonnement violent d'un convoi maritime humanitaire à destination de Gaza

Cette flottille transporte plusieurs milliers de tonnes d'aide médicale, de matériaux de construction et de nourriture. À son bord se trouvent près de sept cents personnes originaires de quarante-deux pays, dont des personnalités politiques, des militants d'O.N.G. et des journalistes. L'opération, qui est soutenue par le gouvernement turc, est principalement organisée par la Fondation pour les droits de l'homme, les libertés et le secours humanitaire, une association caritative islamiste turque réputée proche du Hamas. […] Lire la suite

11-27 décembre 2006 Iran. Adoption de sanctions internationales à l'encontre de Téhéran

Les sanctions, adoucies sur l'initiative de la Russie qui leur était hostile, comprennent principalement un embargo sur certains matériaux et technologies sensibles et le gel partiel des avoirs de personnalités et d'organismes iraniens impliqués dans les activités nucléaires. Le 24, les autorités iraniennes annoncent aussitôt leur intention d'aller « de l'avant à toute vitesse » en installant trois mille centrifugeuses sur le site nucléaire de Natanz. […] Lire la suite

6-24 septembre 2005 Iran. Poursuite des pressions internationales sur le dossier nucléaire

Le 6, le rapport de l'Institut international des études stratégiques de Londres indique qu'« il apparaît probable que l'Iran ne possède pas de stocks significatifs de matériaux fissiles non déclarés [à usage militaire] ». La menace de l'arme nucléaire fabriquée par l'Iran n'est donc pas imminente. Le 11, l'Iran rejette la résolution de l'Agence internationale de l'énergie atomique (A. […] Lire la suite

2-14 juillet 1996 France. Interdiction de l'amiante

Le 3, le gouvernement annonce que la fabrication, l'importation et la vente de matériaux contenant de l'amiante seront interdites à compter du 1er janvier 1997. Les entreprises chargées du déflocage devront faire l'objet d'une habilitation. Les normes d'exposition aux produits contenant de l'amiante doivent être renforcées. Un dispositif de veille sanitaire doit être mis en place. […] Lire la suite

Pour citer l’article

François DAGOGNET, « MATÉRIAUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/materiaux/