BODY ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expression body art réunit des artistes qui travaillent ou on travaillé avec le langage du corps afin de mieux interroger les déterminismes collectifs, le poids des rituels sociaux ou encore les codes d'une morale familiale et religieuse. À partir de gestes et d'attitudes s'est ainsi constituée une histoire complexe, qui s'inscrit dans l'esthétique de la dématérialisation de l'œuvre d'art propre aux années 1960. Durant la période fondatrice, comprise entre le début des années 1960 et la fin des années 1970, le corps apparaît fréquemment comme le vecteur de la contrainte et de la rébellion. Les expériences exécutées directement sur lui expriment, tantôt avec humour, tantôt avec gravité, les remises en cause des idées préconçues sur nos manières d'être.

Le body art n'a cependant pas été une esthétique au sens exact du terme, comme en témoignent les différentes expressions utilisées par les artistes pour qualifier leur projet : happening, performance, action, cérémonie, event. Tout en revendiquant le corps comme élément d'un énoncé performatif, chaque artiste a réévalué les relations traditionnelles avec le spectateur selon des modalités susceptibles ou non d'intégrer d'autres disciplines : musique, danse, vidéo, poésie concrète, théâtre...

L'action contre l'œuvre

L'origine de cette situation réside peut-être dans l'enseignement du musicien John Cage au Black Mountain College, en Caroline du Nord. Dès 1952, il y organise simultanément des lectures de poésie, des concerts de musique, des conférences, des exercices de peinture et de danse (concerted actions). En 1959, Allan Kaprow en développe la forme dans des actions collectives, qualifiées tout d'abord d'environnements, sortes de projections spatiales du principe du collage, accueillant des gestes picturaux, des objets et des improvisations d'une grande liberté existentielle. « L'espace de l'environnement est celui de la vie, de la rue, de la ville, de la nature », écrira Pierre Restany. Rapidement, Allan Kaprow s'in [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BODY ART  » est également traité dans :

ABRAMOVIC MARINA (1946-    )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 632 mots

Marina Abramovic née à Belgrade (Serbie) s'est imposée depuis les années 1970 comme l'une des références du body art aux côtés des américains Vito Acconci et Chris Burden. Ses performances parfois extrêmes, documentées par des photographies en noir et blanc commentées, sont restées uniques. Dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marina-abramovic/#i_80061

ACCONCI VITO (1940-2017)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 072 mots

Artiste protéiforme, Vito Acconci s'est d'abord consacré à la « poésie concrète », à la photographie et aux performances pour se tourner ensuite vers la vidéo. Chez lui, cette dernière est essentiellement constituée par la mise en scène du corps, tant dans le rapport au langage que dans le rapport aux gestes. Il s'agit le plus souvent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vito-acconci/#i_80061

ACTIONNISME VIENNOIS

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 2 244 mots

Dans le chapitre « L'actionnisme viennois et l'art corporel »  : […] 1970. En Europe, Michel Journiac réalise ses premières performances à Paris en 1968, Gina Pane en 1969, et Jürgen Klauke à Cologne en 1972. Des similitudes s'imposent entre ces différentes formes d'art corporel (Gina Pane a recours, comme Brus, à l'automutilation, et Journiac au rituel comme Nitsch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actionnisme-viennois/#i_80061

BARNEY MATTHEW (1965-    )

  • Écrit par 
  • Caroline CROS
  •  • 1 061 mots

Dans le chapitre « Un parcours sans faute »  : […] Mais déjà les principales obsessions de l'artiste sont posées : le façonnage du corps, par le sport ou par la chirurgie esthétique, le dépassement de soi, la mutation, l'énergie, l'indifférenciation sexuelle, la volonté et le narcissisme. Ses matériaux de prédilection apparaissent aussi : la vaseline, molle ou congelée (sujet principal de son film […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-barney/#i_80061

BEECROFT VANESSA (1969-    )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  • , Universalis
  •  • 774 mots

vivants » avec une esthétique affirmée. Dès 1993, date de ses premières expositions, Vanessa Beecroft travaille en effet le « corps » comme matériau, à partir de modèles vivants. Ses premières femmes-objets sont le plus souvent affublées de la même perruque, de vêtements identiques, obéissant aux archétypes féminins. L'artiste leur demande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanessa-beecroft/#i_80061

BRUS GÜNTER (1938-    )

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 834 mots

L’artiste autrichien Günter Brus (né en 1938 à Ardning) est à la fois peintre, graphiste et essayiste. Au début des années 1960, l’artiste se situe dans le sillage de l’Action painting et recouvrit son propre corps de peinture. Cette « autopeinture » se transforme en action corporelle, dont l’un des thèmes majeurs est l’automutilation. En tant que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunter-brus/#i_80061

BURDEN CHRIS (1946-    )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 822 mots

Étudiant en art et architecture au Pomona College puis à l’université d’Irvine, il a incarné durant toutes les années 1970 la frange la plus extrême du body art et l'esprit californien, débridé et excessif. Sa toute première action, il la réalise en s'enfermant dans son casier d’étudiant pendant cinq jours, simplement muni d'eau (Five Day […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chris-burden/#i_80061

CRAVAN FABIAN AVENARIUS LLOYD dit ARTHUR (1887-1920)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 531 mots

D'une certaine manière, l'œuvre de Cravan a incarné la face la plus nihiliste et la plus négatrice du dadaïsme. Né à Lausanne, sujet britannique, Fabian Avenarius Lloyd arrive à Paris en 1909 et adopte le pseudonyme d'Arthur Cravan. Il va fréquenter dans la capitale plusieurs écrivains et peintres, parmi lesquels Van Dongen, Salmon et Cendrars. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cravan-fabian-avenarius-lloyd-dit-arthur/#i_80061

FABRE JAN (1958-    )

  • Écrit par 
  • Delphine JAUNASSE
  •  • 1 152 mots

Dans le chapitre « Corps glorieux »  : […] La scène permet à Fabre de se centrer avant tout sur le corps vivant. Lors de performances, il sonde sa résistance physique et mentale en dessinant avec son sang (My Body, my Blood, my Landscape, 1978 ; Sanguis Mantis, 2001). Avec Je suis sang (2001), conte de fée médiéval spécialement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-fabre/#i_80061

GILBERT & GEORGE (exposition)

  • Écrit par 
  • Françoise NYFFENEGGER-NINGHETTO
  •  • 1 390 mots

D'emblée d'ailleurs, l'idée de ne pas produire des objets morts a dominé leur démarche. Dès 1969, en effet, leur projet artistique mettait en représentation leur propre vie, leur propre corps, leurs propres images : ils devenaient les « sculptures vivantes » dont ils étaient les sculpteurs, non pas, bien évidemment, au sens tridimensionnel mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-et-george/#i_80061

GILBERT ET GEORGE GILBERT PROESCH (1943-    ) et GEORGE PASSMORE (1942-    ), dits

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  • , Universalis
  •  • 1 592 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sculptures vivantes »  : […] et l'artiste », ils deviennent sculpture de leur propre corps parfaitement maîtrisé. Pendant près de dix ans, jusqu'en 1977, Gilbert & George parcourent le monde avec leurs costumes étriqués et leurs gestes d'automates (Underneath the Arches, 1969), le visage et les mains recouverts de poudre de couleur : bronze ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-et-george-gilbert-proesch-et-george-passmore-dits/#i_80061

HAPPENING

  • Écrit par 
  • François PLUCHART
  •  • 4 070 mots

Dans le chapitre « Le comportement de l'artiste définit l'œuvre elle-même »  : […] le cours de l'histoire de l'art contemporain une place comparable à celle de Duchamp ; il a annoncé ce qui, à partir de 1968, va être le courant artistique le plus perturbateur et le plus critique à l'égard de la société : l'art corporel (body art), qui marque à la fois le stade ultime du happening et sa rupture avec lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/happening/#i_80061

HORN REBECCA (1944-    )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 1 488 mots

Dans le chapitre « Outils, masques et machines »  : […] Les « outils » en cuir qu'elle imagine sont le plus souvent référencés dans le Body Art, car Rebecca Horn les a mis en scène dans des performances filmées en 1972. Dans Pencil Mask (1972), le sujet porte un masque fait de lanières de cuir dont les intersections sont dotées de crayons ; la tête dessine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rebecca-horn/#i_80061

JOURNIAC MICHEL (1935-1995)

  • Écrit par 
  • Jacques DONGUY
  •  • 993 mots

la mort de Gina Pane et de François Pluchart, Michel Journiac, né le 7 octobre 1935 et mort le 15 octobre 1995, était le dernier représentant de l'art corporel en France. Il découvre très tôt Jean Genet et sa propre homosexualité ; il entre alors au séminaire, lieu où, par le célibat, il pouvait échapper à la norme sociale. Les rapports de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-journiac/#i_80061

KLEIN YVES (1928-1962)

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 2 784 mots

Dans le chapitre « Les « Anthropométries », le feu »  : […] Peu après la fermeture de son exposition « du vide », Klein présentait devant quelques personnes réunies chez l'un de ses amis, Robert Godet, une expérience : le 5 juin 1958, une jeune femme, le corps nu enduit de peinture, réalisait un monochrome bleu par des mouvements de reptation accomplis sur une grande feuille de papier posée à même le sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-klein/#i_80061

LAND ART

  • Écrit par 
  • Gilles A. TIBERGHIEN
  •  • 3 685 mots

Dans le chapitre « Le corps mis en jeu, le processus »  : […] une unité première, comme pour mieux s'en arracher (Charles Simonds, dans le film Birth, 1970). Ces possibilités, explorées pour elles-mêmes, conduiront certains artistes comme Dennis Oppenheim à pratiquer le body art (Parallel Stress, 1970) qui connaîtra rapidement un développement autonome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/land-art/#i_80061

McCARTHY PAUL (1945-    )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 940 mots

en 1995 (Fresh Acconci), McCarthy instrumentalisera dès le début des années 1970 son propre corps à des fins créatrices. Dans un premier temps, il privilégie une optique qui vise à expérimenter les capacités de résistance corporelle avant de soumettre sa personne à des performances plus « théâtrales » qui cherchent à « radiographier » la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-mccarthy/#i_80061

MENDIETA ANA (1948-1985)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 961 mots

elle délaisse vite la peinture, qu'elle juge trop peu « réelle », et réalise dès 1972 ses premières performances. Dans Facial Hair Transplant, inspiré par l'œuvre de Duchamp L.H.O.O.Q. (1919), Ana Mendieta colle sur son visage la barbe de son camarade Morty Sklar, afin de capter sa force. Cette dimension « magique » restera la marque de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ana-mendieta/#i_80061

OPPENHEIM DENNIS (1938-2011)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 543 mots
  •  • 1 média

Les activités multiples de l'artiste américain Dennis Allan Oppenheim s'inscrivent hors des catégories traditionnelles de l'art : de façon souvent spectaculaire, elles parcourent le champ du land art, du body art, de la vidéo, de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dennis-oppenheim/#i_80061

ORLAN (1947-    )

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  • , Universalis
  •  • 1 031 mots

L'artiste française Orlan, reconnue internationalement pour ses actions et performances ayant trait à l'« art corporel » (ou body art), s'exprime notamment à travers la photographie, l'art vidéo, le multimédia et la sculpture interactive. En 1977, elle se fait connaître d'un large public en se transformant durant le temps de la Foire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orlan/#i_80061

PANE GINA (1939-1990)

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 987 mots

La plupart de ceux qui commentent les travaux de Gina Pane soulignent d'abord son rôle à l'intérieur de ce qui a été appelé le body art. De 1971 à 1980, elle a créé un certain nombre d'événements. Elle a mis en danger son corps. Elle lui a porté atteinte. Elle l'a blessé avec des lames de rasoir, avec des épines de rose. En 1971, Escalade non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gina-pane/#i_80061

PERFORMANCE, art

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 19 226 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'esthétique du groupe Zaj »  : […] malgré les apparences, auront été, avec tout ce que leur ascèse offrait de pathétique mais aussi d'excès dans la provocation, les performances d'une Gina Pane. Il est difficile de ne pas voir, comme Jean Clair, un « masochisme paroxystique » dans les Projets de silence de cette artiste. Il faudra, par exemple, « le long d'une rivière couverte d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/performance-art/#i_80061

PHOTOGRAPHIE (art) - Photographie et peinture

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DAVAL
  •  • 5 272 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La photographie comme art »  : […] La génération de 1968, qui veut réconcilier l'art et la vie, s'exprime par des actions, inscrites sous le nom de Body Art et de Land Art, interventions dans l'espace réel dont la photographie est la mémoire exclusive, parfois même l'unique témoin. Si l'art a besoin de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-photographie-et-peinture/#i_80061

POP ART

  • Écrit par 
  • Bertrand ROUGÉ
  •  • 3 814 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les développements du pop art »  : […] a rendu leur travail possible. L'art conceptuel, le land art et le body art des années soixante-dix, au plus fort de l'éclipse du pop art, se situaient dans la continuité théorique des happenings et des environnements, formes d'expression très tôt expérimentées par des artistes pop, et dans la lignée thématique de leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pop-art/#i_80061

RIST PIPILOTTI (1962-    )

  • Écrit par 
  • Françoise NINGHETTO
  •  • 968 mots

La mise en scène du corps (féminin) et de ses perceptions spécifiques, ancrage thématique du travail de Pipilotti Rist, renvoie à d'autres artistes, les Autrichiennes Maria Lassnig, Friederike Pezold et Valie Export. Si les références se croisent et s'entremêlent, Pipilotti Rist a un langage d'images qui lui est totalement personnel : un monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pipilotti-rist/#i_80061

SCHWARZKOGLER RUDOLF (1940-1969)

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 683 mots

Dans le chapitre « Le corps menacé »  : […] et dramatique. Il exécute ses actions dans un espace blanchâtre, clinique et stérile. Des objets agressifs (seringue, pipette, câbles, tuyaux) se trouvent confrontés à un corps d’homme nu, parfois maquillé en blanc, parfois pansé et ligoté. Ces ambiances qui mettent en scène un corps menacé révèlent la vulnérabilité de l’être humain. Rappelons que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-schwarzkogler/#i_80061

SORIN PIERRICK (1960-     )

  • Écrit par 
  • Jean-Paul FARGIER
  •  • 1 139 mots

enfermement qu'il avait lui-même créé en plaçant sur un piédestal une roue de bicyclette. Quand Duchamp se déguise en femme ou se multiplie sur la même photo en cinq ou six profils différents, il fait œuvre avec son propre corps, seul sujet et seul instrument qui restent à l'artiste une fois proclamée la fin de toute représentation picturale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierrick-sorin/#i_80061

VIDÉO ART

  • Écrit par 
  • Rosalind KRAUSS, 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 5 798 mots

Dans le chapitre « L'image visuelle comme médium »  : […] Enfin, le thème du corps – qui n’a jamais réellement disparu des enjeux vidéographiques depuis les toutes premières œuvres de Bruce Nauman et de Vito Acconci – a pris dans les œuvres de la jeune génération une tonalité dominante qui est celle de la sexualité. Les nouvelles pratiques sexuelles, la légitimation des différences, ce que l’on appelle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-video/#i_80061

Voir aussi

ART AMÉRICAIN    ART AUTRICHIEN    VALIE EXPORT    MILAN KNIZAK    URS LÜTHI    JAN MLOCH    CAROLEE SCHNEEMANN    STELARC    PETER STEMBERA    PETER WEIBEL

Pour citer l’article

Anne TRONCHE, « BODY ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/body-art/