CINÉMA (Réalisation d'un film)Musique de film

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cinéma: la musique du muet

Cinéma: la musique du muet
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

La musique au cinéma

La musique au cinéma
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Cinéma parlant: premières tentatives

Cinéma parlant: premières tentatives
Crédits : Collection des appareils/ Cinémathèque française

photographie

David O. Selznick

David O. Selznick
Crédits : Alfred Eisenstaedt/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Tous les médias


La musique entre dans la constitution d'un film au même titre que le scénario, la réalisation, le jeu des comédiens, la photographie et le montage. Elle a d'ailleurs toujours été associée aux images animées projetées sur écran bien avant que les notions de structure dramatique, de mise en scène, de direction d'acteur, de traitement de la lumière et de découpage d'une scène en plusieurs plans apparaissent.

Les origines

C'est après quelques jours d'exploitation commerciale du Cinématographe Lumière, en décembre 1895, à Paris, que les projections bénéficièrent d'un accompagnement musical au piano, peu après qu'un instrument avait été installé dans une salle attenante pour faire patienter les spectateurs dans l'attente de la prochaine séance. On avance généralement que l'adjonction de musique est née de la nécessité de couvrir le bruit du mécanisme d'entraînement de la pellicule. En fait, l'appareil de Louis Lumière ne produisait qu'un faible cliquetis. En outre, il est peu probable que celui-ci, quand bien même il eût été plus fort, ait engendré un désagrément chez le spectateur tant il était émerveillé de découvrir du jamais vu, d'autant que le programme ne comportait que dix films de cinquante secondes. Enfin, cela n'expliquerait pas pourquoi au Japon, par exemple, les projections au lieu d'être accompagnées de musique, l'étaient par un commentateur, le benshi (littéralement : « celui qui parle »).

Les raisons de l'accompagnement musical sont ailleurs. Il ne faut pas oublier qu'il existait alors quantité de formes de spectacles où la musique jouait un rôle considérable : café-concert, music-hall, pantomime, féerie, ombres chinoises, etc. ; en outre, on organisait encore, en intermède et avec de la musique, des projections de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : critique et historien de cinéma, professeur d'histoire du cinéma

Classification


Autres références

«  CINÉMA  » est également traité dans :

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

La première projection du cinématographe Lumière a lieu le 28 décembre 1895, au Grand Café, boulevard des Capucines à Paris. Le nouvel art puisera abondamment dans le trésor dramatique aussi bien théâtral que romanesque, du xixe siècle finissant. Il lui empruntera sa puissance d'évocation liée à l'appétit de conquête d'une société industrielle en plei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

S'il fleure bon le grec, comme le cinématographe, le terme « cinéphile » est – lui aussi – une création bien française qui supplante rapidement son malheureux rival « cinémane », et s'implante peu à peu dans le monde entier, comme l'atteste son adoption par les Anglais. Le mot recèle un pouvoir d'expansion qui ne se limite aucunement à « l'amour du cinéma », si l'on entend par là le goût indiffére […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-la-cinephilie/

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Le terme de cinémathèque est apparu au milieu des années 1930. Depuis, il n'a cessé de se brouiller. Dans les premières décennies du septième art, né comme spectacle à la fin de 1895, identifié comme art autour de 1910, la proposition de faire du cinéma un objet de collection ne pouvait que relever du non-sens. Lorsqu'il a conquis son premier public, le plus souvent sur les champs de foire du tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-cinematheques/

CINÉMA (Aspects généraux) - Les théories du cinéma

  • Écrit par 
  • Youssef ISHAGHPOUR
  •  • 5 373 mots
  •  • 3 médias

Le cinéma a la particularité d'être né de la technique moderne. Il est même l'un des symptômes et des causes de la modernité. Par leur existence, ses principes – c'est-à-dire la reproduction technique, le collage et le montage, avec les nouveaux rapports d'espace-temps, de discontinuité et d'hétérogénéité qu'ils impliquent – ont bouleversé les modes de repré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-theories-du-cinema/

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Avant de devenir un art et une industrie, le cinéma est une somme de techniques. Du xviiie siècle à nos jours, mais surtout au xixe siècle, une suite de découvertes aboutit à la mise au point des premières caméras. Par un brevet en date du 13 février 1895, les frères Lum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-techniques-du-cinema/

CINÉMA (Aspects généraux) - L'industrie du cinéma

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean BENGHOZI, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 17 607 mots
  •  • 9 médias

Les industries du cinéma ont été et restent des industries mineures, si l'on compare leurs chiffres d'affaires ou le nombre de leurs personnels avec ceux d'autres secteurs industriels ; en France, par exemple, les recettes du cinéma correspondent au seul chiffre d'affaires d'une grande société de vente par correspondance. En revanche, si l'on replace les industries du film dans l'économie des médi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-l-industrie-du-cinema/

CINÉMA (Aspects généraux) - Le droit du cinéma

  • Écrit par 
  • Gaëlle ROMI, 
  • Raphaël ROMI
  •  • 5 707 mots

Remise en question de façon récurrente par l'évolution du marché, la création cinématographique recouvre un ensemble d'activités protégées par un droit essentiellement économique. Celui-ci traite en particulier des conditions de régulation d'un secteur bénéficiant d'une limitation de la concurrence, notamment au moyen d'aides publiques. En tant qu'activité de production et de divulgation de conten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-le-droit-du-cinema/

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'avant-garde

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 11 531 mots
  •  • 2 médias

Le cinéma d’avant-garde n’est pas une école. On hésite à écrire que c’est un genre cinématographique, quoiqu’adopter ce terme comme hypothèse de travail permette de le circonscrire plus facilement. Le cinéma d’avant-garde s’est d’abord défini « contre » : contre le cinéma traditionnel, littéraire, industriel, d’où la difficulté de le considérer comme un genre à part entière – ce ne sera plus le ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-avant-garde/

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma documentaire

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 5 452 mots
  •  • 2 médias

L'origine du mot « documentaire » est incertaine. On peut noter son emploi dans des articles restés célèbres, mais sa première apparition en tant que substantif pour désigner une catégorie de films n'a pas été localisée avec précision. Ce n'est qu'avec l'apparition de Nanouk l'Esquimau (Robert Flaherty, 1922) qu'un nouveau mot se devait d'être employé. Il fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-documentaire/

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 832 mots
  •  • 6 médias

La représentation symbolisée, suggérée ou réalisée du mouvement apparaît comme une tentation constante des arts plastiques. Des siècles de simulacre magique (comme les peintures rupestres datant de la préhistoire et représentant des animaux à huit pattes, comme saisis en pleine course), de théâtre d'ombres ou de spectacle de projection confirment la persistance du vieux rêve humain de donner le mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-animation/

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 765 mots
  •  • 11 médias

Dans le vocabulaire courant, les termes « metteur en scène », « réalisateur » et « cinéaste » sont synonymes et interchangeables. Pourtant, si l'on s'en tient aux définitions, les deux notions sont bien différentes. Réaliser, pour le dictionnaire Robert, c'est « faire exister à titre de réalité concrète ce qui n'existait que dans l'esprit », et le « réalisateur » est « la personne qui dirige toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-mise-en-scene/

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Scénario

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 562 mots
  •  • 3 médias

Le terme scénario (d'un mot italien signifiant « décors ») est employé dans le cinéma, mais plus anciennement encore au théâtre et dans la littérature, pour désigner l'intrigue sur laquelle s'appuie un récit en mots, ou en images et en sons. Aujourd'hui, c'est presque uniquement pour les fictions de cinéma, de télévision ou de jeux vidéo que l'on parle de scén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-scenario/

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Montage

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 663 mots
  •  • 9 médias

La définition la plus courante du montage en fait « l'organisation des plans d'un film dans certaines conditions d'ordre et de durée » (Marcel Martin). Le caractère vague de cette définition indique bien les multiples aspects du montage, qui a pu revêtir un sens différent selon les écoles et les pratiques, mais qui caractérise au plus intime le style, la personnalité et le propos de chaque grand r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-montage/

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 316 mots
  •  • 6 médias

Aux tout premiers temps du cinéma, le réalisateur ne se distinguait nullement de l'opérateur, celui qui effectuait physiquement la prise de vues. Louis Lumière tourna lui-même les premiers films Lumière. Mais, dès que l'entreprise cinématographique Lumière devint une véritable firme commerciale, il fallut confier à d'autres le soin de se rendre dans de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 796 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'acteur de cinéma : le corps morcelé »  : […] Aux débuts du cinéma, l'acteur ne paraît pas un instant différent de l'acteur de théâtre. Car ce sont les mêmes qui, dans les premiers films de Méliès, interprètent les textes classiques. De même, dans le cinéma expressionniste, la technique de monstration et de dévoilement de l'expression appartient au théâtre comme au septième art. Elle se déploie dans une succession artificielle de moments où l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_4723

AFRICAINS CINÉMAS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 1 132 mots

L'histoire des cinémas africains se sépare difficilement de celle de la décolonisation. Il y eut d'abord des films de Blancs tournés en Afrique. Puis, à partir des années soixante, les nouveaux États africains ont été confrontés au problème de savoir quel rôle, quelle orientation, quels moyens donner au cinéma. Problème technique mais avant tout problème politique : celui de la possibilité de pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinemas-africains/#i_4723

ALLEMAND CINÉMA

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 10 335 mots
  •  • 8 médias

Le cinéaste Volker Schlöndorff a suggéré que l'histoire du cinéma allemand était faite d'une série de ruptures esthétiques mais aussi d'une grande continuité dans le domaine de l'industrie cinématographique. L'alternance entre les phases les plus inventives, comme celles des années 1918-1933, voire le renouveau des années 1970, et la médiocrité des périodes de reflux – propagande et conservatisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-allemand/#i_4723

AMENGUAL BARTHÉLEMY (1919-2005)

  • Écrit par 
  • Suzanne LIANDRAT-GUIGUES
  •  • 762 mots

L'œuvre d'écrivain de cinéma de Barthélemy Amengual est considérable, autant par sa quantité (une douzaine d'ouvrages et une multitude d'articles) que par l'acuité de son propos. Comparable aux meilleurs analystes français de sa génération (tels André Bazin ou Henri Agel pour le classicisme de la langue, plus que par les orientations de sa pensée, résolument matérialiste), Amengual fut, comme eux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barthelemy-amengual/#i_4723

ANAMORPHOSE, optique

  • Écrit par 
  • Josette CACHELOU
  •  • 92 mots

On donne le nom d'imagerie anamorphotique à la formation d'images stigmatiques, comportant des grandissements transversaux différents dans des directions différentes. En 1897, la maison allemande Carl Zeiss fut la première à construire sur ce principe l'anamorphot d'Abbe et Rudolf. L'anamorphoseur le plus connu est l'Hypergonar du Français Henri Chrétien, dont les grandissements vertical et horizo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anamorphose-optique/#i_4723

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 3 484 mots
  •  • 4 médias

Depuis ses origines, le cinéma britannique s'épanouit dans la contradiction – un peu comme l'humour anglais, que l'on caractérise comme conformiste d'un côté, iconoclaste de l'autre. On le déclare périodiquement « fini » pour mieux parler de ses « renaissances » ; les généralisations sont tentantes, souvent réductrices, parfois abusives, car à bien des égards, cette cinématographie reste déroutant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-cinema/#i_4723

BALÁZS BÉLA (1884-1949)

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 542 mots
  •  • 1 média

Herbert Bauer, qui sera plus tard Béla Balázs, est né à Szeged, en Hongrie. Après des études universitaires, il part avec le musicien Zoltán Kodály en voyage d'étude pour Berlin et Paris. Balázs est parmi les premiers à découvrir le génie du plus grand poète hongrois, Endre Ady. Il se lie avec Béla Bartók et György Lukács. Cette dernière amitié durera toute leur vie. Lukács défend Balázs dès le dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bela-balazs/#i_4723

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 298 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Bande dessinée et cinéma »  : […] L' adaptation de bandes dessinées au cinéma, que ce soit en film avec acteurs ou en dessins animés, est fort ancienne. En France, par exemple, Émile Cohl réalisa en 1917-1918 cinq films d'animation sur les Pieds-Nickelés, et Bécassine, interprétée par Paulette Dubost, fut portée à l'écran par Pierre Caron et René Pujol en 1940. Aux États-Unis, Winsor McCay adapta dès 1911 en dessin animé son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-dessinee/#i_4723

BONDARTCHOUK SERGUEÏ FEDOROVITCH (1920-1994)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 603 mots

Acteur et réalisateur soviétique, Serge Bondartchouk fut l'élève de Maximov à l'école de théâtre de Rostov, où il fut initié au système de Stanislavski ; il poursuivit ses études à Moscou, où il fut l'élève de Guerassimov. Il débute comme acteur dans le rôle de Valko de La Jeune Garde ( Molodaïa Gvardiïa , 1948, de S. Guerassimov), puis il joue dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serguei-fedorovitch-bondartchouk/#i_4723

BROCKA LINO (1939-1991)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 596 mots

Né le 3 avril 1939 à San José, petite bourgade au nord de Manille, Lino Ortiz Brocka ne s'était pas immédiatement destiné au cinéma, bien qu'il fût un fervent de films noirs américains et de ceux de son compatriote Gerardo de León (1913-1981). Un moment, il a connu à l'université une crise de mysticisme, qui l'a transformé en missionnaire mormon, soignant les malades d'une léproserie. Cependant, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lino-brocka/#i_4723

BURLESQUE COMÉDIE, cinéma

  • Écrit par 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 3 072 mots
  •  • 9 médias

« Burlesque : comique outré et souvent trivial », dit le Larousse. Définition péjorative que confirme le sentiment populaire. Les tartes à la crème jouissent d'un statut esthétique inférieur. Aucun genre, pourtant, dans l'histoire du cinéma ne s'est assuré un tel pouvoir sur tous les esprits. De Charlot à Hulot, de Keaton à Jerry Lewis, les comédies burlesques satisfont les esprits les plus fruste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-burlesque-cinema/#i_4723

CABRERA INFANTE GUILLERMO (1929-2005)

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN
  •  • 723 mots

Le romancier Guillermo Cabrera Infante est né en 1929 à Gibara, dans la province d'Oriente, au sud-est de l'île de Cuba, à un jet de pierre de la Sierra Maestra d'où partira par la suite la révolution castriste, à laquelle il prendra part. Compagnon de la première heure, il est d'abord nommé en 1959 directeur de l'hebdomadaire culturel Lunes de la Revolución , puis, après avo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillermo-cabrera-infante/#i_4723

CAMPION JANE (1954- )

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 021 mots

Jane Campion est très certainement une des figures de proue du cinéma des antipodes, une personnalité qui a permis à la Nouvelle-Zélande de rayonner bien au-delà de ses frontières. Elle est aussi, sans parti pris ni militantisme agressif, une cinéaste qui déploie un discours plus féminin que féministe, dont la sensibilité universelle se joue de tous les a priori. Jane Campion est née à Wellington […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jane-campion/#i_4723

CANNES FESTIVAL DE

  • Écrit par 
  • Philippe d' HUGUES
  •  • 2 157 mots
  •  • 7 médias

Événement majeur de la vie cinématographique et culturelle mondiale, le festival international du film de Cannes relève également de la chronique mondaine et, parfois, de la gazette scandaleuse. Il a longtemps été le terrain d'élection de tous les paparazzi du globe, et cet aspect n'a pas peu contribué à un succès sans cesse croissant. Pourtant, plutôt que les ébats complai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festival-de-cannes/#i_4723

CAVE NICK (1957- )

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 313 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nick Cave et ses mauvaises graines »  : […] Né le 22 septembre 1957 à Wangaratta dans l’État de Victoria en Australie, Nicholas Edward Cave est le troisième d’une famille de quatre enfants. Son père, professeur de littérature anglaise, et sa mère, bibliothécaire, lui inculquent une éducation anglicane stricte et le font entrer dans le chœur de l’église de la ville. Renvoyé de l’école, il est mis en pension à Melbourne puis il entame brièvem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nick-cave/#i_4723

CETTE PUTAIN SI DISTINGUÉE (J. Marsé)

  • Écrit par 
  • Corinne CRISTINI
  •  • 1 107 mots

Dans le chapitre « Les vérités du cinéma »  : […] S’il est un autre thème privilégié dans ce roman, c’est bien le cinéma, milieu où s’ancre le récit. Une séquence mythique du film Gilda (1946) où la protagoniste, interprétée par Rita Hayworth, paraît sur le point de se dévêtir – leitmotiv de l’œuvre – est exploitée par Marsé dans le contexte de censure de l’époque franquiste. C’est aussi par le biais de la cinéphile Felisa, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cette-putain-si-distinguee-j-marse/#i_4723

CHINOIS CINÉMA

  • Écrit par 
  • Régis BERGERON, 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 6 415 mots

Nourri aux sources étrangères, héritier d’un art né hors des frontières où lui-même s’épanouit, le cinéma chinois est à l’image de la société chinoise elle-même. Celle-ci, alternativement, s’ouvre sur l’extérieur ou se replie sur elle-même. Le cinéma, incontestablement, subit, au cours de son histoire, diverses influences étrangères souvent difficiles à déceler avec netteté, bien qu’à certaines é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-chinois/#i_4723

CHOUKCHINE VASSILI MAKAROVITCH (1929-1974)

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 804 mots

L'enfance et la jeunesse de Choukchine sont celles de nombreux jeunes de sa génération : enfance pauvre dans un kolkhoz de Sibérie, avec ses privations, mais aussi ses joies, qu'il a décrites dans ses nouvelles à caractère autobiographique ( Lointaines Soirées d'hiver ...). À seize ans, il travaille au kolkhoz, puis part sur des chantiers et fait mille métiers : ouvrier, radi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-makarovitch-choukchine/#i_4723

CINÉMA ET OPÉRA

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe FERRARI
  •  • 3 255 mots
  •  • 8 médias

Il est peu de dire que le cinéma et l' opéra sont des arts jumeaux. Si on les compare facilement à deux frères ayant bu le même lait maternel, c'est que certains leur attribuent une vocation commune : on dit volontiers en effet que Richard Wagner, théorisant l'« œuvre d'art totale », annonçait la naissance du cinéma, synthèse impure, vulgarisation des arts nobles qui le précédaient. D'ailleurs, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-opera/#i_4723

CINÉMA-VÉRITÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 1 416 mots

La fortune de l'expression « cinéma-vérité » trouve son origine en 1960, dans une chronique d'Edgar Morin qui rendait compte d'un festival de films ethnographiques à Florence. En réalité, Morin avait intitulé son article « Pour un nouveau cinéma-vérité », hommage implicite aux travaux du cinéaste soviétique Dziga Vertov (1895-1954). Théoricien du mouvement Kino-Glaz (« ciné- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-verite/#i_4723

COMÉDIE MUSICALE, cinéma

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 941 mots
  •  • 9 médias

Par comédie musicale on entend, au cinéma, un spectacle de divertissement, bâti sur un scénario souvent ténu, où la musique, le chant et la danse tiennent une place de choix. La comédie musicale n'a donc pu naître qu'avec le cinéma parlant, et Le Chanteur de jazz ( Jazz Singer ) d'Alan Crosland (1927) en fut la première manifestation. Les historiens font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale-cinema/#i_4723

COMÉDIES MUSICALES. LA JOIE DE VIVRE AU CINÉMA (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 022 mots
  •  • 2 médias

Les expositions sur le cinéma se multiplient. On peut s’en réjouir quand on voit que le peintre Auguste Renoir et le cinéaste Jean Renoir sont célébrés sur un pied d’égalité au musée d’Orsay : ici, ce ne sont pas deux membres d’une même famille qui sont ainsi associés, mais deux artistes travaillant dans des disciplines différentes ( Renoir père et fils . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedies-musicales-la-joie-de-vivre-au-cinema-exposition/#i_4723

CRAVENNE GEORGES (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 190 mots

Publicitaire français. Né à Kairouan (Tunisie), de son vrai nom Joseph Raoul Cohen, Georges Cravenne commence dans le milieu des années 1930 une carrière de journaliste en écrivant dans Ciné-Magazine . Il s'occupe ensuite de la rubrique « cinéma » du quotidien Paris-Soir, dirigé par Pierre Lazareff. Après la guerre, enfin, il travaillera pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-cravenne/#i_4723

CRITIQUE DE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 5 021 mots
  •  • 1 média

De Louis Delluc à Serge Daney en passant par André Bazin, la plupart de ceux qui ont marqué la critique cinématographique en France ont navigué entre deux pôles pour approfondir et diffuser leur pensée : le journalisme, du quotidien à l'hebdomadaire, et la réflexion plus fondamentale, confinant à la théorie du cinéma, dans les revues spécialisées ou les livres. Ce n'est que dans le courant des ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-de-cinema/#i_4723

CRONENBERG DAVID (1943- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 891 mots
  •  • 1 média

Établi à Toronto, où il naquit le 15 mars 1943 et où il fit des études scientifiques, puis littéraires, David Cronenberg est, avec Atom Egoyan, l'un des rares cinéastes de fiction du Canada anglophone. Mais ses films l'ont surtout rendu insituable sur toute carte du cinéma ou de la géographie humaine : à l'image de la mutation qui en est le thème majeur, l'œuvre de David Cronenberg réforme et re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-cronenberg/#i_4723

CULTURE - Culture de masse

  • Écrit par 
  • Edgar MORIN
  •  • 7 498 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La décomposition des tâches »  : […] Il ne s'agit pas tant du retour à la création collective anonyme, comme ce fut le cas pour les anciennes épopées, les fresques médiévales, mais d'une division technique des opérations visant à la constitution de l'œuvre. Au cinéma, Hollywood accomplit l'hyperdivision des tâches à l'époque de son apogée : l'idée originale est travaillée, en équipe ou individuellement, par scénariste, dialoguiste, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-de-masse/#i_4723

DANEY SERGE (1944-1992)

  • Écrit par 
  • Hervé JOUBERT-LAURENCIN
  •  • 691 mots

Officiellement rédacteur, à partir de 1964, puis rédacteur en chef des Cahiers du cinéma , critique de cinéma, à partir de 1981, puis responsable des pages culturelles, enfin éditorialiste du quotidien Libération , fondateur, cocréateur et rédacteur de la revue Trafic , en 1991-1992, Serge Daney fut subrepticement le maître de paro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-daney/#i_4723

DESGRANDCHAMPS MARC (1960- )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 762 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’image diaphane »  : […] À ces méthodes, Marc Desgrandchamps substitue au milieu des années 1990 un mode de déclinaison pictural témoignant de la superposition d’éléments translucides. À partir de cette période, formes et motifs, par leur nature fragmentaire et/ou tronquée pas toujours identifiable, se délitent sous un ciel méditerranéen : cette désagrégation vient renforcer la fluidification de la matière picturale. L’ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-desgrandchamps/#i_4723

DONSKOÏ MARK SEMENOVITCH (1901-1981)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 668 mots

L'un des plus originaux parmi les cinéastes soviétiques est né à Odessa, où son père était ouvrier (la date exacte de sa naissance est inconnue à une ou deux années près). En 1917, la révolution lui « permet de faire des études », comme il le dira plus tard. Après deux années de médecine pendant lesquelles il songe à devenir psychiatre, il opte pour la littérature tout en cultivant le piano et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-semenovitch-donskoi/#i_4723

DOVJENKO ALEXANDRE PETROVITCH (1894-1956)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 328 mots
  •  • 1 média

Fils de paysans ukrainiens, Dovjenko appartient à la première génération du cinéma soviétique, celle d'Eisenstein, de Poudovkine, de Donskoï. Théoricien, esthéticien avant d'être réalisateur, il a traité comme ses émules les thèmes fondamentaux de l'art engagé : la révolution et la collectivisation. La Terre ( Zemlia , 1929-1930), probablement son chef- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-petrovitch-dovjenko/#i_4723

EDISON THOMAS (1847-1931)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 564 mots
  •  • 2 médias

On prête quelque deux mille brevets à Edison, de formation autodidacte, mais étonnamment fertile en inventions les plus diverses, qui vont du microphone au télégraphe duplex, d'une nouvelle lampe à incandescence au kinétoscope annonçant le cinématographe. Pour l'essentiel, le phonographe lui assurait déjà la célébrité . Dans son laboratoire de Menlo-Park, à Orange (New Jersey), Edison s'intéresse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-edison/#i_4723

EISENSTEIN SERGE MIKHAÏLOVITCH

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 3 072 mots
  •  • 2 médias

Dans le demi-siècle qui a suivi la disparition d'Eisenstein , à l'âge de cinquante ans, sa place au tout premier plan de l'histoire du cinéma s'est confirmée. Ses six films donnent l'image d'un cinéaste démiurge, capable de recréer un monde de toutes pièces pour l'imposer à la vision du spectateur. Plus encore, ce génie qui s'est imposé dans un État totalitaire apparaît comme la seule figure de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-mikhailovitch-eisenstein/#i_4723

EKK NICOLAS (1902-1976)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 254 mots

Bien qu'il ait signé une demi-douzaine de films, pour la plupart inconnus en France, le nom de Nicolas Ekk, cinéaste soviétique formé par Meyerhold et Eisenstein, reste attaché à un seul titre : Le Chemin de la vie ( Putievka v žizn , 1931). L'œuvre s'inspire librement des principes que développera par la suite Anton Makarenko dans son célèbre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-ekk/#i_4723

ELLIPSE, cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 434 mots

Comme en littérature, l'ellipse est, au cinéma, une figure narrative consistant à supprimer du récit un certain nombre d'éléments, tels que plans, scènes, etc., faisant partie du déroulement logique de la fiction, mais jugés inessentiels à sa compréhension. L'ellipse est classiquement utilisée pour « alléger » le récit, en éliminant ce qui est considéré comme des temps morts. Ainsi, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ellipse-cinema/#i_4723

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 795 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Érotisme et cinéma »  : […] Plus que la peinture et la sculpture, plus même que le théâtre et la danse, l'image cinématographique est prise du corps, offert et saisi perpétuellement dans la variété des cadrages, des distances, des éclairages. La caméra ne se contente pas d'éveiller des phantasmes, encore que ses ressources symboliques et allusives égalent son pouvoir de représentation directe ; elle f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erotisme/#i_4723

ESPAGNOL CINÉMA

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 1 315 mots

On peut faire remonter à 1896 les premières manifestations cinématographiques en Espagne. Le 15 mai, un représentant des frères Lumière organise la première projection à Madrid et, à la fin de l'année, un Espagnol filme La Sortie de la messe de midi à l'église du Pilar de Saragosse . L'année suivante, Fructuoso Gelabert construit la première caméra espagnole et met en scène l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-espagnol/#i_4723

ESPIONNAGE FILM D'

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 971 mots
  •  • 1 média

Sans rompre entièrement avec l'énigme classique chère aux lecteurs d'Edgar Wallace, de Stanley Gardner, de Francis Iles ou de Boileau-Narcejac, la littérature d'espionnage s'est développée en marge du roman policier dont Van Dine avait fixé les règles en 1928. Sans doute l'espionnage est-il ancien et se retrouve-t-il à toutes les époques (ne citons que le réseau royaliste du comte d'Antraigues, so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/film-d-espionnage/#i_4723

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

  • Écrit par 
  • Geneviève FABRE, 
  • Liliane KERJAN, 
  • Joël MAGNY
  •  • 9 417 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le cinéma contemporain »  : […] Dès 1962, la 20th Century Fox, affaiblie par le gouffre financier de Cléopâtre , accuse un déficit record de 40 millions de dollars, tandis que la fréquentation a été plus que divisée par trois depuis 1946, pour un parc de salles réduit de moitié. La crise atteindra son maximum en 1969-1970, après un très provisoire redressement des «  Major Companies » dans la voie ouverte p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-le-theatre-et-le-cinema/#i_4723

FANTASTIQUE

  • Écrit par 
  • Roger CAILLOIS, 
  • Éric DUFOUR, 
  • Jean-Claude ROMER
  •  • 21 074 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre «  Le fantastique au cinéma »  : […] Longtemps dédaigné, parce que longtemps méconnu des historiens et de la critique, sinon des spectateurs eux-mêmes – ce qui peut sembler paradoxal pour un genre aussi ancien et populaire –, le fantastique cinématographique, après avoir conquis ses lettres de noblesse, se voit enfin reconnaître, au même titre que le western, le burlesque ou la comédie musicale, autrefois également qualifiés de genre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantastique/#i_4723

FANTASY

  • Écrit par 
  • Anne BESSON
  •  • 2 824 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Richesse visuelle »  : […] Dès les origines du genre, romans illustrés ( Alice au pays des merveilles ) et auteurs-artistes (William Morris, proche des peintres préraphaélites et fondateur du mouvement Arts and Crafts) rappellent le lien qui existe, dans la fantasy, entre imaginaire et image. John Howe et Alan Lee, les grands illustrateurs de Tolkien, après les frères Greg et Tim Hildebrandt dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantasy/#i_4723

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  Les festivals de cinéma »  : […] Un festival de cinéma est une manifestation cinématographique récurrente, dont la vocation est de réunir les professionnels de l'industrie cinématographique et de promouvoir les films en les rendant accessibles au public. C'est à Venise que l'on doit d'avoir organisé la première « exposition d'art cinématographique », en août 1932. L'ambition première était alors de contribuer à la connaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_4723

FRANKENSTEIN

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 569 mots
  •  • 1 média

C'est le propre des mythes d'être sans cesse réinterprétés. Celui de Frankenstein, qui trouve son origine dans le récit de Mary Shelley ( Frankenstein, or the Modern Prometheus , 1818) , s'y prête tout particulièrement en ce qu'il joue sur le thème du double. Le savant Frankenstein tente de créer un homme, mais cette créature lui fait bien vite horreur et le monstre sans nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frankenstein/#i_4723

GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Gilles MENEGALDO
  •  • 6 387 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Terreur et onirisme : le gothique au cinéma »  : […] Hollywood a ignoré les textes fondateurs du gothique en raison de leurs récits contournés, leurs intrigues mélodramatiques, leurs effets désuets et leur idéologie problématique où la polémique religieuse et le sous-texte sexuel occupent une place importante. En revanche, le cinéma s’est très vite emparé des grandes figures mythiques comme Frankenstein et sa créature, Jekyll-Hyde ou Dracula. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-cinema-gothique/#i_4723

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le retour de l'œil et de l'oreille, pourvoyeurs de sources »  : […] Depuis la fin des années 1970, l'ouverture des pratiques historiennes au temps présent a accéléré l'entrée de nouveaux supports dans l'univers des sources historiques. Pour reprendre la démarche d'Hérodote, ce que l'historien entend et ce qu'il voit retrouve une place essentielle dans l'arsenal des sources et dans l'invention des moyens de les critiquer. Dans le cas du recours aux témoignages ora […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-sources-et-methodes-de-l-histoire/#i_4723

HONG KONG CINÉMA DE

  • Écrit par 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 3 030 mots

En Occident, le cinéma de Hong Kong a longtemps été associé à l’aura de Bruce Lee (1940-1973) et aux films de kung-fu, parfois appelés, à tort, « films de karaté ». En raison du statut de colonie britannique de la ville jusqu’en 1997, il a pu transformer la tradition des arts martiaux en genre cinématographique, car, sur le continent, la représentation de la Chine impériale avait été bannie des é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-de-hong-kong/#i_4723

HYPERGONAR

  • Écrit par 
  • Josette CACHELOU
  •  • 129 mots

Inventé en 1930 par le Français Henri Chrétien, l'Hypergonar n'est alors qu'une curiosité amusante : c'est un objectif photographique anamorphoseur à lentilles cylindriques qui réduit l'image deux fois plus dans le sens horizontal que dans le sens vertical. Depuis la guerre, son succès vient de ce qu'il permet la projection sur écran cinématographique panoramique sans exiger de modification des ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypergonar/#i_4723

ILLUSION THÉÂTRALE

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 943 mots

L'illusion désigne généralement une fiction que l'on tient pour vraie. Elle possède un sens optique, moral et métaphysique – trois sens d'ailleurs conjoints dès Platon. Celui-ci distingue en effet le monde des apparences sensibles et celui des Idées, c'est-à-dire le réel perceptible par l'esprit seul. L'art, imitation d'une imitation, se trouve donc éloigné du réel de trois degrés. C'est au nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusion-theatrale/#i_4723

IMAGE

  • Écrit par 
  • Agnès MINAZZOLI
  •  • 3 210 mots

Dans le chapitre « La dialectique à l'œuvre »  : […] Pensons à l'équilibre « miraculeux » qui tient les corps en suspens dans certaines œuvres de Tintoret ; pensons à l'épaisseur de la touche, à sa lumière, dans un tableau de Rembrandt, à cette vibration, intégrante de la composition, qui anime les Fileuses de Velázquez, aux différents prismes visuels qui engendrent l'espace dans un Cézanne, à ce mouvement qui parcourt une pei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/image/#i_4723

IMAGE ANIMÉE

  • Écrit par 
  • Laurent MANNONI
  •  • 4 403 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La fantasmagorie »  : […] La technique des projections lumineuses et animées évolue très vite. Durant les années 1790, des physiciens imaginent un nouveau genre de spectacle lumineux, la fantasmagorie, qui renoue avec le passé sulfureux de la lanterne de peur. De grandes séances d’images lumineuses, animées, en couleurs et sonores, sont données à Paris à partir de 1792, par le magicien Paul Philidor puis par Étienne-Gaspar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/image-animee/#i_4723

INDE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Amandine D'AZEVEDO, 
  • Charles TESSON
  •  • 6 967 mots
  •  • 1 média

Le cinéma indien reste pour beaucoup de gens associé à un nom, celui de Satyajit Ray, l’auteur du Salon de musique (1958), et à un record : 1907 films en 2015, qui font de ce pays le plus gros producteur de films du monde. C’est là son double visage. D’un côté, la tradition d’un cinéma d’auteur, d’artistes, associé à un nom (Ray), à une région précise, le Bengale, et à une v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-le-cinema/#i_4723

JACKSON PETER (1961- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 524 mots

Le réalisateur néo-zélandais Peter Jackson est surtout connu pour son adaptation cinématographique de la trilogie de J. R. R. Tolkien, The Lord of the Rings ( Le Seigneur des anneaux ). Peter Jackson naît le 31 octobre 1961 à Pukerua Bay, dans l'île du Nord (Nouvelle-Zélande). Lorsqu'il a huit ans, ses parents lui offrent une caméra 8 mm, et il se met […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-jackson/#i_4723

JAMES BOND

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 994 mots

James Bond, agent des services secrets britanniques « autorisé à tuer », fut d'abord le héros d'une douzaine de romans à succès que l'Anglais Ian Fleming écrivit de 1953 à 1964. Dès 1966, Umberto Eco y décelait « la pureté de l'épopée primitive traduite sans pudeur et avec malice en termes d'actualité ». Le cinéma s'en saisit du vivant de son créateur, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-bond/#i_4723

JAPON (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Hubert NIOGRET
  •  • 5 586 mots
  •  • 3 médias

Un échange permanent entre les influences étrangères et la transmission d'un patrimoine culturel national a caractérisé les débuts de l'industrie en devenir du cinéma japonais. La concentration industrielle dès le début des années 1910, la structuration en genres spécifiques établis dès 1921, un tournant de l'industrie vite enrayé par une catastrophe nationale en 1923 ont marqué le développement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-le-cinema/#i_4723

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La littérature de jeunesse et l'édition »  : […] Sur le marché du livre de jeunesse, on trouve quatre groupes dominants : Hachette, qui a repris 40 p. 100 du capital de Vivendi Universal Publishing, Editis, né en 2004 (et détenant Nathan, Pocket Jeunesse, Hemma, firmes incluses dans les 60 p. 100 de l'ancien Vivendi Publishing), Gallimard et le groupe Bayard, repreneur en 2004 de Milan, son ancien rival sur le marché de la presse dont il détien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-pour-la-jeunesse/#i_4723

KOZINTSEV GRIGORI MIKHAÏLOVITCH (1905-1973)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 212 mots

Né à Kiev, Kozintsev est décédé à Leningrad. Il est surtout connu pour son œuvre de cinéaste. Après avoir étudié la peinture à Leningrad, il fonda, avec Serge Youtkevitch, Leonid Trauberg et Georgij Krysistskii, la Feks (Fabrique de l'acteur excentrique). Pour Kozintsev : « La vie exige un art hyperboliquement grossier, étourdissant, qui fouette les nerfs, ouvertement utilitaire, mécaniquement pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grigori-mikhailovitch-kozintsev/#i_4723

LEUTRAT JEAN-LOUIS (1941-2011)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 498 mots

Historien de la littérature et du cinéma. Né en 1941 à Vichy, professeur agrégé, Jean-Louis Leutrat enseigne d'abord à Grenoble, puis, devenu professeur des universités, à Paris-III-Sorbonne nouvelle. Il sera par la suite président de cette université de 1996 à 2001. Son œuvre se situe résolument au carrefour des différents domaines artistiques que sont la littérature, le cinéma et la peinture. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-leutrat/#i_4723

LOCARNO FESTIVAL DE

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 042 mots
  •  • 1 média

Locarno est une petite ville de plus de quinze mille habitants située dans le Tessin, en Suisse italophone. À l’instar de Cannes ou Venise, sa splendide position sur les bords du lac Majeur, à une centaine de kilomètres au nord de Milan, est un argument de poids pour y attirer chaque été le public et les professionnels du cinéma, depuis soixante-dix ans. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festival-de-locarno/#i_4723

MÉDIAS (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 391 mots

Longtemps ignorés par l’anthropologie, les médias se sont imposés comme l’un des nouveaux objets d’étude de la discipline au cours des années 1990. Les anthropologues ont pris la pleine mesure du fait que les terrains les plus isolés étaient désormais marqués par la présence de médias de toutes sortes, qu’il s’agisse des médias de masse traditionnels (presse écrite, radio, cinéma, télévision) ou d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medias/#i_4723

MICHAEL COLLINS (N. Jordan)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 1 047 mots

Michael Collins fut le stratège incontesté de la guerre d'indépendance irlandaise qui vit s'affronter entre 1916 et 1921 les forces de la couronne britannique et quelques milliers de nationalistes sinn feiners résolus à s'émanciper de la férule anglaise. Inventeur de cette guerre de l'ombre, dont la décolonisation, à travers le monde, et, en Europe, la résistance à l'occupant nazi ont fourni main […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-collins-personnage/#i_4723

MITRY JEAN GOETGHELUCK, dit JEAN (1904-1988)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 788 mots

Grand historien français du cinéma, Jean Mitry a accompli une œuvre immense, et qui témoigne d’un itinéraire exemplaire. Délaissant des études universitaires brillantes axées sur la philosophie des sciences, il se passionne dès le début des années 1920 pour l'avènement de ce que Canudo, Delluc, Epstein et quelques autres considéraient comme un nouvel art : le cinéma. Animé d'une véritable boulimie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitry-jean-goetgheluck-dit-jean/#i_4723

MONTEIRO JOÃO CESAR (1939-2003)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 774 mots

À partir de la fin des années 1980, le metteur en scène portugais João Cesar Monteiro s'est confondu avec son personnage de Jean de Dieu, auquel il offrait sa longue carcasse osseuse et son visage décharné, parfois orné d'un monocle. Égotiste et libertin, moraliste et obsédé sexuel, il développait ses variations autour de cette figure de penseur misanthrope, d'érotomane épris de jeunes beautés. Ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joao-cesar-monteiro/#i_4723

MUNK ANDRZEJ (1921-1961)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 385 mots

L'un des trois cinéastes les plus importants de l'école polonaise d'après-guerre avec Wajda et Kawalerowicz. La guerre ayant contrarié sa vocation d'ingénieur, Andrzej Munk devient militant socialiste dans la clandestinité. Peu après la fin des hostilités, il entre à l'École de cinéma de Lodz, en section « prise de vue » et « mise en scène ». En 1949, il y réalise son film de fin d'études, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrzej-munk/#i_4723

MUSIQUE ET CINÉMA, LE MARIAGE DU SIÈCLE ? (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 092 mots
  •  • 2 médias

Les expositions sur le cinéma, attirantes au premier abord, s’avèrent parfois décevantes : manuscrits ou dessins de petite taille devant lesquels s’amassent les visiteurs, reproductions agrandies de photos connues, extraits de films qui passent en boucle (mais qu’il est plus facile de regarder devant son téléviseur)… C’est le catalogue qui, en général, permet le mieux de savourer son plaisir et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-et-cinema-le-mariage-du-siecle/#i_4723

NOUVEAU CINÉMA

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 1 002 mots

Dans son imprécision même, l'expression « nouveau cinéma » désigne un phénomène propre aux années 1960-1965, qu'il est difficile d'évaluer globalement. Il s'agit de l'irruption de films venant d'horizons géographiques très différents et n'ayant pour point commun que la jeunesse de leurs auteurs. Ceux-ci se définissaient eux-mêmes, plus ou moins explicitement, comme des « non-cinéastes », témoignan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouveau-cinema/#i_4723

L'ODEUR DE LA PAPAYE VERTE, film de Tran Anh Hung

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 956 mots

Tran Anh Hung est né sous une bonne étoile, en 1962, à Danan au Vietnam. Il émigre en France alors qu'il a douze ans. Tran intègre plus tard la prestigieuse école des opérateurs de l'image et du son, l'école Louis-Lumière, et en sort diplômé, avec un premier court-métrage, La Femme mariée de Nam Xuong (1987). L'année suivante, il rencontre le jeune producteur Christophe Ross […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-odeur-de-la-papaye-verte/#i_4723

OLIVEIRA MANOEL DE (1908-2015)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre TOUATI
  •  • 2 542 mots
  •  • 1 média

L'œuvre de Manoel de Oliveira, né à Porto le 11 décembre 1908 et disparu le 2 avril 2015 dans sa ville natale, se déploie sur plus de quatre-vingts ans , avec de longues interruptions forcées. Est-ce à cause de son originalité ? Elle n'a longtemps été connue et appréciée en France que d'un cercle restreint d'initiés. La source majeure d'inspiration de Manoel de Oliveira demeure la littérature, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manoel-de-oliveira/#i_4723

ONCLE BOONMEE, CELUI QUI SE SOUVIENT DE SES VIES ANTÉRIEURES (A. Weerasethakul)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 147 mots

Palme d'or à Cannes, inattendue mais finalement peu contestée, Oncle Bonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures (2010) appartient à une cinématographie qui nous est encore peu familière. Les studios thaïlandais produisent pourtant chaque année une cinquantaine de thrillers fantastiques assimilant le style et les thèmes des standards japonais et hongkongais. Paral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oncle-boonmee-celui-qui-se-souvient-de-ses-vies-anterieures-a-weerasethakul/#i_4723

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_4723

PARLANT CINÉMA

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 8 151 mots
  •  • 9 médias

Le terme, conservé par l'usage, de « cinéma parlant » n'est pas complètement adéquat pour désigner un genre où les bruits et la musique jouent un rôle essentiel. C'est de cinéma sonore qu'il faudrait parler. D'ailleurs, l'expression a été employée pour caractériser les films antiparlants, qui, refusant le dialogue synchrone, ne faisaient entendre qu'une musique d'accompagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-parlant/#i_4723

PETROVIĆ ALEKSANDAR (1929-1994)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 376 mots

Cinéaste yougoslave, Aleksandar Petrović est né à Paris. Il appartient à la génération qui se fixa comme objectif de permettre au cinéma de son pays d'échapper à la pure convention : le film de guerre et la glorification, la commémoration de la Résistance. Comme dans les autres démocraties populaires, cela impliquait trois axes : parler différemment (d'une façon moins héroïque, plus quotidienne) d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aleksandar-petrovic/#i_4723

PLAGIAT

  • Écrit par 
  • Hélène MAUREL-INDART
  •  • 5 722 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Plagiat et contrefaçon »  : […] Le plagiat a longtemps bénéficié de l’indifférence des juges. Une longue tradition répugnait à attribuer aux créations intellectuelles une valeur économique. En outre, les juristes ont éprouvé une grande difficulté à concevoir une propriété relative à une œuvre immatérielle. La terminologie juridique a longtemps hésité avant de se fixer, entre plagiat et contrefaçon. Jusqu’à la loi de 1957 sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plagiat/#i_4723

POLICIER FILM

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  • , Universalis
  •  • 4 322 mots
  •  • 6 médias

Comment ne pas considérer, à côté du western et de la comédie musicale, le film policier – le thriller des Américains – comme un genre cinématographique dont l'évolution a reflété celle du cinéma ? Puisant à ses débuts dans la littérature populaire, il a contribué à attirer dans les salles obscures une foule énorme qui venait vibrer aux périls de Pauline ou aux exploits de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/film-policier/#i_4723

PORNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles LAPOUGE
  •  • 4 514 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La censure et son insaisissable objet »  : […] La dispersion de telles réponses n'a pas qu'un intérêt sémantique. Elle contient des enseignements et justifie, par exemple, les embarras de la censure. Comment appliquer celle-ci à une notion qui soutient le paradoxe d'être à la fois évidente et cependant vide, à une notion qui est en même temps indestructible (puisque toutes les époques la connaissent) et volatile (puisqu'elle s'évapore ici pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pornographie/#i_4723

POUDOVKINE VSEVOLOD ILLARIONOVITCH (1893-1953)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 504 mots
  •  • 2 médias

Un des maîtres du cinéma soviétique dont l'activité coïncide curieusement avec le « règne » de Staline. Entré en 1920 à l'École de cinéma à Moscou (V.G.I.K.), il y travaille comme élève-acteur, scénariste, décorateur, assistant. Il garde surtout l'empreinte de Lev Koulechov, qu'il assiste dans ses expériences sur le montage. La période du cinéma muet lui vaut la gloire comme réalisateur. Trois fil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vsevolod-illarionovitch-poudovkine/#i_4723

PRODUCTION, cinéma

  • Écrit par 
  • Alain MASSON
  •  • 1 716 mots

La production enveloppe toutes les phases de la fabrication d'une œuvre cinématographique, depuis l'instant où le projet est esquissé jusqu'au moment où commencera la distribution, mais elle exerce sur elles une autorité inégale. De plus, son ascendant varie avec les lieux et les époques. Si le producteur n'a pas toujours l'initiative du film, il lui appartient du moins d'en faire un projet réali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/production-cinema/#i_4723

PROPRIÉTÉ LITTÉRAIRE ET ARTISTIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe SCHUWER, 
  • Jean-Claude ZYLBERSTEIN
  •  • 4 663 mots

Dans le chapitre « Le Code de la propriété intellectuelle (C.P.I.) »  : […] La première partie du C.P.I. est exclusivement consacrée à la propriété littéraire et artistique, qui couvre tout à la fois le droit d'auteur et les droits voisins du droit d'auteur. S'agissant du droit d'auteur, le principe fondamental est posé par les deux premiers alinéas de l'article L.111-1 du C.P.I. « L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propriete-litteraire-et-artistique/#i_4723

PUBLICITÉ ET ART

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 6 477 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le publicitaire et l'art »  : […] L'artiste qui fait de la publicité uniquement « pour gagner sa vie » ressent souvent son activité professionnelle comme une indignité. En effet, le dédain dans lequel la publicité est tenue par l'historien et le critique d'art – même s'ils s'en défendent – porte préjudice à l' œuvre d'art « pure » lorsqu'elle est réalisée par un publicitaire, à telle enseigne que certains préfèrent œuvrer dans ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/publicite-et-art/#i_4723

RAY SATYAJIT (1921-1992)

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 1 258 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un héritier de la Renaissance bengali »  : […] Satyajit Ray est lui-même issu d'une famille d'écrivains, amis de Tagore. Son grand-père était imprimeur, éditeur traducteur et écrivain pour enfants, et son père, grand admirateur de Lewis Carroll et d'Edward Lear, est l'auteur d'une œuvre où l'on peut voir l'équivalent bengali d' Alice au pays des merveilles . À travers sa famille et Tagore, Satyajit Ray est aussi l'héritie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satyajit-ray/#i_4723

ROMAN - Roman et cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 6 190 mots
  •  • 6 médias

Les relations de la littérature et du cinéma ont fait l'objet de commentaires nombreux et parfois polémiques, visant le plus souvent à repérer les traces d'une « influence » susceptible de s'exercer dans l'un ou l'autre sens et qui sera estimée bénéfique ou négative selon les cas et les auteurs. Très vite, le débat « littérature-cinéma » a été circonscrit aux rapports du roman et du cinéma, sans d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-cinema/#i_4723

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 224 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'explosion des années 1970 »  : […] Retrouver un spectacle intact, soixante-huit ans après sa création : ce rêve d'un archéologue du théâtre pouvait se réaliser en 1970, au terme de l'histoire des représentations de Pelléas et Mélisande à l'Opéra-Comique. Ni la peinture hallucinée de Valentine Hugo, d'inspiration onirique et fantastique (1947), ni les volumes géométriques d'André Boll, directement inspirés d'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie-lyrique/#i_4723

SCIENCE-FICTION

  • Écrit par 
  • Roger BOZZETTO, 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 8 006 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le cinéma »  : […] La science-fiction naît en même temps que le cinéma : H. G. Wells publie La Machine à explorer le temps en 1895. La même année, les frères Lumière organisent la projection du premier film, Sortie d'usine . Ces deux supports de l’imaginaire moderne vont dès lors se développer selon des voies parallèles. Depuis l’an 2000, le nombre de films de S.F. a explo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/science-fiction/#i_4723

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Photographie, cinéma, vidéo »  : […] Pionnier du land art, Robert Smithson publie en 1967, dans la revue de l’avant-garde américaine Artforum , « A tour of the monuments of Passaic, New Jersey ». Il y présente des restes d’installations industrielles « pourrissantes », des ponts, des canalisations, que la photographie transforme en monuments, témoignant du passage du temps, de la déperdition progressive d’énerg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_4723

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 580 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les origines soviétiques »  : […] Un cinéma socialiste n'a vraiment de sens que dans une société socialiste, où tous les moyens de production et de distribution sont dans les mains de l'État, où la recherche du profit n'est pas le but premier de l'industrie cinématographique. Longtemps, l'Union soviétique a été le seul pays où ces conditions se trouvaient remplies. Elle connut son heure de gloire dans les années 1920, quand, para […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-dans-les-pays-socialistes/#i_4723

STARS ET VEDETTES

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 3 600 mots
  •  • 11 médias

Si tant est qu'elles aient jamais eu de frontières bien précises, les notions de vedette et de star n'en correspondent pas moins à deux étapes ou à deux étages de la superstructure des représentations mentales engendrées par le cinéma. Leur dilution actuelle (en dépit de l'existence de vedettes de télévision) traduit de façon certaine, à l'échelle mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stars-et-vedettes/#i_4723

LA VICTORINE STUDIOS DE

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 208 mots

Dès la première décennie du xx e  siècle, des firmes – françaises, mais aussi anglaises et allemandes – mettent à profit la photogénie du ciel, de la mer et des paysages méridionaux lors de campagnes de tournages hivernaux sur la Riviera. Afin de faciliter le travail des équipes, Charles Pathé édifie en 1908 un studio sur les rives du Paillon à N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/studios-de-la-victorine/#i_4723

SUISSE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 937 mots

Le cinéma suisse est resté quasi confidentiel jusque dans les années 1960. Le metteur en scène le plus célèbre, Leopold Lindtberg, d'ailleurs né à Vienne en 1903 et décédé en 1984, était connu à l'étranger pour un seul film, La Dernière Chance (1945). L'essor d'une jeune production nationale a coïncidé dans le temps, dans les intentions et dans les moyens avec celui des jeun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-suisse/#i_4723

SUPER-HÉROS, bande dessinée

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LAINÉ
  •  • 4 880 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Guerre éditoriale, nouveaux supports et progrès esthétiques »  : […] La concurrence sur le marché des super-héros a toujours été vive. Julius Schwartz, chez D.C., lance, à partir de 1956, de nouveaux Flash (1956), Green Lantern (1959), Atom ou Hawkman, et crée la Justice League of America (1960). En réaction, Stan Lee, responsable de Marvel (ancien Timely), supervise, avec Jack Kirby, le « King » des comics , la création des Fantastic Four (19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/super-heros-bande-dessinee/#i_4723

SURRÉALISME & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Ado KYROU
  •  • 1 414 mots

Le cinéma à proprement parler surréaliste peut paraître à première vue mince, voire pauvre. Il n'en est rien : le surréalisme a imprégné quantité de films. Les surréalistes, ceux qui firent partie du groupe et qui signèrent les textes importants de l'entre-deux-guerres, se méfièrent du cinéma, retrouvant dans les seuls films populaires (par exemple Fantomas ), burlesques (par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-et-cinema/#i_4723

SUSPENSE, cinéma

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 227 mots

Les moments de suspense d'un film éveillent un sentiment d'attente angoissée. L'irruption brutale d'un événement dans l'ordre quotidien, si elle est inattendue, ne relève pas du suspense ; celui-ci est fondé sur la probabilité de la solution plus ou moins prochaine d'une situation ambiguë. Il va jouer sur la durée et peut être tragique ; il joue aussi sur la peur : le fil qui retient l'épée au-des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suspense-cinema/#i_4723

TCHOUKRAÏ GRIGORI NAOUMOVITCH (1921-2001)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 419 mots

Réalisateur soviétique, né en Ukraine, dans le kolkhoz de ses parents cultivateurs, G. N. Tchoukhraï s'intéresse, dès son adolescence, à la fois à la technique et aux arts, en particulier au théâtre amateur. Il fait la guerre et participe à la bataille de Stalingrad. Il se présente à l'Institut des études cinématographiques de Moscou, où Serge Youtkevitch l'admet sans examen sur sa réponse : « Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grigori-naoumovitch-tchoukrai/#i_4723

TÉLÉVISION - Nouvelles télévisions

  • Écrit par 
  • Dominique NASSE
  •  • 9 026 mots

Dans le chapitre «  La télévision à haute définition »  : […] Malgré les progrès substantiels accomplis depuis son invention au milieu des années 1920, la télévision « conventionnelle » reste une approximation assez grossière de la réalité et les principaux paramètres qui déterminent le niveau de cette approximation datent des années 1950. Certains des défauts liés à ces paramètres sont contournables par l'évolution de la technique. Ainsi, le codage composit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-nouvelles-televisions/#i_4723

TÉLÉVISION - Économie et usages

  • Écrit par 
  • Vincent MICHON
  •  • 3 610 mots

Dans le chapitre « La relation de la télévision au cinéma »  : […] Le cinéma a servi de source de contenu à la télévision. Accusant celle-ci de pillage, il a fait développer un jeu de règles légales ou commerciales pour encadrer la diffusion des films : c'est la chronologie d'exploitation. Un film sort d'abord en salle, puis en télévision payante, puis en vidéo (DVD, cassette) et pay per view , avant de pouvoir être repris sur des chaînes gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-economie-et-usages/#i_4723

VAMPIRE, cinéma

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 890 mots
  •  • 1 média

Le thème du vampire doit sa célébrité au cinéma. Dès le xviii e  siècle, Dom Calmet avait réuni tous les éléments du mythe (monstre buveur du sang des vivants, qui ne peut mourir que d'un pieu enfoncé dans le cœur), éléments repris, au xix e  siècle, par Collin de Plancy dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vampire-cinema/#i_4723

VERTOV DENIS ARKADIEVITCH KAUFMAN dit DZIGA (1895-1954)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 654 mots

Né à Bialystok, Denis Kaufman étudie d'abord la musique et la psychoneurologie. Très marqué par le futurisme de Maïakovski, il prend le pseudonyme de Dziga (« toupie » en ukrainien) Vertov (dérivé du russe vertet , « tourner, pivoter »). Il se passionne pour ce qui ne s'appelle pas encore « musique concrète », montant sons et bruits divers empruntés au réel et fonde, en 1917, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertov-denis-arkadievitch-kaufman-dit-dziga/#i_4723

VIDÉO ART

  • Écrit par 
  • Rosalind KRAUSS, 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 5 798 mots

Dans le chapitre « Tendances actuelles »  : […] Le documentaire a dominé la décennie (1997-2008) : comme pour répondre à la globalisation, l'artiste, le cinéaste et le regardeur ont cherché un regard macroscopique en dehors de l'événement. Le retour de ce genre s'inscrit également en réaction au flot d'images véhiculé par Internet, brutes et sans analyse, et pour lesquelles l'authenticité des sources à l'heure de la retouche numérique peut être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-video/#i_4723

VIEL TANGUY (1973- )

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 1 053 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ciné-fictions »  : […] Selon Tanguy Viel, le roman ne peut plus être ce qu’il fut : « Quand on a 25 ans en 98 et qu’on a lu Beckett, Duras, Bernhard, l’image du livre est l’image monumentale du passé, plus l’image du livre déjà défait dans toutes ses composantes. » L’écrivain contemporain doit donc tout à la fois assumer l’héritage formel des avant-gardes et la concurrence du cinéma qui, dit Tanguy Viel, « a relevé la l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanguy-viel/#i_4723

WEIR PETER (1943- )

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 903 mots

Peter Weir s'est imposé, au milieu des années 1970, comme l'un des chefs de file du nouveau cinéma australien, avec, entre autres, Bruce Beresford, Donald Crombie, Colin Eggleston, Richard Franklin, Ken Hannam, George Miller, Phillip Noyce, Fred Schepisi et Simon Wincer. Mais, alors que la plupart de ses congénères, happés par le nouvel Hollywood, ont ensuite tourné des films impersonnels, il a su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-weir/#i_4723

WESTERN

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 3 299 mots
  •  • 4 médias

Plus qu'un genre éminemment populaire – une histoire de feu et de sang avec des hommes à cheval et des paysages grandioses –, plus qu'un combat manichéen entre le bien et le mal, le western est l'expression d'un milieu culturel particulier, celui des États-Unis d'Amérique. Étroitement lié à une expérience collective – la conquête de l'Ouest –, le western supporte une tradition nationale qu'il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/western/#i_4723

ZANUSSI KRZYSZTOF (1939- )

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 676 mots

Krzysztof Zanussi est né à Varsovie. Avec Andrzej Wajda et Krzysztof Kieslowski, il est un des plus célèbres cinéaste polonais. Par opposition toutefois à l'auteur de L'Homme de fer , il s'intéresse moins à l'histoire nationale de son pays qu'à une réflexion aiguë sur la nature et le destin de l'homme. Une triple formation de scientifique (études supérieures de physique à l'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krzysztof-zanussi/#i_4723

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain GAREL, « CINÉMA (Réalisation d'un film) - Musique de film », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-musique-de-film/