CONTINGENCE

Il est peu de philosophes qui n'aient parlé de la contingence, soit pour en nier la réalité, soit, plus souvent, pour en préciser le sens. Toutefois, avant de passer en revue les significations diverses que ce mot a prises et de recenser les problèmes qu'il évoque, il convient de se demander quel est le statut épistémologique de cette notion, quel rôle elle tient en droit dans la connaissance.

L'idée de hasard appartient à l'expérience courante de la vie, qui nous fait éprouver le caractère inattendu d'événements ou de coïncidences. Le hasard peut aussi être introduit dans les jeux, d'une façon réglée, et il donne alors lieu à un art. Enfin, depuis le milieu du xviie siècle, une nouvelle mathématique traitant de certaines espèces domestiquées du hasard s'est constituée. Quand on considère la notion de contingence, qui sert à désigner les événements non nécessaires, pouvant survenir ou non, on s'aperçoit qu'elle aussi est susceptible d'occuper différentes places dans le système de la connaissance. Emprunte-elle sa substance à l'expérience de tous les jours ? Faut-il au contraire voir en elle une idée religieuse ou cosmologique, qui exprime une propriété de la relation entre l'Univers et Dieu ? Ne serait-elle pas plutôt une notion métaphysique, qui marquerait le surgissement des actes de liberté ? Il peut enfin s'agir d'un concept désignant certains caractères des lois scientifiques ou des phénomènes eux-mêmes. Cette diversité de sens conduit à se demander si le mot « contingence » dénote un concept scientifique ou une notion philosophique, et si, dans le second cas, la contingence s'attache plutôt à la nature ou à l'histoire.

La contingence dans le langage ordinaire

Expérience commune et science classique

Le langage ordinaire reflète l'expérience commune. Or le terme de « contingence » est peu employé dans la conversation, la correspondance, les romans ou les journaux. Qu'y a-t-il donc derrière le relatif effacement du mot ? Cette absence ne veut pas nécessairement dire que les hommes de notre temps [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CONTINGENCE  » est également traité dans :

CROYANCE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 005 mots

Dans le chapitre « La « doxa » des Grecs : croyance et opinion »  : […] de certitude, de stabilité, donc de ressemblance au vrai ; il est le vrai-semblable ; c'est le cas, d'une part, des opinions formées par la plupart des hommes ou par les plus sages ; ces opinions sont à mi-chemin du nécessairement vrai et de l'évidemment faux ; c'est le cas, d'autre part, de la connaissance que nous avons des choses qui, tout en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croyance/#i_12758

DESCRIPTION ET EXPLICATION

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 337 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'explication causale »  : […] inanimée ? Leibniz pense que les lois du mouvement ne sont pas purement mécaniques ni géométriques ; elles sont contingentes et résultent des décisions de Dieu, qui choisit toujours le meilleur. Leibniz s'inspire de données géométriques qu'il transpose à la métaphysique, il s'appuie sur l'existence, dans une dynamique, d'équilibres ou de points […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-et-explication/#i_12758

DIEU PREUVES DE L'EXISTENCE DE

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 1 014 mots

Au long de l'histoire de la philosophie, les preuves de l'existence de Dieu varient selon le type d'argument choisi pour les fonder. Le philosophe peut partir de l'expérience qu'il fait de la contingence du monde, et en inférer, se plaçant à différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preuves-de-l-existence-de-dieu/#i_12758

HASARD

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 6 802 mots
  •  • 2 médias

l'imprévisibilité de la vie, ce que les philosophes ont appelé la contingence du futur. Celle-ci a été imputée à trois sources : la nature, les hommes, les dieux (ou Dieu). On peut d'abord imaginer que les hasards de la vie résultent de la variabilité des phénomènes de la nature. On a aussi soutenu que les hommes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasard/#i_12758

HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT, 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 11 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la conscience historique au savoir absolu »  : […] tels qu'ils sont en eux-mêmes et qu'ils accomplissent l'organisation de leur royaume. Leur conservation selon le côté de leur existence libre telle qu'elle apparaît dans la forme de la contingence, c'est l'histoire ; selon le côté de leur organisation telle qu'elle est conçue, c'est la science du savoir qui se manifeste. Les deux ensemble – l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-friedrich-hegel/#i_12758

MIRACLE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 6 607 mots

Dans le chapitre « L'histoire sacrée et les « œuvres de Dieu » »  : […] un finalisme éthique et religieux. L'arbitraire de Dieu n'a pour contingence que celle de l'histoire ; il n'a pour motivations que celles d'une volonté qui moralise ou sanctifie les entreprises des agents historiques. De cette manière, la contingence elle-même ne reflète ni l'accident, ni le soubresaut, ni l'incartade ; ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miracle/#i_12758

MODALITÉS, logique

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 600 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nécessité, contingence et plénitude »  : […] liberté que conformément au destin). Aristote, au contraire, accorde un statut positif à la contingence. Dans le célèbre paragraphe 9 du De Interpretatione, il analyse le problème de la contingence des énoncés au futur (« Il y aura une bataille navale demain »), que le fatalisme de Diodore (qui était lui-même dirigé contre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modalites-logique/#i_12758

LA NAUSÉE, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 957 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un roman de la conscience »  : […] d'une vie propre, tout à la fois monstrueuse et attirante, répugnante et fascinante. Avec eux, sous les yeux effrayés du héros, c'est la contingence du monde qui se révèle : « La contingence n'est pas un faux-semblant, une apparence qu'on peut dissiper ; c'est l'absolu. [...] Quand il arrive qu'on s'en rende compte, ça vous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nausee/#i_12758

NOMINALISME

  • Écrit par 
  • Paul VIGNAUX
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « Nominalisme et théologie de la création »  : […] social » tendant à un individualisme laïque. Autre nuance : le théologien de la « puissance absolue » du Créateur et de la contingence radicale du créé reste un logicien en quête de conclusions nécessaires ayant valeur de « science » ; dans son univers contingent qu'aucun monde intelligible ne surplombe, on ne peut affirmer au présent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nominalisme/#i_12758

OCKHAM GUILLAUME D' (1290 env.-env. 1349)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 6 693 mots

Dans le chapitre « « Puissance ordonnée » de Dieu et contingence du politique »  : […] que celle de la non-contradiction. De ce point de vue, l'ordre du monde comporte une contingence radicale. Suspendu à la liberté de Dieu, il aurait pu être tout autre qu'il n'est. Mais, une fois posé l'ordre instauré par Dieu, il persiste selon le jeu des lois créées et instituées par Lui. « Nature » ici correspond à ce qui est institué par Dieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-ockham/#i_12758

POSSIBILISME, géographie

  • Écrit par 
  • Vincent BERDOULAY, 
  • Olivier SOUBEYRAN
  •  • 1 526 mots

Dans le chapitre « Une solution novatrice pour des débats récurrents »  : […] non seulement de souligner le rôle actif du sujet dans toute démarche de connaissance, mais aussi d'introduire une vision du monde où la contingence retrouve une place centrale. Ainsi le conventionnalisme de Pierre Duhem ou Henri Poincaré, selon lequel les théories scientifiques sont des « conventions », c'est-à-dire des compromis commodes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/possibilisme-geographie/#i_12758

PRÉDESTINATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 877 mots

Dans le chapitre « Les Pères de l'Église, le Moyen Âge et la Réforme »  : […] la liberté de l'homme. Duns Scot accentue encore plus la séparation entre les « décrets contingents et prédéterminants » de la volonté originaire toute-puissante de Dieu, d'une part, et, d'autre part, « les futuribles humains qui restent, eux, parfaitement contingents ». On voit qu'insensiblement on est passé d'une réflexion théologique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predestination/#i_12758

SARTRE JEAN-PAUL

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME, 
  • Juliette SIMONT
  •  • 8 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pour-soi et en-soi »  : […] centrale de La Nausée (1938), celle de la contingence, dont en-soi et pour-soi, dans la déstabilisation asymétrique qu'ils impriment à toute synthèse, sont les opérateurs intellectuels, et qui sera vulgarisée en 1946 par la formule fameuse de L'existentialisme est un humanisme : « L'existence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-sartre/#i_12758

Voir aussi

Pour citer l’article

Bertrand SAINT-SERNIN, « CONTINGENCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/contingence/