EDISON THOMAS (1847-1931)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Edison

Edison
Crédits : Hulton Getty

photographie

Kinétoscope

Kinétoscope
Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie


On prête quelque deux mille brevets à Edison, de formation autodidacte, mais étonnamment fertile en inventions les plus diverses, qui vont du microphone au télégraphe duplex, d'une nouvelle lampe à incandescence au kinétoscope annonçant le cinématographe. Pour l'essentiel, le phonographe lui assurait déjà la célébrité.

Edison

Edison

Photographie

Thomas Edison (1847-1931), inventeur américain, déposa quelque deux mille brevets dont celui du phonographe, en 1877, qui le rendit célèbre. On ne saura pas ce qu'il écoutait ici, en 1911, sur ce modèle. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Dans son laboratoire de Menlo-Park, à Orange (New Jersey), Edison s'intéresse au téléphone de Graham Bell, expérimenté depuis 1875. Il perfectionne l'appareil, en 1877, remplaçant le transmetteur par un microphone plus sensible aux vibrations sonores. Des procédés de transmission Edison passe à l'étude des problèmes d'enregistrement et de reproduction. Des expériences antérieures, du reste assez sommaires, montraient que les vibrations d'un diapason (Young, 1807) ou d'une corde (Duhamel, 1840), agissant sur un style, pouvaient s'inscrire sur un cylindre enduit de noir de fumée. Le système se perfectionne avec le phonautographe de Scott (1857) : soie de sanglier (style) reliée à la membrane d'un cornet acoustique et enregistrement sur un cylindre rotatif portant, lui aussi, une couche de noir de fumée. Néanmoins, le phonautographe enregistre sans pouvoir reproduire. Le 30 avril 1877, Charles Cros dépose, à l'Académie des sciences, le projet d'un appareil susceptible d'enregistrer et de reproduire. Mais, le 19 décembre de cette même année, Edison prend un brevet pour le premier phonographe qu'il vient de réaliser. Un cylindre de cuivre, recouvert d'une épaisse feuille d'étain, tourne à la manivelle sur un axe horizontal fileté ; il subit un double mouvement de rotation et de translation. Devant le cylindre, on dispose un cornet acoustique, le fond de celui-ci étant obturé par un diaphragme qui porte un style. Tandis que l'on parle dans le cornet et que le cylindre se déplace, le style grave sur l'étain, selon les vibrations du diaphragme, un sillon composé de creux et de saillies. L'enregistrement achevé, le cylindre revient à son point de départ (manivelle tour [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  EDISON THOMAS (1847-1931)  » est également traité dans :

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'analyse photographique du mouvement »  : […] De très nombreux chercheurs, principalement des physiologistes, réussissent, dès 1852, à analyser photographiquement le mouvement, par une suite d'instantanés. Mais leurs techniques font appel à un matériel encombrant (plaques photographiques et installation de plusieurs appareils, ou plaques rotatives). Dans les deux cas (Muybridge , 1878, et Étienne Marey, « fusil photographique », 1882 ), on ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-techniques-du-cinema/#i_17189

ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges ZISSIS
  •  • 8 119 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Quelques rappels historiques »  : […] La toute première lampe électrique fut inventée en 1813 par Humphry Davy (1778-1829) et son élève Michael Faraday (1791-1867) lors de travaux essayant de reproduire en laboratoire – grâce à l’utilisation d’une source électrique qui mettait en « batterie » plus de trois mille éléments (piles) de Volta – l’expérience de Franklin qui avait démontré la nature électrique de la foudre. Davy est aussi c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclairage-domestique/#i_17189

IMAGE ANIMÉE

  • Écrit par 
  • Laurent MANNONI
  •  • 4 403 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Naissance du cinématographe »  : […] À quand la projection sur grand écran des images chronophotographiques, se demandent alors certains contemporains ? Demenÿ et Anschütz tentent de répondre à cette question avec le phonoscope (1892) et l’électrotachyscope (1894). Le phonoscope de Georges Demenÿ est le premier projecteur chronophotographique à être commercialisé en 1895, par Léon Gaumont, mais sans succès en raison du peu d’images […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/image-animee/#i_17189

NAISSANCE DU CINÉMA PARLANT

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

Inventeur du phonographe en 1877, Thomas Edison tenta, dès 1894, de l'associer avec son Kinétoscope. Lors de l'Exposition universelle de 1900, Léon Gaumont montrait de courtes scènes enregistrées, couplant électriquement phonographe et projecteur. En 1904, le Français Eugène Lauste enregistre le son à même la pellicule. Mais ces divers procédés ne connaissent qu'un succès de curiosité. En plein dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-du-cinema-parlant/#i_17189

"PALÉOPHONE" DE CHARLES CROS ET PREMIER ENREGISTREMENT DE LA VOIX HUMAINE PAR EDISON

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 350 mots
  •  • 2 médias

Enregistrer les sons puis les reproduire au moyen d'un appareil est une quête fort ancienne. Alors qu'il séjourne à Sablé au début de 1877, Charles Cros rédige une courte note, « Procédé d'enregistrement et de reproduction des phénomènes perçus par l'ouïe », dans laquelle il expose le principe de ce qu'il nomme « Paléophone » (« voix du passé ») : « Un index léger est solidaire du centre de figure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleophone-de-charles-cros-et-premier-enregistrement-de-la-voix-humaine-par-edison/#i_17189

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_17189

PRÉSENTATION DU CINÉMATOGRAPHE LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 243 mots
  •  • 1 média

Le 28 décembre 1895, Antoine Lumière présente, au salon indien du Grand Café, 14, boulevard des Capucines, à Paris, l'invention de ses fils Auguste (1862-1954) et Louis (1864-1948), le Cinématographe. L'image animée existe depuis 1894, avec le Kinétoscope de Thomas Edison et W. K. L. Dickson. Mais elle n'est encore visible que par un seul spectateur à la fois, par l'entremise d'une boîte munie d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presentation-du-cinematographe-lumiere/#i_17189

SWAN JOSEPH WILSON (1828-1914)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 387 mots
  •  • 1 média

Physicien et chimiste britannique qui fit des découvertes importantes dans les domaines de l'électricité et de la photographie. Né le 31 octobre 1828 à Sunderland, Joseph Wilson Swan débute comme apprenti dans une pharmacie du Sunderland, avant de codiriger une fabrique de produits chimiques à Newcastle-upon-Tyne. Dès 1850, il travaille à la réalisation d'une ampoule lumineuse à partir de filamen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-wilson-swan/#i_17189

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Histoire

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 18 646 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'appareil téléphonique »  : […] Le premier téléphone de Bell utilisait un écouteur réversible qui servait en même temps de microphone . Ce dispositif n'avait besoin d'aucune alimentation en énergie, mais il était peu sensible et n'avait donc qu'une très faible portée. La mise au point par Edison du microphone à résistance variable (à base de grenaille de charbon) et sa dissociation d'avec l'écouteur ont nettement amélioré les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telecommunications-histoire/#i_17189

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « EDISON THOMAS - (1847-1931) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-edison/