BODY ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expression body art réunit des artistes qui travaillent ou on travaillé avec le langage du corps afin de mieux interroger les déterminismes collectifs, le poids des rituels sociaux ou encore les codes d'une morale familiale et religieuse. À partir de gestes et d'attitudes s'est ainsi constituée une histoire complexe, qui s'inscrit dans l'esthétique de la dématérialisation de l'œuvre d'art propre aux années 1960. Durant la période fondatrice, comprise entre le début des années 1960 et la fin des années 1970, le corps apparaît fréquemment comme le vecteur de la contrainte et de la rébellion. Les expériences exécutées directement sur lui expriment, tantôt avec humour, tantôt avec gravité, les remises en cause des idées préconçues sur nos manières d'être.

Le body art n'a cependant pas été une esthétique au sens exact du terme, comme en témoignent les différentes expressions utilisées par les artistes pour qualifier leur projet : happening, performance, action, cérémonie, event. Tout en revendiquant le corps comme élément d'un énoncé performatif, chaque artiste a réévalué les relations traditionnelles avec le spectateur selon des modalités susceptibles ou non d'intégrer d'autres disciplines : musique, danse, vidéo, poésie concrète, théâtre...

L'action contre l'œuvre

L'origine de cette situation réside peut-être dans l'enseignement du musicien John Cage au Black Mountain College, en Caroline du Nord. Dès 1952, il y organise simultanément des lectures de poésie, des concerts de musique, des conférences, des exercices de peinture et de danse (concerted actions). En 1959, Allan Kaprow en développe la forme dans des actions collectives, qualifiées tout d'abord d'environnements, sortes de projections spatiales du principe du collage, accueillant des gestes picturaux, des objets et des improvisations d'une grande [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  BODY ART  » est également traité dans :

ABRAMOVIC MARINA (1946- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 632 mots

Marina Abramovic née à Belgrade (Serbie) s'est imposée depuis les années 1970 comme l'une des références du body art aux côtés des américains Vito Acconci et Chris Burden. Ses performances parfois extrêmes, documentées par des photographies en noir et blanc commentées, sont restées uniques. Dès 1973, date de ses premières expérimentations sur son propre corps souvent mis à nu, Marina Abramovic p […] Lire la suite

ACCONCI VITO (1940-2017)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 072 mots

Artiste protéiforme, Vito Acconci s'est d'abord consacré à la « poésie concrète », à la photographie et aux performances pour se tourner ensuite vers la vidéo. Chez lui, cette dernière est essentiellement constituée par la mise en scène du corps, tant dans le rapport au langage que dans le rapport aux gestes. Il s'agit le plus souvent de performances – filmées pour la plupart – au cours desquelles […] Lire la suite

ACTIONNISME VIENNOIS

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 2 244 mots

Dans le chapitre « L'actionnisme viennois et l'art corporel »  : […] L'actionnisme n'est pas un mouvement isolé. Il s'inscrit dans l'univers créé par les happenings de John Cage et d'Allan Kaprow aux États-Unis au cours des années 1950, par les performances de Chris Burden au début des années 1970. En Europe, Michel Journiac réalise ses premières performances à Paris en 1968, Gina Pane en 1969, et Jürgen Klauke à Cologne en 1972. Des similitudes s'imposent entre c […] Lire la suite

BARNEY MATTHEW (1965- )

  • Écrit par 
  • Caroline CROS
  •  • 1 061 mots

Dans le chapitre « Un parcours sans faute »  : […] Né en 1965 à San Francisco, élevé dans l'Idaho, formé à l'université Yale à New Haven, Matthew Barney, athlète de haut niveau, se fait connaître en 1991 lors de sa première exposition personnelle à la galerie Barbara Gladstone à New York. Il la transforme en salle de sport et en chambre froide ( Transexualis ), aux murs et au plafond percés de harnais auxquels l'artiste, à moitié nu, s'agrippe ( B […] Lire la suite

BEECROFT VANESSA (1969- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  • , Universalis
  •  • 774 mots

Les performances organisées par cette italienne née à Gênes en 1969 et résidant actuellement à Los Angeles (Californie) ont durablement défrayé la chronique dans les années 1990. Si rares sont ceux à avoir assisté à ses « grands-messes », l'artiste s'est toujours plu à dilater les formats de ses photographies et à filmer ses « tableaux vivants » avec une esthétique affirmée. Dès 1993, date de ses […] Lire la suite

BRUS GÜNTER (1938- )

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 834 mots

L’artiste autrichien Günter Brus (né en 1938 à Ardning) est à la fois peintre, graphiste et essayiste. Au début des années 1960, l’artiste se situe dans le sillage de l’ Action painting et recouvrit son propre corps de peinture. Cette « autopeinture » se transforme en action corporelle, dont l’un des thèmes majeurs est l’automutilation. En tant que membre fondateur de l’ actionnisme viennois (avec […] Lire la suite

BURDEN CHRIS (1946- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 822 mots

Né le 11 avril 1946 à Boston (Massachusetts), l’Américain Chris Burden est entré dans la légende dès ses toutes premières performances. Étudiant en art et architecture au Pomona College puis à l’université d’Irvine, il a incarné durant toutes les années 1970 la frange la plus extrême du body art et l'esprit californien, débridé et excessif. Sa toute première action, il la réalise en s'enfermant d […] Lire la suite

CRAVAN FABIAN AVENARIUS LLOYD dit ARTHUR (1887-1920)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 531 mots

D'une certaine manière, l'œuvre de Cravan a incarné la face la plus nihiliste et la plus négatrice du dadaïsme. Né à Lausanne, sujet britannique, Fabian Avenarius Lloyd arrive à Paris en 1909 et adopte le pseudonyme d'Arthur Cravan. Il va fréquenter dans la capitale plusieurs écrivains et peintres, parmi lesquels Van Dongen, Salmon et Cendrars. En 1912, il fait paraître la revue Maintenant , parti […] Lire la suite

FABRE JAN (1958- )

  • Écrit par 
  • Delphine JAUNASSE
  •  • 1 152 mots

Dans le chapitre « Corps glorieux »  : […] Jan Fabre mène ensuite ses principales investigations sur le terrain du corps. Là, les pratiques plastiques et scéniques se distinguent en se complétant. En dehors d'une matérialisation du passage du jour à la nuit où se nouent les processus de disparition et d'apparition chers au plasticien, la série de dessins L'Heure bleue s'attache au support comme peau, à ses transformations et blessures sur […] Lire la suite

GILBERT ET GEORGE GILBERT PROESCH (1943- ) et GEORGE PASSMORE (1942- ), dits

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  • , Universalis
  •  • 1 592 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sculptures vivantes »  : […] Gilbert et George (Gilbert Proesch est né dans les Dolomites, Italie, en 1943 et George Passmore dans le Devon, Grande-Bretagne, en 1942) se sont rencontrés en 1967 à Londres, à la St. Martin's School of Art où ils suivent l'enseignement du sculpteur Anthony Caro et où ils ont comme camarades de promotion Hamish Fulton, Barry Flanagan et Bruce McLean. Issus tous deux de la petite bourgeoisie provi […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne TRONCHE, « BODY ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/body-art/