ALLEMAND CINÉMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Nosferatu le vampire, F. W. Murnau

Nosferatu le vampire, F. W. Murnau
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Faust, F. W. Murnau

Faust, F. W. Murnau
Crédits : Hulton Getty

photographie

Metropolis, Fritz Lang

Metropolis, Fritz Lang
Crédits : Horst von Harbou/ Stiftung Deutsche Kinemathek/ AKG-images

photographie

L'Ange bleu, J. von Sternberg

L'Ange bleu, J. von Sternberg
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


Le cinéaste Volker Schlöndorff a suggéré que l'histoire du cinéma allemand était faite d'une série de ruptures esthétiques mais aussi d'une grande continuité dans le domaine de l'industrie cinématographique. L'alternance entre les phases les plus inventives, comme celles des années 1918-1933, voire le renouveau des années 1970, et la médiocrité des périodes de reflux – propagande et conservatisme du cinéma nazi, banalité du cinéma commercial des années 1950 en République fédérale – entretient, à l'évidence, des rapports étroits avec les bouleversements politiques dont l'Allemagne fut le théâtre au xxe siècle. Si la relation entre le cinéma et le pouvoir est bien connue pour ce qui concerne le régime national-socialiste, il faut également souligner la relation qui existe entre les grands films muets et l'effervescence créative des années de crise de la République de Weimar, ou encore l'obstination de la censure dans un pays, la R.D.A., qui est la seule démocratie populaire à ne pas avoir connu de vrai dégel culturel. Malgré la Réunification, le cinéma allemand, trop contrôlé peut-être par l'industrie audiovisuelle, peine longtemps à s'affirmer jusqu'à ce que de nouveaux auteurs puissent se frayer un chemin à partir des années 2000.

Genèse d'une grande puissance cinématographique

Tout au long des années 1890, dans le monde entier, ingénieurs, photographes, bricoleurs cherchent à donner le mouvement aux images. Une compétition a lieu en Europe en vue de la projection sur écran d'« images animées ». Max Skladanowsky et son frère Emil parviennent en 1895 à tourner de brèves lebende Photographien, et constituent un programme présenté dans un cabaret berlinois dès le 1er novembre de la même année. Quelques semaines, donc, avant les fameuses projections Lumière à Paris, dont la date marque officiellement la naissance du cinéma, malgré une polémique aux relents nationalistes qui culminera à l'époque nazie. Le Bioskop des Skladanowsky, peu viable t [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages


Écrit par :

  • : économiste, critique de cinéma
  • : enseignant en cinéma à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle et à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  ALLEMAND CINÉMA  » est également traité dans :

AGUIRRE, LA COLÈRE DE DIEU, film de Werner Herzog

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 060 mots

Aguirre, la colère de dieu ( Aguirre, der Zorn Gottes ) est le premier long métrage de fiction réalisé par un auteur alors connu pour la qualité de ses documentaires : Signes de vie ( Lebenszeichen , 1967) puis Fata Morgana (1970). Il s'agit aussi du premier grand rôle de Klaus Kinski […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aguirre-la-colere-de-dieu/#i_18407

LES AILES DU DÉSIR, film de Wim Wenders

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 871 mots

Né en 1945 à Düsseldorf, Wim Wenders devient critique de cinéma à la fin des années 1960 tout en entamant, dès 1967, un parcours de cinéaste. Après trois films remarqués L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty ( Die Angst des Tormanns beim Elfmeter , 1971), Alice dans les villes ( Alice in den Städten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ailes-du-desir/#i_18407

AKIN FATIH (1973- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 1 061 mots

Depuis l'ours d'or attribué en 2004 à Gegen die Wand ( Head On ), et les succès en France de ses deux films suivants, Auf der anderen Seit ( De l'autre côté ) en 2007 et Soul Kitchen en 2010, Fatih Akin est devenu l'auteur-réalisateur allemand le plus connu des spectateurs français et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatih-akin/#i_18407

L'ANGE BLEU, film de Josef von Sternberg

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 985 mots
  •  • 1 média

Josef von Sternberg (1894-1969), de son vrai nom Jonas Sternberg, est un juif viennois d'origine modeste dont la famille émigre aux États-Unis dans sa petite enfance. Il débute à Hollywood en 1912 en exerçant toutes sortes de métiers : nettoyeur et vérificateur de copies de films, monteur, titreur, photographe. En 1925, il met en scène son premier film Les Chasseurs de salut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ange-bleu/#i_18407

BALÁZS BÉLA (1884-1949)

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 542 mots
  •  • 1 média

Herbert Bauer, qui sera plus tard Béla Balázs, est né à Szeged, en Hongrie. Après des études universitaires, il part avec le musicien Zoltán Kodály en voyage d'étude pour Berlin et Paris. Balázs est parmi les premiers à découvrir le génie du plus grand poète hongrois, Endre Ady. Il se lie avec Béla Bartók et György Lukács. Cette dernière amitié durera toute leur vie. Lukács défend Balázs dès le dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bela-balazs/#i_18407

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Les nazis et l'olympisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 127 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Olympia » (« Les Dieux du stade ») »  : […] Hitler souhaite que la réussite olympique nazie soit matérialisée, conservée et transmise, afin de marquer l'histoire. Le cinéma constitue alors un instrument de propagande majeur pour le régime ; le führer décide donc qu'un long film documentaire, sorte d'ode en images célébrant l'olympiade, soit réalisé. Il confie cette tâche à Leni Riefenstahl . Cette dernière, proche du pouvoir nazi, a déjà to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-jeux-olympiques-de-1936-les-nazis-et-l-olympisme/#i_18407

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre « Le cinéma allemand »  : […] Contrairement à l'Espagne, le cinéma allemand connaîtra une éclipse, les années 1980-1990 ne tenant pas les promesses des décennies précédentes, en dépit de cinéastes tels que Werner Herzog, Wim Wenders, Werner Schroeter, Hans-Jürgen Syberberg, Volker Schlöndorff, Margarethe von Trotta. Il est vrai que la carrière des anciens « jeunes cinéastes allemands » a eu tendance, pour une part d'entre eux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/#i_18407

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 765 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'expressionnisme : la mise en scène comme art total »  : […] L'apogée de la mise en scène en tant qu'absolu a été atteint par un mouvement qui demeure un point de repère capital dans l'histoire du cinéma, l'expressionnisme allemand. Jamais la maîtrise sans partage du metteur en scène sur un monde de toiles peintes, de lumière et d'automates n'avait été affirmée, théoriquement comme pratiquement, de façon aussi manifeste que dans un film comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-mise-en-scene/#i_18407

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 316 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La dramatisation de l'image »  : […] C'est autour de 1915 que se généralise la possibilité de recourir entièrement à l'éclairage artificiel. Il n'est guère surprenant, dès lors, que ce ne soit plus sur la côte ouest des États-Unis que se produisent de véritables révolutions en matière de photographie mais plutôt dans des pays moins favorisés par l'ensoleillement, comme les pays nordiques et l'Allemagne. L' expressionnisme allemand f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/#i_18407

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 282 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un instrument de propagande »  : […] La modernité du cinéma, son pouvoir de fascination ou de conviction, sa capacité à atteindre et à pénétrer les masses en ont fait un instrument dont Lénine (« De tous les arts, l'art cinématographique est pour nous le plus important », en 1919, lors de la nationalisation du cinéma russe) comme Mussolini (« La cinématographie est l'arme la plus forte », cette affirmation cent fois redite était affi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-histoire/#i_18407

COMÉDIE MUSICALE, cinéma

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 941 mots
  •  • 9 médias

Par comédie musicale on entend, au cinéma, un spectacle de divertissement, bâti sur un scénario souvent ténu, où la musique, le chant et la danse tiennent une place de choix. La comédie musicale n'a donc pu naître qu'avec le cinéma parlant, et Le Chanteur de jazz ( Jazz Singer ) d'Alan Crosland (1927) en fut la première manifestation. Les historiens font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale-cinema/#i_18407

DIETRICH MARLENE (1901-1992)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 606 mots
  •  • 6 médias

Si Garbo était « la divine », Marlene est « l'impératrice ». Elle l'est parce qu'on ne l'imagine guère sans le costume d'apparat qui sied à la fonction dans The Scarlet Empress ( L'Impératrice rouge , 1934), évidemment, ou dans Dishonored ( X27 , 1931), Shanghai Express (1932) , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marlene-dietrich/#i_18407

EISNER LOTTE H. (1896-1983)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  • , Universalis
  •  • 609 mots

Née à Berlin, Lotte Eisner se lance dans des études d'histoire de l'art et se plonge dans la littérature. Après la guerre, dans l'Allemagne de la république de Weimar, Berlin devient le centre d'une activité intellectuelle et artistique dont l'effervescence va étonner l'Europe. Un jour, Lotte Eisner lit le manuscrit d'une pièce, Baal , dont l'auteur est Bertolt Brecht. Elle p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lotte-h-eisner/#i_18407

ELLE (P. Verhoeven)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 002 mots
  •  • 1 média

Palme d’or annoncée et souhaitée par de nombreux journalistes, Elle a été ignoré par le jury du festival de Cannes 2016. Avec ce seizième film, Paul Verhoeven poursuit pourtant une œuvre d’une rare cohérence. Elle décrit notre monde à l’image du Moyen Âge crépusculaire de La Chair et le Sang (1985). Un monde où la dégénérescence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elle/#i_18407

EXPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jérôme BINDÉ, 
  • Lotte H. EISNER, 
  • Lionel RICHARD
  •  • 12 593 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Cinéma »  : […] Le premier film expressionniste, Le Cabinet du docteur Caligari (1919) , né en Allemagne, est dû au hasard, à une époque où l'apogée de l'expressionnisme dans les autres arts était déjà dépassé depuis des années. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expressionnisme/#i_18407

FANTASTIQUE

  • Écrit par 
  • Roger CAILLOIS, 
  • Éric DUFOUR, 
  • Jean-Claude ROMER
  •  • 21 074 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'expressionnisme allemand (1916-1926) »  : […] Au fantastique aimable et bon enfant de Méliès s'oppose, de 1916 à 1926 environ , l'expressionnisme allemand, avec ses jeux d'ombres et de lumières, ses décors étranges et déformés traversés par des personnages tourmentés et excessifs : Homunculus , d' Otto Rippert (1916), l'androïde fabriqué de toutes pièces, accablé par sa solitude et cherchant, en vain, à dissimuler sa mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantastique/#i_18407

FAROCKI HARUN (1944-2014)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 771 mots

Né le 9 janvier 1944 à Neutitschein, dans la région des Sudètes (maintenant Nový Jičin, République tchèque), d’un père d’origine indienne et d’une mère allemande, Harun Farocki étudie en cours du soir le théâtre, la sociologie, le journalisme, et intègre en 1966 la toute récente Académie du cinéma de Berlin, où il rejoint la contestation étudiante au sein d’un groupe qui réalise de nombreux films […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harun-farocki/#i_18407

FASSBINDER (FONDATION)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 074 mots

La gloire cinématographique est éphémère : il faut sans cesse nourrir l'attention d'une cinéphilie souvent volage, et le répertoire est trop souvent absent des programmes. Ainsi de Rainer Werner Fassbinder, figure emblématique du cinéma d'auteur s'il en est, décédé en 1982 à l'âge de trente-sept ans. Il n'était plus en France qu'une référence lointaine, malgré quelques efforts de la chaîne Arte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fassbinder-fondation/#i_18407

FASSBINDER RAINER WERNER (1945-1982)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 902 mots
  •  • 1 média

Mort prématurément, à l'âge de trente-sept ans, Rainer Werner Fassbinder a étonné ses contemporains par la diversité de son inspiration et son exceptionnelle inventivité, lui permettant de réaliser une quarantaine de films et de téléfilms en seulement treize années. La disparition de ce cinéaste inclassable a été annoncée par un important quotidien allemand sous le titre « Notre Balzac est mort ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainer-werner-fassbinder/#i_18407

FISCHINGER OSKAR (1900-1967)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 008 mots

Oskar Fischinger est né à Gelnhausen (Allemagne). Il est le seul des trois plasticiens-cinéastes de l'avant-garde allemande des années 1920 à avoir axé toute sa carrière (1922-1961) sur et autour de l'abstraction filmique. Walter Ruttmann mit, par la suite avec Berlin, symphonie d'une grande ville (1927), son sens du rythme au service du documentaire tandis que Hans Richter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-fischinger/#i_18407

GANZ BRUNO (1941-2019)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 950 mots

Bruno Ganz aura profondément marqué le théâtre et le cinéma allemands depuis les années 1970. À partir de 1996, il fut le détenteur de l’anneau d’Iffland, la plus haute distinction décernée à un acteur de théâtre de langue allemande. On connaît en outre la part qu’il a prise dans l’œuvre de cinéastes aussi significatifs que Wim Wenders, Alain Tanner, Werner Herzog ou Volker Schlöndorff. Né le 22  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-ganz/#i_18407

GOOD BYE LENIN ! (W. Becker)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 847 mots

L'incapacité à prendre en compte l'histoire contemporaine apparaît sans conteste comme le talon d'Achille de la production cinématographique française. Après les leçons venues d'U.R.S.S., d'Italie ou d'Amérique, c'est au tour de l'Allemagne réunifiée de montrer l'exemple et de souligner la pérennité d'une tendance qui, depuis D. W. Griffith, constitue l'une des voies royales de la fiction filmiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/good-bye-lenin/#i_18407

LA GROTTE DES RÊVES PERDUS (W. Herzog)

  • Écrit par 
  • Jean CLOTTES
  •  • 323 mots

Werner Herzog a raconté comment, tout jeune, il a été envoûté par Lascaux et en a gardé toute sa vie une fascination pour l'art des cavernes. C'est la raison pour laquelle, après tant de réalisations, il a voulu tourner en 2011 un film sur la grotte Chauvet (Ardèche). Werner Herzog n'avait auparavant jamais tourné en 3D. S'il a choisi cette technique pour filmer dans la caverne ardéchoise, c'est q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-grotte-des-reves-perdus-w-herzog/#i_18407

HANDKE PETER (1942- )

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 2 491 mots

Dans le chapitre « Le monde inhabité »  : […] Au-delà de toute visée politique, l'œuvre de Handke est surtout un réquisitoire contre la condition humaine. Axée sur des thèmes apparemment rebattus – la solitude, l'incommunicabilité, l'absence de tout recours transcendant, un érotisme triste où l'homme a rapport à son corps comme à une machine étrangère –, elle les renouvelle par une extraordinaire intensité de la vision, où à force de froideur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-handke/#i_18407

HARLAN VEIT (1899-1964)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 464 mots

Acteur, scénariste et surtout réalisateur allemand, le plus célèbre du cinéma nazi. Fils d'un romancier et auteur dramatique, Veit Harlan débute après la guerre de 1914-1918 comme comédien à la Volksbühne, poursuit sa carrière au Volkstheater, et joue dans une série de films à partir de 1927. L'avènement du nazisme, l'arrivée de Goebbels au poste de ministre de l'Information et de la Propagande, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veit-harlan/#i_18407

HERZOG WERNER (1942- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 177 mots

Né en 1942 à Sachrang (Bavière), Werner Herzog, dont le véritable patronyme est Stipetic, est aux yeux de l'étranger « le plus allemand des cinéastes allemands contemporains », selon son collègue et ami Volker Schlöndorff. De fait, ses films témoignent incontestablement d'une volonté de s'inscrire dans cette tradition littéraire, philosophique et cinématographique. D'où une fusion de traits romant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-herzog/#i_18407

HOPPE MARIANNE (1909-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 148 mots

Actrice allemande. Après avoir commencé une carrière au théâtre en 1928, elle se tourne également vers le cinéma et devient une des actrices du cinéma nazi. On la voit notamment dans Crépuscule , de V. Harlan (1937), où la forme du mélodrame sert d'instrument idéologique au régime, et dans Lumière dans la nuit , de H. Kaütner (1943). De 1936 à 1945, ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marianne-hoppe/#i_18407

HUILLET DANIÈLE (1936-2006)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 248 mots

Cinéaste. Son nom est indissociable de celui de son époux, Jean-Marie Straub, avec qui elle cosigne tous ses films. À Munich, où Straub a fui la réquisition pour l'Algérie, le couple réalise d'après Heinrich Böll Machorka-Muff (1962) puis un premier long-métrage, Non Réconciliés (1965). Chronique d'Anna-Magdalena Bach (1967) ti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniele-huillet/#i_18407

JANNINGS EMIL (1884-1950)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 006 mots

Né en Suisse, le pays de sa mère, d'un père américain d'origine allemande, Emil Jannings (de son vrai nom Janenz) a été un des grands acteurs du cinéma muet allemand et son nom reste attaché à de grands classiques signés Lubitsch, Leni, Murnau, Sternberg. Il connut les fastes de Hollywood et, après être revenu en Allemagne où il retrouva son rang de grande vedette dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-jannings/#i_18407

KAUTNER HELMUT (1908-1980)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 602 mots

Ce cinéaste allemand aura été l'un des très rares à donner quelque dignité à la production de la R.D.A. dans les années du « miracle économique », années qui ne furent pas particulièrement fastes pour l'art cinématographique. Les débuts d'Helmut Kautner, né à Düsseldorf, restent mal connus. Après des études de philologie, il aurait été acteur de cabaret et revuiste. Tout menant à tout, il devint, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helmut-kautner/#i_18407

KLUGE ALEXANDER (1932- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 992 mots
  •  • 1 média

Le cinéaste allemand Alexander Kluge est né en 1932 à Halberstadt (Saxe-Anhalt). Après avoir suivi des études de droit, il devient assistant de Theodor W. Adorno, puis stagiaire de Fritz Lang lors du tournage en Allemagne du Tigre du Ben gale et du Tombeau hindou . De cette période date sa vocation cinématographique qui le conduit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-kluge/#i_18407

LANG FRITZ

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 141 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Allemagne, 1890-1933 : la jeunesse »  : […] Fritz Lang est né à Vienne, en Autriche, le 5 décembre 1890. Il fait des études d'architecture, de peinture, parcourt le monde. Après la guerre de 1914-1918 – il fut lieutenant dans l'armée autrichienne –, il débute dans l'industrie cinématographique, étant tour à tour acteur, scénariste et assistant réalisateur. Grâce à Erich Pommer, grand patron éclairé de la Decla-Bioscop, Lang commence sa carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-lang/#i_18407

LANG FRITZ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 952 mots

5 décembre 1890 Naissance de Fritz Lang à Vienne. 1905-1908 Études d'architecture à Vienne, sous l'influence de son père, architecte des travaux publics de la ville. Après quoi le jeune Fritz Lang rompt avec sa famille pour étudier la peinture. 1909-1914 Voyages dans de nombreux pays : Europe, Asie, Afrique du Nord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lang-reperes-chronologiques/#i_18407

LA VIE DES AUTRES (F. Henckel Von Donnersmarck)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 1 102 mots

Dans des registres thématiques – politique, historique, religieux – et esthétiques différents, Good Bye Lenin  ! (2003, Wolfgang Becker), Sophie Scholl , les derniers jours (2005, Marc Rothmund) et Le Grand Silence (2006 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-des-autres/#i_18407

LOULOU, film de Georg Wilhelm Pabst

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 884 mots

Loulou ( Die Büchse der Pandora ) passe dans l'histoire « classique » des styles cinématographiques pour illustrer le courant allemand de la Nouvelle Objectivité (« Neue Sächlichkeit »). Venu du théâtre, son réalisateur G. W. Pabst se caractérise par une conception « engagée » de son art, liant autant que faire se peut la recrudescence des crimes et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loulou/#i_18407

LUBITSCH ERNST (1892-1947)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 656 mots
  •  • 4 médias

Si la plupart des grands cinéastes, à commencer par Charlie Chaplin, ont connu des moments difficiles au cours de leur carrière, Ernst Lubitsch est l'un des rares qui aient toujours eu du succès. Pas d'éclipse dans une trajectoire aussi heureuse que les films eux-mêmes. Peintre de la séduction, de l'élégance et du raffinement, ce cinéaste a su plaire à tous les publics, et sans concession. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-lubitsch/#i_18407

LE MARIAGE DE MARIA BRAUN, film de Rainer Werner Fassbinder

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 1 271 mots
  •  • 1 média

La carrière de Rainer Werner Fassbinder (1945-1982) a été aussi productive que fulgurante. De 1965 à sa mort brutale, à l'âge de trente-sept ans, il réalise plus de quarante films dont certains sont très longs (les treize épisodes de Berlin Alexanderplatz réalisés en 1980, pour la télévision, d'après le roman d'Alfred Döblin). Il a, de plus, écrit et mis en scène des pièces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mariage-de-maria-braun/#i_18407

MARTIN KARL HEINZ (1886-1948)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 102 mots

Metteur en scène de théâtre passé au cinéma, Karl Heinz Martin a adapté la pièce de Georg Kaiser, De l'aube à minuit ( Von Morgens bis Mitternacht ), en 1920. Le film n'eut aucun succès en dépit de recherches esthétiques qui le situent dans la voie de l'expressionnisme : décors, visages et vêtements striés de lignes ou rehaussés de taches claires ou som […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-heinz-martin/#i_18407

MAYER CARL (1894-1944)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 259 mots
  •  • 1 média

Scénariste autrichien, et l'un des artistes auxquels le cinéma allemand doit sa grande époque : 1919-1925. Mayer n'a jamais écrit de romans ni de pièces de théâtre : il a toujours composé en images seulement, et ses manuscrits abondent en suggestions techniques que le metteur en scène n'avait qu'à exploiter (y compris les mouvements de caméra). Aussi est-il malaisé d'imaginer ce que lui doivent Wi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-mayer/#i_18407

METROPOLIS (F. Lang)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

Une nuit de 1925 le producteur Erich Pommer et Fritz Lang découvrent les gratte-ciel de Manhattan. Le film qui naîtra de cette vision conclura un triptyque commencé avec Mabuse, le joueur , « tableau d'une époque », et poursuivi avec la légende ancienne des Nibelungen . Ce ne sont pas seulement les moyens mis à la disposition du réalisateur qui font de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metropolis/#i_18407

M LE MAUDIT, film de Fritz Lang

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 970 mots

En 1931, Fritz Lang (1890-1976) est sans doute l'un des deux ou trois cinéastes de culture allemande les plus célèbres. Il a derrière lui une riche carrière de réalisateur de films populaires depuis ses débuts en 1919. Il a réalisé, d'après les mythologies nordique et germanique, quelques fresques historiques très ambitieuses comme Les Trois Lumières ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/m-le-maudit/#i_18407

MURNAU FRIEDRICH WILHELM - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 718 mots

28 décembre 1888 Naissance de Friedrich Wilhelm Plumpe à Bielefeld, en Westphalie. 1895 Participe aux représentations données par sa sœur dans le théâtre qu'elle a aménagé dans les combles de la propriété familiale. 1897 Il reçoit un théâtre miniature où il montera les pièces vues au théâtre, à Kassel. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murnau-reperes-chronologiques/#i_18407

MURNAU FRIEDRICH WILHELM

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 507 mots
  •  • 3 médias

Au moment où le cinéma cherchait à devenir un art autonome, Murnau (dont on a dit qu'il avait une caméra dans la tête) fut l'un des réalisateurs qui refusèrent les influences de la scène et du livre et qui créèrent de nouveaux moyens d'expression ; celui auquel il recourut par prédilection fut l'éclairage, avec ses reflets et ses ombres mobiles, engendrant une plastique mouvante. Très différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-murnau/#i_18407

NOSFERATU LE VAMPIRE, film de Friedrich Wilhelm Murnau

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 982 mots
  •  • 1 média

Après de brèves études en histoire de l'art et une courte expérience du théâtre (il croise, chez Max Reinhardt, Conrad Veidt et Ernst Lubistch), Murnau (1888-1931) devient cinéaste à plus de trente ans ; il est l'un des piliers du cinéma allemand, choisi par la puissante firme U.F.A. pour de grands projets tels Le Dernier des hommes ( Der Letzte Mann , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosferatu-le-vampire/#i_18407

NOSFERATU LE VAMPIRE (F. W. Murnau), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 189 mots
  •  • 1 média

Si l'expressionnisme cinématographique est né en 1919 avec Le Cabinet du docteur Caligari , de Robert Wiene, il trouve une manière d'accomplissement avec Nosferatu . F. W. Murnau (1888-1931) le fait passer du simple « jeu » esthétique, à une dimension métaphysique, où se déploie la lutte de la Lumière et des Ténèbres. Alors que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosferatu-le-vampire-f-w-murnau-en-bref/#i_18407

OPHÜLS MAX (1902-1957)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le réalisateur allemand »  : […] En 1931, alors qu'il est un des plus célèbres hommes de théâtre d'Allemagne, Max Ophüls se tourne vers le cinéma auquel il ne s'est nullement intéressé pendant la période du muet. La découverte de films sonores l'amène, comme il l'expliquera, à considérer l'écran comme la prolongation du théâtre ». Un concours de circonstances le conduit à assister Anatole Litvak sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-ophuls/#i_18407

PABST GEORG WILHELM (1885-1967)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 2 038 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Contestation »  : […] Né à Raudnitz en Bohême, Pabst était fils d'employé et aurait dû devenir ingénieur. Mais la passion du théâtre en décida autrement. De 1905 à 1914, il joua et mit en scène en Suisse, en Autriche, en Allemagne et aux États-Unis. Interné en France pendant toute la guerre, il y organisa un théâtre. Revenu à Vienne en 1920, il prend la direction de la Neue Wiener Bühne. Un des pionniers du cinéma all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-pabst/#i_18407

PETZOLD CHRISTIAN (1960- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 898 mots

Christian Petzold est né en 1960 à Hilden. Depuis son premier téléfilm en 1995, la période la plus difficile pour la production cinématographique allemande de l'après-guerre, il crée des films où le choix de la narration, très souvent fondée sur des intrigues policières ou de thriller, va de pair avec la volonté de donner figure à l'Allemagne contemporaine dans sa complexité. Attentif aux lieux e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-petzold/#i_18407

PINA (W. Wenders)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 143 mots

Présenté hors compétition, Pina , le film en 3 dimensions (3D) de Wim Wenders, a créé l'événement lors du festival international du film de Berlin en février 2011, et ce à plusieurs titres. Tout d'abord, il y a eu la curiosité de connaître quel regard portait ce réalisateur allemand sur l'œuvre de la chorégraphe Pina Bausch, disparue le 30 juin 2009. Puis, le film cumulait pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pina-w-wenders/#i_18407

REINIGER LOTTE (1899-1981)

  • Écrit par 
  • André MARTIN
  •  • 955 mots

Née à Berlin, Lotte Reiniger fait en 1918 la connaissance de Paul Wegener, le réalisateur du Golem , qui va lui commander, pour ses films, des titres décorés de silhouettes, et finalement, une séquence d'animation de rats articulés pour Le Ménétrier de Hamelin . À l'Institut pour la recherche culturelle de Berlin, elle suit le cours de cinéma de Paul Weg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lotte-reiniger/#i_18407

REITZ EDGAR (1932- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 009 mots

Edgar Reitz est né en 1932 à Morbach (Rhénanie-Palatinat). Tenté tout d’abord par le théâtre et la littérature, il débute dans le cinéma dès 1953 et s’affirme bientôt en technicien de la prise de vues et du montage. Il crée une société de production dès 1954, et réalise des courts-métrages documentaires et des films institutionnels comme Moltopren , long-métrage pour la firme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-reitz/#i_18407

RICHTER HANS (1888-1976)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

Sa vie durant, Hans Richter est resté fidèle à un petit nombre de principes, au premier rang desquels une croyance quasi naïve à l'intérêt des découvertes technologiques. Sa position au sein du dadaïsme est à cet égard l'inverse de celle de Duchamp ou de Picabia, chez lesquels la fascination du machinisme s'acheva en dérision ou en lyrisme ludique. Le jeune peintre berlinois avait rencontré Marine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-richter/#i_18407

RIEFENSTAHL LENI (1902-2003)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 476 mots
  •  • 1 média

Seule grande cinéaste allemande du nazisme, Leni Riefenstahl est née à Berlin. D'abord danseuse, elle joue ensuite dans de nombreux films d'Arnold Franck, parmi lesquels La Montagne sacrée (1926), Tempête sur le Mont-Blanc (1930), S.O.S. Iceberg (1933). En 1932, elle réalisa avec Franck La Lumière bleue ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leni-riefenstahl/#i_18407

RUTTMANN WALTER (1887-1941)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 042 mots
  •  • 1 média

Fils d'un commerçant aisé, Walter Ruttmann est né le 28 décembre 1887 à Francfort-sur-Le-Main. Violoncelliste accompli, il étudie l'architecture à Zurich à partir de 1907, puis la peinture à Munich. Blessé durant la Première Guerre mondiale, il est démobilisé en 1917, se remet à peindre des œuvres abstraites, s'intéresse à la théorie cinématographique et crée, en 1919, sa propre société. La peint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-ruttmann/#i_18407

SAGAN LÉONTINE (1889-1974)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 298 mots
  •  • 1 média

L'actrice autrichienne Léontine Schlesinger (dite Sagan) fut l'élève de Max Reinhardt et fit surtout une carrière théâtrale. Le succès de l'une de ses mises en scène, Gestern und Heute de Christa Winsloe, lui valut d'en assurer elle-même l'adaptation cinématographique, sous la supervision technique de Carl Froelich. Ce fut, sous le titre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leontine-sagan/#i_18407

SANDERS-BRAHMS HELMA (1940-2014)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 845 mots
  •  • 1 média

C’est un film à petit budget en autoproduction, Sous les pavés, la plage ( Unter dem Pflaster ist der Strand , 1975), qui révèle son talent en Allemagne et dans plusieurs pays européens. Œuvre d’un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helma-sanders-brahms/#i_18407

SCHLEINSTEIN BRUNO (1932-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 349 mots

Acteur allemand. Bruno Schleinstein est passé comme une comète dans le ciel du cinéma : sa présence inquiète et remplie d'attente n'en aura pas moins inspiré à Werner Herzog deux de ses plus beaux films. Né en 1932 à Berlin, enfant illégitime d'une mère allemande et d'un père polonais, Bruno Schleinstein connaît une enfance des plus difficiles, qu'il passe en grande partie dans les orphelinats et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-schleinstein/#i_18407

SCHLÖNDORFF VOLKER (1939- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 979 mots

Accompagnant l'évolution du cinéma allemand depuis le milieu des années 1960, Volker Schlöndorff est l'un des (rares) « passeurs » du cinéma entre la France et l'Allemagne ; il est aussi un authentique représentant du cinéma d'auteur, et ne s'est jamais désintéressé des conditions de la production. À ce titre, il s'est engagé à plusieurs reprises pour demander un renforcement du cinéma européen. N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volker-schlondorff/#i_18407

SCHROETER WERNER (1945-2010)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 031 mots

Né en Thuringe, à Georgenthal, en 1945, Werner Schroeter est un des rares exemples de cinéaste ayant débuté dans le cinéma expérimental et underground, qui, après avoir bénéficié du soutien de la télévision, put accéder en quelques années au monde du cinéma professionnel, et ce alors que plusieurs de ses amis, dont R. W. Fassbinder et Daniel Schmid, occupaient le devant de la scène du cinéma d'aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-schroeter/#i_18407

SCHYGULLA HANNA (1943- )

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 710 mots

Hannah Schygula est née le 25 décembre 1943 à Kattowitz (devenue Katowice), en Silésie, province polonaise annexée par l'Allemagne sous le III e  Reich. Comme son père, fantassin dans la Wermacht, a été fait prisonnier en Italie, elle ne fera sa connaissance qu'en 1946. À la fin de la guerre, sa mère l'emmène en Allemagne et toutes deux « échouent » à Munich. Hanna Schygul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanna-schygulla/#i_18407

SIODMAK ROBERT (1900-1973)

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Universalis
  •  • 1 178 mots

Le réalisateur allemand Robert Siodmak est connu notamment pour Les Mains qui tuent ( Phantom Lady ), Les Tueurs ( The Killers ) et Pour toi j’ai tué ( Criss Cross ). Avec d’autres cinéastes tels que Paul Leni ou Karl Freund, il fut l’un des introducteurs de l’exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-siodmak/#i_18407

SIRK DOUGLAS (1897-1987)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 2 104 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La période allemande »  : […] Hans Detlef Sierck est né à Hambourg en 1897 (et non en 1900 comme il le prétendit longtemps) de parents danois. Il passe une partie de sa petite enfance à Skagen dans la partie septentrionale du Jutland, au Danemark. Par la suite, ses parents vont se fixer à Hambourg et prirent la nationalité allemande. Brillant sujet, il étudie le droit à Munich, la philosophie à Iéna et l'histoire de l'art à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douglas-sirk/#i_18407

SÖDERBAUM KRISTINA (1912-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 141 mots

Actrice allemande d'origine suédoise. Venue en Allemagne pour tenter sa chance comme actrice elle devient l'épouse et l'actrice de prédilection de Veit Harlan, cinéaste officiel du régime nazi. On la voit donc tour à tour dans Jeunesse (1938), Le Juif Süss (1940), La Ville dorée (1942), Offrande au bien-aimé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kristina-soderbaum/#i_18407

STERNBERG JOSEF VON (1894-1969)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 1 966 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un errant »  : […] Né à Vienne en 1894 d'une famille israélite, Josef Sternberg (le von est une addition de coquetterie ou de défi) avait sept ans lorsqu'il émigra aux États-Unis avec ses parents en transitant par Hambourg, dont le sordide marqua sa sensibilité. Rentré en Autriche en 1910 pour y faire des études de lettres, il regagna l'Amérique au début de la guerre de 1914. Il y débuta aussit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-von-sternberg/#i_18407

STRAUB JEAN-MARIE (1933- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 126 mots

Le nom de Jean-Marie Straub, né le 8 janvier 1933 à Metz, doit être associé à celui de Danièle Huillet (1936-2006), qui fut coauteur de tous ses films, et qu'il épousa en 1959. Son enfance se déroule sous le signe des cultures française et allemande. Après la Libération et un passage chez les Jésuites, il entreprend des études de lettres et aspire à la carrière d'écrivain. Straub est d'abord marqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-straub/#i_18407

SYBERBERG HANS-JÜRGEN (1935- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 063 mots

Hans-Jürgen Syberberg, né en 1935 à Nossendorf, dans une famille de propriétaires terriens de la Poméranie orientale, est un des cinéastes les plus singuliers de l'Allemagne des années 1970, un des plus admirés – notamment en France –, un des plus contestés aussi – du moins dans son propre pays. Éloges et critiques sont à la hauteur de ses ambitions qui, après quinze années de travail pour le gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-jurgen-syberberg/#i_18407

LE TAMBOUR, film de Volker Schlöndorff

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 1 170 mots

Volker Schlöndorff est né dans une famille de médecins en 1939 à Wiesbaden, dans le Land de la Hesse en Allemagne, mais il a fait ses études en France où il se rend dès l'âge de quinze ans. Il intègre l'I.D.H.E.C. puis devient l'assistant de grands réalisateurs français comme Jean-Pierre Melville, Alain Resnais et Louis Malle de 1960 à 1965. Son premier film est un court-métrage sur la guerre d'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tambour-volker-schlondorff/#i_18407

LAISSEZ-PASSER (B. Tavernier)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 946 mots

La sortie de Laissez-passer , dix-huitième film de fiction de Bertrand Tavernier, a été, aux premiers jours de 2002, l'occasion d'un vif affrontement au sein de la critique française. C'était moins le contenu du film qui motivait l'ire, voire le mépris, des héritiers autoproclamés de la Nouvelle Vague, que ce qu'ils n'y trouvaient pas : une autre manière de lire, ou de dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laissez-passer/#i_18407

U.F.A. (Universum-Film AG)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 977 mots

Voici près d'un siècle, le cinéma allemand, en retard sur ses concurrents européens, était dispersé en petites entreprises affaiblies par la guerre lorsque, sous la pression de l'état-major soucieux de mieux maîtriser les armes de la propagande, la création d'une entreprise puissante fut décidée. C'est ainsi que naît, en 1917, la U.F.A. (Universum-Film Aktiengesellschaft), avec le concours financi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universum-film-ag/#i_18407

WENDERS WIM (1945- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 123 mots

Parti d'un cinéma d'auteur, couronné deux fois au festival de Cannes, Wim Wenders a su élargir son univers aux dimensions de la planète et, sans rien perdre de sa singularité, intégrer à sa démarche le plaisir du récit. Wilhelm – dit Wim – Wenders est né à Düsseldorf le 14 août 1945. Fils de médecin, il commence tout naturellement sa médecine avant de suivre une année de philosophie dans sa ville […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wim-wenders/#i_18407

WIENE ROBERT (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 247 mots
  •  • 1 média

Metteur en scène allemand, d'origine tchèque, dont le nom reste attaché à l'archétype du film expressionniste : Le Cabinet du docteur Caligari (1919) . On a dit que Robert Wiene ne fut qu'un docile exécutant, les qualités du film revenant au scénariste Carl Mayer et aux décorateurs Herman Warm, Walter Röhrig et Walter Reimann. L'expressionnisme absolu rejoint en effet le thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-wiene/#i_18407

WILDER BILLY (1906-2002)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 2 402 mots
  •  • 1 média

De Vienne à Berlin, et de Berlin à Hollywood en passant par Paris, Billy Wilder a traversé l'histoire du cinéma en laissant derrière lui l'image d'un amuseur intelligent et sarcastique : on se répète ses bons mots, on sait mieux grâce à lui que « personne n'est parfait », mais aussi que la comédie mérite vraiment d'être prise au sérieux. L'intelligence et le sarcasme peuvent cependant percer sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/billy-wilder/#i_18407

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel SAUVAGET, Pierre GRAS, « ALLEMAND CINÉMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-allemand/