DÉCOLONISATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme « décolonisation », contrairement à une opinion répandue, n'est pas un néologisme créé au début des années 1950. En réalité, le mot est attesté dès 1836, notamment dans le manifeste de Henry Fonfrède : Décolonisation d'Alger, qui recommandait l'évacuation de l'Algérie. Il fut repris par ceux qui s'appelèrent peu après les « anticolonistes » ou adversaires de toute colonisation, puis retomba dans l'oubli avec la victoire de la politique d'expansion coloniale.

Les théoriciens communistes ressuscitèrent un moment le vocable de « décolonisation » qui leur semblait pouvoir caractériser la politique britannique de concessions à la bourgeoisie nationaliste indienne (cf. le livre du leader communiste indien Manabendra Nath Roy The Future of Indian Politics, 1927). Mais la condamnation de cette théorie par le VIe congrès de l'Internationale communiste (1928) entraîna jusqu’au rejet du mot décolonisation en tant qu’il exprimait la récupération par les puissances coloniales des mouvements d'indépendance menés par les peuples colonisés.

Employé au sens neutre de retrait des puissances impériales, le vocable Entkolonisierung fut utilisé en Allemagne, à partir de 1930, notamment sous la plume de Julius Bonn. Celui-ci, ayant émigré en Grande-Bretagne, le traduisit en anglais par Dekolonization. Cet universitaire prophétisait même dans son livre Crumbling of Empire (1939) qu'on ne tarderait pas à assister non seulement à l'écroulement de l'Empire britannique, mais aussi à celui de tous les empires coloniaux. Beaucoup d'intellectuels allemands croyaient, après 1918, au Déclin de l'Occident, pour reprendre le titre de l’ouvrage, qui se veut annonciateur, d’Oswald Spengler ; d'autres pensaient au « flot montant des peuples de couleur contre la suprématie du monde blanc » (Lothrop Stoddard) ; d'autres encore à la fin des empires coloniaux traditionnels sous l'effet du « réveil de l'Islam », de l'asiatisme, voire du panafricanisme. Quelques indices apparaissaient en ce sens : l'indépendance limitée de l'Égypte déclarée en 1922 par la Grande-Bretagne et celle de l'Irak, reconnue par elle en 1932, ne concernaient pas cependant de véritables colonies. En revanche, les États-Unis décidèrent le 24 mars 1934 d'octroyer l'indépendance à une colonie, les Philippines, conformément aux engagements pris par le président Wilson et au programme du Parti démocrate opposé à « l'impérialisme et à l'exploitation coloniale ». Le peuple philippin accepta, par plébiscite, d'attendre jusqu'au 4 juillet 1946 la date de son indépendance en se contentant jusque-là d'une autonomie interne.

Cérémonie d'ouverture du Parlement égyptien, 1926

Photographie : Cérémonie d'ouverture du Parlement égyptien, 1926

Le roi Fuad préside la cérémonie d'ouverture du Parlement égyptien (1926). Le discours est lu par le Premier ministre entouré des membres de son cabinet. Les membres de la maison royale sont assis à la droite du trône. 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

Les espérances des libéraux et la foi des révolutionnaires communistes, qui célébraient la mort prochaine du colonialisme, parurent toutefois démenties par la création du nouvel Empire fasciste italien (3 500 000 km2 après la conquête de l'Abyssinie et de l'Albanie), par les revendications du IIIe Reich sur les anciennes colonies allemandes, enfin par la constitution au profit du Japon d'une « sphère de coprospérité de la Grande Asie orientale » (8 000 000 km2). La défaite des puissances de l'Axe, la reconquête par les Alliés des colonies ou dominations italiennes et japonaises, le maintien de l'Empire britannique et l'extension territoriale de l'U.R.S.S. semblèrent confirmer le constat d'un nouvel « âge des Empires » (Raymond Aron). Pour autant, en distinguant cinq « grands » membres permanents du conseil de Sécurité de l'O.N.U, les juristes n'avaient pas pris garde que les « nouveaux empires » se réduisaient à deux, ceux qu'avait prophétisés naguère Alexis de Tocqueville : la Russie et les États-Unis. Certains hommes politiques croyaient encore à une redistribution des colonies entre les vainqueurs – comme ce fut le cas après la Première Guerre mondiale –, tel Staline lorsqu'il réclama une partie de l'empire africain de l'Italie. D'autres hommes d'État, surtout américains, imaginaient l'établissement d'une tutelle internationale sur les possessions coloniales européennes. Parce qu'ils ne pouvaient oublier la guerre d'indépendance que leurs ancêtres avaient menée pendant sept ans (1776-1783), ils restaient foncièrement opposés au principe de toute domination coloniale.

La résistance des colonisés

Vidéo : La résistance des colonisés

Dépossédés de leurs terres, privés de leurs droits, humiliés, les peuples colonisés se sont partout révoltés contre la présence coloniale.Le cacique péruvien José Gabriel Condorcan qui prend en 1780 la tête de la plus importante révolte indigène d'Amérique du Sud contre... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Un mouvement de l’histoire contemporaine

Or dans le même temps s'affirmaient en Asie, surtout dans les Indes b [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Cérémonie d'ouverture du Parlement égyptien, 1926

Cérémonie d'ouverture du Parlement égyptien, 1926
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

La résistance des colonisés

La résistance des colonisés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

1945 à 1962. La décolonisation

1945 à 1962. La décolonisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Contrôle d'identité

Contrôle d'identité
Crédits : Bert Hardy/ Picture Post/ Getty Images

photographie

Afficher les 33 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  DÉCOLONISATION  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 323 mots
  •  • 25 médias

Alors que s'achève la décolonisation en Asie à la fin des années 1940, le mouvement se déplace en Afrique, tout spécialement au Maghreb, en pleine ébullition. Il existe pourtant déjà un pays d'Afrique du Nord qui a obtenu son indépendance : la Libye. C'est un précédent et un exemple. À leur tour, les nationalistes […] Lire la suite

DÉCOLONISATION ET NON-ALIGNEMENT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 267 mots

1947-1948 L'Inde, le Pakistan, Ceylan et la Birmanie obtiennent de la Grande-Bretagne leur indépendance.1949 Lors de la conférence de New Delhi (janvier), Nehru esquisse un regroupement afro-asiatique. Les Pays-Bas accordent l'indépendance à l'Indonésie de Sukarno (dé […] Lire la suite

NATIONS UNIES

  • Écrit par 
  • Jacques FOMERAND, 
  • Cecelia M. LYNCH, 
  • Karen MINGST
  •  • 16 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Conseil de tutelle »  : […] La mission du Conseil de tutelle était de superviser la façon dont étaient gérés les territoires sous tutelle et de les conduire à l'autonomie ou à l'indépendance. Le système de tutelle, comme le système des mandats de la Société des Nations, fut mis en place de façon à éviter que les colonies reprises aux pays vaincus ne soient annexées par les pays vainqueurs. Le système visait à en confier l […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le champ de bataille de la guerre froide »  : […] La découverte des immenses ressources en hydrocarbures du golfe Arabo-Persique et des rivages de la mer Caspienne a complètement bouleversé une situation régionale déjà malmenée, au Moyen-Orient, par le démembrement de l'Empire ottoman (1919-1923), et concernée par le passage stratégique du canal de Suez (1869) ou par ses alternatives (projets de chemin de fer en Mésopotamie). La fin de la Second […] Lire la suite

GUINÉE

  • Écrit par 
  • Monique BERTRAND, 
  • Bernard CHARLES, 
  • Agnès LAINÉ
  • , Universalis
  •  • 19 485 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Puissances occidentales »  : […] Dès l'indépendance, une très lourde hypothèque pèse sur les relations de la Guinée avec les puissances occidentales : la normalisation des rapports avec la France. Elle ne sera levée qu'en 1975. Cas unique dans l'histoire de la décolonisation : aucun État africain n'a connu une situation conflictuelle aussi prolongée (17 ans) de ses relations avec l'ancienne métropole. Aux demandes d'association, […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 828 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre « L'État-providence »  : […] Entre 1945 et 1951, la première période de l'après-guerre coïncide avec une expérience socialiste. Portés au pouvoir, à leur grande surprise et à celle de presque tous les experts, par les élections de juillet, les travaillistes ont bénéficié, pour la première fois, de majorités absolues au Parlement et ont pu tenter d'appliquer un réel programme de gauche. Le même Premier ministre, Clement Attle […] Lire la suite

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 592 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Des Indes néerlandaises à l'Indonésie »  : […] Le problème politique auquel les Pays-Bas durent faire face en 1945 fut la première manifestation de ce qui allait devenir le processus mondial de la décolonisation. Ils y étaient mal préparés puisqu'ils ne possédaient pas les moyens concrets ni les idées qui leur auraient permis d'influer sur le cours des événements. Il s'avéra impossible pour les Pays-Bas de transformer quelques vues sur l'éman […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 754 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Les nouvelles incertitudes »  : […] La cohésion est d'autant plus difficile à maintenir que nombre d'États accèdent à l'indépendance. De la Barbade à la Jamaïque, du Kenya au Malawi, de Malte à l'île Maurice, de Singapour à la Tanzanie, à l'Ouganda, à la Zambie, sur tous les continents, dans tous les océans, on passe, tantôt sans transition, tantôt après une étape d'autonomie, à la pleine souveraineté. Le mouvement est irrésistible […] Lire la suite

ANGOLA

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Didier PÉCLARD
  • , Universalis
  •  • 8 757 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Du salazarisme à l'indépendance »  : […] En mai 1926, la République portugaise est, à son tour, renversée par un coup d'État militaire qui permet l'accession au pouvoir d' António de Oliveira Salazar. Dans les années 1930, celui-ci instaure l' Estado novo (État nouveau), régime autoritaire de type fasciste, qui prend fin, le 25 avril 1974, avec la révolution des œillets, une révolte d'officiers de l'armée coloniale qui permettra la déc […] Lire la suite

GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 7 645 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le renouveau »  : […] Trois tâches s'imposent d'emblée : rebâtir l'État, rétablir la monnaie, et trouver une issue à la guerre d'Algérie. Celle-ci le sollicite d'abord. Dès le 4 juin, il est sur le Forum d'Alger – où a jailli la source de son nouveau pouvoir. A-t-il vraiment un projet algérien ? Ce qui est clair, c'est qu'il a d'abord considéré l'affaire algérienne comme un explosif susceptible de faire sauter les bar […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

25 février 2019 Royaume-Uni. Avis consultatif de la CIJ sur l'archipel des Chagos.

La Cour internationale de justice (CIJ), invitée par l’Assemblée générale de l’ONU, en juin 2017, à émettre un avis consultatif sur le sort des îles Chagos (archipel de l’océan Indien), invite le Royaume-Uni à « mettre fin à son administration de l’archipel des Chagos, ce qui permettra à l’île Maurice d’achever la décolonisation de son territoire ». […] Lire la suite

9-13 avril 1996 Chine – France. Visite du Premier ministre chinois Li Peng en France

Le 9, alors que le Premier ministre chinois Li Peng entame sa visite officielle en France, deux cent neuf parlementaires de tous les partis rendent public un Appel pour le Tibet qui réclame la « décolonisation » de ce « territoire occupé » depuis l'« invasion » chinoise de 1950. Le 10, le dîner offert au Quai d'Orsay est marqué par un incident. En désaccord avec une phrase évoquant les droits de l'homme contenue dans le discours que devait prononcer son homologue français Alain Juppé, Li Peng arrive à la réception avec une heure de retard, après que les deux parties eurent décidé de renoncer aux toasts protocolaires. […] Lire la suite

1er-9 avril 1989 Namibie. Le processus de décolonisation interrompu par des combats

Le 1er, alors que, conformément aux accords de New York du 22 décembre 1988, le cessez-le-feu doit entrer en vigueur, marquant ainsi le début du processus qui doit conduire la Namibie à l'indépendance, des maquisards de la S.W.A.P.O. tentent de s'infiltrer dans le nord du pays depuis l'Angola. Ils se heurtent aux forces namibiennes, auxquelles se joignent, en accord avec l'O. […] Lire la suite

17-31 août 1988 France. Visite du Premier ministre Michel Rocard en Nouvelle-Calédonie après l'accord sur le projet de loi référendaire

Dans un discours prononcé le 26 à l'hôtel de ville de Nouméa devant mille deux cents personnes, en majorité d'origine européenne, il appelle les Caldoches à « relever un défi » sans précédent : « réussir une décolonisation dans le cadre des institutions de la République française ». Il faut mettre fin au « système inégalitaire », afin que, après « le temps du pardon [. […] Lire la suite

11-30 août 1988 Afrique – O.N.U. Plan de paix de l'O.N.U. pour le Sahara occidental

La décolonisation hâtive, en 1975, de cette ancienne possession espagnole a provoqué un conflit long de treize années, car les nationalistes sahraouis ont réclamé avec l'appui de l'Algérie l'indépendance du territoire et créé en 1976 une République arabe sahraouie démocratique (R.A.S.D.), qui a été reconnue par soixante-douze États. Cependant, le Maroc a pris possession de la plus grande partie du territoire et refusé toute négociation. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Charles-Robert AGERON, « DÉCOLONISATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/decolonisation/