AGEL HENRI (1911-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Critique de cinéma français. Henri Agel enseigne d'abord au lycée Voltaire de Paris où il dirige le cours de préparation à l'I.D.H.E.C., et où il forme et influence des personnalités aussi différentes que Jean-Louis Bory, Serge Daney, Claude Miller, Alain Corneau. Dans les années 1970, il crée à l'université de Montpellier la première chaire d'histoire du cinéma en France, avant d'enseigner à l'université de Fribourg, en Suisse. Cette fonction d'initiateur se matérialise également dans un grand nombre d'ouvrages où l'approche spiritualiste du critique se marie à une confrontation serrée avec les autres arts ainsi qu'à une connaissance encyclopédique du cinéma : Le Cinéma et le sacré (1953), Esthétique du cinéma (1959), Métaphysique du cinéma (1976), Un art de la célébration (1987), Le Retour du sublime (1996), Romance américaine (2004). Citons également les monographies consacrées à Robert Flaherty (1965) et à Jean Grémillon (1972, initialement sa thèse de doctorat). Marie Demart et Jérôme Grasset lui ont consacré un documentaire.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« AGEL HENRI - (1911-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-agel/